Dance in the Vampire Bund

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9858
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 18 juin 2012, 18:01

Tome 9 :

Un nouveau coup dur s'est abattu sur Akira : après la mort de Saimin, il doit faire face à la trahison d'Angie, son plus proche ami, instigateur de tous les récents drames. De plus, Angie a laissé derrière lui, avant de disparaître, la pauvre Yuki dans un état critique...

Un ami qui meurt, un autre qui le trahit, une autre encore gravement blessée : face à tout ça, notre héros perd pied, ne sait plus à qui il peut accorder sa confiance, mais dans le chaos général, deux personnes sont là pour lui, son petit frère Yuhi, grande source de réconfort, et, surtout, sa chère Mina, qu'il va plus que jamais devoir protéger face à la nouvelle menace qui se profile, et pas des moindres : cette fois-ci, c'est le grand duc Ivanov, qui connaît désormais le secret de Mina grâce aux agissements d'Angie, qui organise une invasion du bund. Vicieux, il n'hésite pas à monter les habitants du bund les uns contre les autres, et à s'en prendre directement aux inoffensifs sans-crocs pour forcer Mina et Akira à se montrer...

L'une des qualités régulières de DITVB réside dans la capacité qu'a Nozomu Tamaki à enchaîner les choses afin de ne laisser aucun temps mort. C'est de nouveau le cas ici, puisque l'auteur ne laisse que peu de repos à nos héros avant d'enchaîner sur la suite logique des événements. Ici, le mangaka prouve l'utilité de ce qui s'est joué avant pour la progression du récit, qui voit ici apparaître le premier des trois grands ducs en tant qu'ennemi. Et c'est une lutte physique qui s'annonce, mais également psychologique, car ici, Akira, Mina, Vera et les autres devront se contrôler pour ne pas tomber directement dans les coups bas de l'ennemi.

Principalement orienté action, ce tome profite d'un sens du rythme indéniable, où tout s'enchaîne de manière claire. Grâce notamment aux pied-pipers, certains rebondissements s'avèrent imprévisibles et font leur effet.
Malgré tout, il existe quelques problèmes de narration : effectivement, à quelques reprises, Nozomu Tamaki a tendance à bifurquer subitement, à se focaliser sans prévenir sur un personnage ou un autre. Egalement, certains éléments souffrent un peu du rythme très soutenu : on n'a guère le temps de trouver charismatique l'ennemi poursuivant Akira partout, et l'on reste un peu circonspect face à l'arrivée comme un cheveu sur la soupe d'une nouvelle alliée en la personne de la mystérieuse photographe Nastasia, qui se révèlera pourtant être un rôle de première importance vers la fin du volume.

Le récit possède donc quelques lacunes découlant principalement du rythme effréné, mais l'ensemble reste très efficace, et ce volume marque une réelle avancée, une première grande étape de franchie dans la lutte de Mina et des siens contre ceux qui veulent sa chute. Sans oublier, une nouvelle fois, des passages durs, cruels, avec, notamment, une nouvelle disparition tragique.
A condition d'accepter l'arrière-fond toujours bourré de fan-service sulfureux (le coup des tentacules, grand moment !), Dance in the Vampire Bund conserve son indéniable efficacité, d'autant que le nouveau rebondissement de fin de tome annonce d'ores et déjà une suite encore plus intense.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9858
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 16 juil. 2012, 22:01

Dive in the Vampire Bund 1 :

Parallèlement à Dance in the Vampire Bund, Nozomu Tamaki a fait paraître début 2010 Dive in the Vampire Bund, une histoire en un tome et onze chapitres qui semble désormais destinée à connaître une suite, puisque les éditions Tonkam prévoient la sortie d'un tome 2 pour l'automne.

Accompagnant dans une visite guidée du Bund son ami Masaki qui souhaite se faire vampiriser illégalement pour échapper à un crime qu'il a commis chez les humains, Akira, jeune brésilien d'origine japonaise, tombe dans un traquenard et se retrouve vampirisé en même temps que son ami. Contraints par celui qui les a vampirisés de participer à un attentat à la bombe, les deux nouveaux vampires en ressortent seuls survivants. Cherchant des réponses à cet événement, ils découvrent dans une malle une jeune fille du nom de Ruli, qu'Akira décide de prendre sous son aile après s'être définitivement embrouillé avec l'égoïste Masaki, qui ne cherche plus que son petit plaisir. Tandis que ce dernier part de son côté, Akira et Ruli, perdus et sur le point de devenir définitivement des vampires, font la rencontre de l'autre Akira, le serviteur de Mina, qui leur apprend qu'ils peuvent encore redevenir humains à condition de s'injecter un vaccin sous les trente prochaines heures. Malheureusement, les vaccins ont été détruits par l'attentat à la bombe auquel Akira a été forcé de participer, mais Masaki en avait volé quelques-uns. S'engage alors une course-poursuite contre la montre pour retrouver Masaki, et où viennent bientôt se mêler les mystérieux ennemis à l'origine de l'attentat , et c'est toute une conspiration qui est sur le point d'être mise à jour...

Dive in the Vampire Bund nous propose une histoire indépendante de Dance in the Vampire Bund, mais où l'on retrouve de nombreux personnages de la série originale au fil des aventures d'Akira et Ruli. Pouvant se lire sans problème si l'on ne connaît pas Dance in the Vampire Bund, ce spin-off renvoie toutefois quelques références qui ne pourront être comprises que par les lecteurs de la série originale. Cela dit, il n'y a absolument rien d'insurmontable et le plaisir de lecture sera bel et bien le même que l'on soit dans un cas ou dans l'autre.

En tout cas, les lecteurs de Dance in the Vampire Bund ne seront pas dépaysés, puisqu'on retrouve ici les même mécanismes que dans la série originale : à partir d'un événement de départ assez personnel (ici, l'arrivée de l'étranger Akira au bund, et sa quête avec Ruli pour redevenir humain), Nozomu Tamaki enrichit petit à petit son récit autour d'une histoire mettant en péril le bund tout entier, le tout étant porté par un sens du rythme indéniable : tout s'enchaîne très vite et avec fluidité. Cela dit, on reste finalement sur sa fin au niveau de l'intrigue, en réalité assez pauvre, puisque les informations sur la conspiration restent très vagues, et que les rebondissements se reposent quasiment exclusivement sur la recherche de Masaki qui échappe à chaque fois de justesse à nos héros, ce qui tend à lasser au bout d'un moment.
Le plaisir de lecture sera néanmoins bien là, surtout pour les amateurs de Dance in the Vampire Bund qui aimeraient prolonger leur immersion dans le Bund, dont on retrouve ici de nombreuses têtes connues, et qui dévoile un peu plus que dans la série originale certains de ses recoins, à commencer par les zones apparentées à des favellas.

Si le rythme soutenu reste le principal ressort du tome, l'auteur n'en oublie pas pour autant de développer ses personnages dans le feu de l'action, comme il l'a déjà fait à plusieurs reprises dans la série originale. Ici, Akira profite d'un réel travail sur ses origines, sur sa famille, et un habile parallèle est fait entre son statut d'étranger aussi bien au Brésil qu'au Japon, et son acceptation au Bund où la nationalité n'a plus la moindre importance puisque tout le monde est vampire. De même, la jolie Ruli possède elle aussi un petit background qui s'étoffe bien, tandis que sa relation avec Akira prend de plus en plus d'importance, même si cet aspect est présenté de manière assez basique (Akira veut tout faire pour sauver Ruli... et puis voilà). Enfin, la petite Goth est un personnage qui amusera de par sa nonchalance, et auquel on s'attachera volontiers.

Avec ce Dive in the Vampire Bund, Nozomu Tamaki nous offre donc un récit très rythmé et qui parvient à développer suffisamment les nouvelles têtes, même si plusieurs points tendent à être survolés. Une lecture divertissante, qui tient en un seul volume, ce qui laisse donc interrogateur quant au contenu qui sera proposé dans l'énigmatique volume 2 prévu pour octobre. Affaire à suivre.
Image

Avatar du membre
Aoede
Messages : 465
Enregistré le : 17 sept. 2006, 15:12
Localisation : St Bunny, charmante petite bourgade haut-lapine ^^
Contact :

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Aoede » 17 juil. 2012, 20:32

Tonkam demande aux libraires de mettre en retour le volume 10 de cette série... est-ce que quelqu'un l'a lu ? Quel est le défaut ?
En tout cas si vous l'avez, et si vous avez remarqué une anomalie, n'hésitez pas à ramener le manga chez votre libraire, nous avons tous reçu des autorisations de retour pour ça.

Cela concerne le 1er tirage (code barre : 9782759507917) - il est désormais en arrêt de commercialisation et pour l'instant je ne sais pas encore quand il sera réédité.

Sources : DelSol / Hachette
Apprenez bien tout ça par cœur et un jour vous serez prophète...
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9858
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 17 juil. 2012, 23:21

Merci de prévenir ! Je l'ai acheté à la JE, mais il est tout en bas de mon énorme pile de lecture. Je tâcherai de le feuilleter rapidement.
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par hdix » 18 juil. 2012, 09:35

Moi je l'ai lu, rien ne m'a choqué.
Il était plutôt bien ce tome ^^

commandé sur amazon.
Je feuilletterai ce soir.

merci pour l'info.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9858
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 22 juil. 2012, 19:07

Aoede a écrit :Tonkam demande aux libraires de mettre en retour le volume 10 de cette série... est-ce que quelqu'un l'a lu ? Quel est le défaut ?
En tout cas si vous l'avez, et si vous avez remarqué une anomalie, n'hésitez pas à ramener le manga chez votre libraire, nous avons tous reçu des autorisations de retour pour ça.

Cela concerne le 1er tirage (code barre : 9782759507917) - il est désormais en arrêt de commercialisation et pour l'instant je ne sais pas encore quand il sera réédité.

Sources : DelSol / Hachette
Je n'ai constaté que deux choses : une énorme faute de conjugaison (voir ma chronique ci-dessous), et une inversion de bulles sur je ne sais plus quelle page.


Tome 10 :

L'attaque d'Ivanov s'est terminée avec l'élimination du Grand-Duc, mais la chef de Télomère en a profité pour usurper l'identité de Mina, désormais on ne sait où. Le sosie, qui a étudié Mina jusqu'au bout des ongles et a absorbé la moindre de ses caractéristiques, est parfait. Personne, pas même Akira, ne se doute de l'imposture, et la fausse Mina commence à mettre ses plans à exécution sans jamais éveiller les soupçons : aidée par un Alphonse énigmatique, elle entame un véritable travail de sape, séparant les différents protecteurs de la vraie reine et montant petit à petit les humains contre le Bund, tâche rendue encore plus aisée par la présence anormale de vampires dangereux sur le sol japonais...

Ce dixième volume met un nouvel arc en place, autour des agissements de la fausse Mina. Après la lutte contre Ivanov, hors de question pour Nozomu Tamaki de nous laisser souffler : ici, l'auteur exploite bien les éléments qu'il a précédemment mis en place, comme l'échappée des immigrés chinois, pour faire monter petit à petit un danger qui semble pour l'instant difficile à neutraliser, puisque nos héros sont séparés par la fausse princesse, et ne savent pas vraiment par où commencer pour endiguer les menaces. On appréciera beaucoup de voir nombre de personnages, comme Hama ou la conseillère Goto, revêtir un rôle plus important, tout comme on reste curieux, pendant tout le volume, de voir ce qu'il advient de la vraie Mina, et de voir ce que fomentent Rozenman et Li. Le grand mérite de l'auteur est de n'oublier aucun des pions qu'il a mis en place, chacun ayant ici son rôle à jouer, que ce soit dans les conflits d'intérêts, les oppositions politiques où l'action sur le terrain. Toutefois, on pourra regretter des dialogues qui peinent à bien faire ressortir les enjeux politiques autour de la conseillère Goto et du ministère qu'elle représente, et qui parviennent très difficilement à expliquer l'histoire pourtant primordiale du mot de passe de l'ordinateur de Yuki. La faute est-elle due directement à la version japonaise ou à la traduction française ?

On serait tenté de dire que la traduction n'est ici pas sans reproches, quand on voit certaines phrases traduites parfois aléatoirement, aux tournure bizarres, au point de se permettre des fautes de conjugaison dignes d'un primaire (p 116 : "alors que les renseignements du Bund n'aient flairé aucune info"... euh, pourquoi "n'aient", et pas "n'ont' ?). Notons également au détour d'une page une inversion de bulles, et il n'en faut pas plus pour nous refroidir un brin.

Plus que ces erreurs qui ne gâchent qu'en partie la lecture (mais la gâchent parfois bien), on reste un peu déçu par le rôle de Mina dans ce tome : bien qu'elle soit éloignée du bund, on suit son parcours, sa fuite des griffes de Rosenman grâce à un mystérieux personnage au sujet duquel on attend d'en savoir plus, puis son repos auprès d'une femme et de sa petite fille qui l'ont recueillie. Nozomu Tamaki aborde gentiment la relation de ce trio sans jamais vraiment en dégager grand chose, et en profite pour glisser avec Gabe un méchant basique et inutile car expédié en deux temps trois mouvements. Avec tout ça, on a un peu une impression de remplissage, et pendant ce temps, arrivé à la fin du tome, on constate que la situation de Mina n'a que peu évolué (un coup de fil de 2 secondes, une nouvelle rencontre dont on attend de voir si elle aura son importance... et ?).

Bref, si la situation de Mina dans ce tome fait du surplace, l'auteur se rattrape largement en mettant parfaitement en avant les différents enjeux pour les nombreux personnages. On attend impatiemment de voir sur quoi tout cela va aboutir, et de voir Akira se réveiller.
Image

Avatar du membre
Heiji-sama
Messages : 98
Enregistré le : 31 mai 2009, 03:40

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Heiji-sama » 23 juil. 2012, 12:12

ce qui laisse donc interrogateur quant au contenu qui sera proposé dans l'énigmatique volume 2 prévu pour octobre.
Une erreur de Tonkam vu que le tome n'est pas sorti au Japon. De plus l'auteur a dit que la série était en pause, et que le 2ème tome n'était pas du tout pour tout de suite.
Même dans les profondeurs de l'enfer
La fleur de l'amitié peut toujours s'épanouir
Laissant derrière elle, ses pétales comme souvenir
Elle se balance au gré des vagues
Puisse-t-elle un jour...s'épanouir de nouveau

Avatar du membre
rdayen
Site Admin
Messages : 3232
Enregistré le : 19 sept. 2007, 18:19
Localisation : Orry la ville

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par rdayen » 23 juil. 2012, 22:01

Il manque une page.. Mais faut avoir la vo en face de soi pour s en rendre compte. Ça gêne en rien là lecture
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9858
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 23 juil. 2012, 23:34

Heiji-sama a écrit :
ce qui laisse donc interrogateur quant au contenu qui sera proposé dans l'énigmatique volume 2 prévu pour octobre.
Une erreur de Tonkam vu que le tome n'est pas sorti au Japon. De plus l'auteur a dit que la série était en pause, et que le 2ème tome n'était pas du tout pour tout de suite.
Je me suis fait la me^me réflexion quand on voir qu'aucun site sur internet ne recense un tome 2, que ce soit ici ou sur Mangaupdates par exemple. C'est étrange, Tonkam allant jusqu'à mettre un synopsis à ce tome 2 sur son site : "Akira s’habitue peu à peu à sa nature vampirique, aidé par les membres du Bund et notamment Mina Tépes, la reine des vampires. Sera-t-il à la hauteur des tâches que cette dernière veut lui confier ? ". Peut-être une avant-première, une exclusivité ? Ca mérite qu'on leur pose la question, je verrai ça demain :)
rdayen a écrit :Il manque une page.. Mais faut avoir la vo en face de soi pour s en rendre compte. Ça gêne en rien là lecture
Ah oki, merci pour la précision :wink: Effectivement rien ne m'a gêné à la lecture à ce niveau là, mais je verrai si je peux quand me^me faire changer mon tome.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9858
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 04 sept. 2012, 18:39

Tome 11 :

Une fausse Mina a pris la place de la vraie, cette dernière étant retenue par Rozenman. Personne ne se rend compte de la supercherie, et la fausse Mina peut alors poursuivre son travail de sape. Mais les soupçons sont de plus en plus forts : d'un côté, Akira en arrive à soupçonner Alphonse Borgiani quand il apprend le massacre des vampires clandestins réfugiés au Japon. Sur les terres du défunt Ivanov, les Beowulfs apprennent par Nabokov une information capitale. Quant à Yuki, elle est la seule à avoir percé à jour la fausse Mina, mais elle est désormais séquestrée par celle-ci... A-t-elle la moindre de chance de s'en sortir et de dévoiler la vérité à Akira ?

La situation est critique, et les différents éléments en place vont alors devoir agir de leur côté pour découvrir la vérité, et tandis que le fidèle Alphonse se dévoile un peu plus face aux doutes d'Akira, Yuki attire toute l'attention, de par les informations sur sa rencontre avec Akira, assez simples mais permettant de mieux comprendre sa personnalité. Mais surtout, la jeune fille montre enfin ici une réelle utilité depuis longtemps, dans sa volonté de préserver sa relation amicale avec Akira et Mina, et de lever le voile sur l'identité de la fausse princesse. Seuls les agissements du côté de Nabokov et des Beowulfs, expédiés et assez simplistes, déçoivent un peu dans la façon dont ils sont amenés, même s'ils ont indéniablement leur utilité et ont le mérite de ne pas traîner.

De manière, ne pas traîner est l'une des qualités premières de la série depuis ses débuts, et c'est encore le cas ici : les choses avancent de nouveau à un rythme soutenu, et c'est bien cette absence de temps mort qui permet d'adhérer toujours autant et de se prendre facilement au jeu, y compris face aux révélations les plus inattendues ou les plus tordues, à commencer ici par celle liée à l'identité de la vraie Mina, dont on attend de voir quelles conséquences elle aura.

Une nouvelle fois bavard (parfois un peu trop), très rythmé et riche en rebondissements, Dance in the Vampire Bund continue sa route avec efficacité.
Image

Répondre