Le Garçon de la Lune

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Le Garçon de la Lune

Message non lu par Koiwai » 12 déc. 2009, 23:45

Le Garçon de la Lune
Image Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

Myung-Ee est une jeune fille qui a pour principal hobby de repérer le moindre beau gosse, beau, grand, athlétique... A côté de ça, elle s'embrouille régulièrement avec Yu-Da, un de ses camarades de classe, haut comme trois pommes, et c'est lors de l'une de leurs altercations que les deux enfants se rendent compte qu'ils ont un bien étrange point commun: lorsque la lune fait son apparition, leurs yeux deviennent rouges. Cela n'échappe pas à un mystérieux lycéen, qui, peu de temps après, s'en prend à Yu-Da en lui expliquant la situation: il y a plusieurs siècles, des lapins vivaient sur la Lune, mais un jour, des renards ont débarqué pour leur dévorer le foie et les lapins ont dû quitter en catastrophe l'astre lunaire pour se réfugier sur Terre. Yu-Da est l'un de ces lapins, tandis que le lycéen est un renard et est bien décidé à le dévorer. Fort heureusement, Yu-Da est sauvé par un mystérieux individu. Mais le lendemain, Myung-Ee constate avec surprise que Yu-Da a disparu de la circulation, et qu'elle est la seule, parmi ses camarades, à se souvenir de lui... Cinq ans passent, Myung-Ee entre à présent au lycée, et a la surprise d'y retrouver Yu-Da. Malheureusement, celui-ci semble avoir perdu la mémoire. Pire encore, il fréquente sans le savoir des Renards qui prennent grand soin de lui car il est en réalité le "Lapin Noir", la créature dont le foie peut guérir n'importe quelle maladie. Myung-Ee, qui apprend au passage qu'elle est elle aussi un Lapin, et plus précisément un "Lapin de la Terre", jure alors de sauver coûte que coûte le jeune garçon....

Le Garçon de la Lune, l'une des premières séries manhwa des éditions Clair de Lune, commence de manière plutôt sympathique, si l'on arrive toutefois à dépasser les premières pages et l'insupportable obsession de Myung-Ee pour les beaux gosses. Fort heureusement, au fil de la lecture, ce point s'efface plus ou moins pour nous laisser découvrir une héroïne au caractère bien trempé, bien loin de la cruche de base que l'on avait peur d'avoir au début. Autour d'elle viennent se greffer une palette de personnages plutôt intéressants: qu'ils soient alliés ou ennemis, Lapins, Renards ou tout simplement normaux, certains parviennent déjà à se faire intéressants.
L'histoire, quant à elle, se met assez rapidement en place et dévoile d'ores et déjà beaucoup de choses. Les rebondissements sont donc nombreux, et l'on ne s'ennuie pas, tout du moins si l'on ne se perd pas en route dans l'intrigue, car c'est un risque. Un risque tout de même assez faible, car l'auteur Lee Young-Yoo, que l'on connaissait déjà en France pour ses deux séries Bom Bom et Kill me, kiss me, parvient à conserver une narration globalement fluide, malgré quelques passages plus poussifs.

Au niveau des dessins, l'auteur nous offre quelque chose de plutôt agréable, à mi-chemin entre styles shôjo et shônen, avec un petit côté mignon en prime et quelques notes d'humour bien senties, souvent portées par le caractère de Myung-Ee, qui ne manque pas de mordant. L'ensemble n'est pas foncièrement original mais est expressif. On reprochera principalement un découpage manquant parfois de fluidité, surtout quand il est couplé à des trames trop envahissantes par moments.

Sans payer de mine, ce premier volume du Garçon de la Lune parvient à se faire plaisant si l'on n'est pas allergique à un style légèrement enfantin (jusque dans l'histoire en elle-même), non sans être alourdi par quelques défauts sur lesquels on peut passer outre si l'on s'en donne la peine. A l'instar d'un Baiser pour mon prince, l'autre manhwa de l'éditeur sorti en même temps, l'ensemble est donc doté d'indéniables qualités qui ne demandent qu'à s'étoffer.

