Thermae Romae

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9952
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Thermae Romae

Message non lu par Koiwai » 01 juil. 2012, 12:01

Tome 3 :

Grâce à ses aventures chez les "visages plats", Lucius Modestus a grimpé les échelons au fil de ses nouvelles créations thermales, et est désormais bien installé sur les papiers de l'Empereur Hadrien. Mais Lucius est à présent en grand danger ! Face au choix de Hadrien qui souhaite faire d'Aelius Caesar son successeur, des sénateurs véreux qui ne l'entendent pas ainsi fomentent un complot dont la cible est notre héros !

Sommé de créer des bains sur une terre regorgeant de bandits, Lucius va avoir fort à faire pour retourner la situation à son avantage... ou pas ? En effet, on constate très vite que la petite tension installée par Mari Yamazaki autour du danger qu'encourt Lucius s'efface, les bandits n'apparaissant jamais comme vraiment dangereux, bien au contraire. On peut avoir le sentiment d'une petite entourloupe là où l'on aurait pu attendre une ambiance un peu plus tendue, mais la déception ne domine finalement pas, car Mari Yamazaki tire bien profit de ces "bandits" un peu branques pour créer de nouveau cette ambiance un brin décalée et amusante déjà aperçue dans les deux premiers tomes à quelques reprises.

La suite du volume reste dans la même veine : là où l'on aurait pu attendre un fond un peu plus poussé autour des ambitions de certains comploteurs, autour de l'entourage de l'Empereur, la mangaka offre finalement un contenu assez lisse, où Hadrien ou autre Aelius Caesar sont étonnamment très discrets, voire quasiment absents. Etant donnée la menace pesant au-dessus d'eux via les complots des véreux, cela paraît assez étrange, mais au vu des dernières pages du tome, les choses devraient décoller un peu plus de ce côté-là par la suite.

En attendant de voir ce qu'il en sera, on se contente donc ici de suivre différentes aventures plus ou moins indépendantes de Lucius, qui va à chaque fois puiser l'inspiration chez les visages plats pour concrétiser ses propres projets. Et de ce côté-là, Mari Yamazaki prouve de nouveau sa maîtrise du sujet, variant les situations (ici il sera question d'un véritable village thermal, là d'un simple tonneau de bois, là encore de tout un paysage...), mettant en parallèle bains japonais et bains romains, les combinant même en en dégageant les points communs, le tout sur un ton posé où viennent juste se glisser quelques notes d'humour décalé porté principalement par les réflexions de notre héros au sujet de ces "visages plats". On restera notamment conquis par la dernière histoire du tome, où la mangaka glisse des réflexions assez délicieuses d'un Lucius félicitant avec orgueil ces "visages plats" qui semblent s'inspirer de sa chère Rome, et où elle parvient surtout à décrire la beauté, commune aux deux civilisations, d'un paysage lorsque les différents éléments le composant sont bien exploités.

De par la grande discrétion du fil rouge lié à Hadrien et à sa succession, ce troisième volume pourrait paraître plus linéaire et redondant, si l'on ne se laissait pas porter par le talent d'une auteure passionnée par son sujet et qui ne rate jamais une occasion de le montrer.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9952
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Thermae Romae

Message non lu par Koiwai » 09 oct. 2012, 22:24

Tome 4 :

Pressenti comme le successeur de l'Empereur Hadrien, Aelius Caesar s'éteint dans son lit, non sans avoir confié une dernière mission à Lucius : veiller sur Hadrien. Après ce drame, Rome est au plus mal, Hadrien perd pied, puis recouvre ses esprits au détour d'un bon bain avec Lucius, auquel il confie une tâche primordiale pour l'avenir de l'Empire Romain. Mais Lucius a à peine le temps de prendre connaissance de cette mission que le voici de nouveau transporté chez les Visages Plats ! Sous la lumière de la lune, il se retrouve face à une femme tellement belle qu'il la prend pour Diane ! Il aimerait beaucoup faire plus ample connaissance avec elle, mais son devoir l'appelle... ou pas ? En effet, impossible pour lui de retourner à Rome ! Cette fois-ci, il semble bel et bien coincé ! Ce sera l'occasion pour lui de découvrir plus en profondeur la civilisation des Visages Plats, aux côté de la superbe Satsuki, alias Diane...

Ce volume marque un renouveau important dans la série, car ce coup-ci, c'est un long séjour chez les Visages Plats qui attend Lucius, notre héros ne pouvant plus retourner dans son monde ! En attendant de le voir sans doute appliquer à Rome tout ce qu'il va apprendre pendant ce long séjour, nous suivons le fameux périple de Lucius , embauché dans l'auberge où il a échoué. C'est l'occasion pour lui de faire plus ample connaissance avec la belle Satsuki, qui va vite s'imposer à lui, car... elle parle le latin ! Ce sera l'occasion de découvrir plus en détails la vie de cette jeune femme aussi belle que gracieuse et intelligente, à la personnalité unique, passionnée depuis toujours par la Rome Antique et ses hommes en qui elle voit un idéal. Autant dire que ces deux-là étaient faits pour se rencontrer !
On devine les prémices d'un petit semblant de romance entre Lucius et Satsuki, mais l'essentiel n'est pas là : pour la première fois , le jeune homme rencontre un Visage Plat capable de le comprendre, ce qui sera pour lui une opportunité de mieux saisir les particularités de cette civilisation. De par ce choix, Mari Yamazaki s'éloigne régulièrement du sujet des bains, mais le plaisir de lecture reste intact, car les découvertes de Lucius, sa volonté de retourner dans son monde et son côté perfectionniste amènent nombre de situations farfelues, et des chocs de civilisation plus francs que jamais.

La lecture s'écoule donc toute seule, et l'on attend avec beaucoup de curiosité de voir ce que vont donner les nombreux éléments de ce renouveau qui arrive au bon moment.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9952
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Thermae Romae

Message non lu par Koiwai » 16 janv. 2013, 23:04

Tome 5 :

Coincé chez les Visages Plats, Lucius en profite pour approfondir de long en large ses connaissances des stations thermales japonaises, mais pas que. A force de traîner ensemble et de se comprendre, la jolie Satsuki et lui se rapprochent, et le grand-père de la jeune femme, qui n'est pas dupe, entreprend alors de faire la connaissance de notre héros. Puis de fil en aiguille, les choses se précipitent : au détour d'un bref retour à Rome qui lui permet d'apprendre que la santé de Hadrien s'est encore dégradée, Lucius constate qu'il peut désormais changer d'époque à tout moment, ce qui ne lui facilitera pas la tâche. Car tandis qu'il doit trouver un moyen de revigorer son Empereur, il doit aussi faire face dans l'autre monde à une pègre locale qui menace dangereusement les bains d'Itô, mais aussi sa chère Satsuki...

Admirable. Il est admirable de voir la faculté qu'a Mari Yamazaki d'exploiter ce qu'elle met en place pour en ressortir nombre de choses, dans des tons très différents. Tandis que l'on voit se rapprocher Lucius et l'adorable Satsuki avec grand plaisir tant ils sont faits l'un pour l'autre (y compris dans leur côté décalé !), l'apparition du grand-père de cette dernière est l'occasion pour la mangaka de mettre en avant la vertu thérapeutique des massages, de l'acupuncture, et évidemment des bains par la même occasion... Une nouvelle piste pour Lucius dans sa volonté de sauver Hadrien ?

Quant aux desseins de la pègre locale, s'ils peuvent paraître un peu clichés, ils s'avèrent très bien exploités sur tous les plans, que ce soit pour rapprocher toujours plus nos deux tourtereaux, pour offrir de grands moments d'humour (chapeau pour la course-poursuite voiture-cheval, très grand moment qui, en plus d'amuser de par son décalage modernité/antiquité, permet de revoir la formidable jument Hanako et son nouveau compagnon bourru !), ou pour offrir une très belle mise en valeur de l'âme et du charme de bâtisses qui ont traversé le temps et les époques.

Depuis le début, la mangaka maîtrise parfaitement son sujet, montre une belle capacité de renouvellement, et le prouve plus que jamais en emballant bien son récit autour de nombreuses pistes bien mises en valeur, et en nous laissant dans un joli suspense qui ne donne qu'une seule envie : connaître la suite au plus vite ! Les changements d'époque pour Lucius, le parallèle entre bains romains et bains japonais, la maladie de Hadrien, la menace mafieuse sur Itô, l'amour entre deux êtres issus d'époques différentes : autant de sujets bien mis en avant, sur lesquels la mangaka intrigue parfaitement, et qu'on attend donc avec impatience de voir conclus dans un final très prometteur.
Image

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Thermae Romae

Message non lu par Rogue Aerith » 21 juin 2013, 16:29

Thermae Romae tome 6 repoussé au 30 octobre 2013 ?
Seriously ?
Confirmation ?

C'est le volume que j'attendais le plus cette année, rien que ça :|
Image
Image

Avatar du membre
Heiji-sama
Messages : 98
Enregistré le : 31 mai 2009, 03:40

Re: Thermae Romae

Message non lu par Heiji-sama » 22 juin 2013, 13:41

En même temps le tome sort mardi au Japon, donc ça me paraissait bizarre qu'il ne sorte qu'un jour après en France.
Même dans les profondeurs de l'enfer
La fleur de l'amitié peut toujours s'épanouir
Laissant derrière elle, ses pétales comme souvenir
Elle se balance au gré des vagues
Puisse-t-elle un jour...s'épanouir de nouveau

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Thermae Romae

Message non lu par Rogue Aerith » 23 juin 2013, 22:17

Heiji-sama a écrit :En même temps le tome sort mardi au Japon, donc ça me paraissait bizarre qu'il ne sorte qu'un jour après en France.
Les sorties mondiales, ça s'est déjà vu chez Ki-oon ou Kurokawa. P'tain, ça fait vraiment loin octobre !
Image
Image

Avatar du membre
Heiji-sama
Messages : 98
Enregistré le : 31 mai 2009, 03:40

Re: Thermae Romae

Message non lu par Heiji-sama » 23 juin 2013, 23:49

Les sorties mondiales, ça s'est déjà vu chez Ki-oon ou Kurokawa. P'tain, ça fait vraiment loin octobre !
Oui mais c'est un genre d’événement, et la rien n'était annoncé. Par ailleurs, un spin-off de la série débutera en septembre dans le Comic Beam.
Même dans les profondeurs de l'enfer
La fleur de l'amitié peut toujours s'épanouir
Laissant derrière elle, ses pétales comme souvenir
Elle se balance au gré des vagues
Puisse-t-elle un jour...s'épanouir de nouveau

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9952
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Thermae Romae

Message non lu par Koiwai » 06 nov. 2013, 02:11

Tome 6 :

Alors qu'il venait tout juste de lui déclarer son amour, Lucius s'est tout bonnement évaporé sous les yeux de Satsuki, ébahie. Mais elle ne peut pas l'oublier, toutes ses pensées vont vers lui, et vers la cité antique romaine de Baïes, où elle aimerait partir faire des fouilles, persuadée qu'elle trouvera la solution de l'énigme là-bas. Et alors qu'il lui manque des fonds, son papi Tetsuzô va entrer dans la danse... Au bout du compte, Satsuki et Lucius se retrouveront-ils ?

Entamée depuis deux volumes, la dernière ligne droite de Thermae Romae s'achève dans un dernier tome qui laisse tout d'abord la part belle à Tetsuzô, le grand-père de Satsuki, qui va faire parler ses relations, avant de connaître lui-même une aventure hors du commun, qui nous régale de par le calme à toute épreuve que conserve le charismatique vieil homme. Comme il le dit lui-même, il n'y comprend rien, mais qui vivra verra !
Puis après ça, c'est au tour de la belle jeune femme de passer à l'action, pour un final tout ce qu'il y a de plus classique, que ce soit dans les petits rebondissements (la légère menace des marchands d'esclave...) ou, pire, dans la grande facilité de tous les événements destinés à nous amener jusqu'à la toute fin. Rien ne surprendra le lecteur. Et, en allant plus loin, celui-ci pourrait même rester un peu circonspect face à certains éléments simplistes. Là-dessus, difficile d'en dire plus sans révéler trop de choses, aussi je vous conseille de sauter le paragraphe qui suit si vous n'avez pas lu ce dernier tome.

SPOIL

Hormis pour rallonger un peu la sauce, pour déterrer quelques jolis artefacts et pour offrir un léger parfum d'aventure, on peut se demander à quoi servent les fouilles à Baïes, puisque si l'on se fie à l'aventure vécue par Tetsuzô, il était tout à fait possible d'utiliser son bain au Japon pour partir dans la Rome Antique. D'ailleurs, en voyant que son papi venait de faire cette expérience, pourquoi Satsuki ne l'a-t-elle pas elle-même tentée ? Par défaut, on mettra ça sur la soif d'archéologie de la jeune femme... Egalement, du côté des éléments trop vite passés en revue, il y a les adieux entre Satsuki et Tetsuzô, finalement quasiment inexistants, ce qui est bien dommage quand on voit l'importance qu'avait pris le papi dans la première partie du tome.

FIN DU SPOIL

Enfin, il y a aussi la frustration de ne pas pouvoir dire au revoir à la majeure partie des personnages secondaires. Mais sur ce point, il devrait y avoir prochainement une solution miracle : le spin-off de Thermae Romae, que Mari Yamazaki devrait débuter prochainement, qui devrait revenir sur Tetsuzô, la jument Hanako, Marc-Aurèle et les autres, et que les éditions Casterman nous présentent déjà en grandes pompes en fin de tome. Gageons que nous n'avons pas encore fini d'entendre parler de Thermae Romae chez l'éditeur.

Il y a donc, dans ce dernier tome, des grosses facilités, un manque de surprise, et quelques autres petits défauts. Mais cela suffit-il à décevoir ? Heureusement non ! Car si une chose est sûre, c'est que Mari Yamazaki a malgré tout eu à coeur de nous offrir une belle fin. Celle-ci est certes prévisible, mais il s'agit sans doute de celle que la plupart d'entre nous souhaitait voir, et elle a le mérite de boucler réellement une boucle, de ne pas nous laisser frustrés, d'autant qu'au-delà de la relation entre Satsuki et Lucius, Mari Yamazaki n'oublie pas d'offrir une conclusion certes rapide mais acceptable au règne de l'Empereur Hadrien.

En somme, la fin de Thermae Romae, bien que pas surprenante et un peu trop facile, boucle les choses de manière honnête et globalement satisfaisante. C'est ce que cette très bonne série méritait, en attendant de découvrir le spin-off !
Image

Avatar du membre
Heiji-sama
Messages : 98
Enregistré le : 31 mai 2009, 03:40

Re: Thermae Romae

Message non lu par Heiji-sama » 08 nov. 2013, 14:43

débuté par Mari Yamazaki en cette fin d'année, qui devrait revenir sur Tetsuzô, la jument Hanako, Marc-Aurèle et les autres, et que les éditions Casterman nous présentent déjà en grandes pompes en fin de tome
L'auteur ayant des problèmes de santé le spin-off a été retardé et n'a toujours pas débuté.
Même dans les profondeurs de l'enfer
La fleur de l'amitié peut toujours s'épanouir
Laissant derrière elle, ses pétales comme souvenir
Elle se balance au gré des vagues
Puisse-t-elle un jour...s'épanouir de nouveau

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9952
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Thermae Romae

Message non lu par Koiwai » 08 nov. 2013, 15:41

Ah ok, merci pour l'info Heiji :)
Image

Répondre