Phantom - Requiem for the Phantom

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9761
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Phantom - Requiem for the Phantom

Message non lu par Koiwai » 25 sept. 2011, 21:17

Image
La fiche sur MN


Tome 1:

A l'origine de Phantom - Requiem for the Phantom, on retrouve le jeu vidéo pour adultes "Phantom of Inferno", suffisamment populaire pour avoir été adapté en 2004 en une série de 3 OAV (sortis en France chez Dybex) et en 2009 en une série animée de 26 épisodes (non sortie en France).

La série d'OAV nous invitait à suivre Reiji, un jeune garçon en voyage aux Etats-Unis. Assistant bien malgré lui à un assassinat opéré par Phantom, qui n'est en réalité qu'une jeune fille de son âge nommée Ein par son organisation Inferno, il était contraint, pour survivre, de devenir lui même un Phantom nommé Zwei après avoir été conditionné par Inferno.

Cette adaptation en manga de trois volumes peut être considérée comme une suite alternative de cette série d'OAV, mais rassurez-vous, si vous n'avez pas vu cet anime, rien ne vous paraîtra incompréhensible. Au pire serez-vous un peu déstabilisés par la rapidité avec laquelle le mangaka Masaki Hiiragi nous présente les éléments passés importants.
Ici, on retrouve donc Reiji, qui s'est échappé d'Inferno avec Ein. A présent, les deux jeunes gens sont lycéens, se font passer pour frère et soeur, et Ein se fait appeler Elen. Ils se sont bien intégrés à leur nouvelle vie, se sont fait des camarades, comme la caractérielle Sanae, ou encore la timide Mio, amoureuse de notre héros. Le tout démarre sur des scènes de vie quotidienne voyant la petite Mio se déclarer, ou encore Sanae en faire voir de toutes les couleurs à Reiji.

Rien que du très classique, nous faisant entrer dans le monde de Phantom sans créer de grosse sensation. Mais le quotidien de Reiji et Elen se voit bientôt perturbé, car Inferno a retrouvé leur trace et a envoyé à leur poursuite un troisième Phantom, nommé Drei. C'est le début des ennuis, et le commencement de l'intrigue par la même occasion. Une intrigue qui, d'emblée, ne présente rien de bien original. On découvre donc avec Inferno une organisation prête à tout pour parvenir à ses fins, y compris à impliquer des innocents dans ses affaires pour faire sortir nos héros de l'ombre. De ce fait, si l'on pouvait croire que Mio et Sanae seraient de simples figurantes, il semble que leur rôle ne se limitera pas à cela. De même, se dévoile déjà dans ce premier volume une facette du passé de Reiji, un passé dramatique le reliant directement à Drei, et dont on attend de voir les tenants et aboutissants par la suite.

Avec une petite palette de personnages et une histoire peu originale mais qui a de quoi offrir quelques rebondissements sympathiques, Phantom - Requiem for the Phantom a quelques arguments à faire parler pour offrir un divertissement court tout à fait honorable. Pourtant, difficile d'être pleinement convaincu par ce premier volume, la faute au style du mangaka. Parfois confus dans le découpage, enchaînant des dialogues cousus de fil blanc et parfois poussifs (la faute aussi à la traduction, sans doute), ne parvenant pas à offrir de traces d'éclat ou de charisme à ses protagonistes, Masaki Hiiragi se contente de raconter son histoire de manière un peu trop moribonde pour convaincre totalement, d'autant que le coup de crayon enchaîne les inégalités. Ainsi, si des pages trop rares offrent un rendu appréciable, on ne peut que constater que la majeure partie du travail souffre d'un manque d'impact, notamment lors des courtes scènes d'action mal mises en valeur et ne dégageant aucune tension, ou au détour de pages dignes d'un amateur tant le design des personnages apparaît régulièrement pauvre et inégal. De manière générale, tout est trop lisse.

Résulte alors de ce premier volume une lecture pas désagréable, mais totalement anecdotique. Une base est là, et l'on espère tout simplement que l'auteur sera capable, par la suite, de proposer un contenu de meilleure facture.

