Che

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9825
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Che

Message non lu par Koiwai » 13 janv. 2009, 00:16

Che
Image
La fiche sur Manga-news

C'est un manhwa assez atypique que nous proposent ici les éditions Soleil, puisqu'il nous invite à suivre la vie du célèbre Che Guevara.
Dans sa préface, l'auteur avoue qu'avant de réaliser ce one-shot, tout ce qu'il savait du Che était qu'il "avait fait la révolution avec un certain Fidel Castro, qu'il portait la moustache ainsi qu'un béret orné d'une étoile et qu'il fumait le cigare". Pour ainsi dire, il ne connaissait rien sur lui. Et après voir lu l'oeuvre dont il est question ici, on peut se demander s'il s'est réellement documenté pour réaliser son manhwa, tant Che a tout d'un navet.

En effet, on se retrouve ici face à une pseudo-biographie incroyablement simpliste, qui ne présente que peu d'intérêt. Une adaptation en un seul volume de la vie très riche du Che, cela pouvait déjà nous inquiéter, et nos craintes se voient vite confirmées.
"Heureusement, les dessins rattrapent le tout": j'aurais aimé pouvoir affirmer cela, mais malheureusement, même sur ce point, Che est une catastrophe. Les personnages sont tout simplement laids, qu'il s'agisse du Che qui ressemble à tout sauf au Che, des autres personnalités célèbres (à commencer par Fidel Castro) méconnaissables, ou des personnages "anonymes" (villageois, soldats, etc...) très caricaturaux. Les problèmes de proportion sont nombreux et flagrants, la narration et la mise en scène bourrées de clichés, et la dynamique très mal rendue. Il n'y a absolument rien à sauver.
Enfin, en voyant la comparaison ridicule à Néo de Matrix dès la première page, puis autres certaines scènes, les coupes de cheveux de certains protagonistes et les petits dessins illustrant les apartés entre chaque chapitre, on peut même aller jusqu'à se demander ce que l'auteur avait fumé avant de réaliser cette chose.

Véritable nanar, Che est tellement mauvais qu'il en devient drôle malgré lui. Et pourtant, non, vous ne rêvez pas: si l'on se fie à sa préface Kim Yong-Hwe a voulu faire un manhwa sérieux. C'est complètement raté.

Pour combler le tout, l'édition est assez moyenne. La qualité d'impression n'est pas fantastique (mais vu la laideur des dessins, on pourrait presque remercier Soleil pour ça), la traduction parsemée de fautes, le lettrage minimaliste, et l'adaptation graphique inégale.
Image

Répondre