Le geek, sa blonde et l'assassin

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9196
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Le geek, sa blonde et l'assassin

Message non lu par Koiwai » 02 févr. 2015, 14:50

Image

La fiche sur le site


Après avoir lancé leur surprenante collection WTF?! avec Magical girl of the end, les éditions Akata l'agrandissent avec Le geek, sa blonde et l'assassin, de son nom original Wolf & Mary, bande dessinée hongkongaise en couleur qui est la première oeuvre paraissant en France de Kin-Wo Cheng, auteur renommé et très prolifique dans son pays, surtout connu pour ses fresques ancrées dans les domaines de la fantasy ou des art martiaux. La BD ici présente est un peu l'exception de sa carrière, conçue pour le fun entre deux titres plus longs.

Pour cette oeuvre, l'auteur offre non sans humour son nom et son job à son personnage principal : Kin-Wo est un apprenti dessinateur de BD de 19 ans qui a une vie de geek plutôt classique, partagée entre son travail où il tente vainement de percer, ses figurines à collectionner, ses films porno devant lesquels il se paluche, et ses conversations sur le net sous le nom de "Wolf" avec une certaine "Mary". Néanmoins, il peut être fier d'avoir pour petite amie une blondinette aussi jolie que sexy, mais qui, prude, refuse tout acte avant le mariage.
Seulement, sa vie bien réglée bascule le jour où il tue accidentellement son meilleur ami ! Après cette cruelle constatation, il lui faut réagir au plus vite et garder son sang-froid ! La meilleure solution ? Peut-être chercher des conseils sur internet, que ce soit auprès de "Mary" ou sur des sites pas toujours de très bon goût. Mais il doit faire disparaître le corps vite et bien... en le mangeant ? Hmmm, non, peut-être pas... En le desséchant pour qu'il soit plus léger et friable, alors ? Ca pourrait être une idée...
Mais tandis qu'il s'attèle à chercher des solutions, notre geek n'est pas au bout de ses surprises : la découverte de ce qu'était réellement son meilleur ami va le changer, de même que la vraie nature de sa chère petite amie... Et ne parlons pas de la fameuse "Mary", bien différente de ce qu'il imaginait !

Un pitch où un gars banal dézingue accidentellement son meilleur ami puis cherche à faire disparaître le corps tout en découvrant les secrets de son entourage : avec un pitch pareil, on est en terrain conquis niveau humour noir, et dès le départ Kin-Wo Cheng s'en donne à coeur joie, instaurant d'emblée une ambiance bien dérangeante et assez trash dans son genre... du moins dans le premier chapitre, où notre personnage principal tombe de mal en pis en découvrant certains secrets et en tentant de bousiller le cadavre pour le faire disparaître. Et il faut bien avouer que tout amateur d'humour noir et un peu trash a de quoi s'amuser, entre ça ou la découverte de la mort stupide du bonhomme !

L'album prend toutefois une tournure un peu différente après le tiers du volume, dans un deuxième chapitre s'intéressant à l'autre personnage central... qui, lui, est un authentique tueur en série ! Mais pas un tueur comme les autres, car sa façon de procéder trouve des origines inattendues et assez originales dans le genre : pas de raisons profondes, c'est juste un gars morbide depuis l'enfance, ce qui est forcément un brin perturbant. Toutefois, dès ce deuxième chapitre, l'ambiance change un peu, les déboires de Kin-Wo laissant place à ce parcours de "Mary" qui, quoi qu'on en dise, est plus classique dans son déroulement et moins taré dans son ton.

Néanmoins, en offrant à ses deux premiers chapitres une construction en parallèle, où l'on découvre d'abord un tueur malgré lui puis un assassin de son plein gré, l'auteur instaure une vision intéressante... même si finalement très classique, puisqu'on devine d'avance que le premier va devenir barge en découvrant les secrets de son entourage, et que le deuxième, même s'il est maître de lui-même, a un sérieux grain depuis toujours. Et forcément, quand ces deux-là se croisent, ça donne des étincelles, jusqu'à une dernière ligne droite là aussi classique du genre mais efficace et... hum, pas très morale.

Dans son déroulement, on constate que, globalement, l'album voit son ambiance cruelle, trash et teintée d'humour noir s'estomper petit à petit, ou, en tout cas, devenir moins folle. Les idées de départ, telle celle du dessèchement du cadavre, donnent lieu à des situations pas possibles, certes, mais par la suite, plutôt que d'aller toujours plus loin, l'auteur revient à quelque chose de plus "classique" (si l'on peut dire ainsi), et donne un peu l'impression de ne pas être allé au bout de son trip.
En réalité, Ki-Wo Cheng profite surtout de cela pour plutôt aborder le rapport des individus entre eux. A travers les secrets des protagonistes, il propose un petit portrait cynique de l'humain, ce qui fonctionne principalement via la construction en parallèle des deux tueurs. Néanmoins, sur ce point aussi, il y a la sensation que l'auteur ne va pas au bout de ses idées.

En tout cas, côté visuel, c'est du tout bon. Kin-Wo Cheng et son assistant Chi-Fai Tang livrent un travail brillant. La narration est classique mais claire, les dialogues sont régulièrement mordants, le découpage est limpide et sert très bien le récit, et le trait s'avère ultra précis et offre beaucoup de profondeur en alternant les styles (ça peut être assez relâché tout comme très réaliste), ce qui offre notamment des expressions faciales excellentes, que celles-ci soient ravagées ou plus sérieuses. C'est néanmoins la colorisation qui finit d'apporter tout son sel au bouquin, en offrant une impressionnant palette de nuances. Une ambiance un peu kitch et tarée transparaît dès la couverture et se confirme à l'intérieur, et c'est vraiment bien fichu, encore plus quand on voit se glisser quelques références (dont Blackjack).

Dans les faits, Le geek, sa blonde et l'assassin semble naviguer un peu trop entre deux eaux, l'ambiance trash et immorale s'estompant un peu (mais pas totalement, loin de là) au profit de quelques questionnements superficiels sur les rapports entre individus. Du coup, il domine l'impression que l'auteur n'est pas allé jusqu'au bout des choses, mais dans tous les cas ça donne une bande dessinée visuellement impeccable et franchement plaisante à parcourir, même si un peu moins "WTF" que ce que le synopsis et le titre laissent penser.
Revenons d'ailleurs sur ce titre, et signalons que le nom original, "Wolf & Mary", est certes moins "WTF" que le nom français (que, personnellement, je trouve plus beauf que "WTF", mais passons), mais est sans doute plus évocateur du contenu (avec le parallèle entre les deux personnages principaux).

Au niveau de l'édition, si l'on excepte quelques fautes d'inattention dans les textes c'est du tout bon : grand format, couverture cartonnée bien stylée, papier semi glacé de grande qualité et rendant parfaitement honneur aux planches, traduction très efficace, bons choix de police, bon travail sur les onomatopées qui participent pleinement à l'ambiance... Mention spéciale aux mots de l'auteur qui raconte le processus de création du livre, et surtout à la longue et excellente interview en fin de tome, qui nous apprend notamment pas mal de choses sur la BD hongkongaise, trop méconnue chez nous.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
cicipouce
Messages : 44
Enregistré le : 22 mai 2009, 04:06
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Le geek, sa blonde et l'assassin

Message non lu par cicipouce » 29 juin 2015, 14:17

J'ai pleuré de rire en le lisant ... surtout la partie où il fait prendre des pauses aux corps qu'il est entrain de cramer !!! HI - LA - RANT !!!
.(¯`•¸·´¯) * ƇιƇιǷѻμƇε *(¯`·¸•´¯).

Répondre