Soil

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9708
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Soil

Message non lu par Koiwai » 02 févr. 2011, 17:41

Soil
Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

Accompagné du seinen Hitman, Soil inaugure l'arrivée de mangas au sein de la collection Kuri d'Ankama. Un pari audacieux de la part de l'éditeur roubaisien que de débuter les festivités avec cette série atypique s'étant terminée au Japon il y a peu avec son onzième volume, et signée par le renommé Atsushi Kaneko, auteur de l'excellent Bambi, en cours de parution en France aux éditions IMHO.

Le récit s'ouvre sur plusieurs passages dans le temps d'une étrange étoile filante au-dessus d'un paysage qui va évoluer au fil des siècles: rites d'une civilisation primaire, massacre sanglant... puis début de travaux aboutissant sur la création d'une ville de banlieue. Cette ville nouvelle n'est autre que Soil, futur théâtre d'évènements dramatiques et inexplicables qui viendront, petit à petit, révéler tous les dessous de ses habitants...

Le cadre est donc très vite planté, puis c'est par un habile effet de zoom dépourvu du moindre dialogue et prouvant d'emblée sa maîtrise narrative et visuelle qu'Atsushi Kaneko nous immisce rapidement dans le vif du sujet: la nuit, alors que l'étrange étoile filante apparaît de nouveau, la ville semble calme. Puis le matin, tout aussi paisible, arrive. La vue se focalise sur un quartier, puis sur une imposante bâtisse. A l'intérieur de la maison, la table est dressée, le repas est prêt. Le salon est propre, tout autant que le buffet orné de porcelaines et de photos. Parmi celles-ci, une photo représente la famille occupant les lieux: les Suzushiro, famille apparemment sans histoire, s'affiche dans le cadre. Le père, la mère et la fille, souriant tous trois comme n'importe quelle famille soudée. Une ville calme, une famille bien sous tout rapports... Le hic étant que, dans la nuit, la famille Suzushiro s'est mystérieusmeent volatilisée sans laisser de traces, si ce n'est un gros tas de sel.

Face à cette situation, l'enquête est confiée à deux détectives, le capitaine Yokoi et le lieutenant Onoda. Un duo de choc, mais pas forcément de charme, car pendant que le premier, véritable je m'en foutiste, passe son temps à se gratter les parties intimes et à émettre des allusions confinant au harcèlement sexuel en poursuivant l'enquête nonchalamment, la deuxième, pourvue de la fougue de la jeunesse, voit sa motivation, son implication et son côté "fonceuse" souvent mis à mal par les réflexions cassantes de son supérieur, sa maladresse et son physique de laideron. Très vite surnommés Moumoute et Gros Thon par certains enfants de la ville, les deux individus offrent d'emblée un charme quasiment unique au titre, tant leur façon d'être et leurs répliques en font plus des anti-héros décalés que des héros. C'est un fait, on tient là, dès le début, deux personnages forts et bourrés de personnalité. Premier bon point.

Le deuxième bon point vient d'un scénario prometteur, très prometteur, dont, il faut bien l'avouer, nous ne comprenons encore pas grand chose. De la disparition énigmatique de la famille Suzushiro à l'apparition de gros tas de sel en passant par le silence d'un jeune homme qui ne donne plus signe de vie, par la chute d'un pylone électrique ayant plongé toute la ville dans le noir, ou encore par cette énigmatique étoile filante, tout est très obscur, mais ce que l'on le devine très rapidement, c'est que la ville de Soil n'est pas ce qu'elle semble être, et que tous les habitants cachent de sombres secrets, à commencer par les parents Suzushiro, cible de tous les commérages depuis leur disparition, ou même la fille qui passait son temps à tomber de sommeil n'importe où, ou encore le délégué des habitants, tyran mesquin prêt à tout pour garder la beauté de façade de sa ville. Atsushi Kaneko offre déjà une palette de personnages intrigants et plus malsains qu'il n'y paraît. Personnages malsains et étranges, intrigue voilée et tortueuse... De nombreux éléments évoquent ce que peut nous offrir un cinéaste comme David Lynch, et le cadre de cette petite ville qui n'est pas ce qu'elle semble être rappelle particulièrement Twin Peaks, oeuvre majeure du réalisateur américain.

L'influence de la culture américaine underground, on la ressent pleinement, comme dans Bambi, à travers le style visuel inimitable du mangaka. Le découpage astucieux sert des plans originaux mettant bien en valeur le trait épais de l'auteur. Kaneko offre à ses personnages des bouilles expressives dont on sent que la candeur de façade qu'elles affichent parfois peut laisser place à tous moments à une ignominie sans nom. Les contrastes très appuyés de noir et de blanc, ajoutés aux fonds parfois hypnotiques, offrent à l'ensemble un on ne sait quoi de fou et de malsain, et les détails tels que les grosses gouttes de sueur souvent présentes sur les visages apportent une ambiance tendue et suffocante. Ce trait épais et expressif et cette ambiance se faisant petit à petit de plus en plus étouffante ne sont pas sans rappeler l'incontournable bande dessinée "Black Hole" de Charles Burns, tandis que la façon d'être de Yokoi et Onoda apporte un délicieux décalage à tout ceci.

Se présentant avant tout comme une introduction à un récit qui devrait se faire de plus en plus intéressant, ce premier volume de Soil possède tous les signes d'un grand manga original et prometteur. Pour peu que l'on ne soit pas hermétique aux manga s'écartant un tant soit peu de la masse de titres se ressemblant tous, on se laissera facilement happer par cette oeuvre.

Du côté de l'édition, Ankama nous offre un travail de fort bonne facture sur ce qui est le premier manga de sa collection Kuri: quatre pages en couleurs, impression satisfaisante profitant bien d'un papier épais, traduction plaisante, le tout étant en plus enrichi d'une postface intéressante de l'auteur sur ce qu'est une "ville nouvelle" au Japon.
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Soil

Message non lu par Raimaru » 02 févr. 2011, 19:51

Face à cette situation, l'enquête est confiée à deux détectives, le capitaine Yokoi et le lieutenant Onoda. Un duo de choc, mais pas forcément de charme, car pendant que le premier, véritable je m'en foutiste, passe son temps à se gratter les parties intimes et à émettre des allusions confinant au harcèlement sexuel en poursuivant l'enquête nonchalamment, la deuxième, pourvue de la fougue de la jeunesse, voit sa motivation, son implication et son côté "fonceuse" souvent mis à mal par les réflexions cassantes de son supérieur, sa maladresse et son physique de laideron. Très vite surnommés Moumoute et Gros Thon par certains enfants de la ville, les deux individus offrent d'emblée un charme quasiment unique au titre, tant leur façon d'être et leurs répliques en font plus des anti-héros décalés que des héros. C'est un fait, on tient là, dès le début, deux personnages forts et bourrés de personnalité. Premier bon point.
A priori, c'est le genre de bon point qui peut me faire adhérer à une série. Un duo de personnages truculents, c'est forcément un bon point. Et si le scénario est prometteur en plus. Je vais essayer de soutenir :mrgreen:
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Soil

Message non lu par jojo81 » 02 févr. 2011, 20:01

Ton futur premier conseillé te conseille de l'acheter (et Bambi aussi)

Suite d'une petite discussion sur le base secrète... Reprenez vos activités normales 8)
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9708
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soil

Message non lu par Koiwai » 19 avr. 2011, 00:52

Tome 2:

Onoda et Yokoi piétinent, et l'enquête sur la disparition de la famille Suzushiro n'avance pas. Toutefois, un nouveau drame vient frapper la ville de Soil, lorsque le corps du délégué des habitants de la ville est retrouvé sans vie, un couteau planté dans le bassin. Un nouveau coup de théâtre qui va rapidement irriter Onoda, mais qui va accélérer le lever de rideau sur certaines faces sombres des habitants...

Avec la mort du délégué, le lecteur se voit confirmer que la ville de Soil est bien moins paisible qu'il n'y paraît, et que chacun de ses habitants cache de sombres secrets... Qui a tué le délégué ? Ce sera l'un des principaux enjeux de ce volume, qui va se concentrer sur les dérives du défunt et sur les malheurs de Kento, toujours introuvable, mais dont nous cernons à présent mieux l'origine des tourments et les raisons des mutilations.

Du côté de l'enquête principale, les choses avancent très lentement. A force d'utiliser des méthodes loin d'être académiques, l'horrible Onoda obtient des résultats lors des interrogatoires des femmes de la ville, et quelques explications viennent pointer le bout de leur nez, révélant toute la perfidie de ces dames. Quant à la famille Suzushiro, elle reste elle aussi très énigmatique, malsaine, riant de bon coeur lorsque tout le mode se met à la maltraiter.

Gros plans sur une ville calme, sonneries de téléphone incessantes auxquelles vient se mêler le bourdonnement d'une guêpe, personnages se crêpant le chignon et perdant les pédales... Une nouvelle fois, Atsushi Kaneko accumule les effets saisissants pour montrer une ville qui, sous ses airs paisibles, cache une tension grandissante et une atmosphère de plus en plus malsaine.

Résulte de tout ceci un deuxième volume qui tient toutes ses promesses en prenant le temps, comme on s'y attendait, d'aborder les facettes les plus sombres de ses protagonistes. Ainsi, Soil ne se présente pas comme une enquête, mais comme un ensemble d'enquêtes au sein d'une cité de plus en plus en proie à la folie, une folie qui devrait encore aller crescendo, pour notre plus grand plaisir.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9708
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soil

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 18:18

Tome 3:

L'enquête sur la disparition de la famille Suzushiro et du policer Ichinose se poursuit sans que le capitaine Yokoi et le lieutenant Onoda soient capables de mettre la main sur des indices concrets. Malgré tout la bonne volonté de la deuxième, le premier s'en fiche royalement et est plus occupé à se gratter les parties ou à chercher des vidéos cochonnes.
Pourtant, dans la ville de Soil, la disparition des Suzushiro amène petit à petit d'autres secrets tout aussi terribles à se dévoiler. Qui sont ces trois jeunes garçons revenus il y a peu en ville ? Qu'ont-ils fait à Mizuki, la fille des Suzushiro, avant qu'elle ne disparaisse ? Quel fut le rôle du jeune Kento Miyahara dans tout ça ? Quant à Tomiyama et Seki, les deux collégiens amateurs de surnaturel et de vidéos cochonnes, que vont-ils être amenés à découvrir sur Tokita, leur professeur ? Et qui est cet homme aux écailles qui se promène en ville ?

A certaines de ces questions, certaines bribes de réponses ou véritables révélations sont données, et ne manquent pas de dévoiler la face cachée toujours plus terrible de la ville nouvelle de Soil. Viols, tortures, disparitions... Atsushi Kaneko ne lésine pas sur les événements sordides, et s'il ne montre pas grand chose de manière directe, il excelle pourtant dans l'art de rendre son récit extrêmement malsain et suffocant, notamment en se focalisant sur les réactions des personnages.

Quelques révélations arrivent à peine, sans que le voile soit vraiment levé sur les disparitions ou autre événements non encore élucidés, et déjà, le mangaka marque la fin du premier arc de son récit pour enchaîner sur de nouvelles considérations qui rendent le tout encore un peu plus énigmatique. Autour du sel et de l'enquête de Tomiyama et Seki autour de l'homme aux écailles, il semblerait que la vérité puisse venir d'ailleurs. Eléments extraterrestres, importance du passé de la terre ou a été construite la ville qui tend à se confirmer... Atsushi Kaneko emmène à nouveau son lecteur sur de nouvelles pistes toujours plus étranges. On a du mal à savoir où il a l'intention de nous emmener, mais on reste pourtant scotché par son histoire, en ayant la certitude que le mangaka, lui, sait parfaitement où il va, et qu'il ne s'imposera aucune limite.

La petite ville de Soil n'est décidément pas la bourgade paisible qu'elle semblait être, et l'on a hâte d'en découvrir toujours plus sur les bassesses humaines qu'elle renferme.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9708
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soil

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 18:19

Tome 4:

A présent, les événements sont plus étranges que jamais à Soil, et le surnaturel guette: apparition massive de papillons, décor urbain recouvert d'aluminium, trous dans le sol... Tandis que Tomiyama et Seki se lancent sur la piste des extraterrestres, Yokoi et Onoda vont avoir fort à faire pour démêler le vrai du faux, puisque certains événements pourraient trouver leur explication loin de toute considération surnaturelle. Mais tout ceci a-t-il seulement un rapport avec la disparition des Suzushiro ? Quoi qu'il en soit, sans qu'ils le sachent, l'heure pourrait être bien plus grave que prévue... Que manigancent donc les enfants de la ville la nuit ?
Tandis qu'Onoda et Yokoi se séparent, l'enquête continue donc de piétiner. Atsushi Kaneko se fait un plaisir d'enchaîner les événements étranges, qui se retrouvent parfois expliqués ici, parfois pas, ce qui amène de nouveaux mystères alors même que le tout manque encore de vraies révélations.

On se demande bien comment l'auteur va retomber sur ses pattes et réussir à tout relier, alors même qu'un nouveau coup d'éclat vient dominer la suite du volume: la prise d'importance de Sayuri, la vieille femme défigurée aux chats, et de terribles révélations sur un drame meurtrier qui s'est déroulé dans la ville cinquante ans auparavant. Tandis que l'on a une nouvelle preuve que l'auteur ne néglige aucun de ses personnages, le récit se teinte alors d'une ambiance morbide qui ne s'effacera jamais de la fin du volume.

En parallèle, on se pose de plus en plus de questions quant au rôle du passé de la terre où a été bâtie la ville. Des souvenirs de l'époque Jômon se font de plus en plus présents, et nul doute que certaines explications se trouvent sur cette piste et qu'Atsuhi Kaneko a l'intention de l'aborder de plus en plus.

En somme, Soil continue d'intriguer grâce à cette déferlante d'événements étranges. Quant au trait de l'auteur, il continue d'apporter une ambiance unique. A présent, on attend surtout de voir comment l'auteur va relier tout ce qu'il a mis en place, mais avec lui, gageons que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Dans tous les cas, voici un volume intrigant, qui prépare avant tout le terrain pour une suite qui devrait être à la hauteur de nos espérances.
Image

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Soil

Message non lu par Hitsuji » 16 juil. 2011, 09:13

Koiwai a écrit :A présent, les événements sont plus étranges que jamais à Soil, et le surnaturel guette: apparition massive de papillons, décor urbain recouvert d'aluminium, trous dans le sol...
Du surnaturel ? Volà qui va peut-être réellement m'intéresser... Malgré tous les efforts de Jojo pour que je m'y mette, j'ai pas commencé Soil, mais si l'aspect étrange se développe plus, j'y réfléchirai à nouveau !
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Soil

Message non lu par jojo81 » 16 juil. 2011, 09:16

L'aspect surnaturel/étrange apparait dès le prologue du premier tome :wink:
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Soil

Message non lu par Hitsuji » 16 juil. 2011, 09:28

Ah ! Fallait me le dire plus tôt XD

Bon, je note Soil sur ma liste d'achat à effectuer à la rentrée ! ^^
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
DeathNote
Messages : 23
Enregistré le : 07 août 2011, 23:31

Re: Soil

Message non lu par DeathNote » 12 août 2011, 12:06

Le tome 1 est genial! =)


Image

Répondre