Rainbow

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Rainbow

Message non lu par Wang Tianjun » 06 févr. 2011, 09:45

Oui, je l'avais déjà signalé sur le topic des Mangas défectueux.
Mais l'anomalie ne touche pas tous les tomes. Retourne chez ton vendeur, en espérant qu'il en ait un bon.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Kakunoshin Niitsu
Maître potier
Messages : 548
Enregistré le : 23 sept. 2009, 15:55
Localisation : Aoiya

Re: Rainbow

Message non lu par Kakunoshin Niitsu » 17 févr. 2011, 13:55

Vol 16 : Un bon seizième volume qui relance l'histoire avec le retour de la belle Setsuko.Le quotidien de cette époque est terrible, pour les plus démunis mais aussi pour ceux ayant plutôt bien réussi socialement comme le démontreront les auteurs avec le naïf et influençable Norimatsu...

En parallèle, Ruriko nouvellement intégrée à la bande devient vite attachante.Bon elle tombe un peu vite sous le charme de Mario mais sa réaction et sa manière d'agir face aux incertitudes de ce dernier ainsi que son comportement avec Setsuko font d'elle un personnage interessant.

Pour le reste l'ambiance est là, nos amis aussi toujours fidèle à eux même.Tout comme le dessin une nouvelle fois impeccable.Une série qui confirme sa qualité !
Image
Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Rainbow

Message non lu par Wang Tianjun » 18 avr. 2011, 22:11

Rainbow - Kazé Manga 17

Grâce à l'appui de Ruriko, qui a réussi à obtenir des informations capitales sur la bande d'Harry Whiteman, Suppon, Baremoto, Kyabetsu et Joe ont de quoi intervenir pour sauver Setsuko et sa famille de la terrible arnaque qui est sur le point de se refermer sur eux. Une fois Setsuko convaincue, il faut à présent persuader son mari de ne plus faire confiance aux américains. Pour cela, les anciens détenus mettent en place un plan qu'ils espèrent solide... Mais il ne faudrait pas sous-estimer leur adversaire !

Alors que nos héros se lancent à corps perdu dans ce nouvel acte héroïque pour sauver leur ancienne amie, les auteurs mettent peu à peu en place une ambiance propice à une véritable inquiétude, en annonçant que jamais la bande n'a eu à affronter de tels adversaires. Surenchère des superlatifs, ou véritable danger ? Toujours est-il que l'effet est là : ce dix-septième volume est porté par un suspens de tous les instants, tant la situation peut basculer à tout moment. Suppon et les autres ne tarderont pas, hélas, à le découvrir.

George Abe nous prouve tout son talent de conteur en offrant dans un premier temps une véritable descente aux enfers, mais en laissant une pointe d'espérance permettant de relancer l'intrigue par la suite avec l'arrivée des deux derniers héros laissés jusque là dans l'ignorance. Ce genre de retournements peut paraitre convenu, mais l'effet narratif est là, et on se laisse porter aisément par les nombreuses péripéties.

Au final, après avoir longuement posé les bases de l'intrigue en cours, les protagonistes de Rainbow sont pris une nouvelle fois dans un torrent d'action et de suspense, sans oublier un compte à rebours venant soutenir la tension dramatique tout du long. On aurait simplement espéré un peu plus de rapidité dans cette histoire se faisant maintenant assez longue... Mais après tout, si c'est si bon, pourquoi s'en priver ?
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Rainbow

Message non lu par Wang Tianjun » 20 juil. 2011, 22:11

Rainbow - Kazé Manga 18

Suppon, Baremoto, Joe et Kyabetsu n'ont pas réussi à sortir Setsuko de la tourmente, et sont même en fâcheuse posture face aux maîtres chanteurs les tenant en joue. Mais entretemps, Mario et Heitai, finalement mis au courant de l'affaire, sont parvenus à capturer Harry et cherchent à s'en servir comme d'un otage. Pendant ce temps, Norimatsu, sur le point de rompre le contrat qui le mènerait à sa perte, rencontre Mister Barandage, cerveau de cette terrible machination...

Alors que l'on pensait le dénouement proche avec l'arrivée de la cavalerie composée par les deux héros Mario et Heitai, George Abe et Masasumi Kakizaki sont bien décidés à ne pas en rester là, et continuent à jouer avec nos nerfs. Hélas, si le postulat de base fut bien riche et les premières péripéties haletantes, force est de constater que ce dix-huitième volume provoque avant tout impatience et agacement. Outre les hésitations de Norimatsu, passant continuellement de mari violent et naïf à quelques éclairs de lucidité, l'affrontement entre la bande des anciens détenus et leurs ennemis américains ne cesse d'enchainer les rebondissements, en s'orientant, hélas, vers une surenchère peu appréciable...

Les ennemis du jour se comportent avant tout comme des brutes sanguinaires, sans aucun sens de la camaraderie, au point de se déshumaniser, purement et simplement. Le colossal Hutton prend même des allures de Terminator par sa stature imposante, sa manie de se relever malgré la violence des assauts, et un caractère psychopathe virant à l'obsession meurtrière primaire. Les auteurs nous avaient habitué à d'avantage d'humanité et bien moins de manichéisme primaire. Ici, nous sommes dans l'action pure, qui tache, qui pète dans tous les sens. La surenchère continue jusqu'à l'effondrement du bâtiment dont les héros se sortent indemnes, "comme par miracle"...

La dernière partie du volume reviendra à un retour à l'émotion grâce au jeun Tooyama pret à se sacrifier pour protéger les amis de son supérieur... mais là encore, les valeurs dépeintes sentent le réchauffé, et la destinée d'un tel personnage auxiliaire semblait bien trop prévisible. Au final, plus cette histoire progresse et plus on espère une seule chose : sa fin. Partant d'un très bon postulat, cet arc s'embourbe dans des scènes d'action stériles, placées uniquement pour faire monter la tension. Après tant d'aventures et de bases réfléchies, on pouvait s'attendre à bien mieux de la part des mangakas. Espérons que le tir soit corrigé pour la fin de cet épisode... et pour offrir un fin décente à la saga !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9973
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rainbow

Message non lu par Koiwai » 06 sept. 2011, 18:38

Tomes 17 et 18:

Je ne suis clairement pas fan de l'arc en cours, qui ne me donne vraiment pas l'impression d'apporter quoi que ce soit de neuf à la série. Une nouvelle fois, nos héros doivent faire face à des adversaires représentant des tares de la société de l'époque, mais sur ce coup-là, je regrette vraiment que les auteurs proposent des méchants aussi poussés dans la caricature.
Et si seulement la caricature s'arrêtait à ça... Dans le tome 18, j'ai vraiment du mal à adhérer à cette surenchère dans l'action et les rebondissements de celle-ci, qui sont tellement bateau qu'ils ont bien du mal à faire ressortir le propos de l'auteur, à savoir la force de l'amitié qui unit nos héros. Un thème qui a déjà été suffisamment abordé, par ailleurs, mais bon... Ce qui me laisse penser que la série aurait déjà pu se terminer.
De plus, quand on croit cet arc enfin fini, les auteurs en remettent une couche derrière, et ça en devient vite indigeste.
Autre regret: le fait que Mario et Heitai soient, une nouvelle fois, largement plus mis en valeur que les autres. Une impression qui ne m'a jamais quitté depuis déjà plusieurs tomes.
Clairement l'arc de trop pour moi. J'attends la fin de celui-ci avec impatience, en espérant une suite à la hauteur.
Reste le coup de crayon de Kakimoto, qui dégage encore et toujours une puissance assez incroyable.
Image

Avatar du membre
Kakunoshin Niitsu
Maître potier
Messages : 548
Enregistré le : 23 sept. 2009, 15:55
Localisation : Aoiya

Re: Rainbow

Message non lu par Kakunoshin Niitsu » 13 sept. 2011, 15:51

Koiwai a écrit :Autre regret: le fait que Mario et Heitai soient, une nouvelle fois, largement plus mis en valeur que les autres. Une impression qui ne m'a jamais quitté depuis déjà plusieurs tomes.
C'est surtout vrai pour Mario je trouve. Heitai à eu son heure de gloire avec le passage de la tempête dans un précédent volume mais sinon ça va. D'un côté c'est vrai que ces deux là ont trop souvent un rôle de joker qui m'agace aussi. L'un boxeur, l'autre militaire ce sont les atouts muscles du récit. Du coup dès que ça tourne un peu mal pour les autres ce n'est qu'une question de temps avant de les voir débarquer. Après ce qu'ils ont vécu c'est facile de comprendre qu'un lien indestructible les animent, l'amitié c'est important bien sûr mais savoir se débrouiller seul sans être un poids pour ses amis ça compte aussi. Cet arc n'apporte rien de plus c'est vrai aussi mais j'aime toujours garder un oeil sur nos héros et je ne me lasse pas du style de Kakizaki, puis j'ai bien aimé l'arrivée de la nouvelle Ruriko hélas, elle aussi est absente du dernier volume.

Suivre Baremoto dans son parcours pour être avocat (sûrement pas évident après un passé de prisonnier) ou en savoir un peu plus sur l'état de santé de Suppon déjà évoqué par les auteurs puis totalement zappé par la suite. Joe et sa musique, Kyabetsu et ses problèmes avec les filles et son avancé dans le milieu du catch. Bref plusieurs pistes qui peuvent apporter un brin de fraîcheur à ce titre qui dans son ensemble reste de grande qualité. En espérant une fin digne de ce qu'il mérite.
Image
Quand les hommes ne peuvent changer les choses, ils changent les mots.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9973
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rainbow

Message non lu par Koiwai » 13 sept. 2011, 17:57

Oui j'espère vivement que les pistes que tu cites reviendront un peu sur le devant de la scène. Et idem pour Ruriko, sinon ^^
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Rainbow

Message non lu par Wang Tianjun » 29 oct. 2011, 16:52

Bon bah, on a pas fini d'en baver... -_-

Rainbow 19

Malgré tous les efforts de nos héros, le pire n’a pas pu êtré évité : Norimatsu, le mari de Setsuko, a fini par signer le contrat qui le plongera à son insu dans un avenir criblé de dettes. Mais tout n’est pas fini pour Canali, le commanditaire de cette arnaque : il lui reste maintenant à se débarrasser de tous les témoins gênants. Setsuko constitue un appât idéal pour amener à elle Mario et ses amis… se jetteront-ils dans la gueule du loup ?

Voilà maintenant quatre volumes que l’affaire des matsutake enfonce la série Rainbow dans toujours plus de noirceur et de manichéisme. Hélas, le calvaire n’est pas près de se terminer pour nos héros, même si l’on en finit plus de s’impatienter de voir la fin de cette histoire… En effet George Abe n’en finit pas de se mettre ses héros dans des situations toujours plus inextricables. Le récit en tombe alors dans des clichés auxquels la série ne nous avait pas habitué, avec un Setsuko devenant volontairement une princesse à sauver, et un Mario jouant le rôle du grand sauveur alors que tous ses amis sont sur la touche. La force de l’amitié des ex-détenus devient bien dérisoire, un simple vecteur dans cette échappée solitaire du boxeur. Les souvenirs nostalgiques du héros, allant droit vers la mort, devraient avoir un effet de piqûre de rappel, mais ne sont qu’un placebo qui ne dupera pas les amateurs de la grande époque.

Les grandes forces du manga sont essorées devant ce scénario étiré en longueur et prévisible à souhait, où les protagonistes rivalisent dans leurs actions incohérentes. Mario agit en vrai kamikaze en fonçant dans le tas sans avoir appréhendé la dangerosité de ses adversaires. Les rebondissements multiples ne font que trainer d’avantage le récit, qui ne trouve toujours pas de conclusion en fin de volume !

L’aventure offre pourtant quelques grands moments de noirceur, et la narration est toujours à vif, mais cela ne peut plus cacher bien longtemps un scénario de plus en plus maigre et des réactions de moins en moins crédibles. Les héros de Rainbow ne méritaient pas ça, et les lecteurs non plus.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9973
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rainbow

Message non lu par Koiwai » 31 oct. 2011, 13:34

Tome 19:
Olala, mais quel arc interminable... C'est simple, il ne se passe quasiment rien dans ce volume, qui enchaîne à nouveau les longueurs autour de choses ressassées depuis le début de la série, et sur les bases d'un manichéisme toujours plus poussé...
Quel dommage que cette série si excellente au départ se soit autant essoufflée au point d'en devenir indigeste... Je n'ai pris que peu de plaisir à la lecture de ce volume (merci Kakizaki pour ce coup de crayon toujours superbe et dense, même si le manichéisme est présent là aussi) et ai vraiment peur pour la fin...
Image

sainfoins
Messages : 30
Enregistré le : 04 nov. 2011, 17:51

Re: Rainbow

Message non lu par sainfoins » 04 nov. 2011, 18:07

Je partage l'avis précédent, ce tome n'apporte rien. L'intrigue n'avance pas. Jusqu'ici cette série comptait un sans faute pour moi, j'espère que les derniers tomes seront plus rythmés. Pensez-vous que cet arc va durer jusqu'à la fin de la série ou bien aura-t-on droit à un dernier arc avant la fin?

Répondre