Au niveau de l'édition, il faut saluer le bon travail global de Clair de Lune, qui nous offre quelque chose de bonne facture dès ses premières séries. Reliefs brillants sur la couverture, deux illustrations en couleurs fort sympathiques, une bonne qualité d'impression, un papier de qualité, un lettrage correct... Seule la traduction souffre un peu de plusieurs fautes d'orthographe (rien que dans le résumé sur la quatrième de couverture, il y en a deux...) et de tournures de phrase qui alourdissent parfois le récit.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Garçon de la Lune

Message non lu par Koiwai » 22 déc. 2009, 01:01

Tome 2:

Pour être en mesure de sauver Yu-Da des griffes des Renards, Myung-Ee, avec l'aide de Ho-Rang, décide de braver l'interdit et de se rendre à la montagne Junghyun pour y passer les tests d'aptitude et entrer dans l'armée Soon-La, l'armée de Lapins formés pour combattre les Renards. Pour ce faire, elle doit tout d'abord réussir à faire apparaître son sabre Ho-Se. Mais alors que la formation est censée durer assez longtemps, la jeune fille ne dispose que de quelques jours... Mais à la surprise générale, et alors qu'elle fait une nouvelle fois parler sa solidarité face à ses adversaires de ce premier test, la jeune fille va réussir un exploit que seuls quelques-uns ont réalisé auparavant, et va confirmer qu'elle n'est pas comme les autres.
Par la suite, une fois revenue chez elle, Myung-Ee se retrouve confrontée à la jalousie maladive de Seo-Wha, une Renarde qui pense que cette dernière tente d'approcher "son" Sa-Eun. Face au danger, notre héroïne va une nouvelle fois montrer des ressources inattendues.
Action, humour et rebondissements sont donc à nouveau le cocktail de ce deuxième tome, aussi plaisant à suivre que le premier malgré quelques imperfections dans la narration, parfois légèrement confuse. Cependant, c'est la fin du tome qui permet à ce dernier de se révéler encore meilleur que le premier volume, lorsque l'ambiance s'assombrit subitement et qu'un évènement totalement inattendu survient et termine notre lecture de manière à nous donner envie de connaître la suite au plus vite.

Derrière son style graphique et son synopsis de base plutôt mignons, La Garçon de la Lune cache une histoire qui sait se faire de plus en plus intéressante et qui semble destinée à nous surprendre encore plus par la suite. Affaire à suivre.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Garçon de la Lune

Message non lu par Koiwai » 08 mars 2010, 01:54

Tome 3:

Une nouvelle fois, beaucoup d'évènements sont à noter dans ce troisième tome.
Le fond de l'histoire continue de s'enrichir lorsque l'on apprend, en même temps que Myung-Ee, que la tribu des Renards est divisée en deux catégories bien distinctes: celle dont font partie des renards comme Sa-Eun, puis une autre catégorie, baptisée "Renards de niveau inférieur", moins malins que les autres, élevés dans des cages, chez lesquels l'instinct domine, ce qui ne manque pas de se confirmer un peu plus tard, lorsque Yu-Da et Myung-Ee se retrouvent face à des Renards de niveau inférieur libérés par Mok-Hee, et qui n'hésitent pas, transcendés par l'odeur du sang, à se dévorer entre eux.
Par ailleurs, c'est justement à partir de cet affrontement que le volume se fait véritablement intéressant: face au danger, la face sombre de Yu-Da, déjà vue par le lecteur à la fin du précédent tome, se réveille à nouveau, cette fois-ci sous les yeux de Myung-Ee qui en est abasourdie. Par la suite, les paroles blessantes du jeune garçon ne manquent pas d'atteindre notre héroïne, mais celle-ci prouvera une nouvelle fois sa force de caractère.
Après cela, c'est au tour de Sa-Eun et de Ho-Rang, arrivés sur les lieux, de s'affronter dans un duel lancé par ce dernier, qui souhaite redorer l'honneur de Myung-Ee. Un combat qui trouve son issue au réveil de la jeune fille, et ce de manière dramatique. A partir de là, la place est laissée aux sentiments des protagonistes, et tandis que Myung-Ee se reproche ce qui vient de se passer, Ho-Rang prend conscience des sentiments qu'il éprouve pour la jeune fille.
Le volume se conclut sur une note intéressante, avec la réapparition de personnages déjà entrevus auparavant.

Une chose est sûre: Lee Young-You sait mener son récit en en jaugeant fort bien les différents degrés: le fond continue de gagner en consistance, devient un peu plus sombre qu'on aurait pu le croire au début, l'action et les rebondissements sont au rendez-vous, une place est laissée aux sentiments des personnages... Le tout est mené sans temps, et est servi par des dessins toujours aussi agréables. Dommage que la narration parfois brouillonne vienne ternir légèrement certains passages. Mais le ponit reste sans doute l'édition: aussi agréable à manipuler soit-elle, et malgré une jolie illustration en couleur au début, elle est dotée d'une traduction assez moyenne, bourrée de fautes d'orthographe, et comportant des tournures de phrases maladroites.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Garçon de la Lune

Message non lu par Koiwai » 05 avr. 2010, 02:40

Tome 4:

Ce quatrième tome du Garçon de la Lune continue d'enrichir petit à petit l'univers de la série tout en offrant au lecteur un certain nombre de rebondissements et de retournements de situation.
Si une grosse majorité de ce tome paraît un peu molle par rapport à ce qui a précédé, elle a le mérite d'introduire de nouveaux personnages intéressants, et surtout d'en nuancer d'autres. Ainsi, tandis que le caractère de Yu-Da est plus que jamais en deux temps, ce que ne manque pas de ressentir Myung-Ee, le lecteur peut pressentir un changement chez Sa-Eun, celui semblant un peu déstabilisé par le futur sacrifice de Yu-Da, auquel il semble s'être attaché plus qu'il ne le laisse paraître.
Mais ce volume vaut surtout le coup pour son dernier tiers, pendant lequel le lecteur peut constater qu'en dehors de la lutte entre Lapins et Renards, des divisions existent également à l'intérieur même de chacun des deux camps...

Toujours saupoudré d'une dose d'humour (sur ce point, la pièce Cendrillon revue et corrigée ne manque pas de piquant) et de dessins expressifs et agréables à l'oeil, ce quatrième tome, un peu plus mou par instants, ouvre la voie vers une suite toujours plus intéressante et riche en rebondissements. Une seule crainte est à noter, celle de voir le nombre grandissant de personnages venir nuire à la clarté du récit. Celui-ci ayant déjà été plus d'une fois un peu confus depuis ses débuts, il serait dommage que l'auteure, en voulant en faire trop sur ce point, n'accentue la confusion.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Garçon de la Lune

Message non lu par Koiwai » 12 juin 2010, 23:48

Tome 5:

Sans surprise, nous avons affaire à un cinquième volume qui continue de développer l'histoire sur différents plans. Ainsi, tandis que le fil principal de l'histoire se poursuit avec la découverte de la double personnalité de Yu-Da par certains personnages, d'autres protagonistes font ou refont leur apparition, et d'autres encore sont de plus en plus approfondis, à l'image d'un Sa-Eun de plus en plus nuancé, et dont nous découvrirons brièvement, au détour d'une phrase jetée au beau milieu du récit, les véritables origines.
Les personnages de Myung-Ee et de Taekwon V restent centraux: tandis que la première, toujours aussi caractérielle, est bien décidée à sauver un Yu-Da dont elle semble commencer à s'éprendre sérieusement, le deuxième ne peut que constater cet état de fait, voyant petit à petit celle qu'il aime lui échapper.
De fil en aiguille, la situation pour Myung-Ee au sein de l'armée Soon-La se complique, et la rupture semble proche, pendant qu'un nouvel évènement capital a lieu dans les toutes dernières pages du volume.
Globalement, la lecture reste toujours aussi sympathique, mais ce que l'on craignait depuis quelque temps commence à sérieusement se concrétiser: à force de vouloir enchaîner les rebondissements sur différents plans et de faire apparaître de nouveaux personnages plus ou moins intéressants, Lee Young-You rend son récit de plus en plus confus, d'autant que la narration un brin confuse et la traduction parfois un peu maladroite n'aident en rien ce point à s'estomper.
La suite confirmera ou démentira cette impression. En attendant, la lecture reste globalement agréable et saura contenter les fans de la première heure.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Garçon de la Lune

Message non lu par Koiwai » 23 août 2010, 21:12

Tome 6:

Comme on le craignait, à force d'enchaîner les rebondissements, de faire apparaître de nouveaux personnages ou d'offrir plus d'importance à d'autres sans vraiment prendre le temps de poser son récit, Lee Young-You a tendance à rendre le tout de plus en plus confus, si bien que l'on a parfois du mal à se rappeler de certains protagonistes jusqu'à présent effacés et qui gagnent d'un seul coup en intérêt. Dans ce sixième tome, c'est le cas de Chi-In, qui, contre toute attente, change subitement de bord pour mettre en place dans le récit une nouvelle force, malgré l'opposition de Jin-Soo. Ainsi, les deux membres les plus discrets du conseil des élèves prennent ici un peu plus d'ampleur, et on attend de voir ce que cela apportera par la suite.
En parallèle, Sa-Eun est de plus en plus troublé par la présence de Myung-Ee... Serait-il en train de tomber amoureux d'elle ?
Quant à Yu-Da, ses agissements en deux temps créent de plus en plus de tensions et viennent assombrir le récit.
Un récit qui s'assombrit avant tout au travers d'évènements funestes ou dramatiques qui se font de plus en plus présents. C'est probablement l'un des principaux points forts de ce tome du Garçon de la Lune: malgré un design plutôt mignon, pas de chichis: les querelles, disparitions et blessés graves sont de la partie.

Au final, on se retrouve avec un volume une nouvelle fois doté d'une narration assez maladroite, qui nous perd un peu par moments, mais l'ensemble continue de développer un peu plus certains des nombreux personnages et reste très riche en bouleversements, même si tout cela est souvent amené de manière confuse. En résulte un volume parfois poussif à suivre, mais qui a le mérite de nous proposer à nouveau un contenu sans le moindre temps mort.

On notera également la présence en fin de tome d'une histoire bonus sur Chi-In et Jin-Soo, une histoire bienvenue puisqu'elle permet de développer un peu plus les deux fameux personnages gagnant subitement de l'importance dans le tome.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Garçon de la Lune

Message non lu par Koiwai » 17 nov. 2010, 18:19

Tome 7:

Myung-Ee et Sa-Eun se retrouvent face à un Yu-Da métamorphosé, qu'ils ne parviennent plus à cerner, et qui se pose en ennemi. Face à lui, Sa-Eun ne sait que faire. Sa logique voudrait qu'il réduise à l'impuissance Yu-Da, mais au fil des années, son amitié feinte pour le jeune garçon a laissé la place à un réel attachement pour lui... Finalement, Yu-Da s'enfuit, et alors que Myung-Ee est bien décidée à continuer de le poursuivre, Sa-Eun la retient et lui déclare sa flamme...

Voici un volume qui démarre sur les chapeaux de roue, puisque toute sa première partie se centre sur les sentiments de Sa-Eun. Ainsi, après avoir laissé entrevoir sa vraie amitié pour Yu-Da, l'ennemi d'hier il laisse pleinement éclater ses sentiments pour notre héroïne, dont la réaction ne se fera pas attendre: malgré l'maour que peuvent éprouver pour elle Taekwon et Sa-Eun, elle ne peut s'empêcher de continuer à poursuivre Yu-Da...

Par ailleurs, Yu-Da apparaît à présent bel et bien transformé. Plus sombre que jamais, sa personnalité rend la suite du récit incertaine et plus tendue, si bien que l'on en arrive à lire les pages avec une vraie appréhension.
Malheureusement, la suite du tome retombe un peu dans les travers qu'a connus la série depuis ses débuts, avec des personnages qui fleurissent dans tous les sens et sur lesquels on a parfois du mal à replacer un nom ou un rôle. La confusion règne par instants, d'autant que la traduction, régulièrement maladroite et ponctuée de fautes d'orthographe, de ponctuation et de grammaire qui rendent certaines phrases difficiles à comprendre, n'aide en rien le lecteur.
Quoi qu'il en soit, l'histoire continue de s'assombrir, les rebondissements de s'enchaîner, le tout étant appuyé par un style graphique "mignon" et expressif de plus en plus maîtrisé et par un découpage qui gagne en fluidité. Le Garçon de la Lune reste donc toujours un manhwa globalement plaisant à suivre.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Garçon de la Lune

Message non lu par Koiwai » 24 avr. 2011, 20:53

Tome 8:

Nos héros sont bien décidés à aller retrouver Ya-Ho et Yu-Da pour les sauver. Ainsi, Ho-Rang se rend en premier chez les ennemis mais est rapidement terrassé. Arrivés à la rescousse, Myung-Ee et Sa-Eun le sortent de là, puis continuent leurs recherches... Mais Yu-Da est-il seulement d'accord pour retourner avec eux ? Pourrait-il avoir été touché par les sentiments de Yumin à son égard ? Sa-Eun pourra-t-il enfin prouver toute la force de son amitié au jeune garçon ?