L'édition de Clair de Lune, si elle souffre d'une traduction un peu poussive par instants, jouit néanmoins d'une première page en couleur et d'une impression correcte sans être excellente. Par contre, le papier est un peu trop fin.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9761
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Phantom - Requiem for the Phantom

Message non lu par Koiwai » 19 oct. 2011, 11:23

Tome 2:

Alors qu'Inferno a retrouvé sa trace, Reiji se replonge dans les événements passés qui l'ont amené à être là où il en est aujourd'hui: le meurtre auquel il a assisté, sa capture par Inferno qui a fait de lui le deuxième Phantom, la naissance de son amitié pour la jeune Ein...

On se retrouve donc avec un deuxième volume effectuant un long retour en arrière, et qui reprend à peu près les événements suivis dans les OAV sorties en France en y apportant des différences dans le traitement.
Après un premier volume, sympathique mais poussif, ce deuxième volume montre de meilleures choses, que ce soit au niveau des dessins ou d'une narration plus fluide (est-ce peut-être aussi la traduction qui s'est améliorée ?). Le fond reste classique, certains éléments auraient mérité d'être plus abordés, comme la naissance du lien entre Ein et Zwei qui est un peu survolée, mais le statut de divertissement fonctionne ici correctement, grâce à un rythme qui reste soutenu et à des rebondissements qui s'enchaînent rapidement et de manière fluide, certains d'entre eux venant mieux expliquer les événements du présent. On pense notamment aux agissements de Scythe, à l'apparition de la petite Cal, que l'auteur parvient à rendre attachante en faisant ressortir sa vivacité, et au beau milieu de ceci ressort par-dessus tout l'attrait du personnage d'Ein, partagée entre sa fidélité envers Scythe et une humanité qu'elle pourrait trouver ou retrouver en partant avec Zwei.

Voici donc un deuxième volume divertissant, venant expliquer pas mal de choses et intriguant sur certains points. Par exemple, on se demande si l'auteur prendra le temps de revenir sur les origines d'Ein, vaguement évoquées ici, dans le troisième et dernier opus de la série. Et, tout simplement, on ressent l'envie de savoir comment cette courte histoire va s'achever.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9761
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Phantom - Requiem for the Phantom

Message non lu par Koiwai » 26 mars 2012, 17:02

Tome 3:

Dans ce troisième volume, suite et fin du retour sur le passé D'Elen et Reiji à l'époque où ils étaient tueurs à Inferno. A ce flashback vient se mêler Cal, jolie jeune fille autrefois recueillie par Reiji, et depuis devenue Drei, nouvelle tueuse d'Inferno chargée d'éliminer nos deux héros.

Ainsi suit-on, pendant une majeure partie du volume, les derniers événements du passé qu'il est utile de connaître, avec en tête la façon dont Cal fut manipulée par une organisation bien peu scrupuleuse, prête à tout pour ne pas laisser s'échapper ses tueurs.

Se déroulant sans grosse surprise, la fin du flashback jouit d'une narration fluide, mais également d'un style manquant encore et toujours d'impact, Masaki Hiiragi se contentant de raconter son histoire sans chercher à en dégager une quelconque ambiance. On se pose également quelques questions sur certains personnages, dont le rôle n'est jamais très clair.

On suit pourtant le récit sans problème, jusqu'à un retour dans le présent un peu chaotique, où l'auteur amène comme un cheveu sur la soupe, sans préparer le terrain, plusieurs rebondissements dont l'arrivée de plusieurs autres tueuses, pour un final précipité, qui dévoile à la va-vite les sentiments de Cal, Elen et Reiji, sans que ceux-ci ne marquent vraiment tant ils sont survolés.

L'idée d'apporter une fin différente de l'anime est intéressante. Ici, on a droit une plus forte centralisation sur les sentiments de nos trois tueurs, ce qui, en soi, n'est pas une mauvaise idée, mais il est vraiment dommage de voir le tout arriver de manière précipitée, Hiiragi balançant ça et là les informations avant de finir son récit précipitamment. Ressort de Phantom - Requiem for the Phantom une lecture pas foncièrement mauvaise, mais anecdotique, laissant un goût de trop peu. Il y avait moyen de mieux gérer les événements, quitte à faire un tome de plus.
Image

Répondre