Une longue route

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9714
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Une longue route

Message non lu par Koiwai » 12 mai 2011, 16:34

Une longue route
Image
La fiche sur MN


Un peu plus d'un an après le sympathique one-shot Koko aux éditions Glénat, Fumiyo Kouno est enfin de retour en France grâce aux éditions Kana, qui publient ici leur troisième titre de l'auteure, même si Une longue route est en réalité la plus ancienne oeuvre de la mangaka publiée en France à ce jour, puisqu'elle est née en 2001.

Dans Une longue route, Kouno nous propose de suivre le quotidien d'un couple un peu particulier, puisque Sôsuke, jeune homme un peu bon à rien, a été marié de force par son père à Michi, une jeune femme souvent dans la lune, mais toujours portée par un optimisme qui se ressent sur son visage souriant.
Au fil de très courts chapitres faisant la plupart du temps quatre pages, l'auteure nous fait vivre des petits instants de vie indépendants les uns des autres de ce couple pas forcément amoureux, mais qui prend les choses du bon côté, preuve qu'une telle cohabitation est possible. La vie n'est pas toujours facile pour eux, tels les problèmes d'argent ou de travail qui peuvent faire leur apparition, mais ici, pas question de s'apitoyer. Les deux jeunes mariés ne s'attardent pas sur ces considérations, et Kouno préfère largement dépeindre des petits instants du quotidien, des moments parfois futiles, qui sont autant de preuves qu'une vie simple peut être bonne à prendre, et est peut-être la meilleure manière de vivre.

Simples, Sôsuke et Michi le sont, assurément. Ils n'ont pas demandé ce mariage, mais ne s'en formalisent pas pour autant. Michi est probablement la plus grande force du one-shot. On connaissait déjà le talent de Kouno pour dépeindre des personnages décalés et attachants (on se souvient du ronchon Sanpei, et de son amusante petite fille), et la mangaka le prouve à nouveau ici, en nous offrant une héroïne on ne peut plus simple, pas un canon, pas laide pour autant, et en même temps portée par une insouciance et un aspect "dans la lune" irrésistibles qui la rendent bien vite délicieuse et créent régulièrement des situations un brin farfelues. Et même si Sôsuke, de son côté, est parfois désespéré par la façon d'être de cette épouse imposée et a tendance à aller voir ailleurs, il revient toujours à ses côtés.

Comme toujours chez cette auteure, le style de l'oeuvre est infiniment doux, porté par un graphisme enfantin sans doute un peu plus imparfait que sur ses titres suivants, mais qui possède déjà une patte aisément reconnaissable et des visages charmants, à commencer par le regard rempli de candeur et de douceur de Michi.

Pour le reste, le ton oscille entre simples petites tranches de vie agréables, et petits moments humoristiques évidemment dus au caractère des deux protagonistes principaux (auxquels vient s'ajouter à quelques rares reprises le père de Sôsuke, qui n'a rien à leur envier). Moment paisibles ponctué de quelques scènes plus improbables, pour un résultat final ne manquant pas de charme si on lui laisse sa chance.

Ici, le plus grand risque sera toutefois de ne pas adhérer pleinement au format en quatre pages des chapitres, même si celui-ci ne fait que mieux ressortir l'aspect simple de ces instants de vie. De plus, certains chapitres, de par leur ancrage prononcé dans les coutumes et façons de vivre japonaises, risquent de beaucoup moins concerner le lecteur que d'autres, mais cela ne dure jamais longtemps.

Avant le Pays des cerisiers, Pour Sanpei ou Koko, Une longue route prouvait déjà le talent de Fumiyo Kouno pour mettre en scène des personnages et une ambiance uniques. Le résultat est un peu inégal, mais attachant.

Du côté de l'édition, Kana nous offre un travail de fort bonne facture, s'ouvrant sur une première page en couleurs doté d'une ambiance douce, joyeuse et simple tout simplement irrésistible. Le papier est de bonne qualité, la traduction réussie.
Image

Répondre