Page 1 sur 1

E-DYLLE

Posté : 08 oct. 2008, 23:00
par shinob
E-DYLLE

Auteurs: Karos / Kalon
Editeur: Humanoïdes associés
Collection: Shogun Seinen
Une série en cours de parution.


Résumé:
Florent Capentier a tout réussi dans sa vie : après de brillantes études d’école de commerce, il renouvelle avec succès le monde des agences matrimoniales en ligne avec son site e-dylle.com. Il connait alors les plus belles femmes et se retrouve à la tête d’une fortune sans limite... Pourtant, le soir de ses 30 ans, ses proches savent très bien qu’il n’a jamais connu le véritable bonheur : celui d’aimer quelqu’un d’autre que lui-même.
Mais il existe une lettre écrite de sa main, jamais envoyée, qui prouverait qu’il a bien été amoureux une fois dans sa vie... Ses meilleurs amis vont alors se mettre en tête de fouiller son passé afin de découvrir la mystérieuse élue de son cœur.


Avis (tome 1):
Tout réussit à Florent! Il est séduisant, riche grâce à son agence matrimoniale (qui donne son nom à notre histoire) qui cartonne, et il est entouré d'amis fidèles et dévoués. Il ne manque plus qu'une femme pour parfaire ce tableau déjà idyllique.
Après avoir découvert une lettre dans laquelle Florent avoue son amour à une femme, Greg, François, Marc et Christophe; les meilleurs potes de notre héros; décident de mener leur enquête pour retrouver cette mystérieuse demoiselle. Pour ce faire, ils profitent de l'anniversaire de Florent pour organiser une grande fête dans laquelle seront conviées toutes les ex-copines de leur ami! L'ambiance promet d'être électrique!

Après le splendide BB project, Les Humanoïdes associés renouent avec l'excellence en publiant E-Dylle. Si le titre ne paie pas de mine avec sa couverture peu alléchante et son sous-titre ridicule (parifornication), force est de constater que le scénario tient bien la route!
Le collectif d'auteur à l'origine de ce titre a choisi de mêler, avec beaucoup d'habileté, huis-clos, enquêtes et érotisme. Le mélange opère tout de suite, et on ne manquera pas de souligner l'influence sous-jacente de certains classiques du cinéma.
Fluide et rythmé, le récit n'hésite pas à utiliser l'ellipse dans certaines scènes clef, pour créer une tension chez lecteur, qui sera alors impatient de savoir ce qu'il s'est passé. Globalement, on constate que l'histoire alterne entre récit standard et flash-back, ces derniers permettant de mieux appréhender le héros et certains personnages secondaires. Si l'enquête, qui fait office de moteur pour l'intrigue, est assez anecdotique, le canevas scénaristique est quant à lui assez intéressant et suscite certaines interrogations. Le personnage de Florent, assez lisse de prime abord, finit par intriguer lorsque l'on découvre son "côté sombre". De la même manière, on se demande quelles sont les réelles motivations de certaines ex qui ont répondu à l'invitation... C'est quand même impressionnant d'être aussi captivé par une histoire au pitch si anodin: après tout, on s'en fout de savoir à qui s'adresse la vieille lettre rédigée par Florent!
Enfin, il faut souligner la présence assez conséquente de scènes érotiques. L'œuvre n'est clairement pas à mettre entre toutes les mains, et il aurait été plus approprié de placer le logo "Interdit aux moins de 18 ans" plutôt que le simple logo "Pour public averti".

Comme pour la plupart des Global mangas, le point faible de E-Dylle réside dans les graphismes, bien que ces derniers soient globalement au dessus de ce que l'on peut voir dans le même genre. Les corps sont parfois croqués assez maladroitement (problèmes de proportion, notamment les cous qui sont parfois trop larges et/ou trop courts), et les yeux un peu trop tirés... Tout ceci reste néanmoins secondaire au vu de la qualité du scénario.

En définitive, E-dylle se positionne comme une sorte de peinture moderne de ce qu'on pourrait appeler "les trentenaires dorés". Le récit est très plaisant à lire, par sa protéiformité et sa propension à multiplier les intrigues. J'espère néanmoins que l'auteur améliorera son coup de crayon pour les prochains volumes. Enfin, notons la présence d'un making of de 25 pages à la fin de ce tome, qui regorge de bonus divers et variés. Une affaire à suivre!
Image