Rure

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
shinob

Rure

Message non lu par shinob » 21 avr. 2009, 17:16

RURE
Seo Moon Da Mi


Image Image Image Image Image
Résumé:
Haru et Miru sont les deux soeurs d'une famille qui vit sur une île isolée. Cette famille est gardienne de la tradition. Haru, l'aînée, a un pouvoir mystérieux qui se transmet à toutes les filles aînées de la famille. Comme la tradition le veut, le jour venu, les autres filles héritières n'ont plus le droit de revenir sur l'île parce qu'elles sont considérées comme des rivales potentielles.
Ce qui devait arriver est arrivé. Le jour de l'exil, désespérée de son infériorité chronique par rapport à sa grande soeur et victime de l'indifférence de toute sa famille, Miru se jette à la mer. Elles et sa soeur, qui l'a suivie, se réveillent dans un autre monde !

Image
Avis (premier volume):
Dans la ville de Seoul, Haru est une lycéenne comme les autres: elle mène sa scolarité sans encombres, est plutôt douée en sport et a des amis sympathiques. Mais lorsqu'elle revient sur son île natale, appelée "l'île du bout du monde", elle devient l'héritière d'une richissime famille. Son avenir de chef de clan semble pour le moins assuré... mais c'est sans compter avec Miru, sa demi-sœur, qui prétend elle aussi avoir ce statut prochainement!
Les toutes premières pages de Rure laissent présager au récit une tournure mêlant fantastique (Haru est capable de voir les fantômes) et ambiance de lycée. Mais très vite, Seo Moon Da Mi brouille les pistes en faisant revenir son héroïne sur son île natale. Plus loin, la surprise devient totale lorsque Haru et Miru arrivent malgré elles dans un autre monde, peuplé de monstres et où seul un bon bretteur peut prétendre survivre. Sommes-nous dans un récit fantastique ou une histoire d'heroïc fantasy? Ce premier tome n'apporte pas encore une réelle réponse à cette question. Néanmoins, on s'interroge toujours sur la faculté de Haru lui permettant de voir les esprits, qui n'a guère été exploitée durant le tome.

L'attrait principal de Rure reste pour l'instant la flagrante opposition entre Haru et Miru. Cette dualité est bien exploitée pour le moment, et même si Haru reste la protagoniste de notre histoire, la personnalité complexe de Miru couplée son cruel destin la rendent particulièrement attachante. L'univers dans lequel sont plongées nos deux soeurs n'est pas encore très développé à l'issue de ce premier tome, mais reste assez cohérent pour le moment.

On ne peut pas dire que le style graphique de Seo Moon Da Mi soit très abouti. On note certaines disproportions dans les visages des personnages. Ainsi, les yeux sont souvent trop excentrés et asymétriques. De la même manière, les arrières-plans se résument bien souvent à de simples fonds blancs ou noirs. On note néanmoins une évolution positive des dessins au fil des chapitres, même si l'ensemble reste pour l'instant très en dessous de ce qu'on peut voir habituellement. Le travail de Seebd est de bonne facture: la traduction et le lettrage sont corrects, tout comme l'impression.
Avec ses personnages attachants et son intrigue intéressante et bien rythmée, Rure est pour l'instant une bonne surprise, et ce malgré le style graphique plus que passable. J'espère que le second tome confirmera mon avis positif.

shinob

Re: Rure

Message non lu par shinob » 29 avr. 2009, 11:34

Rure 6 (Samji):
Depuis quelques tomes, l'intrigue de Rure prend une tournure beaucoup plus sombre et violente avec un récit constitué de maintes scènes d'action. Ce sixième tome ne déroge pas à la règle en nous proposant une multitude de combats. C'est sur trois tableaux que nous suivons les aventures de nos personnages.
Dans un premier temps, Haru fait tout ce qu'elle peut pour retrouver Kouya, allant même jusqu'à s'infiltrer dans le palais royal. Leurs retrouvailles, émouvantes, sont l'occasion pour le lecteur de constater un grand pas dans l'évolution de leur relation.
L'action se déplace ensuite dans une arène où Kouya devra combattre des guerriers bien décidés à "se payer un prince"... La tension monte d'un cran car il est vital que Kouya sorte vainqueur de ses duels... Y parviendra-t-il?
Enfin, le troisième plan de notre tissu d'intrigues nous relate la marche de Miru vers Fairuh. Cette séquence est riche en révélations et reste pour moi le meilleur passage de cet opus. Assez inconsistante depuis quelques tomes, Miru est en passe de tirer son épingle du jeu grâce au mystérieux lien qu'elle noue avec les monstres... Quel rôle jouera-t-elle dans la suite de notre histoire? Il faudra attendre le prochain tome pour espérer en savoir plus!
Enfin, notons une nette amélioration du style graphique de Seo Moon Da Mi, qui corrige ses maladresses en nous proposant notamment des visages aquilins correctement proportionnés.

Avatar du membre
Tsumikitty
Messages : 39
Enregistré le : 19 sept. 2008, 15:59

Re: Rure

Message non lu par Tsumikitty » 09 mai 2009, 17:36

Je viens de finir ce tome 6 et je suis très très très très contente que Samji est repris cette série. Du catalogue Saphira, c'est le titre qui m'avait le plus intéressé.
L'histoire est bien menée, et l'univers a l'air bien travaillé, ça donne envie de voir plus de petites histoires en bonus à la fin des tomes pour en découvrir toute l'étendu et toute sa mythologie. En y ajoutant les relations complexes entre les personnages, entre Haru et sa soeur (est-ce que ça finira dans le sang, ou par un sacrifice, ou arriveront-elles à surmonter tout ça?), entre Haru et Kouya (très touchante et bien présentée ^^), et tous les personnages secondaires qu'ils croisent, nombreux, tous ayant une histoire, un objectif, y'a de quoi faire. Ne serait-ce que la charmante famille de Kouya, on comprend pourquoi il n'a pas voulu rester dans le coin (enfin, ses motivations sont bien plus profondes que ma réflexion facile ^^).
En tout cas, je suis contente de voir que malgré l'attente, y'a encore des lecteurs pour cette série, elle le mérite ^^.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rure

Message non lu par Koiwai » 03 mai 2011, 22:25

Un début de série assez classique, un peu maladroit, mais non dénué de charme, en espérant que le tout se démarque rapidement.


Tome 2:

Haru et Miru se sont retrouvées dans un autre monde, désertique, où elles sont devenues les esclaves de Kouya, mercenaire du peuple des Chousas, qui prennent tous Haru pour un garçon.
Un jour, les Chousas croisent la route de la princesse Azus de Wan Wirai, alors que celle-ci est attaquée par des monstres. Au coeur du combat, Kouya se retrouve en difficulté. Haru décide alors d elui venir en aide, mais fini par tomber dans un fleuve, du haut d'une falaise. Tandis que Kouya et les siens partent à sa recherche, notre héroïne se réveille chez des marchands d'esclaves...

Dans ce deuxième volume, Seo Moon Da Mi continue d'enrichir le background de son récit en en présentant quelques particularités du monde où ont été propulsée Haru et Miru. Ici, l'auteur met particulièrement en avant le statut horrible des esclaves, considérés comme de simples marchandise, et condamnés à servir d'objets de combat, quand ce n'est pas d'objets sexuels. Bientôt, Haru se retrouve propulsée, en compagnie d'autres esclaves, dans une arène où elle doit combattre une armée de soldats aguerris. Le combat, particulièrement déséquilibré, consiste en réalité en un grand sacrifice d'esclaves pour les beaux yeux de la princesse Azus... Mais pendant le combat, une vérité éclate sur l'identité de Haru, sur ses pouvoirs qui en font un être bien plus précieux qu'un simple esclave...

En attendant de voir de quoi il en retournera, Haru est également amenée à faire la connaissance de plusieurs nouveaux personnages intrigants, faisant eux-mêmes parties de différentes factions.

Petit à petit, l'auteur continue donc de mettre en place son récit, et si les différents éléments, comme les injustices que subissent les esclaves, sont on ne peut plus classiques pour un récit de ce type, le déroulement s'avère plutôt efficace et parvient à éveiller la curiosité sur certain points, comme ce que représentent les Rukia.

D'un point de vue visuel, le trait de Seo Moon Da Mi montre encore de grosse inégalités, avec des décors basique ou peu présents ou des visages parfois irréguliers, mais le tout progresse petit à petit.

Restant de facture classique, Rure est pour le moment une lecture assez sympathique, qui a néanmoins encore beaucoup à prouver. Espérons que les quelques indices laissant envisager une démarcation plus franche se confirment.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rure

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 16:33

Tome 4:

Haru, Miru et Kouya ont été capturés par des personnes qui souhaitent les utiliser en otages dans le but de récupérer de l'eau de Fairuh et ainsi sauver leur tribu. Pour sauver les deux soeurs, Kouya, relâché, décide de se rendre dans son royaume...

Ainsi, ce volume permet de découvrir un peu plus le statut de prince de Kouya, mais l'essentiel n'est pas là, car pendant ce temps, Haru, prisonnière, découvre un peu plus ses kidnappeurs et constate qu'ils sont loin d'avoir de mauvaises intentions, même si parmi eux certains sont plus amicaux et d'autres plus brutaux, ou tout du moins en apparence.
Mais bientôt, c'est une nouvelle fois le statut de rukia de notre héroïne qui intrigue, puisque celle-ci laisse entrevoir une force démesurée qu'elle ne contrôle pas et qui va vite devenir le sujet phare des kidnappeurs.
Parallèlement à tout ceci, l'univers de Rure continue de présenter de nouvelles particularités, notamment des monstres aux capacités fantastiques.

En somme, ce quatrième tome de Rure, sans être passionnant, continue de développer petit à petit le monde fantastique et désertique qu'il met en scène, et intrigue de plus en plus quant aux mystérieux pouvoir de Haru. La série est sur de bons rails.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9789
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Rure

Message non lu par Koiwai » 07 sept. 2011, 18:48

Tome 5:

Au coeur du village des Kantaras, Haru découvre tout un peuple auquel elle s'attache, et dont les membres lui demandent protection. Mais Miru, de son côté, a bien du mal à accepter qu'on lui vienne en aide, cherchant plutôt à mourir. Depuis toujours, la jeune fille, dénigrée depuis toute petite par son entourage, la faute à une mère de petite vertu et aucunement attentive envers sa fille, ne semble faire que peu de cas de sa vie, dans laquelle elle ne voit aucun intérêt. Mais pourtant, tout le monde ne cesse de la sauver...

Et, mieux encore, Miru semble, elle aussi, posséder en elle quelque chose de particulier. Alors que la sorcière Mouna attaque le village des Kantaras pour mettre la main sur la Perle de l'esprit Tara, le protecteur du village, l'esprit en question s'exprime à travers Haru et lui offre ses pouvoirs. Une situation qui confirme la place particulière de notre héroïne, tandis que Miru, de son côté, réagit directement aussi à la situation... Pour quelle raison ? Que recèle-t-elle qui pourrait offrir un intérêt à sa vie ? Il nous tarde de le découvrir.
La mort reste un thème-clé de la série, car tandis que Miru cherche à l'atteindre, nous apprenons que les membres du clan de la Lune bleue ne peuvent pas l'obtenir. S'en suit alors une petite réflexion, très classique, sur la vie et la mort.

En attendant d'en apprendre plus sur ces éléments continuant d'approfondir le récit, ce volume est également très porté sur l'action, faite de nombreuses pages dépourvues de dialogues et à la mise en scène assez soignée. Toutefois, on y regrette un coup de crayon régulièrement trop relâché, qui donne une impression d'amateurisme.

L'histoire de Rure se poursuit à son rythme, ce cinquième tome apportant à son tour quelques pierres à l'édifice.
Image

Répondre