Boing Boing

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9722
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Boing Boing

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 18:32

Ce serait trop dommage de ne pas recréer ce topic ! XD
Image
La fiche sur MN


Tome 1 (chronique de Shinob):

Pour un chroniqueur, c'est toujours difficile de donner son avis sur un titre tel que Boing Boing. Car si certains titres érotiques sont pourvus d'un scénario qui tient la route, pour d'autres ce n'est clairement pas le cas... Et malheureusement, Boing Boing fait partie de cette catégorie!
Si je me bornais à évaluer Boing Boing sur son aspect érotique, le titre finirait avec un 17/20. En effet, tous les vicelards seront ravis de se procurer cette série qui nous montre les prouesses sexuelles d'un professeur pervers avec des demoiselles dotées d'une capacité pulmonaire sans doute plus importante que le champion du monde d'apnée... Le tout étant croqué par le style très rond et précis d'Hidemaru, qui a beaucoup de talent pour retranscrire les scènes de sexe.

Mais lorsqu'on s'intéresse à l'histoire, on tombe de haut, de très haut même! On pourrait imputer en grande partie cette chute vertigineuse au premier chapitre, tout simplement inacceptable. En effet, la séquence coquine de ce chapitre est... une scène de viol, ni plus ni moins. Le personnage principal, pensant reconnaître chez une collègue professeur les traits d'une actrice X, va lui sauter dessus sans lui demander son avis, alors qu'elle se refuse à lui. Même si on ressent bien que le titre veut se doter d'une ambiance "légère", je ne doute pas que certains lecteurs risquent d'être un peu désarçonné par une telle séquence. Et le choc est d'autant plus grand à la lecture du dialogue qui conclut la scène... complètement surréaliste!!

L'auteur continue dans le n'importe quoi quelques pages plus loin, lorsque Mlle Motomura (la victime de l'acte décrit ci-dessus) confie à son bourreau le soin de s'occuper de l'équipe de gymnastique... Pourquoi confier à un pervers une telle fonction? Mystère... En tout cas, question cohérence, on repassera!
Le reste du récit se révèle quant à lui un peu plus digeste. Des scènes érotiques plus classiques s'y succèdent, pour le bonheur des amateurs du genre. On notera que l'auteur est tout simplement obnubilé par les demoiselles à forte poitrine, qui sont présentes dans l'intégralité des scènes de fesses... Et la diversité dans tout ça?

En définitive, Boing Boing est un titre érotique qui s'assume complètement mais qui se voit doté d'un scénario très faiblard pour l'instant. La faute à un chapitre d'ouverture assez révoltant. Heureusement, le titre remonte d'un cran une fois les premières pages lues (et oubliées!)... Il ne nous reste plus qu'à espérer que l'auteur fasse mieux pour le prochain tome... ça ne devrait pas être très difficile!


Tome 2 (chronique de Shinob):

Ce deuxième opus de Boing Boing se veut, dans son déroulement, identique au premier tome: au travers d'un couloir de l'école, d'une plage ou encore d'un festival, notre héros va bais... faire l'amour à la première demoiselle qui se présentera à lui...
Néanmoins, on notera dans le présent ouvrage l'absence de scènes choquantes, chose que je reprochais au premier opus. Ici, Hidemaru met l'accent sur les échanges culturels, allant même jusqu'à "réchauffer" les relations nippo-américaines via l'emploi de saillies verbales du style "Que le Japon entre en moi!". Au moins, ça a le mérite de nous faire sourire...
Notons également que Boing Boing, malgré son titre évocateur, peut être considéré comme une aventure culinaire. En effet, dégustation de concombres et d'huîtres seront l'apanage du titre, pour le grand plaisir des futurs marmitons, et notamment ceux qui peinent encore aux fourneaux.
Que dire de plus... Espérons que le troisième opus proposera des dégustations tout aussi appétissantes!
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9722
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Boing Boing

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 18:33

Tome 3 (chronique de Shinob):

Plus loin, plus haut, plus fort... voici ce qu'on retiendra de Boing Boing, qui s'offre des nouvelles "pistes d'étude" avec ce troisième volume, plus salace que les précédents, même si la recette de base ne change pas d'un iota.
Dans cet opus, Takeshi se mettra une fois de plus dans des situations délicates, qui vont bien évidemment se résoudre dans le stupre le plus total. Les graphismes d'Hidemaru, fins et fonds, sont toujours aussi plaisants à regarder. A l'inverse, on ne peut que déplorer le néant scénaristique de cette série qui ne cherche qu'à titiller les sens des jeunes lecteurs. C'est malheureusement un problème récurrent pour ce genre d'histoires... même si certains ne s'en plaignent pas!