C'est un avant-dernier volume à nouveau très mouvementé qui nous attend, puisque Lee Young-You y enchaîne révélations et rebondissements. Ainsi, tandis que l'on retrouve en Sa-Eun un garçon à présent soucieux de protéger jusqu'au bout celle à qui il voue un amour à sens unique, mais aussi de se réconcilier avec celui qu'il considère comme son meilleur ami, l'auteure nous propose d'en découvrir encore plus sur le passé de ce personnage décidément intéressant, et sur son lien avec Ha-Eun.
Révélations sur Sa-Eun, sur les sentiments de Yumin... Une nouvelle fois, la manhwaga ne lésine pas sur l'approfondissement de ses personnages, et va même plus loin en consacrant toute la fin du volume à un moment-clé de l'intrigue, nous dévoilant ainsi qui était Myung-Ee antérieurement... Une chose est sûre: on attend de voir les conséquences de tout ceci.

Toujours très rythmé, la Garçon de la lune reste un manhwa de bonne facture. Malgré tout, on ne peut s'empêcher de regretter à nouveau une narration qui a du mal à suivre le rythme très soutenu que s'impose l'auteure. De ce fait, le moindre petit instant d'égarement peut faire décrocher le lecteur. Quoi qu'il en soit, on a à présent hâte de découvrir le fin mot de l'histoire dans le neuvième et dernier opus, qui reste assez difficile à prévoir.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9797
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Le Garçon de la Lune

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 16:27

Tome 9:

Après les révélations sur son passé, Myung-Ee n'est plus que l'ombre d'elle-même et change de comportement vis-à-vis de Yu-Da, au grand désespoir de ses alliés. Une situation qui change la donne pour certains personnages, à commencer par Sa-Eun, partagé entre son amitié pour Yu-Da et ses sentiments pour notre héroïne. Quant à Yu-Da, son identité de lapin noir l'amène à se poser de plus en plus de questions quant à son entourage... A-t-il seulement eu de vrais amis, ou tout le monde ne faisait-il que le manipuler parce qu'il est le lapin noir ? La dernière page de cette histoire est sur le point de se fermer...

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Lee Young-You, une nouvelle fois, ne lésine pas sur les rebondissements et les surprises, à commencer par celle, de taille, que constitue le revirement de Myung-Ee. En parallèle, le grand mérite de l'auteure est de ne pas oublier d'offrir une porte de sortie à ses personnages secondaires, comme Jin-Soo et Chi-In. Pour autant, le rythme effréné que s'impose Lee nuit une nouvelle fois à la narration, qui passe parfois du coq à l'âne, passe subitement sa focalisation d'un personnage à l'autre en perdant le lecteur l'espace d'un instant. Quoi qu'il en soit, l'auteure retombe toujours sur ses pattes et parvient à offrir un dernier volume tendu, où l'on se dit que le drame pourrait réellement avoir lieu. On est alors d'autant plus déçus de voir arriver, dans le dernier quart du volume, un ultime rebondissement qui intervient comme un cheveu sur la soupe pour éviter le pire de manière assez facile. Au final, tout est bien qui finit bien, mais on a malheureusement du mal à y croire tant ce dernier rebondissement est mal amené, et on adhère encore moins à la vue de dernières pages revenant de manière beaucoup trop expéditive sur ce que deviennent nos héros après la fin des péripéties.

Un dernier tome à nouveau bourré de rebondissements, mais malheureusement plombé par une fin beaucoup trop facile, là où l'on attendait quelque chose d'un peu plus original pour une série qui avait montré un joli côté sombre au fil de sa lecture. Dommage. Reste une série globalement agréable à suivre.
Image

Répondre