Btooom!

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9190
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Btooom!

Message non lu par Koiwai » 05 janv. 2012, 19:31

Image
La fiche sur le site


Tome 1:

Plus de deux ans après l'excellent Otogi Matsuri, Jun'ya Inoue effectue enfin son grand retour en France avec sa toute dernière oeuvre en date : Btooom!

Malgré quelques facilités, notamment vers la fin, Otogi Matsuri avait su charmer grâce à son ambiance folklorique unique, son design de monstres impressionnant, son rythme soutenu et ses personnages sympathiques. Avec Btooom!, l'auteur revient via une histoire qui, dans son synopsis, ne révèle rien de bien original, laissant supposer une sorte de battle-royale like.

Jugez vous-même : Ryota Sakamoto est un jeune gamer virtuose. Etoile montante du jeu en ligne Btooom!, il ne vit guère plus que pour cela, au détriment même de sa mère qui fait pourtant tout pour le réintégrer dans la vie réelle en essayant de lui faire oublier ses rêves inachevés de travailler dans le milieu du jeu vidéo. Mais le jeune homme n'en a que faire... jusqu'au jour où l'improbable arrive. Le trou noir, puis voici que Ryota se réveille seul sur ce qui semble être une île déserte. Comment est-il arrivé là ? Et pourquoi la première personne qu'il rencontre se met subitement à l'attaquer avec des bombes ?

C'est ce que Ryota va être amené à cerner au fil de ce premier volume, et si le lecteur sait d'emblée que notre héros se retrouve dans une version réelle de son jeu vidéo fétiche, lui mettra un peu plus de temps à le comprendre. De ce fait, les premières interrogations qu'il se pose, le lecteur en devine les réponses plus vite que lui, et s'en suit alors une mise en place tout ce qu'il y a de plus classique, prévisible, mais non moins plaisante, car Jun'ya Inoue nous plonge très rapidement dans le feu de l'action.

En effet, il ne faut pas attendre plus d'une vingtaine de pages avant de voir notre héros se réveiller sur l'île, et pas plus d'une soixantaine avant d'avoir droit au premier duel. Le ton est vite donné, peut-être même un peu trop vite, car il faut bien avouer que très peu de place est laissée à la découverte de ce héros qui, pour le moment, ne possède rien de très attachant ou intéressant, ses réflexions très basiques n'aidant pas non plus. Tout au plus avons-nous droit à quelques informations sur son lien avec le jeu.
Mais cette rapidité profite malgré tout au rythme, qui se fait rapidement assez soutenu, et ce dès le premier combat, qui permet d'emblée de comprendre les grandes ficelles du jeu : si l'on a bel et bien une sorte de Battle Royale like, ce premier volume promet surtout une approche intéressante via le concept des bim, qui risque bien d'offrir tout son charme à la suite de la série.
Mais qu'est-ce que les bim ? Rien d'autre que des explosifs, des bombes dont il existe différentes sortes, de la bombe à retardement à celle à fragmentation, par exemple. Des bombes dont chaque modèle possède donc ses propres spécificités, que les différents "joueurs" devront apprendre à utiliser judicieusement, certaines demandant avant tout une certaine vivacité, d'autres de l'adresse, d'autres encore un sens stratégique important... Voici donc une base assez intéressante, qui promet des duels mouvementés et variés.

La variété ne devrait d'ailleurs pas s'arrêter à ces bim, car en plus de cela, tout laisse penser que c'est également un grand sens de la diplomatie que vont devoir montrer les participants. Parmi les individus rencontrés, certains attaquent d'emblée, d'autres préfèrent se la jouer discrets en tentant de sympathiser, d'autres encore préfèrent mettre au point des plans pour achever leur proie, et parmi ces différentes manière d'agir, nul doute que Ryota devra parvenir à bien cerner les autres, à démasquer le vrai du faux pour savoir à qui il peut se fier. Cela, on le ressent d'ores et déjà à travers les premières rencontres que fait notre héros, entre le premier camarade qu'il se fait, ou encore la jolie jeune fille qu'il aperçoit le temps de quelque spages, et que l'on retrouvera très vite, sans nul doute.

Quant à l'intrigue, pour le moment il ne faut rien en attendre de particulier. Si Inoue soulève déjà quelques questions quant à l'objectif de ceux ayant créé ce Btooom! à échelle réelle, ceci reste encore secondaire.

Pour soutenir cette mise en place classique mais efficace et ce rythme se voulant soutenu, on retrouve ici l'efficacité des dessins de Jun'ya Inoue, le charme folklorique et le bestiaire impressionnant d'Otogi Matsuri en moins. En somme, le mangaka nous offre ici l'entièreté d'une facette dans laquelle il est doué : l'action. Le trait est fin, expressif, le découpage dynamique, et les scènes d'action se montrent d'ores et déjà assez denses, notamment dès qu'il y a explosion. La violence est bien rendue, mais jamais de manière trop franche, avec quelques rares effets gores tout au plus, du moins pour le moment. Du côté des décors, ça s'annonce bon aussi. Ceux-ci ne sont pas oubliés, savent se faire importants quand il le faut.

Du côté de l'édition, Glénat nous sert une copie correcte. La traduction est fluide, l'impression correcte sans être exceptionnelle, mais on regrettera toutefois certaines pages au rendu un peu trop sombre. Est-ce d'origine ou pas ? Enfin, du côté de la couverture, on regrettera l'absence de l'imitation de jeu présente sur les tomes vo.

Avec ce premier volume, Jun'ya Inoue nous livre une entrée en matière tout ce qu'il y a de plus classique, voire un peu lisse, mais globalement efficace. Les grands axes sont mis en place, les éléments sont là pour faire un manga d'action plaisant, et à présent il ne reste plus à la série qu'à réellement exploser... BTOOOOOOM !!!
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Kimi_
The Jelly
Messages : 1525
Enregistré le : 14 juil. 2011, 19:45
Localisation : Parti titiller les photons entre la Voie Lactée et Andromède.
Contact :

Re: Btooom!

Message non lu par Kimi_ » 05 janv. 2012, 21:22

Ta chronique me donne envie Koiwai... :D Je me le prendrai prochainement. :)
Super Metroid

The operation was completed successfully. Clear time : 01:50.

Your rate for collecting items is 100%. See you next Mission.
[/b]
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4623
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Btooom!

Message non lu par Wang Tianjun » 05 janv. 2012, 23:19

Assez d'accord avec ta critique, Koiwai, en particulier avec ce passage pour lequel j'aurais été plus sévère encore :
Koiwai a écrit : C'est ce que Ryota va être amené à cerner au fil de ce premier volume, et si le lecteur sait d'emblée que notre héros se retrouve dans une version réelle de son jeu vidéo fétiche, lui mettra un peu plus de temps à le comprendre. De ce fait, les premières interrogations qu'il se pose, le lecteur en devine les réponses plus vite que lui, et s'en suit alors une mise en place tout ce qu'il y a de plus classique, prévisible, mais non moins plaisante, car Jun'ya Inoue nous plonge très rapidement dans le feu de l'action.
A ce moment-là, le héros m'a paru clairement neuneu, pour quelqu'un qui se prétend un "spécialiste" du jeu, pour ne pas comprendre après la première bombe que la minuterie sert de décompte avant l'explosion...
L'aspect pshychologique est lui aussi bien limité. Un traumatisme après sa première victime, puis il considère ça comme de la légitime défense. Et après, il envisage de tuer d'autres personnes, avec quelques doutes quand même, mais la veste se retourne un peu trop vite..

Enfin, après, le but de la série n'est clairement pas là. L'action est primordiale, avec des règles simples mais aux multiples possibilités, et la mise en scène est efficace malgré certains moments qui ont le gore facile.
Du côté de l'édition, Glénat nous sert une copie correcte. La traduction est fluide, l'impression correcte sans être exceptionnelle, mais on regrettera toutefois certaines pages au rendu un peu trop sombre. Est-ce d'origine ou pas ?
Je me suis posé la même question sur les premières pages (sans doute en couleur lors de la prépu), totalement illisibles. A ce niveau-là, on croirait du Panini :roll:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9190
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 09 janv. 2012, 20:37

Après vérification sur mes tomes vo, le problème des pages/cases parfois trop sombres ne se retrouve pas (ou beaucoup moins) sur l'édition japonaise. C'est donc une nouvelle impression moisie à mettre à l'actif de Glénat...
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4623
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Btooom!

Message non lu par Wang Tianjun » 25 mars 2012, 21:53

Btooom! 2

"J'achète ? J'achète pas ? J'achète ? J'achète pas ?"
Voilà un peu comment résumer toute l'impatience que me suggérait ce second tome de Btoom... Jusqu'à ce que finalement, deux semaines après sa sortie, je finisse par craquer histoire de faire marcher un peu ma petite librairie salonaise où j'étais de passage (mais ils avaient ni le dernier Syndrome, ni le dernier Ashita ! bouh ! :cry: )
Bref, fin du racontage de vie, je passe au vif du sujet..

Un second tome dont pourtant, je savais à peu près à quoi m'attendre au vu de l'extrait en ligne proposé il y a quelques temps par Glénat. Ryota y rencontre un nouvel adversaire de poids : Kira, 14 ans, molesté par son père, psychopathe, meurtrier et nécrophile. Un sacré CV qu'il détient, le bougre ! Alors bon, la présence de son père et de l'avocat qui aura su plaider sa cause pourraient laisser croire (deux secondes) une possibilité d'ouverture vers le repentir mais... non, pas envie. Kira n'est pas là pour apporter une quelconque profondeur à la série, Kira est là parce qu'un assassin fou aux allures de gosse innocent, c'est "kewl". :roll:

Enfin bon, j'avais pas tellement d'espoir non plus que la série trouve un semblant de réflexion, après un volume juste très dynamique. On continue donc sans faiblir dans l'action pur jus et dans le gore gratuit, avec un duel qui n'est tout compte fait pas si mal mis en scène. Au moins, la série a ça pour elle, même si elle tourne un peu en rond sur l'emploi du "radar" et malgré le risque de redondances des stratégies de combat.

Par contre, Jun'ya Inoue s'est pas foulé pour faire agir son héros, passant simplement du "non, je ne veux tuer personne" ah "oh mon dieu, je ne sais plus ce que je fais, je ne sais même plus si je suis dans la réalité ou dans un jeu, mais dans le doute, j'explose tout ce qui bouge !". Mouais mouais mouais :roll:

On reste donc dans du grand divertissement, pas fin pour un sou malgré quelques faux semblants de psychologie "histoire de". A lire comme on joue à un vieux beat-em all : en débranchant le cerveau.



Mais bon, le plus fort dans tout ça, ça reste quand même le teaser du troisième tome, qui nous promet déjà son lot de nichons et de viols sur la troublante (et bien jeune) protagoniste de la série. Si c'est pas beau tout ça.... :? :x
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Btooom!

Message non lu par hdix » 26 mars 2012, 11:34

Ah tiens, j'ai raté ce topic et pourtant je l'ai cherché ^^"

Je suis tombé dessus en magasin, j'en ai vaguement entendu parler dans vos posts de bilan 2011 car il faisait partie des envies d'achat de quelques uns .
Du coup en feuilletant je me suis laissé tenter par les 2 premiers volumes.

et très sincèrement si on peut reprocher quelques facilités (que vous avez citées) quelques incohérences psychologique (qui m’embête plus)
j'ai trouvé ces deux volumes très agréables, et très immersifs. j'ai plongé dedans tout debout et je me suis régalé.

j'ai passé un très bon moment et même si ca ressemble plus à un film d'action qu'à autre chose, pourquoi pas ?? moi ca me va.
Par contre je trouve que ca tire un peu trop sur du "battle royal" et donc ca enlève bcp à l'originalité et c'est dommage ca fait trop pompé.

voilà donc dans mon cas, je suis impatient de lire le tome 3, malgré les nichons etc qui s'annoncent (après tout j'aime bien ca aussi qd c'est bien fait)
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9190
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 26 mars 2012, 12:07

Wang Tianjun a écrit :Mais bon, le plus fort dans tout ça, ça reste quand même le teaser du troisième tome, qui nous promet déjà son lot de nichons et de viols sur la troublante (et bien jeune) protagoniste de la série. Si c'est pas beau tout ça.... :? :x
Si ça peut te rassurer, ce teaser est surtout une façon facile d'attirer le lecteur de base, le passage en question durant peut-être, à tout casser, 5 ou 6 pages (je n'ai pas mes tomes vo sous la main pour vérifier). Mais en tout cas, il confirme pleinement que Jun'ya Inoue semble avoir décidé d'enchaîner à peu près tous les clichés via des portraits psychologiques à deux balles et survolés ^^"" Ce qui m'a peut-être le plus gavé dans le tome 2, c'est vers la fin, quand la miss nous envoie à la gueule le classique "Vous les hommes, vous êtes tous les mêmes, à vouloir me faire baisser ma garde pour me tripoter les nichons !" (c'est pas exactement ce qu'elle dit, mais l'idée est la même :mrgreen: ) :roll:

Cet aspect "psychologique" à deux balles, c'est vraiment dommage, car j'attendais vraiment plus de Jun'ya Inoue. 'fin, la lecture reste efficace, c'est le principal. Chronique bientôt :) (t'es pas le seul en retard sur plein de titres, Wang :mrgreen: )
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4623
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Btooom!

