Mimi

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9826
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Mimi

Message non lu par Koiwai » 13 janv. 2009, 00:26

Mimi
Image
La fiche sur Manga-news

Tome 1:

Mimi, manhua en quatre volumes qui a remporté le prix du meilleur album en Chine en 2004, nous plonge dans la vie de son héroïne éponyme, une jeune étudiante inscrite en première année. Manquant cruellement de confiance en elle et se voyant comme un vilain petit canard, elle va cependant avoir un coup de foudre pour Gongyi, un étudiant en stylisme qui rêve de devenir créateur de mode. Mimi n'ose pas aborder Gongyi, mais, par un concours de circonstances, elle va se révéler être le mannequin idéal pour les créations du jeune garçon.
C'est ainsi que se présente le premier volume de Mimi, devenant mannequin pour celui qu'elle aime en secret. Mais, loin de n'aborder que le thème de l'amour, ce premier volume nous propose de suivre également la lente évolution de Mimi. En effet, soutenue par ses amies et entraînée par Gongyi, elle va, au fur et à mesure du tome, avoir plus confiance en elle, devenir plus élégante, et assurer de mieux en mieux son statut de mannequin. Mais tout n'est pas aussi simple, et le volume réserve quelques rebondissements.
Les dessins sont assez particuliers, à la fois épurés et un peu simplistes, sans oublier le design très élancé des personnages.

La lecture de ce premier volume est plutôt agréable sans être inoubliable. En attendant de voir ce que nous réserve la suite.

L'édition de Casterman, si l'on excepte quelques fautes et lourdeurs dans la traduction, est plutôt satisfaisante.


Tome 2:

Mimi est tombée amoureuse de Gongyi, mais malheureusement pour elle, elle découvre que celui-ci a déjà une petite amie, Meng Lu, un ex-mannequin. Tandis qu'elle découvre en Meng-Lu une jeune femme sympathique, Mimi ne se décourage pas, décide de se lancer dans des études de stylisme, et fonde avec ses amis un atelier de création. Dotée d'un certain talent, elle est rapidement amenée à pouvoir exposer ses oeuvres dans la boutique de Madame Zu ! Mais depuis quelques temps, Gongyi semble de plus en plus troublé et triste. C'est alors que Mimi découvre les raisons qui ont poussé Meng Lu à se rapprocher de Gongyi...

Tout en nous faisant suivre un peu l'évolution de Mimi dans le milieu du stylisme, ce volume se concentre principalement sur le trio Mimi-Meng Lu-Gongyi, et développe plus particulièrement la relation entre ces deux derniers. On en apprend plus sur Meng Lu, quelques bouleversements ont lieu, mais, loin de nous offrir une surenchère d'émotions, Yao Wei se contente de raconter son histoire avec la plus grande simplicité.
Les personnages secondaires ne sont pas oubliés. En effet, l'auteur développe également un peu plus le personnage d'Aimei, l'une des amies de Mimi, tombée amoureuse de Fish.

On ne notera rien de profondément original dans les quelques rebondissements de ce volume, mais malgré tout, la simplicité de la narration et des dessins de Yao Wei fait mouche, et on se laisse sans problème transporter par cette sympathique histoire.

Dommage que l'édition de Casterman soit parsemée de nombreuses fautes d'orthographe, notamment vers la fin du volume.


Tome 3:

Ce troisième volume s'ouvre sur un coup de théâtre: le voeu qu'a formulé Mimi sur l'île du dieu-chat a été exaucé, et la voici revenue trois ans en arrière, en ayant tout oublié ces trois dernières années !
Elle recommence donc une nouvelle vie, un peu différente de la précédente: elle habite avec son père et sa belle-mère et doit préparer son entrée à l'université. Mais surtout, elle refait la connaissance des personnes qu'elle connaissait déjà dans sa précédente vie: Gongyi, Xiao Lu, Aimei, Anna, Miss Zu... mais son orientation et ses relations avec les différents personnages semblent prendre une tournure différente.

C'est un retournement de situation plutôt original que nous propose ici Yao Wei. Si Mimi ne sait pas qu'elle est revenue dans le passé, le lecteur, lui, est au courant, et peut donc faire un parallèle entre les deux vies de Mimi. Cela offre une certain originalité au titre, qui gagne en intérêt, et l'on se rend compte qu'il suffit d'un rien pour qu'une vie change.

Un volume intéressant, donc, avant le quatrième tome qui sera déjà le dernier.


Tome 4:

Mimi participe pleinement aux activités de l'atelier de couture de Xiao Luo et Gongyi, et la petite troupe se prépare activement au concours annuel de mode. Mais ce volume, bien évidemment, fait encore la part belle aux sentiments: vers qui se tournera le coeur de Mimi ? Les différents personnages trouveront-ils enfin la solution à leur problèmes amoureux ?

Jusqu'au bout, Mimi aura été une lecture agréable. Aucun des principaux personnages n'est oublié dans cet ultime tome, chacun d'entre eux voyant plus ou moins apparaître la conclusion de ses sentiments. Toutefois, la toute fin a un petit goût de trop peu, on pouvait réellement s'attendre à quelque chose de plus abouti. Mais malgré tout, cette fin est à l'image du titre.
Il est également malheureux que le bouleversement du début du volume 3 ne se ressente finalement pas plus que cela.

Au final, le titre de Yao Wei reste agréable à suivre, mais aura du mal à se dégager de la masse.
Image

Répondre