Maiwai

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9221
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Maiwai

Message non lu par Koiwai » 21 mars 2013, 00:46

Tome 5 :

Sauvé par Funako et les autres membres du Hôshinmaru, le capitaine du Hanjumaru décide leur en dévoiler plus sur l'une des plus incroyables terreurs des mers : Tobimizuchi, un requin géant capable de faire des bonds fulgurants hors de l'eau pour mieux attaquer ses proies. Via un récit du passé bref mais prenant, on découvre une créature terrifiante, capable de terrasser en quelques coups de dents une baleine. Réussi, le design de la bête accentue la terreur qu'il inspire, et s'annonce comme un nouvelle menace d'envergure, d'autant plus intrigante que Katô semble avoir un lien étroit avec elle... Enfin, les mystères ne se limitent pas à cela dans la première partie de ce tome : quel est cet étrange sous-marin que nos héros retrouvent partout sur leur route ?

Après le récit terrible sur Tobimizuchi, l'heure est venue pour Funako et les autres, en retard par rapport à Katô, de mettre le cap sur la terrible mer étrange, qui cacherait l'île perdue qu'ils souhaitent atteindre. Arrivés sur place, les membres du Hôshinmaru découvrent que le lieu n'a pas volé sa réputation : les instruments modernes de navigation s'emballent, tandis que nos héros se retrouvent plongés de plein fouet dans une contrée maritime inhospitalière où les tempêtes sont permanentes, et sont obligés de faire face à un déchaînement des flots imposant : de gigantesques maëlstroms d'où il semble impossible de s'échapper, en attendant les orages et cyclones... L'aventure prend alors totalement le dessus, Minetaro Mochizuki nous happe dans une tempête très bien rendue (que ce soit de près oui de loin, les images de la tempête et de la mer déchaînée sont plutôt impressionnantes). C'est intense, on se demande réellement comment nos héros vont s'en sortir, jusqu'à ce que l'intrépidité de cette chère Funako lui fasse tenter des actes de pure folie, une nouvelle fois. Et de nouveau, c'est un poil too much, mais dieu que c'est prenant !

Quant à la fin du volume, elle nous fait assister à une mutinerie au sein du Phantasmagoria, qui dévoile déjà le but du sous-marin mystérieux, tandis que Katô intrigue plus que jamais de par son aspect invincible... Avant que le tome ne s'achèvent sur des retrouvailles fracassantes, qui annoncent d'ores et déjà un sixième volume très mouvementé.

Il y a toujours quelques petites choses à regretter, comme un Kamobayashi à nouveau cantonné à son rôle de boulet crétin, ou même ce petit aspect too much qui déplaira à certains lecteurs. Mais à côté de ça, on a de l'Aventure avec un grand a, prenante, dépaysante, décomplexée et assumée. Un régal pour qui adhère au style !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9221
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Maiwai

Message non lu par Koiwai » 15 mai 2014, 08:03

Tome 6 :

13 mois... Autant dire qu'on aura longtemps attendu ce sixième volume. Heureusement, l'éditeur propose en début de tome un résumé qui aide à replonger dans l'histoire. On retrouve donc Katô alors qu'il fait face à la fois à la mutinerie de son équipage et à une attaque du redoutable requin géant Tobimizushi. Tombant en pleine mer et laissé pour mort par ses traîtres de sbires, il trouve refuge sur un bâteau-fantôme. Alors que la tempête se déchaîne, sa seule chance de salut risque fort de venir de celle qu'il avait laissé à terre et qui l'a finalement suivie en mer... Funako !

Dans un tome qui globalement se lit vite, Minetaro Mochizuki signe des retrouvailles attendues entre les deux personnages-clé de sa série, et il le fait au coeur d'une action menée tambour battant, ses planches où se déchaîne la tempête restant très immersives, entre le découpage soigné et les larges vues sur l'océan déchaîné. Le tout avant que le calme ne revienne un petit moment, le temps de comprendre l'ultime énigme laissée par le grand-père de Funako pour atteindre l'île de la banque des pirates : celle de la carte. Une petite énigme vite résolue mais sympathique, qui là aussi est l'occasion pour l'auteur de croquer quelque superbes planches maritimes, avec la gigantesque mer, le ciel étoilé, et les étoiles se reflétant dans l'eau.. à moins que ce soit autre chose que des étoiles.

Alors qu'un cap est enfin franchi en fin de tome et que la menace des ennemis est toujours là, Maiwai s'offre à nouveau un tome immersif. L'auteur s'en donne à coeur joie dans l'action un peu too much au point de diluer un peu son récit, mais l'ambiance de grande aventure dépaysante est toujours là !

Le tome 7, annoncé pour novembre, sera donc heureusement moins long à arriver, et devrait bien faire bouger les choses...
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9221
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Maiwai

Message non lu par Koiwai » 14 avr. 2015, 14:27

Tome 7 :

Trahi par son équipage, Katô a rejoint le Hoshinmaru, et c'est en sa compagnie que Funako et les autres arrivent enfin en vue de l'île légendaire de la banque des pirates ! Mais malgré les nombreuses épreuves que le petit équipage a vaillamment passées, les sombres surprises sont encore là, car des événements dangereux et en apparence inexplicables ont lieu tout autour de ce petit bout d terre dont le sommet est entouré de nuages noirs...
Bien que l'île soit désormais en vue, pas question pour Funako et les autres de chômer, car le Phantasmagoria est sur leur piste, et il leur faut vite non seulement trouver un moyen d'atteindre les terres, mais aussi faire face aux nombreux phénomènes presque fous qui s'enchainent devant eux. La carte du grand-père sera une précieuse alliée...

Dans ce tome, Minetaro Mochizuki poursuit très bien son récit, dont le parfum d'aventure est toujours brillamment rendu par des planches riches et faisant volontiers dans les bons vieux poncifs de la piraterie (les requins, l'île sauvage, les navires pirates abandonnés... Tout ça a un sacré cachet) et par des rebondissements presque too much, à l'image des actes de Katô quand il retrouve enfin face à lui le requin géant Tobimizuchi, ou de Funako, héroïne toujours aussi séduisante et intrépide qui combat de façon toujours aussi impressionnante ses adversaires dans une mise en scène au poil. On appréciera également de voir un peu plus en action Tomé-chan, et de voir Kamobayashi sortir légèrement de son rôle bébête même s'il reste la plupart du temps un boulet un peu crétin (il ne sait pas nager, ne sait pas réfléchir... mais on peut quand même compter sur lui). Par contre, Ushio reste, une énième fois, beaucoup trop en retrait...

Mais aux scènes d'action et d'aventure décomplexées se mêlent cette fois-ci des passages d'explications plus présents. Les explications un peu techniques sur les conditions météorologiques de l'île et son isolement auront sans doute du mal à captiver tout le monde, mais amènent au moins une nouvelle interrogation de taille : même si nos héros parviennent à pénétrer sur l'île, comment pourront-ils s'en échapper ? Les révélations sur le passé de Katô, elles, manquent sans doute un peu de peps, mais laissent enfin apprécier pleinement la mentalité et le véritable but de cet homme conditionné par ce qu'il a vécu... Quant aux interrogations intérieures de Funako, on se demande un peu pourquoi elles arrivent maintenant, mais elles créent un parallèle sympathique entre sa situation et celle de Katô, deux être se demandant pourquoi ils sont en vie et ayant du mal à imaginer un monde où ils n'existent pas... Et quitte à exister, autant se donner à fond !

Toujours entraînant, Maiwai se poursuit de bonne manière... mais dommage que la parution française reste si laborieuse. D'abord annoncé pour novembre 2014, ce 7ème volume est finalement paru en février 2015, soit 10 mois après le tome 6. En fin de tome, le volume 8 est annoncé par Pika pour 2015, espérons que l'éditeur s'y tienne. On peut aussi regretter quelques coquilles grossières dans la relecture, dont Ushio qui devient Oshio dans une bulle.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9221
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Maiwai

Message non lu par Koiwai » 09 mars 2016, 10:09

Tome 8 :

Aaaah, qu'il est frustrant, alors que le rythme de parution français de Maiwai est déjà très lent, de voir chaque tome de la série débarquer avec un certain retard par rapport à la date initialement annoncée : d'abord prévu pour 2015, ce huitième volume est ainsi finalement arrivé en février 2016, et il s'annonce d'ores et déjà crispant de devoir attendre le tome 9 jusqu'en 2017 (si tant est que l'éditeur ne le repousse pas, lui aussi...), tant la dernière partie du présent opus se veut intense et folle en signant enfin les retrouvailles attendues entre un personnage et sa némésis sous-marine...

Mais avant d'en arriver là, la grande aventure de nos héros se poursuit avec nombre de nouvelles encombres et découvertes. D'un côté, Kato met en place son redoutable futur affrontement contre le requin géant Tobimizuchi, tentant de la harponner en utilisant les grands moyens, avec une ancre de navire en guise de hameçon. De l'autre côté, Funako et ses trois compagnons se lancent sur les traces de la roche du crâne de cristal où se trouve sans doute le trésor, mais avant d'y pénétrer ils devront trouver comment y entrer et se méfier des pirates du Phantasmagoria lancés à leur poursuite ! Et il ne s'agit là que des premières péripéties, car la route vers le trésor est encore parsemée de nombreuses surprises, entre l'arrivée d'ennemis assez particuliers, et l'incursion du petit groupe au sein d'une bâtisse semblant tout droit sortie d'une très ancienne civilisation et comptant quelques pièges assez fous, notamment un utilisant le vent...

Autant dire que Minetarô Mochizuki va jusqu'au bout de son trip en plongeant ses personnages dans une atmosphère toujours plus aventureuse, portée par des confrontations et péripéties toujours plus folles et des personnages qui vont toujours plus vers le bout de leur quête. Le tout étant servi par le travail minutieux du mangaka, son découpage travaillé, ses cadrages et pleines pages aussi grands qu'exotiques, son gentil fétichisme autour de son intrépide et charmante héroïne... La gigantesque aventure Maiwai se poursuit de bonne manière !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre