A lollypop or a bullet

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

A lollypop or a bullet

Message non lu par ShadO » 25 févr. 2011, 22:43

A lollypop or a bullet
Image
La fiche sur Manga-news

Vol. 1:

Couverture attrayante, synopsis intriguant, auteur qui marche fort en ce moment par l'intermédiaire de la version papier de Summer Wars, ce Lollypop or a bullet avait beaucoup d'atouts dans son jeu pour séduire un public qui n'attendait que ça. Oui mais voila, dans les faits, on déchante assez vite !

Nagisa est une collégienne qui se tient à l'écart de ses camarades de classe. Ayant perdu son père il y a 10 ans de cela, elle vit en compagnie de sa mère qui travaille dans le supermarché local et de son frère hikikomori depuis plusieurs années. Tout ce qui l'intéresse, c'est de rejoindre les forces d'autodéfense où elle pourrait rencontrer de "vrais balles". Mais voila que débarque dans sa classe une jeune fille, enfant d'une star locale, au caractère bien étrange. A peine débarquée, voila qu'elle prétend être une sirène et qu'elle aligne mensonges sur mensonges ! A moins que toutes ces "balles sucrées" qu'elle semble distiller sans aucune réserve ne cachent en fait une réalité certaine ?

Nous voila donc en présence d'un duo d'héroïnes particulièrement atypique. D'un côté, on a Nagisa, se baladant la mine perpétuellement déprimée et dans un premier temps totalement asociale envers la nouvelle venue dans son école, ne supportant pas ce personnage venant d'un milieu aisé et se comportant comme tel. De l'autre, Mokuzu semble complètement déconnectée de la réalité et vivre dans son petit monde bien à elle. Où est la vérité dans ce qu'elle raconte ? Difficile à dire, et c'est justement sur ce questionnement que se base la plus grande partie de ce premier volume. Le problème, c'est que l'on va suivre un cheminement inverse à celui de Nagisa. Si la jeune fille se met peu à peu à s'intéresser à sa comparse, commence à éprouver une certaine amitié pour elle, de l'empathie, chez le lecteur, c'est l'effet inverse qui se produit. Tout d'abord intrigué par cette demoiselle hors normes et cherchant à percer son mystère, on s'en désintéresse petit à petit jusqu'à ce qu'elle finisse par se montrer irritante. Et cela, simplement parce que, au final, il ne s'est pas passé pas grand chose de concret jusqu'à présent. Il n'y a que la toute fin du tome qui vient quelque peu nous titiller mais, le temps d'y arriver, l'intérêt que l'on éprouvait pour le titre s'est déjà fameusement flétri.

En outre, on ne peut pas dire que l'ensemble soit particulièrement généreux en suspens et en surprises. Certes, il y a quelques interrogations qui restent pour le moment sans réponses, notamment en ce qui concerne Mokuzu mais, il faut bien l'avouer, on voit déjà plus ou moins de quoi il retourne et ce pratiquement dès le départ. De même, on voit déjà pas mal de choses, et pas forcément des plus prometteuses ( le coup des lapins pour n'en citer qu'une), se profiler à l'horizon. Du coup, à part en l'une ou l'autre occasion où Sugimoto parvient à nous étonner par la brusquerie de certains dialogues, on a tendance, non pas à s'ennuyer ferme car la lecture reste assez facile, mais à éprouver un certain désintérêt pour ce qu'il se passe sous nos yeux. On en vient à le prendre comme un divertissement abrutissant alors qu'à la base on cherche à nous transmettre un message plus fort. Sans succès ni conviction, cela dit. Qui plus est, la thématique des vraies balles et des balles en sucre, en réalité, ça nous apparait plus comme un effet de style un peu facile et dispensable qu'autre chose. En tout cas, ça n'apporte rien, sinon une bonne idée de titre, à l'ensemble.

Finalement, l'une des rares choses dont on peut se satisfaire c'est la patte graphique d'Iqura Sugimoto, toujours aussi agréable, bien qu'un tout petit peu moins maitrisée que dans sa dernière série en date. Ce qui est somme toute assez logique, A lollypop or a bullet étant sa seconde série, venant directement après Variante où l'on retrouvait encore certaines imperfections. Il n'empêche que les deux adolescentes sont mignonnes juste comme il faut et que leurs expressions mélancoliques sont assez bien rendues.

Pour ce qui est de l'édition, elle est en demi-teinte. D'un côté on a droit à des pages couleurs, une couverture fort sympathique, des extrémités de pages teintes en bleu (ce qui, si ce n'est pas du goût de tout le monde, me fait toujours plaisir) pour un rendu esthétique certain, et pas mal d'annotations ça et là. De l'autre, on a ces annotations qui disparaissent assez rapidement et une qualité de papier relativement médiocre qui vient contraster assez nettement avec le reste. Dommage !

Ce premier volume de A lollypop or a bullet constitue au final une petite déception. Peut-être en attendait-on un peu trop, en fait. Quoi qu'il en soit, on se retrouve face à une histoire au rythme lent, peuplée de protagonistes qui semblent déjà avoir offert tout ce qu'ils avaient à offrir et qui nous ont (déjà) perdu en route. Qui sait, de l'inattendu nous est peut-être réservé pour le second et dernier opus ? On y croit pas trop, à vrai dire...
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9721
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: A lollypop or a bullet

Message non lu par Koiwai » 25 févr. 2011, 23:04

C'est à reculons que je suis allé sur cette série, suite à la lecture de Variante qui, à mon goût, perdait beaucoup en qualité au fil des tomes. Etant donné que le manga ne fait que 2 tomes, qu'il s'agit de l'adaptation d'un roman (donc moins de risque de "plantage" de la mangaka, sauf si le roman est mauvais XD) et que le synopsis m'intriguait beaucoup, j'ai craqué.

Premier tome plutôt intrigant, qui doit beaucoup à son ambiance portée par des héroïnes délicieusement déprimées et qu'on a encore bien du mal à cerner. Mais je ne sais pas quoi penser du scénario, qui ne m'a pas spécialement envouté. Ce tome 1 ne révèle absolument rien de concret, et l'histoire des balles me passe au-dessus tant elle est amenée de manière bancale. Mais il y a définitivement cette ambiance qui va crescendo côté tension et qui m'a accroché.

Je pense que la série révèlera son potentiel, ou, au contraire, retombera comme un soufflé avec le tome 2, dont je me dis que ça n'aurait pas été mal qu'il sorte en même temps que le premier (car là, il me paraît vraiment difficile de poser un véritable avis sur le tome 1 seul).

Sinon, gros point noir pour l'édition de Glénat, sa qualité d'impression inégale et ses notes de traduction faites une fois sur deux. Et faudrait que les éditeurs arrêtent de mettre du vieux colorant qui tache les doigts sur les tranches --"
Image

Avatar du membre
Suiginto
Messages : 13
Enregistré le : 12 déc. 2011, 12:41

Re: A lollypop or a bullet

Message non lu par Suiginto » 06 janv. 2012, 14:25

Koiwai a écrit :Et faudrait que les éditeurs arrêtent de mettre du vieux colorant qui tache les doigts sur les tranches --"
Ah je ne suis pas la seule à avoir eu les doigts roses et bleus!! :mrgreen:

Moi j'ai beaucoup aimé cette série, le 2e tome pousse le dramatique (et le gore) vraiment loin...
Image
Image

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: A lollypop or a bullet

Message non lu par Luciole21 » 16 févr. 2012, 11:52

Tome 1 :
Premier volume qui m'a bien plu. Le personnage de Mokuzu en particulier est attachant (je me suis demandé si son histoire de sirène était vraie pendant un bon moment ^^) et l'intrigue est interessante. Quant à l'édition je me demande juste comment on peut en arriver à commercialiser ca. A aucun moment ils se sont appercu que c'était pitoyable ? Enfin bref.

Tome 2 :
Pour ma part, j'ai préféré le premier volume qui était bon à celui-ci. Je trouve la fin mal orchestrée, trop brève. En définitif, l'oeuvre me parait bâclée, deux tomes semblent court dans le cas présent. Ca n'est pas non plus mauvais mais il manque vraiment quelque chose,[spoiler]j'aimais particulièrement le personnage de Mokuzu et pourtant, sa mort m'a totalement indifféré[/spoiler]. Somme toute déçu.

Un premier tome prometteur mais comme pour Variante, une fin bâclée. Dommage.
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Avatar du membre
Satsu
Messages : 2
Enregistré le : 16 oct. 2014, 17:00
Localisation : Brest

Re: A lollypop or a bullet

Message non lu par Satsu » 18 oct. 2014, 15:51

Hé bien,
Pour ma part et contrairement à tous vos avis, j'ai énormément accroché avec a lollypop or a bullet.
Je trouve que le premier tome nous oblige à nous poser beaucoup de questions. Et même si je m'attendais à lire un "drame", je n'ai jamais soupçonné l'issue de cette histoire lors du premier volume. Certes, c'est pas un concentré d'action, mais l'intrigue est prenante, les métaphores sont belles, & cela est au final très poétique.
Le deuxième tome change de ton, nous offre des réponses, et l'on évolue au fur et à mesure que les personnages se découvrent. J'ai été surprise, stressée, impatiente, émue etc.
Toutes ces émotions qui font que pour moi cette oeuvre en est bien une.
=)
Image

Répondre