Pour conclure, notons la présence de pages toutes en couleurs au début du volume, chose qu'on ne retrouvait pas dans les deux premiers tomes. Taïfu comics sait se montrer généreux quand il le faut, à l'instar des héroïnes plantureuses de Boing Boing... Et ça mérite bien quelques points en plus dans la notation finale!


Tome 4 (chronique de Shinob):

Ce quatrième tome de Boing Boing fait la part belle à l'exotisme... sous toutes ses formes! En effet notre héros va s'essayer à de nouvelles pratiques toujours aussi "extrêmes", et parviendra même à convertir une lesbienne aux joies de l'hétérosexualité!
Mais c'est un voyage à la mer, et plus particulièrement une visite dans le village natal de Takeshi (se situant en bordure de cette dernière), que les sens vont s'échauffer le plus!
Pour la première fois, nous allons rencontrer les parents de Takeshi, mais aussi la demoiselle qui lui a donné la passion des films cochons! Malheureusement, ces nouveaux arrivants ne seront abordés que de manière superficielle, le récit préférant se concentrer sur les parties de fesses. Dommage, car ça aurait pu être sympa de creuser un peu la personnalité du héros en nous faisant découvrir son passé...
A noter enfin que Takeshi réalise l'un de ses plus grands fantasmes: coucher avec la directrice de l'établissement scolaire où il travaille... On est content pour lui!
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9722
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Boing Boing

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 18:33

Tome 5:

La recette de Boing Boing ne change pas dans ce cinquième volume, qui voit notre professeur pervers enchaîner une nouvelle fois les parties de jambes en l'air avec ses collègues au détour de chapitres indépendants.

Hidemaru se fait à nouveau plaisir en enchaînant les fantasmes: partouze, fétichisme du maillot de bain, instant coquin sur une île déserte... tout y passe ! Mais malgré tout, la série conserve ses énormes lacunes. Si chacun se fera son propre avis sur les poitrines démesurées de toutes les demoiselles du manga (niveau variété, on repassera), on ne peut que rester assez déçu face à des situations souvent très mal amenées, à l'image de notre héros se retrouvant en deux temps trois mouvements sur une île déserte avec deux beautés, et quittant l'île aussi facilement qu'il y est arrivé. Et ne parlons pas des mises en situation inexistantes: pas question de trouver chez l'auteur une quelconque envie de titiller la libido de son lecteur via des préliminaires et autres poses coquines avant de faire l'amour: sitôt rencontrées, les jeunes femmes passent à l'acte sans chercher à "faire monter la tension". Dommage, car le capital érotique en pâtit et se décrédibilise d'autant plus. Reste que l'auteur, malgré un trait beaucoup trop lisse, a un certain talent dans la mise en scène, ce qui rend la lecture acceptable malgré tout.
C'est alors qu'un autre problème vient vite faire irruption: à force de voir les filles de Boing Boing enchaîner si facilement les parties de jambes en l'air et posséder toutes des airbags surréalistes, on en vient à se demander quelle image l'auteur a de la femme. Une question qui se fait encore plus présente à la vue d'un dernier chapitre assez lamentable, où notre héros en arrive à organiser un concours de la prof la plus baisable avec ses élèves... Si si ! On le sait depuis le début grâce au caractère pervers totalement assumé de notre héros, l'oeuvre se veut amusante et décalée, mais cela ne peut pas tout excuser, surtout quand un tel pas dans le mauvais goût est franchi.
L'autre problème de ce cinquième volume concerne sa fin. Le tome se termine sur un petit (vraiment petit) cliffhanger, et l'éditeur annonce bel et bien l'arrivée d'un sixième volume... qui se fait attendre au Japon depuis 2008. Et s'il n'est pas vraiment gênant de se retrouver face à une telle situation dans un titre érotique ayant une histoire proche du zéro, découvrir que l'on lit une série apparemment abandonnée en cours de route ne fait jamais plaisir.

En somme, si Boing Boing est une série érotique qui a le mérite de s'assumer totalement, cela ne suffit pas pour excuser des réactions des personnages incohérentes et certains passages assez lamentables, qui offrent une vision de la femme aussi pathétiques que la fameuse scène de viol du premier opus. Une oeuvre à prendre pour ce qu'elle est, en connaissance de cause.
Image

Avatar du membre
maxou13
Messages : 4
Enregistré le : 01 déc. 2013, 12:37

Re: Boing Boing

Message non lu par maxou13 » 01 déc. 2013, 12:48

Merci pour les résumés de chaque volumes! :)
J'ai déjà acheté les volumes 1 et 2 pour commencer et je dois dire que je ne sais pas si il y a mieux en termes de mangas adultes que Boing Boing !!!

Si vous avez des titres à me proposer ressemblant à Boing Boing je suis preneur! :lol:

Sinon, pourquoi HIDEMARU a arrêté cette série à seulement 5 tomes?

Merci!

Répondre