Message non lu par Wang Tianjun » 26 mars 2012, 12:17

Koiwai a écrit :Si ça peut te rassurer, ce teaser est surtout une façon facile d'attirer le lecteur de base, le passage en question durant peut-être, à tout casser, 5 ou 6 pages (je n'ai pas mes tomes vo sous la main pour vérifier).
Je suis allé vérifier par moi-même hier soir en scan (oui je sais, c'est mal, tout ça, bouh) pour voir si on était dans un second cas à la Wolf Guy, et effectivement, c'est assez court (mais pas plus pertinent pour autant :roll: ).
Du coup, le teaser en est encore plus ridicule : d'une, il minimalise l'intérêt de la série à un intérêt de pur fanserv, et de deux, faire d'un viol un argument makerting... ahem... :roll: :roll: :roll:


(HS)
Chronique bientôt :) (t'es pas le seul en retard sur plein de titres, Wang :mrgreen: )
Non ça y est, j'ai fait un gros pas en avant ce week-end dans mes chroniques en retard (ça s'est vu je pense :mrgreen: ), histoire de pouvoir ENFIN ranger mes tomes dans ma mangathèque.

Reste que je suis quand même en retard sur deux de mes séries favorites, alors que dans d'autres temps, je me serais rué en librairie le jour même de la sortie... je me fais vieux :lol:

(fin du HS)
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9190
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 02 avr. 2012, 17:07

Wang Tianjun a écrit :Reste que je suis quand même en retard sur deux de mes séries favorites, alors que dans d'autres temps, je me serais rué en librairie le jour même de la sortie... je me fais vieux :lol:
Toi au moins, t'as quand même déjà eu le temps de lire le tome 10 d'Ashita no Joe ^^"" Deux mois et demi qu'il est posé sur ma table de chevet :cry:


Tome 2:

A peine Ryota a-t-il le temps de s'habituer au jeu de survie qui vient de commencer, qu'il est déjà assailli de partout par les ennemis. Cette fois-ci, c'est au tour de Kosuke Kira, collégien de 14 ans un peu psychopathe sur les bords, de débarquer face à notre héros...

Après un premier volume qui nous plongeait vite dans le bain, les choses ne décélèrent pas dans ce deuxième volume de Btooom!, axé en grande partie sur l'action pure, avec l'affrontement de Ryota contre le jeune Kira. Mais avant de nous plonger dans le feu de l'action, Jun'ya Inoue prend le temps de dresser le portrait de son nouvel ennemi, très intrigant de par son jeune âge. Et autant le dire tout de suite, le mangaka ne fait pas dans la finesse : on a droit à des révélations sur son passé dramatique, notamment via sa relation avec un père indigne (qui se retrouve d'ailleurs sur l'île avec lui), qui viennent tout juste contrebalancer et expliquer son caractère totalement déséquilibré. Néanmoins, pas de focus trop important : Inoue le fait histoire de le faire, d'avoir un argument avant de passer à la boucherie. Et sur ce dernier point, l'auteur enfonce également volontiers les portes ouvertes en basant la folie de son personnage uniquement sur quelques scènes-choc, qui, elles, accomplissent parfaitement leur rôle si l'on n'a rien contre de la psychologie ultra-basique, quasiment inexistante, ni contre le gore gratuit. De ce côté-là, si les scènes gores sont finalement peu nombreuses, quand elles sont là elles ne font vraiment pas semblant, et du coup, on comprend de moins en moins le classement de ce seinen en collection shônen par Glénat... "Regarde, jeune garçon : tu vois le personnage meurtrier et nécrophile, là ? Hé ben il a un an de plus que toi !".
Là où les amateurs du genre devraient être ravis, c'est en voyant le côté "bête et méchant" pleinement assumé par l'auteur, qui ne nous servira pas (ou pas encore) la traditionnelle remise en question ou rédemption : Kira est taré, et pour le moment, il le restera.

Psychopathe, violent, assassin, nécrophile : le petit Kira n'est pas un tendre, et il donnera du fil à retordre à Ryota, lors d'un affrontement s'étalant sur près de la moitié du tome. D'un point de vue visuel, rien à redire : Jun'ya Inoue offre un combat haletant, qui se suit vite et bien, porté par un coup de crayon fin et précis et par un découpage fluide. Là où le bât blesse, c'est dans la gestion des rebondissements, finalement très basiques. Là où l'on attendait des duels stratégiques liés à l'environnement et aux caractéristiques des bim, l'auteur est encore timide et propose quelque chose de très banal. De même, si l'idée d'utiliser les radars est bonne, elle reste également encore pauvre. Mais la série n'en est encore qu'à ses balbutiements, et gageons que les choses évolueront en bien par la suite, une fois que la série sera pleinement mise en place.
Finalement, le point qui déçoit le plus concerne sans doute l'évolution de Ryota lui-même pendant le combat, Inoue s'enfonçant dans une argumentation pas crédible pour un sou pour justifier les capacités de son héros, qui croit rêver et être dans un jeu vidéo... hem...

Le premier long combat de la série comporte donc de très bons points, tout autant que des mauvais. Le simplisme des personnages, confinant presque à la caricature, a de quoi irriter une partie du lectorat, tandis que l'autre partie se délectera de ces méchants basiques mais qui ne font pas semblant. Mais qu'on soit dans un cas ou dans l'autre, difficile de rester de marbre face au trait ultra-dynamique et agréable à l'oeil de l'auteur.

Avec ce deuxième volume, Jun'ya Inoue saute à pieds joints avec de gros sabots dans le pur divertissement gore et gratuit, et, malgré beaucoup d'éléments encore trop basiques, le fait plutôt efficacement. Néanmoins, après l'excellent Otogi Matsuri, on attendait un peu plus de sa part. Reste à voir ce que donnera la suite, la fin du tome 2 laissant deviner un focus sur l'atout-charme du manga, même si, au vu de la bande-annonce du volume 3 cherchant à appâter le chaland de manière douteuse et des dernières pages dévoilant un caractère "anti-masculin" irritant, on devrait rester sur quelque chose de très superficiel.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9190
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Btooom!

Message non lu par Koiwai » 10 mai 2012, 00:52

Tome 3:

A peine s'est-il extirpé des griffes du jeune Kosuke Kira que Ryota tombe nez à nez avec la jeune demoiselle blonde qu'il avait aperçue auparavant. Mais il n'a pas le temps de l'aborder que celle-ci l'attaque déjà, dans sa haine aveugle pour tous les hommes. S'en suit un petit duel court mais rythmé, qui a cependant tendance à horripiler de par les clichés que véhicule la demoiselle, déclamant des phrases clichés sur l'appétit sexuel des hommes. Mais dans le genre tête à claques, Ryota n'a rien à lui envier quand il manque de peu de lui donner raison... Jun'y a Inoue se fait un plaisir d'enchaîner les clichés, mais certains ont du mal à passer.
Après avoir été maîtrisée, la jeune fille rejoint finalement Ryota et Kiyoshi, leur dévoilant au passage dans quelles conditions ils ont été choisis pour participer à ce jeu de survie... Mais bientôt débarque un nouvel ennemi, qui, cette fois-ci, n'a rien d'humain : une meute de varans fait face à notre trio, qui va avoir fort à faire pour s'en débarrasser...

Cette fois-ci, pas d'ennemi humains face à Ryota, Kiyoshi et la nouvelle venue, mais un groupe d'animaux aussi hostiles que dangereux. Une nouvelle occasion pour Jun'ya Inoue de tout donner dans l'action, et entre un trait dynamique, des décors denses, un design des varans réaliste et une mise en scène rythmée, le tout reste efficace. De plus, l'auteur parvient à créer quelques jolis instants de suspense quand nos héros se retrouvent acculés, et il faudra alors compter sur l'ingéniosité de Ryota dans l'utilisation des bims, ce qui sera l'occasion pour lui de découvrir une nouvelle spécificité des conditions d'utilisation de ces bombes.

Mais en parallèle, on retient surtout des choses qui se révèlent, petit à petit. Très vite, on comprend pourquoi la jeune et jolie blonde s'est mise à détester les hommes, via quelques courts extraits d'événements passés qui n'ont absolument rien d'original, mais qui s'avèrent efficaces sans tomber dans l'exagération. C'est également le personnage de Kiyoshi qui gagne beaucoup en intérêt : là où l'on s'attendait à un homme peu fiable, on découvre quelqu'un de plus nuancé que prévu, qui a rapidement pu révéler son véritable fond auprès de Ryota. Ici, Jun'ya Inoue parvient habilement, dans le feu de l'action, à faire ressortir la relation de confiance qui se crée entre les deux hommes. Enfin, quelques pages sont là pour intriguer quant aux organisateurs du jeu.

En somme, ce troisième tome nous sert notre dose d'action, tout en apportant quelques éléments de réponse sur certains points, et en mettant en avant l'évolution de la relation entre Ryota et Kiyoshi. Jun'y a Inoue nous sert encore quelques gros clichés parfois insupportables ("Les hommes, ce sont tous les mêmes, ils ne pensent qu'au sexe !"), mais nous offre surtout ici le meilleur volume de la série pour le moment.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre