Chi - Une vie de chat

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Chi - Une vie de chat

Message non lu par jojo81 » 17 mars 2011, 12:09

Chi, le manga mignon tout plein

Image

La fiche sur manga news
Alors qu'il suivait sa mère, un petit chaton distrait par un oiseau s'égare. Affamé et terrifié, il rencontre Yohei, un jeune garçon. Ses parents et lui viennent en secours au chat en le recueillant chez eux. Malgré que la famille Yamada n'ait pas le droit d'avoir un animal de compagnie dans son appartement, ses membres vont s'attacher à l'irrésistible Chi avant de décider de l'adopter à l'insu du voisinage.

Avec le premier tome de Chi, ne vous attendez pas à une intrigue saisissante ou à des combats dantesques. Dans ce manga, nous allons juste suivre un chaton qui découvre le monde qui l'entoure. Les aventures du félin se veulent être drôles et attendrissantes. Les lecteurs ayant posséder un chat se retrouveront vraisemblablement dans ce manga. Le petit Chi reproduit toutes les bêtises qu'un chat peut faire. L'originalité du récit est qu'il nous est présenté du point de vue de l'animal. Du coup, on ne pourra que trouver Chi mignon, et ce, même s'il fait ses besoins sur les vêtements de ses maîtres. Le petit chat innocent pense bien faire à chaque fois.

Loin d'être désagréable, le trait de Kanata Konami n'a cependant rien d'exceptionnel. Néanmoins, il convient à ce genre de manga, doux et humoristiques. Les personnages ne sont pas très détaillés. Les visages des protagonistes sont régulièrement dessinés de manière dite super déformée. Cette exagération dans les expressions tend à rendre les personnages plus drôles et attachants. Mis à part les scènes d'exploration du chaton, les décors de Chi se veulent très pauvres et même parfois inexistants.

Au niveau de l'édition, un sentiment partagé se dégage. On remarquera en premier lieu que le manga est tout en couleur. En plus, à la fin du tome un marque page est découpable. C'est agréable de voir que l'édition japonaise a été respectée sur ces points. Le manga a été édité dans un sens de lecture occidental. C'est un choix discutable qui paraît logique compte tenu du public que vise la collection. Au final, ce choix n'est pas déstabilisant. Seule la faible qualité du papier est réellement à déplorer.

En définitive, Chi est une excellente surprise qui conviendra à un très large public. Les enfants aussi bien que les adultes y trouveront leur compte. Tout au long des vingt chapitres qui le composent, nous suivront les découvertes du mignon petit chaton. Ce récit doux et amusant ne manquera pas de vous séduire. Craquez pour Chi !
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Chi - Une vie de chat

Message non lu par Einah » 27 juil. 2011, 18:17

J'ai lu les 2 1ers volumes, j'avais craqué en feuilletant le volume 4.
Le 1er tome est vraiment adorable. J'ai l'impression de voir mon chat, et ca me fait vraiment bien rire. Les dessins sont vraiment trop kawaiii. On lit le tome trop trop vite et on ne peut s'arreter.
Sinon au vue de la qualité du livre, tout est en couleur. Le seul bémol, le sens de lecture. C'est vraiment dommage surtout quand on a l'habitude de lire dans l'autre sens.
Le 2ème tome est descendu un peu au niveau de l'humour.
Cependant, j'ai bien aimé la lecture. On s'attarde plus sur la découverte du monde extérieur et d'un autre congénaire. Une petite baisse de régime dans le 2ème volume. J'ai bien aimé le passage de la baignoire ^^
Image

Avatar du membre
Hitsuji
Time Sheep
Messages : 666
Enregistré le : 12 juil. 2011, 18:37
Localisation : Près d'un chat ! :3
Contact :

Re: Chi - Une vie de chat

Message non lu par Hitsuji » 15 août 2011, 11:36

Bon, mon avis sur le 1er tome a disparu dans l'Outre-espace, mais tant pis, voilà directement celui sur le deux.

Tome 2:

Un tome dans lequel Chi montre toute l'étendue de son côté kawaï, et ce malgré la présence d'un effrayant envahisseur ! La confrontation s'annonce rude et particulièrement éprouvante, mais notre mignonne boule de poil s'arme de courage pour l'affronter la tête haute !

Autrement dit, Chi va rencontre un de ses congénères, le fameux chat qui rôde dont il était mention dans le premier tome. Outre les chapitre centré sur le nouveau matou, Chi découvre les petites joies de tous les jours, s'amuse de tout et s'émerveille de la moindre pétale de cerisier qui vole au vent. Trop mimi ! :oops:

Sinon, le sens de lecture français m'a moins gêné dans ce tome (surtout après être passé par la "catastrophe" Eden...) Par contre, c'est drôle qu'ils aient laissé les story-board présentés en bonus dans le sens d'origine. >.<'

En bref, un deuxième tome superbement mignon et drôle. ♥
"on the internet, no one knows you're a cat."
—A cat.

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Chi - Une vie de chat

Message non lu par Einah » 17 oct. 2011, 17:55

Vol. 3 : Et un 3ème tome dans la même lignée que les précédents c'est à dire drole et attandrissant.
On voit Chi partir à la découverte avec Noiraud. Qu'est ce qu'elle peut être toujours aussi drole. C'est tellement mignon.
Mes passages préférés ont été l'appareil photo et le rideau.
Par moment, j'ai vraiment l'impression de voir mon chat, tous les mêmes lol
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Chi - Une vie de chat

Message non lu par jojo81 » 06 nov. 2011, 21:54

Tome 2:

Alors qu'on pouvait penser que les aventures de Chi deviennent lassantes au fil du temps, Kanata Konami surprend en relançant son récit. En effet, ce second volume de Chi introduit un nouveau personnage. Et pas n'importe qui, puisqu'il s'agit de Noiraud, un «chat ours» impressionnant. Tout d'abord, notre petite Chi sera effrayée par l'énorme chat qui pourrait n'en faire qu'une bouchée. Par la suite elle s'en fera un compagnon de jeu. Plus qu'un ami, Noiraud va agir comme un protecteur pour Chi, comme le père qu'elle n'a jamais eu.
A travers l'arrivée de ce personnage, l'auteure redonne de l'intérêt à un récit qui aurait pu tomber dans la routine faute à des situations trop semblables. Au final, c'est tout le contraire. Noiraud apporte une nouvelle dimension au manga par plusieurs moyens. Du côté du lecteur, une certaine douceur se dégagera de la relation entre Chi et Noiraud. Ce dernier, bien que chenapan, va protéger la petite Chi à plusieurs reprises. La tendresse de ces situations se fait grandement ressentir au fil de la lecture. Du côté de Chi, Noiraud va l'aider dans sa progression. C'est à travers les messages que lui fait passer le gros chat noir, que le comportement de Chi va évoluer.

Cependant le second tome de Chi est dans la continuité du premier, il n'y a pas d'inquiétude à avoir de ce côté. La petite chatte continue de faire des bêtises et les situations adorables s'enchaînent les une aux autres. Chi aura aussi quelques mésaventures. Elle va découvrir la baignoire, remplie d'eau bien évidemment, ou encore les joies de la vaccination. Pauvre petite chatte, elle n'a décidément pas une vie facile. D'autant plus que la gardienne veille au grain pour découvrir quels locataires de l'établissement cachent un chat.

Du côté de l'édition, on retrouve les caractéristiques du premier tome. C'est à dire que le sens de lecture est occidental et que l'ensemble des pages est entièrement en couleurs. Toutefois Glénat nous gâte en bonus. En fin de tome nous avons droit à un cross over entre Chi et Fuku-Fuku, personnage principal de Fuku-Fuku Funyan, autre série de l'auteure ayant pour thème les chats. Outre cela, l'éditeur français a traduit une interview très intéressante de Kanata Konami. Pour finir, deux petites figurines en papier de Chi et Noiraud sont à découper en fin de tome. De quoi amuser les plus jeunes lecteurs.

Ce second tome confirme tout le bien que l'on pensait de la série après la lecture du premier. Le manga de Kanata Konami brille par sa douceur et son humour. Chi fait parti de ces lectures rafraîchissantes qui mettent le lecteur de bonne humeur. Encore une fois rappelons que cet attendrissant manga a la capacité de plaire aux plus jeunes comme aux lecteurs les plus expérimentés pour peu de ne pas être allergique aux chats.
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Chi - Une vie de chat

Message non lu par jojo81 » 26 nov. 2011, 21:53

Tome 3:

Chi, notre petite chatte préférée, continue sa route et ses découvertes. Pour cela elle va suivre l'imposant Noiraud, un chat qu'elle considère comme son père. Mais entre des événements amusants comme la rencontre d'un nouveau personnage très agité ou la découverte de la photographie, il ne faut pas oublier que la gardienne veille au grain. Même si elle ne le comprend pas forcément, Chi doit faire attention. Si elle se fait prendre par les autres habitants de l'immeuble, elle risque d'être séparée de sa famille. Attention la famille Yamada, surveillez mieux votre chaton si vous voulez éviter les problèmes avec votre voisinage !

