Btooom!

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 01 mai 2013, 13:40

Tome 8 :

Ryota et Himiko sont tombés dans le piège du fourbe Masahito Date, qui a l'avantage de déjà connaître le terrain puisqu'il a gagné une précédente partie de Btooom. Ryota est laissé pour mort, tandis que Himiko est sur le point d'être éliminée par cet ancien médecin sans scrupule. Mais finalement, rien ne se passe comme prévu pour ce dernier : la bim qu'il lance sur Himiko rebondit allègrement sur la jeune fille, tandis que Ryota réapparaît...

Autant le dire, la conclusion de l'affrontement contre Date est à l'image de ce qui s'est passé dans le volume précédent : sans surprise, sans véritable saveur, bien peu inspiré, les explications sur le retour de Ryota étant aussi simplistes que les ultimes rebondissements sur ce combat, où le médecin est finalement battu de façon très amatrice pour quelqu'un qui était censé avoir tout prévu... sauf un coup de bol de Ryota qui justifie tout sans se prendre la tête. Et que penser d'un héros qui déclare une énième fois ne plus être aussi naïf qu'avant, et laisser en vie malgré tout un homme auquel il ne peut apparemment pas se fier ?

Bref, passons. On reste bel et bien sur du divertissement extrêmement basique, bourré de raccourcis et pas toujours très logique. A défaut d'être un modèle, Btooom! conserve toutefois son rythme effréné et son coup de crayon dynamique qui en font un divertissement de série B efficace mais anecdotique. La suite du tome ne change pas vraiment cette impression, mais devient soudainement plus intéressante malgré tout en se penchant plus en détail sur Kiyoshi Taira. Toujours alité, l'allié de Ryota et Himiko sombre petit à petit dans une sorte de folie. Partagé entre son amitié pour ses alliés et l'impression qu'ils le délaissent un peu trop, le cinquantenaire voit ressurgir à sa mémoire le souvenir d'une famille qui l'attend, et il prend alors une décision terrible pour tous.

Le combat le plus déchirant depuis le début de la série se prépare alors, Jun'ya Inoue faisant monter la tension petit à petit, présentant un Taira qui perd de plus en plus les pédales au fil d'étapes malheureusement très expéditives. Ainsi, difficile d'être totalement convaincu par le focus sur l'amour de Taira pour une femme et un fils qu'il meurt d'envie de retrouver, car cet aspect reste expédié en quelques pages, n'est là que pour justifier la suite des festivités. Une nouvelle fois, cela évite toute baisse de rythme, mais manque cruellement de la moindre véritable émotion. Mais dans tous les cas, le combat, lui, tient ses promesses, le type de bim inédit de Taira, des bim volantes autoguidées, mettant en danger un Ryota et une Himiko qui ne peuvent compter que sur eux-mêmes et sur leur instinct pour s'en sortir. Surtout, c'est l'occasion de voir la petite blonde un peu moins cruchotte, plus active, puisqu'ici elle prend enfin son courage à deux mains pour protéger un Ryota qui semble bien reconnaître en elle son égérie du jeu Btooom (pif paf pouf, comme ça, juste parce qu'elle l'a un peu protégé... Bah, passons, ce n'est qu'une facilité de plus). Enfin, l'affrontement contre Taira enclenche également un changement chez Ryota, qui prend enfin conscience de ce qu'il est devenu : un égoïste ne s'intéressant jamais vraiment aux autres, exactement comme ce père qui l'a tant conditionné et qu'il souhaitait tant renier.

Au final, Btooom reste sur ses acquis, Jun'ya Inoue privilégiant constamment action efficace et rythme soutenu à une histoire qui se contente d'enchaîner les facilités. Classique, mais efficace. Toutefois, même si tout reste assez expéditif et peu touchant, le principal combat de ce tome se pare d'une ambiance toute particulière, qui marque un tournant pour nos héros et laisse enfin entrevoir de vraies évolutions chez eux (du moins espérons-là, et espérons surtout qu'ils ne feront pas une énième fois un bon en avant pour trois bons en arrière).
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 20 juin 2013, 10:59

Tome 9 :

Face à la folie grandissante de Kiyoshi Taira qui avait de plus en plus de mal à supporter la pression du jeu au point de les attaquer, Ryota et Himiko ont été obligés d'éliminer leur plus vieil allié, au bout d'un combat douloureux marquant la fin de la première partie de la série.
La douleur d'avoir perdu Kiyoshi anime nos deux héros, mais il leur faut faire face avec courage à la dure réalité, d'autant que Ryota et Himiko savent désormais qu'ils peuvent compter l'un sur l'autre, que la vie de l'un est devenue indispensable à l'autre. Au fil des épreuves, un lien fort s'est noué entre eux, un lien qui va bien plus loin qu'une amitié, et le début de ce volume laisse alors de côté l'action pour laisser parler les sentiments. C'est très classique, on s'y attendait, mais ça concrétise en quelque sorte tout ce qui s'est passé jusqu'à présent, et ça fait son petit effet malgré tout.

Après cette ouverture plus douce que brutale, la deuxième partie de Btooom! peut réellement commencer, en se focalisant principalement sur Kosuke Kira, notre gamin à tendance psychopathe, qui recherche armes et nourriture avant d'aller prendre sa revanche sur Ryota. Mais en chemin, il tombe nez à nez avec un groupe de 4 personnes finement organisées. Acculé, le jeune garçon est obligé de se battre, fait montre de son habituel et insupportable côté hautain, mais se rend vite compte qu'affronter ces 4 là ne sera pas simple, leur chef possédant un type de bim jusque là inconnu...
Ce nouveau combat est porté par l'habituelle verve visuelle de Jun'ya Inoue, qui croque de très bons moments d'action dans une jungle toujours aussi dense, et il faut également souligner l'intérêt du nouveau type de bim qui apparaît ici, qui nous promet un affrontement un peu plus stratégique. Mais finalement, sur ce point, l'auteur reste encore trop basique et fait dans les clichés : la situation se retourne trop facilement, on voit arriver des kilomètres à l'avance l'issue de ce combat avec la proposition faite à Kira, tout comme le gamin sera le seul à ne pas deviner immédiatement quelle est la capacité du nouveau type de bim, alors que ça crèvera les yeux de tous les lecteurs. Pour le coup, la tentative de petit mystère est inutile. Enfin, ce sont les nouveaux personnages eux-mêmes qui s'avèrent désespérément clichés, entre l'irritante tête de fouine et l'actrice X qui passe son temps à exhiber sa culotte. Fan-service mal amené, quand tu nous tiens.

Quant à la fin du tome, elle marque des retrouvailles mouvementées entre nos deux héros et Nobutaka Oda, décidément plus charismatique que la moyenne des autres participants. S'engage évidemment une petite course-poursuite haletante, au bout de laquelle le fameux Oda, toujours accompagné d'une Kinoshita désespérément coconne (vas-y que je gâche mes bim...), pourrait bien dévoiler sa véritable nature. Pour le coup, on attendait un peu autre chose de la part d'un personnage si charismatique, mais la portée de ceci reste à définir.

Au final, on a les habituelles facilités de la série, avec ces combats qui ne vont pas toujours au bout de leurs idées et ce fan-service totalement basique, mais le rythme est là, on a envie de voir comment vont évoluer les nouveaux affrontements et les nouvelles alliances, d'autant que l'auteur apporte ici de nouvelles pistes avec les problèmes techniques des radars et l'objectif énigmatique du technicien venu sur l'île. Gageons que ce dernier va très vite pimenter la série.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 04 sept. 2013, 16:47

Tome 10 :

Cachés afin d'échapper à la menace Nobutaka Oda, Ryota et Himiko ne savent comment réagir, jusqu'à ce que leur ennemi du moment finisse par battre en retraite, méfiant devant l'inutilité soudaine des radars et des bim. Alors qu'ils se pensent enfin en sécurité, nos deux héros se retrouvent nez à nez avec un certain Tsuneaki Iida, un homme que Ryota ne connait que trop bien, puisqu'il a travaillé pour lui sur le jeu Btooom. Et si Iida est sur l'île, c'est pour une raison bien précise : désireux de mettre fin à ce jeu à taille humaine, il est à l'origine du bogue des radars et des bim, qu'il a enclenché pour pouvoir venir faire une proposition à Ryôta...

Avec l'apparition d'Iida, l'heure est donc venue pour Jun'ya Inoue de confirmer définitivement tout ce que l'on avait deviné jusque là quant aux origines du jeu et à l'identité de ceux qui se cachent derrière. Et si rien n'est réellement surprenant (aaaah, le classique jeu orchestré par les tout puissants et la critique sociétale très basique...), cela enclenche surtout un nouvel arc qui pourrait être très intéressant, et qui semble devoir être le dernier de la série, puisque Ryôta a désormais une piste pour quitter le jeu sain et sauf et pour mettre fin à ce jeu mortel. Et pour parvenir au but fixé par IIda, il doit s'allier avec d'autres joueurs, ce qui ne sera pas forcément chose aisée, au vu de certains caractères. Mais au sein de l'île, il y a Nobutaka, autrefois son ami, et en faire un allié devient naturellement une priorité pour Ryôta. Alors quand celui-ci et sa camarade Hidemi se retrouvent acculés par le groupe qu'a rejoint Kosuke Kira, notre héros décide de voler à son secours...

Après les révélations, le retour à l'action ne tarde donc pas, et reste bien orchestré par un auteur qui ne perd rien de sa mise en scène, offre des décors de jungle satisfaisants, et exploite assez bien les spécificités des bim pour offrir un rendu vaguement stratégique. D'autant plus stratégique que Ryôta, s'il veut se faire des alliés, se doit d'éviter de tuer ses adversaires. En tandis que le rythme ne faiblit pas, l'occasion nous est donnée de découvrir un peu plus le passé de Hidemi Kinoshita, pour un résultat somme toute très basique, mais suffisant, et nécessaire si tant est que ce personnage ait son rôle à jouer par la suite... Affaire à suivre !

Tandis que l'action est toujours présente et que le rythme ne faiblit pas, ce tome, même s'il reste basique dans le genre jeu mortel, intrigue quant à l'orientation que prennent les événements, franchement intéressants. Cela nous promet un nouvel (et dernier ?) arc prenant.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 04 janv. 2014, 22:32

Tome 11 :

Aiguillé par les révélations de Tsuneaki Iida, Ryota a désormais toutes les clés en main pour imaginer un plan qui leur permettra, à lui, à Himiko et à ses autres alliés, de quitter tous ensemble l'île. Il lui faut juste quelques alliés, et il pense alors en premier à Nobutaka Oda. Quand il retrouve Oda, Ryota le découvre en pleine rixe avec Hidemi... Parviendra-t-il à le raisonner et à en faire son allié ?

Ce début de volume répond à cette interrogation de façon inattendue (tout du moins pour Ryota) et confirme le statut un peu à part d'Oda... Mais l'heure n'est plus aux tergiversations, le plan se met en place, et il intègre également Shiki et le fourbe Masahito Date... Ce dernier sera-t-il fiable ? Jun'y a Inoue joue habilement là-dessus pendant l'exécution du plan, et jusqu'au bout il parvient à créer un certain suspense, car avec un homme aussi peu digne de confiance que Date, rien n'est jamais acquis. On se demande même comment nos héros peuvent lui faire confiance si aveuglément, à croire qu'ils ne retiennent rien des problèmes passés, mais bon...
Dans tous les cas, tandis que l'action bat son plein, et qu'en parallèle se précisent de nouvelles choses sur qui se cache derrière le jeu et sur la famille de Ryota, le mangaka se sert très bien des incertitudes autour de Date pour offrir un tome prenant, qui s'enflamme (c'est le cas de le dire) encore plus avec l'arrivée d'un redoutable guerrier muni d'un lance-flammes dévastateur, et qui enchaîne retournements de situation et coups durs dans des dernières pages qui donnent à coup sûr envie de connaître la suite.

Si les choses restent de nouveau assez classiques, Jun'ya Inoue sait bel et bien tenir ses lecteurs en haleine. L'action est bien présente, se révèle tendue, les incertitudes sont là principalement grâce à Date, on sent que tout peut basculer d'un moment à l'autre, et les dernières pages arrivent alors au bon moment pour concrétiser cette ambiance prenante.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
TheSpy22
Messages : 96
Enregistré le : 02 janv. 2013, 14:31

Re: Btooom!

Message non lu par TheSpy22 » 26 janv. 2014, 01:17

L'animé m'a mis sur le cul. Mais le manga est il à la hauteur de l'animé ??
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 26 janv. 2014, 13:41

Bonne question. J'attendais l'anime en France, mais vu qu'aucun éditeur ne l'a licencié, finalement je ne l'ai pas vu, donc je ne pourrais pas comparer :/
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 17 avr. 2014, 11:59

Tome 12 :

Le plan de Ryôta et des autres pour s'emparer de l'hélicoptère a pris une tournure tragique avec la trahison de Masahito Daté, la blessure de Himiko et la mort de Shiki. Alors que Ryôta et Hidemi ignorent encore une partie de ce qui vient de se passer et poursuivent le plan, Nobutaka Oda, qui a observé toute la scène, décide d'intervenir et de venir en aide à nos héros...

Alors que les choses bougent en bas, c'est surtout dans l'hélicoptère que c'est la panique : l'engin volant a été attaché par Shiki avant qu'elle meure, et les ennemis présents dans le véhicule s'agitent lorsque Nobutaka passe à l'action avec ses bims incendiaires. Le résultat est sans appel : la mort frappe partout, est violente dans ce début de tome. Mais le pire reste encore à venir...

Jun'ya Inoue a réussi à entretenir la tension en faisant en sorte que le plan ne se passe pas totalement comme prévu, et il profite habilement de cette tension pour la suite de son récit, car même une fois dans l'hélicoptère, rien ne se passe comme prévu. On n'en dira pas plus pour ne rien gâcher, mais l'auteur parvient à offrir quelques rebondissements aussi brutaux que dramatiques, en s'appuyant sur sa mise en scène toujours aussi efficace, et en n'oubliant pas en parallèle de montrer la réaction des dirigeants et concepteurs du jeu, qui ne peuvent qu'observer ce qui se passe. En résulte un volume plus intense et mortel qu'aucun autre, doté d'un sens du rebondissement plaisant et de quelques coups de théâtre bien huilés. Que ce soit du côté des concepteurs du jeu qui se dévoilent un peu plus et sont enfin clairement menacés en fin de tome, ou de Ryôta et des autres qui n'ont pas encore fini d'en baver, chacun des camps a été en partie affaibli, souvent sans s'y attendre, et cela ne fait qu'annoncer une suite tout aussi prenante.

On regrettera toujours dans Btooom! l'aspect expédié de la psychologie des personnages (les focus sur Masahito et Hidemi restent assez vagues et peu touchants), mais côté action et rebondissements Jun'ya Inoue assure plus que jamais le spectacle et le suspense, sans oublier de préparer la dernière ligne droite de sa série. Assez basique mais très efficace, le divertissement est bien là !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
TheSpy22
Messages : 96
Enregistré le : 02 janv. 2013, 14:31

Re: Btooom!

Message non lu par TheSpy22 » 23 avr. 2014, 11:25

Koiwai a écrit :Bonne question. J'attendais l'anime en France, mais vu qu'aucun éditeur ne l'a licencié, finalement je ne l'ai pas vu, donc je ne pourrais pas comparer :/

Maintenant que l’animé va être licencié, tu vas pouvoir découvrir ce chef d’œuvre :)
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 15 avr. 2015, 11:15

Tome 13 :

Le plan de détournement d'hélicoptère de Ryota a complètement échoué, et quand il se réveille sur la plage le jeune homme est couvert de blessures et est nez à nez avec une étrange fillette visiblement muette, qui l'emmène dans un groupement d'habitations du centre de l'île. A l'abri des varans et des autres joueurs, le lieu sert d'abri à un petit groupe de 7 personnes qui l'ont nommé le "sanctuaire". D'abord accueilli violemment par le groupe, l'"inconnu" Ryota ne doit son salut qu'à la fillette, Kaguya, à qui le "leader" de la bande Amakusa voue un respect sans failles...

Derrière une couverture que ne renierait pas Pedobear se cache un tome qui se lit tout seul mais qui peine à convaincre pour plusieurs raisons.

Après seulement quelques pages et un plan jupette douteux, Jun'ya Inoue enchaîne très vite sur l'arrivée de Ryota dans le groupe, en ne prenant pas assez la peine d'instaurer ces nombreux personnages que l'on n'avait jamais vu avant et qui restent peu intéressants en se contentant, pour la plupart, d'être de bons gros clichés pas travaillés : la vieille folle, le bad boy, l'ancien politique aux belles paroles, la femme égoïste, le petit jeune qui filme tout, la gamine choupi, le leader auquel on a du mal à accorder confiance... Seuls ces trois derniers, pour l'instant, s'avèrent vaguement plus intrigants, mais on devine qu'avec une telle bande, la relation de groupe un peu factice ne pourra qu'exploser dès que le danger fera son apparition... Ce qui arrive très vite !

Pour Ryôta, c'est alors une nouvelle épreuve qui commence : blessé, sans bim et menotté, il devrait penser à un moyen de prouver son innocence, mais pense encore plus à fuir ce lieu pour espérer retrouver Himiko dont il ignore ce qu'elle est devenue. Cette fois-ci, notre héros est clairement en situation de faiblesse... ce que l'on ne ressent pas vraiment, le danger étant peu palpable et les choses allant beaucoup trop vite, surtout dans une fin de tome qui enchaîne sur une menace encore plus important, le petit groupe éclatant littéralement tandis que le coupable se dévoile sans surprendre tant la ficelle était grosse et exagérée.

Ajoutons à cela les réflexions trop lisses de Ryota, le manque d'impact des brefs focus autour de Tsuneaki à Tyrannos et du peau-père de Ryota, et l'arrivée via Kaguya d'une pointe de fantastique qui ne colle pas du tout avec la série, et on obtient un tome certes rythmé, comme toujours, mais qui laisse circonspect. Le démarrage de ce nouvel arc s'avère trop basique et étrange pour vraiment convaincre.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 05 août 2015, 18:51

Tome 14 :

L'arrivée de Ryôta a brisé l'équilibre précaire du "Sanctuaire", qui n'est désormais plus qu'un terrain de chasse pour Torio, tueur avide ayant tout programmé, y compris sa fausse mort. Il ne lui reste plus que quatre cibles, dont Ryota et la petite Kaguya, et il compte bien utiliser les nombreuses bims qu'il a récupérées ainsi que son habile subterfuge, puisque Ryota le pense mort...

Peu convaincant dans le tome précédent qui le lançait, l'arc du Sanctuaire se termine déjà et n'est guère beaucoup plus utile dans l'avancée de l'histoire principale... Et pourtant, il accomplit parfaitement son rôle de divertissement en nous offrant dans ce tome un très bon affrontement !
Il faut dire que Torio, tout cliché de psychopathe soit-il, va réellement poser problème à Ryota et Kaguya dans la grande chasse à l'homme dont il est l'instigateur et où il a quasiment tout calculé. Son utilisation des différents types de bims (autoguidées, à retardement...) s'avère suffisamment fine pour apporter de la variété et juste ce qu'il faut de stratégie. Et face à lui, Ryota devra lui aussi ruser... et compter sur ses alliés. En premier lieu Kaguya qui peut s'appuyer sur ses bims-boucliers et sur la bienveillance d'un homme pourtant parti rejoindre les morts. Mais aussi le dénommé Hikaru Soga, faux bad boy peureux qui, au contact de Ryota, sera forcé d'évoluer pour devenir un précieux compagnon. C'est également l'occasion de voir que Ryota a bel et bien changé : il a enfin pris conscience que sur cette île le jeu et la réalité ne font qu'un, et est désormais conscient qu'il ne doit jamais hésiter à tuer ses adversaires...

Pour le reste, le rythme sans temps mort s'avère diablement efficace, car porté par une narration toujours limpide, par des décors immersifs, par un trait toujours très dynamique... et par une atmosphère qui se veut ici assez brutale et cruelle, Torio prenant un plaisir fou à malmener de façon un peu sadique ses victimes. Les dernière pages constituent alors un sacré retour de bâton, malgré une brève et inutile tentative de nuancer un peu le jeune garçon.
L'un des principaux regrets vient finalement de la petite incursion du surnaturel avec l'esprit bienveillant accompagnant Kaguya, tant cet élément fantastique ne colle pas à ce qu'a été la série jusqu'à présent. Heureusement, Jun'ya Inoue n'en fait pas trop là-dessus.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre