Dance in the Vampire Bund

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 04 sept. 2012, 18:39

Tome 11 :

Une fausse Mina a pris la place de la vraie, cette dernière étant retenue par Rozenman. Personne ne se rend compte de la supercherie, et la fausse Mina peut alors poursuivre son travail de sape. Mais les soupçons sont de plus en plus forts : d'un côté, Akira en arrive à soupçonner Alphonse Borgiani quand il apprend le massacre des vampires clandestins réfugiés au Japon. Sur les terres du défunt Ivanov, les Beowulfs apprennent par Nabokov une information capitale. Quant à Yuki, elle est la seule à avoir percé à jour la fausse Mina, mais elle est désormais séquestrée par celle-ci... A-t-elle la moindre de chance de s'en sortir et de dévoiler la vérité à Akira ?

La situation est critique, et les différents éléments en place vont alors devoir agir de leur côté pour découvrir la vérité, et tandis que le fidèle Alphonse se dévoile un peu plus face aux doutes d'Akira, Yuki attire toute l'attention, de par les informations sur sa rencontre avec Akira, assez simples mais permettant de mieux comprendre sa personnalité. Mais surtout, la jeune fille montre enfin ici une réelle utilité depuis longtemps, dans sa volonté de préserver sa relation amicale avec Akira et Mina, et de lever le voile sur l'identité de la fausse princesse. Seuls les agissements du côté de Nabokov et des Beowulfs, expédiés et assez simplistes, déçoivent un peu dans la façon dont ils sont amenés, même s'ils ont indéniablement leur utilité et ont le mérite de ne pas traîner.

De manière, ne pas traîner est l'une des qualités premières de la série depuis ses débuts, et c'est encore le cas ici : les choses avancent de nouveau à un rythme soutenu, et c'est bien cette absence de temps mort qui permet d'adhérer toujours autant et de se prendre facilement au jeu, y compris face aux révélations les plus inattendues ou les plus tordues, à commencer ici par celle liée à l'identité de la vraie Mina, dont on attend de voir quelles conséquences elle aura.

Une nouvelle fois bavard (parfois un peu trop), très rythmé et riche en rebondissements, Dance in the Vampire Bund continue sa route avec efficacité.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 20 nov. 2012, 23:13

Tome 12 :

Accueilli à New York par le contact de Hama, Akira obtient vite de la part de ce dernier des informations sur le lieu où est retenu la vraie Mina : en pleine jungle amazonienne, à 200km de Manaus. Bien aidé par une mystérieuse personne masquée, notre héros échappe aux attaques des sbires de Rozenman et est prêt à embarquer en direction de l'Amérique du sud. Mais l'hélicoptère qui l'emmène explose en plein vol...

De son côté, Mina, retenue par Rozenman, est désespérée : effondré par la mort de Nanami, le petit Yuzuru rejoint le camp ennemi, de même que les trois plus fidèles servantes de la princesse qui ont été réimprimées. Reposant tous ses espoirs sur la venue d'Akira, la princesse sombre encore un peu plus et est au bord du suicide quand Yuzuru lui apprend la mort de celui qui compte plus que tout pour elle. Elle ne trouve guère de réconfort qu'en la présence d'une énigmatique domestique, inconnue des ennemis...
Mais la soubrette n'est pas la seule intruse : l'étrange personne masquée venue en aide à Akira apparaît dans le château sud-américain de Rozenman, enclenchant le plan de sauvetage de la princesse...

Le principal enjeu de ce volume est donc de sauver Mina, au fil de péripéties bien tournées, même si on en devine rapidement les plus grosses ficelles, notamment en ce qui concerne l'identité de la domestique, puis de la personne masquée. Sur ce dernier point, on pourrait presque trouver les choses trop faciles, tant on tombe dans du retournement de situation exagérément heureux auquel la série ne nous avait pas forcément habitués.
Reste que l'ensemble est mouvementé, et que revoir certains visages, dont celui d'Angie qui reste énigmatique, lance de bonne manière la dernière ligne droite de la série tout en accentuant le mystère autour de certains points : Rozenman atteindra-t-il son objectif, qui se dévoile totalement ici ? Que recherche Angie ? Qui a commandité les actions de la personne masquée ? Et que cache le fameux Cradle ?

En somme, on se retrouve avec un nouveau tome bien rythmé, riche en rebondissements parfois faciles mais bien fichus et cohérents. Dance in the Vampire Bund continuera ici de tenir en haleine les amateurs.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 06 mars 2013, 21:19

Tome 13 :

Pour sauver Mina qu'il a réussi à faire évader, Akira la laisse boire son sang, et c'est désormais le jeune loup-garou qui est mal en point. Mina décide alors de retourner dans le palais souterrain, où ce elle va retrouver Angie et faire une étrange et terrible découverte : le corps d'une femme qui est son portrait craché !

Après les informations sur ce corps qui viennent approfondir un peu le contexte et le but de Rozenman, nos héros doivent à nouveau s'échapper, car tandis que l'armée de Rozenman est en marche, de curieux habitants hostiles débarquent dans le palais souterrain. Des habitants dont le look ne convaincra pas tout le monde.
L'action prend alors le dessus, bien rythmée par un découpage et une mise en scène sans temps morts qui parviennent à faire oublier les limites graphiques de l'auteur, et le tout finit par aboutir sur un combat particulièrement plaisant entre l'armée de Rozenman et de bons vieux alliés rendus charismatique par la façon bon enfant et digne avec laquelle ils vont au casse-pipe.

Quant à la suite du volume, elle met Mina, Akira ou même Angie de côté pour revenir sur les agissements de la fausse Mina à Tokyo. Les vampires envahissent petit à petit la ville, la crainte est partout, et Nozomu Tamaki s'attelle alors assez longuement à nous dépeindre les troubles qui sévissent dans une ville pas si loin que ça d'une certaine réalité, où l'humanité se retrouve aveuglée par sa peur, faisant une véritable "chasse aux sorcières" (ou aux vampires, plutôt) face à un peuple qu'ils ne connaissent pas, sans chercher à faire de différence entre les bons ou les mauvais. Que ce soit à grande ou à petite échelle (par exemple en s'attardant sur une famille en particulier), les images parfois cruelles qui se dessinent sous les yeux du lecteur sont prenantes, et le résultat est immersif.

Reste à voir désormais où tout ceci va nous mener, car il ne reste plus qu'un seul tome pour terminer la première partie de Dance in the Vampire Bund.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 08 avr. 2013, 17:39

Tome 14 :

"Je voudrais être une fleur qui éclot le soir et fane le matin... et si je pouvais seulement orner sa chevelure pendant un bref instant... cela me suffirait."

Mina a été libérée par un Akira qui s'est éveillé à un nouveau pouvoir, et grâce au sacrifice de vieux compagnons nos deux héros peuvent repartir ensemble pour Tokyo, où ils auront fort à faire pour reconquérir le Vampire Bund, aux mains de la fausse Mina. En effet, certains de leurs compagnons, comme Alphonse Borgiani et Vera, ont retourné leur veste pour différentes raisons personnelles ou pour une simple question de loyauté ou de doute, et la ville de Tokyo est mise à feu et à sang par des vampires qui semblent être contrôlés de force dans l'ombre... Qui tire réellement les ficelles ? Est-ce un vampire ou un humain ? Qu'adviendra-t-il de chacun de nos héros, mais aussi de la ville de Tokyo en proie à la folie meurtrière d'humains lancés dans une véritable chasse aux vampires ?

Toutes les réponses sont dans ce quatorzième et dernier volume de la première partie de Dance in the Vampire Bund, qui nous offre un final à la hauteur des espérances, en nous plongeant dans une ambiance où la tension et la folie sont palpables, notamment grâce à la suite du focus sur la famille Watanabe, qui a choisi de protéger ses gentils et inoffensifs voisins vampiriques, au risque de s'attirer la haine d'habitants bien décidés à exécuter eux-même leur propre justice. Très prenant, ce focus continue de très bien mettre en avant la folie et la violence qui s'empare d'humains qui se divisent dès qu'une menace mal connue fait son apparition. Le rythme est haletant, l'auteur n'épargne rien à ses personnages, et on ne s'ennuie pas, même si l'on pourra trouver ce focus un peu long par rapport à sa conclusion assez rapide et qui a surtout le mérite de bien s'enclencher sur la dernière ligne droite.
Une dernière ligne droite qui, au fil de l'action et d'un rythme toujours tendu, apporte toutes les réponses attendues en exploitant bien chacun des personnages. Ici, de la fausse Mina à Alphonse en passant par Goto, Yuki, Vera, Wolf, Hama ou les deux Akira, chacun trouve sa place, a un rôle à jouer, et chacun parvient habilement à marquer le lecteur à un moment ou à un autre. Au beau milieu des enjeux de taille pour l'avenir du Bund, de Tokyo, de l'entente entre humains et vampires et des desseins de la fausse Mina, on peut retenir des passages à plus petite échelle, comme les retrouvailles entre Mina et Yuki, le sort que se réserve la loyale Vera, et surtout le focus très bien mené sur Alphonse Borgiani, sur son passé, son amour impossible et sa dignité qui en font, dans son genre, un monstre de charisme.

Au final, la conclusion de la première partie de Dance in the Vampire Bund ne décevra aucunement les fans de la série, tant la tension est palpable, le rythme soutenu et les personnages bien exploités, avec certaines touches plus douces ou dramatiques qui sont vraiment bien fichues et qui permettent de dire de belle manière adieu à certains protagonistes-clés. Tout est bien huilé, et puisqu'il reste toutefois des questions en suspens et que la première partie ne se suffira donc pas à elle-même, inutile de dire que l'on a hâte d'avoir entre les mains la deuxième grande partie de la série, que l'auteur devrait commencer au Japon en ce printemps 2013. En attendant, on pourra découvrir en France à la rentrée 2013 Les Souvenirs de Sledgehammer, oeuvre chargée de faire le lien entre la première partie et la deuxième partie de la série.
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par hdix » 12 juin 2013, 11:26

Moi je suis plutôt mitigé.

les derniers tomes sont plutôt brouillon. et j'ai été perdu.

J'avoue que je ne comprends pas tout. peut être n'ai je pas été assez concentré pendant mes lectures, j'ai aussi oublié des choses entre chaque tome ( ce qui n'aide pas) .

et qui est cette deuxieme princesse au final ? on ne le sait pas vraiment. ni même si c'est la vrai ou pas après tout. ce n'est que le ressenti des perso qui nous est raconté.

et ma préférée, vera, que devient elle exactement ? c’était pas claire.

ni meme pourquoi c'est ce vieux a l'origine de ces pipper. j'ai du rater un truc.

et pour une fin de saison, c'est quand même assez grandement ouvert avec plein de trucs en suspens.
j’espère que la suite répondra aux interrogations, et que ca ne partira pas complètement sur autre chose.

bref, pas complétement conquis par la narration sur cette fin.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Heiji-sama
Messages : 98
Enregistré le : 31 mai 2009, 03:40

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Heiji-sama » 15 juin 2013, 03:27

inutile de dire que l'on a hâte d'avoir entre les mains la deuxième grande partie de la série, que l'auteur devrait commencer au Japon en ce printemps 2013
Finalement la 2ème partie n'est pas encore prévu. En fait Les Souvenirs de Sledgehammer, dure plus longtemps que prévu et est toujours en cours et pas encore de fin annoncée. Donc au mieux la 2ème partie débutera cet automne voir cet hiver.
Même dans les profondeurs de l'enfer
La fleur de l'amitié peut toujours s'épanouir
Laissant derrière elle, ses pétales comme souvenir
Elle se balance au gré des vagues
Puisse-t-elle un jour...s'épanouir de nouveau

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 15 juin 2013, 11:15

Merci pour les précisions Heiji !

Bon, Sledge Hammer a intérêt à être à la hauteur :)
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 20 août 2013, 08:16

Image

Tome 1 :

Quelques mois après la fin de la première saison de Dance in the Vampire Bund en France, les éditions Tonkam nous amènent sa suite logique, Sledge Hammer, spin-off ayant pour rôle de nouer le lien entre la première saison et le future deuxième saison.

Trois mois après la fin de l'affaire de la fausse Mina, les choses reprennent doucement leur cours au sein du Bund. Mina a perdu quelques-uns de ses meilleurs éléments, en tête les vétérans du Clan de la Terre et sa plus proche servante Vera, et elle doit retrouver ses marques au sein d'un peuple en plein doute. Sur le continent, ce n'est guère mieux : l'affaire a contraint la diète à démissionner et de nombreux politicards ont vu leur image ternie par les nombreux incidents meurtriers qui ont semé le doute au sein des Japonais, qui ont assisté, impuissants, aux actes de barbarie de leurs confrères sur des simples suppositions. Pourtant, dans ce chaos ambiant, une seule femme a eu le courage de lutter : la conseillère Reiko Goto, désormais vue comme une véritable Jeanne d'Arc. Contrainte elle aussi d'abandonner son poste de conseillère face aux pressions politiques, elle a décidé de rebondir en se lançant elle-même dans la politique. Ayant le soutien de Mina et du peuple, elle se prépare aux prochaines élections avec une certaine confiance, d'autant que le parti qui était au pouvoir a vite retourné sa veste afin de la soutenir et de redorer son image.
Tout semble donc aller plus ou moins bien pour Goto et la poignée de fidèles bras droits qui ont démissionné pour la suivre... jusqu'à ce qu'une menace se fasse sentir autour d'elle. Une tentative d'enlèvement a lieu alors qu'elle est en voiture, puis une autre au sein de l'hôpital où elle était en visite (l'occasion de revoir les Watanabe, chose appréciable). Quand il apprend ça, le métamorphe Hama, plus connu sous le nom de Sledge Hammer, semble en faire une affaire personnelle. Aidé par Akira, il décide de protéger en coulisse Goto, avec laquelle il semble avoir un lien vieux de plusieurs années...

Le lecteur est dans le bain dès les premières pages de Sledge Hammer, dans lesquelles Nozomu Tamaki pose les bases de l'après affaire de la fausse Mina. Et il les pose de manière tout à fait appréciable, puisque si les textes sont nombreux, ils expliquent parfaitement les enjeux et manigances politiques qui ont lieu au Japon et autour du Bund, sans oublier de dire rapidement le rôle qui attend Akira ou Yuki à l'avenir. On voit donc bien les choses se reposer, la transition entre la première saison et la deuxième se dessiner au gré de l'avancée des enjeux politiques, et on a alors tout le loisir de profiter d'un divertissement bien huilé, qui trouve un bon équilibre entre cette recontextualisation et des informations données au compte-goutte, par le biais de petits flashbacks disséminés ça et là, sur le passé de Hama. Et tandis que l'on en apprend plus sur son lien avec Goto (derrière lequel on devine quelques sentiments), on découvre petit à petit tout le passé du héros de ce spin-off, un passé de soldat puis de mercenaire loin d'être toujours reluisant, comme le laissent penser les toutes dernières pages, qui annoncent une suite intéressante.

Ce spin-off de transition, pour le moment, tient donc ses promesses, en reposant clairement les bases tout en permettant l'approfondissement du personnage de Hama.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 20 août 2013, 08:27

Dive in the Vampire Bund 2 :

Dive in the Vampire Bund 2 :

Au départ annoncé à seulement quelques mois d'intervalle du premier tome, le second volume de Dance in the Vampire Bund paraît finalement un an plus tard. Il faut dire qu'il aurait été difficile de le publier à la première date prévue, puisqu'il n'était même pas encore sorti au Japon...

Après un premier tome qui pouvait se suffire à lui-même, ce deuxième volume propose de retrouver l'Akira brésilien, quelques mois seulement après qu'il ait sauvé Ruli et lui ait permis de redevenir humaine, tandis que lui-même était condamné à rester vampire. Incapable d'oublier la belle jeune fille, il continue de communiquer avec elle bien qu'ils soient désormais séparés à cause de leur condition. Quoi qu'il en soit, Akira travaille désormais pour Mina et Alphonse en tant qu'expert en problèmes de tous types, et ce deuxième tome nous invite tout simplement à suivre plusieurs de ses missions, certaines étant très sérieuses, comme lorsqu'il aide un père d'origine bosnienne à rechercher le néo-vampire qui a autrefois tué sa fille, et d'autres plus insipides, comme quand il aide un gamin vampire à déclarer sa flamme...

Toutes ces missions, qu'elles soient sérieuses ou moins sérieuses, visent avant tout à nouer quelques chaînons manquants dans Dance in the Vampire Bund, principalement en s'intéressant à certains personnages secondaires de la série-mère, comme le Dr Saji ou la fameuse Goth, et à certaines rencontres pas exposées dans la série-mère. Ne vous attendez donc pas à des histoires très poussées, celles-ci restants assez sommaires bien que rondement menées, et le principal fil rouge tenant dans la relation d'amour impossible entre notre vampire Akira et l'humaine Ruli, destinés à se retrouver une nouvelle fois dans une fin de volume qui vient plus ou moins conclure l'enlèvement de la jeune femme dans le premier tome. De même, ne vous attendez pas à des révélations fracassantes du côté des personnages secondaire de Dance qui se retrouvent au premier plan de ce deuxième tome de Dive, comme Saji et Goth : les différentes informations n'ont en réalité rien de vraiment capital, et sont surtout là pour satisfaire les plus grands fans de la série, qui prendront bonheur à voir l'univers du Bund encore et toujours approfondi par un auteur qui aime décidément le monde qu'il a créé, et qui en profite également pour l'ancrer un peu plus dans certaines réalités sociales, comme en évoquant le conflit en Bosnie-Herzégovine qui a eu lieu dans les années 1990. Pour cela, on peut compte sur les mots de l'auteur entre les chapitres, assez long et intéressants à suivre.

Sans être indispensable à la bonne compréhension de la série-mère puisqu'il se contente de quelques précisions sur des événements et des personnages secondaires et propose des petites histoires assez simples (mais très bien contextualisées), ce deuxième tome a de quoi ravir les fans de Dance in the Vampire Bund, qui trouveront ici sans problèmes de quoi prolonger le plaisir.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9790
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Dance in the Vampire Bund

Message non lu par Koiwai » 15 mai 2014, 12:10

Dance in the Vampire Bund - Sledge Hammer 2 :

Neuf mois après le premier tome, Vampire Bund Sledge Hammer revient enfin pour poursuivre l'intrigue entamée autour de Hama et Goto, censée faire le pont entre la première et la deuxième saison de la saga.
Au service de Reiko Goto, Hama, alias "Sledge Hammer", doit protéger sa chef des menaces tournant autour d'elle. Il faut dire que, portée par ses ambitions politiques, la belle blonde est devenue une cible de premier choix. Et c'est d'ailleurs lors d'un meeting qu'elle croise sans le savoir ce qui semble être le plus dangereux de tous ses ennemis... Sauvée in extremis d'une tentative d'enlèvement, Reiko est hors de danger tant qu'elle reste dans le Bund. Mais en face, l'ennemi s'organise dans l'ombre, et la seule piste que Mina, Hama et les autres ont est une jeune fille qui va vite rappeler quelques souvenirs à la princesse vampire.

Ce spin-off se divise toujours entre deux époques : le présent et le passé de Hama.

D'un côté, l'intrigue avance doucement. S'appuyant sur leur seule piste, Mina et les autres remontent la piste vers la menace assez lentement, et l'on reste encore dans le flou quant à l'identité exacte de cet adversaire en voulant clairement à Reiko. Dans le même temps, Hama a la surprise de voir revenir devant lui une connaissance qu'il avait laissée derrière lui dix ans auparavant, une ravissante jeune fille surnommée Ellie, fille du président colombien, et déterminée à... épouser Hama, qui n'a jamais quitté ses pensées depuis qu'il l'a sauvée. Pour l'instant, on se demande à quoi sert cette mignonne gamine de 14 ans (hormis se poser vaguement en insouciante rivale amoureuse entre Hama et Reiko), mais on suppose qu'elle aura son importance dans le troisième et dernier tome.

De l'autre côté, les souvenirs de Hama continuent de ressurgir par petites touches, reformant peu à peu la vie pas toujours glorieuse de cet homme et la façon dont il est devenu métamorphe. Hama étant un personnage assez charismatique, le découvrir peu à peu est assez intéressant, mais la construction assez éparpillée du flashback n'apporte pas l'effet escompté, les petits retours dans le passé arrivant souvent comme un cheveu sur la soupe.

De manière générale, c'est tout le tome qui donne l'impression de s'éparpiller un peu, entre le passé en plusieurs étapes et le présent où débarque Ellie pendant que les menaces fusent. Il y a aussi une impression que tout va un peu trop vite, que ce soit dans le déroulement des choses ou dans les quelques courtes scènes d'action pas spécialement prenantes. Enfin, il y a aussi quelques carences graphiques, un petit relâchement et des éléments pas totalement maîtrisés.

On reste donc sur quelque chose de mi-figue mi-raisin. L'intérêt est bien là, mais l'auteur peine un peu à bien gérer le déroulement de ce court récit. Attendons de voir ce qu'il en ressortira dans le troisième et dernier volume.
Image

Répondre