On lit Chi, et on ne se lasse pas. L'auteure continue de nous faire sourire avec la petite chatte sans que ça devienne redondant. Les situations sont variées et la trame narrative progresse lentement mais sûrement. Outre l'humour de situation, l'allure adorable de Chi et l'aspect contemplatif, on retrouve un côté touchant en fin de tome. Une situation décrite de manière triste qui fera forcément un petit effet sur le lecteur quelque soit son âge. C'est réellement plaisant de voir que Konami Kanata parvient à faire varier les émotions du lecteur à travers son récit.

Au niveau des bonus de ce volume, Konami Konata explique comment dessiner le visage de Chi de manière pédagogique. Un carte du fanclub de Chi est à découper et à remplir en fin de volume. Ces petits bonus mignons sont très appréciables pour les jeunes lecteurs notamment. On ne peut que remercier Glénat de les avoir conservé dans cette version.

Le manga de Konami Konata est toujours aussi plaisant à lire après trois volumes. On a le sourire aux lèvres du début à la fin, même dans les situations tristes ou celles où l'action est au rendez-vous. De plus la fin de tome promet un énorme renouvellement dans le récit qui donnera l'occasion à Chi de faire de nouvelles découvertes. On est curieux et impatient de se délecter de la suite.

[spoiler]Noiraud !!!!!! ;o;[/spoiler]
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Chi - Une vie de chat

Message non lu par jojo81 » 29 nov. 2011, 10:57

Tome 4:

Kyaaaaah, la couverture >///<

C'est le moment de déménager pour la famille Yamada. Entre les cartons de rangement, le déménagement et la découverte du nouvel appartement, ça va en faire des aventures pour notre petite Chi. Elle va être complètement déboussolée par le fait de vivre dans un environnement qu'elle ne connaît pas tout en retrouvant des objets qui lui sont familiers et en restant auprès de ses maîtres.
En plus de son nouveau lieu de résidence, la jeune chatte va découvrir les nouveaux voisins. Mais plus que les voisins en eux mêmes, ce sont leurs animaux qui vont intéresser Chi. Elle va retrouver un perroquet qu'elle va prendre pour une proie, un lapin qui ne parle pas, un chat très snobe et surtout un chien agité et joueur. Chi va avoir de quoi s'occuper pour encore plusieurs tomes !

Pour autant, les nouveaux compagnons de Chi ne sont pas encore mis en avant, à l'exception de David le chien. Konami Kanata nous les présente rapidement. Ce quatrième volume de Chi va plus s'axer sur l'exploration du chaton de son nouveau chez-soi. Avant de trouver sa place, Chi va passer par diverses émotions: la peur, l'inquiétude, l'étonnement, elle va même se sentir perdue au milieu de ce nouveau monde. Mais une fois qu'elle aura trouvé sa place, une sensation de bien-être l'envahira et elle pourra recommencer à faire des bêtises.
Car en effet, même avec ce sacré renouvellement dans le récit, la mangaka ne change pas une formule qui marche. Mis de côté l'aspect découverte de ce tome, la petite Chi va continuer sa vie et vivre des aventures plus habituelles. Elle va passer par diverses émotions lors d'une longue partie de cache-cache, ou encore elle va maudire ses maîtres pour lui avoir coupé ses griffes. La multitude de têtes toujours dessinées de manière super déformée que tire le chaton est un bonheur à regarder.

Du côté des bonus, Glénat gâte une nouvelle fois les lecteurs. On retrouve en fin de volume un cross over entre le manga de Konami Kanata et Oi Piitan ! («Hé, Pitan !» en version française), une série inédite chez nous de Risa Ito. Ce bonus se présente sous forme de yonkama, c'est à dire des strips de quatre cases à lire de haut en bas. En plus de cela, un mini manga est à découper et fabriquer. Il reprend des pages du chapitre 68 présent dans ce volume. Si le chapitre bonus satisfera davantage un public adulte, les jeunes lecteurs ne seront pas en reste avec le manga à fabriquer.

Ce quatrième volume de Chi apporte une nouvelle bouffée d'air frais à la série grâce au renouvellement que propose le changement d'univers. Si les aventures du petit chaton sont toujours aussi agréables à suivre, on pourra néanmoins regretter que cet album soit trop centré sur l'exploration de Chi. On a un peu l'impression de revivre le début de la série. Si humour et attendrissement sont maîtres mots dans ce quatrième tome, une émotion supplémentaire est à ajouter: la tristesse. Chi va se souvenir de Noiraud, son ami qu'elle a perdu de vue car ils ne vivent plus dans le même lotissement. Espérons que ses nouveaux compagnons parviennent à atténuer sa peine lors des prochains tomes.
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Chi - Une vie de chat

Message non lu par jojo81 » 05 déc. 2011, 23:16

Tome 5:

Après avoir fouillé les moindres recoins de sa nouvelle maison, la petite Chi continue son exploration en s'attaquant cette fois-ci au monde extérieur. En effet, après avoir dévasté le bureau du père de la famille Yamada, Chi va enfin apprendre à utiliser sa chatière. De cette manière elle va pouvoir sortir quand bon lui semble dans le jardin, et même dans tout le quartier.

Vous l'aurez compris, ce tome se base sur l'exploration. Après un chapitre mettant en scène Alice, le chat bourgeois des voisins, Konami Kanata met de côté les nouveaux compagnons de Chi pour s'axer entièrement sur le plaisir de la découverte. Même s'il y a beaucoup de choses à découvrir pour Chi dans le quartier, on regrette que l'auteure consacre trop de temps à cela. Il faut bien avouer, que le tome est répétitif, et que pour la première fois depuis le début de la série, on s'ennuie un peu. De plus, c'est assez déplorable de voir que les nouveaux personnages ne sont pas développés dans ce tome, d'autant plus que leur présentation lors du précédent volet était réussie. Mais Chi va se faire un nouveau compagnon dans ce volume, et l'intrigue va quelque peu avancer. L'auteure lève légèrement le voile sur l'enfance du chaton, et on espère que ce sera bien développé par la suite.

Le plus gros problème de ce cinquième volume vient du personnage de Chi. Son attitude et ses réactions ne sont pas naturelles. Dans les précédents volumes les lecteurs ayant un chat pouvaient le reconnaître à travers les faits et gestes de Chi. Ici, c'est plus difficile de faire le rapprochement. Les expressions super déformées de Chi ne sont pas toujours crédibles, tout comme ses réactions. La bonne humeur du chaton qui ne pense qu'à jouer dans la rue est plus agaçante que contagieuse. Les chapitres où Chi jouent avec Yohei et où ils font exactement les mêmes choses sont vraiment de trop...

Du côté des bonus, rien de bien intéressant pour une fois. On apprend que ce présent tome est le premier à être sorti après que le manga eut été adapté en dessin animé. Par la même occasion on retrouve des croquis de la jeune chatte qui ont été utilisés pour l'adaptation animée. On a aussi droit à un plan du quartier, très pratique pour mieux se repérer, ainsi qu'à des photos de peluche de Chi prises à travers le monde. Une maquette de Chi à fabriquer est présente en fin tome, mais elle ne présente aucun intérêt tant elle est difficile à monter. C'est assez frustrant.

Pour la première depuis le début manga, un tome de Chi peine à convaincre. Même si une petite intrigue se met en place, l'aspect répétitif du volume et le caractère pas naturel de Chi nous laissent de marbre. On a un peu l'impression que la magie n'opère plus, espérons que l'auteure rectifie le tir lors des prochains volumes.

Je suis fan d'Alice :lol:
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Chi - Une vie de chat

Message non lu par jojo81 » 14 déc. 2011, 00:16

Chi c'est la vie !! Noël approchant, offrez vous ce manga ! :)

(et venez faire vivre le topic)

Tome 6:

Chi continue d'explorer le monde qui l'entoure, tout en faisant des bêtises et en se trouvant des amis. Dans le sixième tome de la série, la petite chatte va en faire voir de toutes les couleurs à ses maîtres. Entre salir le sol avec ses pattes crottées, la destruction du mobilier, les risques qu'elle encourt à cause des produits dangereux et même pire, le sabotage de l'anniversaire du jeune Yohei, la famille Yamada va avoir fort à faire avec le mignon petit chaton. Heureusement que Chi est une petite chatte attendrissante, et qu'elle enchaîne les événements adorables comme lorsqu'elle joue avec l'emballage d'un caméscope ou qu'elle se fait brosser par l'aspirateur.
Vous l'aurez donc compris, après un cinquième tome se déroulant surtout en extérieur, Chi revient faire les 400 coups dans la maison des Yamada pour notre plus grand bonheur. On retrouve ainsi l'ambiance des premiers tomes de la série, sans pour autant ressentir une quelconque répétition. Et ceci grâce au fait que Kanata Konami arrive à varier les situations dans son histoire. Car oui, le sixième volume de Chi n'est pas entièrement basé sur les tribulations du félin dans la maison des Yamada. La conquête du monde extérieur est toujours présente.

Chi se trouve rapidement une place dans le quartier. Comme les enfants et les autres chats, elle souhaite se trouver un petit territoire rien qu'à elle. C'est de cette manière qu'elle fait la connaissance d'un nouveau personnage. Il s'agit d'un petit chaton mesquin dont on ne connaît pas les maîtres. Chi va voir en lui un ami. Enfin un chat de son âge avec qui elle va pouvoir jouer. Mais ce n'est pas dit que son nouveau compagnon voit les choses de cette manière...
Ce nouveau personnage dont on ne connaît pas encore le nom va apporter une nouvelle touche de fraîcheur au manga. Son air hautain et son attitude mesquine manquaient à l’œuvre de Kanata Konami. C'est donc avec plaisir que l'on découvre, au même rythme que Chi, ce petit chaton chenapan.

Outre cela, Chi découvre enfin ses nouveaux voisins. Enfin les animaux, pas leurs maîtres... Grâce à David, le chien enjoué, qui cache son os et Alice, la gracieuse chatte, qui s'amuse avec son eau, la petite Chi va découvrir que certaines choses, parfois anecdotiques, peuvent être précieuses. Elle va aussi faire un petit tour devant Mimi le lapin qui semble vivre à son rythme, sans se soucier des autres. Mais la véritable découverte pour Chi est celle de Lucky le perroquet. La petite féline va d'abord le prendre pour une proie, mais elle va être surprise de voir l'oiseau reproduire ses miaulements.
Alors qu'ils étaient présentés dans le quatrième tome, l'approfondissement des nouveaux compagnons de Chi se faisait attendre. Si l'on connaissait déjà un peu David et Alice, on découvre avec hilarité le perroquet belliqueux des voisins. Kanata Konami ne pousse pas loin dans le développement des personnages. A peine trois courts chapitres leurs sont consacrés. Mais c'est assez suffisant, car le reste du manga est tout aussi passionnant. Après une longue attente, on peut se dire que l'essentiel est que ce soit fait. Espérons tout de même que l'auteure ne relègue pas les voisins de Chi au second plan dans l'avenir.

Du côté des bonus présents en fin de tome, on est partagé. L'auteure nous annonce que suite au succès de l'adaptation animée de Chi, une nouvelle saison a vu le jour au Japon. Pour l'occasion, elle nous présente les voisins de Chi (maîtres et animaux) tels qu'on va les découvrir dans la série animée. Ensuite Kanata Konami dévoile les onomatopées qu'elle utilise et leurs significations. C'est vraiment une excellente chose pour les jeunes lecteurs. En revanche, le puzzle à découper n'est pas terrible. On aurait réellement préféré que les pièces soient à détacher, parce que c'est difficile d'être précis avec un ciseau, d'autant plus qu'on n'a pas le droit à l'erreur.

Après un cinquième tome décevant, Chi séduit à nouveau. Avec la variété de ses situations, la mise en avant de personnages, la découverte d'un nouveau compagnon pour Chi, les bêtises toujours aussi drôles de la petite chatte et sans compter les quelques moments attendrissants, il ne fait nul doute que l'on tient un excellent tome entre les mains. De plus, la fin de tome offre une touche de suspense à la série. On se demande bien ce qui va arriver à notre petite héroïne, et on a hâte de lire le prochain volume.
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1948
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Chi - Une vie de chat

Message non lu par Einah » 14 déc. 2011, 20:55

Oui c'est bien Chi !!! Faut juste que je m'achète la suite maintenant ^^;
Image

Répondre