Kylooe

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Kylooe

Message non lu par ShadO » 15 juil. 2010, 10:32

Kylooe
Image
La fiche sur Manga-news

Vol 1

Perdu dans un rêve, je me laisse glisser avec innocence sur un toboggan fait d'arc-en-ciel tandis que jaillissent du ciel d'innombrables animaux irréels et que des torrents colorés viennent m'éclabousser de toutes parts. Je m'égare dans ce monde sensoriel et orgasmique tandis que doucement, inéluctablement, la réalité vient me rattraper. Brisant la magie, brisant le bonheur de l'instant, me revoilà en enfer. Bienvenue dans Kylooe.

Lanyue est une adolescente qui vient d'emménager avec ses parents dans un nouvel appartement. Elle doit donc s'adapter à un nouvel environnement, un nouveau lycée, et se faire de nouveau amis. Chose qui n'est pas aisée lorsque l'on a du mal à s'imposer et que les autres ne font rien pour faciliter les choses. Alors qu'elle se balade distraitement chez un disquaire, elle tombe sur un single, "Downhearted Dragonfly", et décide de l'acheter. Tandis qu'elle l'écoute, seule dans sa chambre, voila qu'un étrange animal fait son apparition dans la pièce. Est-il bien réel, tout cela n'est-il que le fruit de son imagination ? Entre rêve et réalité, voila le quotidien de Lanyue qui se trouve complètement chamboulé !

"Pourquoi faut-il toujours que je me mêle des affaires des autres ?"
Comment décrire et parler de Kylooe ? Voila une question à laquelle il est bien difficile de répondre tant l'œuvre est unique en son genre. Si sur le plan scénaristique on tient un petit bijou, que dire alors de l'aspect graphique qui est juste renversant ? Et pourtant, à la lecture des premières pages on est surtout intrigué. Lanyue possède un look atypique. Allure légèrement négligée, grosses lunettes rouges, semblant être quelque peu déconnectée de la réalité, on ne sait pas vraiment à quoi et surtout à qui l'on va avoir affaire. Mais, petit à petit, sa personnalité se dévoile à nous. Elle semble déterminée à nouer des liens avec ses nouvelles camarades de classes, mais celles-ci restent complètement indifférentes à sa présence. Dès lors, c'est son véritable tempérament qui va ressortir. Celui d'une adolescente mal dans sa peau, jalouse d'une sœur qui est partie étudier à l'étranger, déçue de parents qui ne voient que cette dernière, désabusée d'une société qu'elle ne comprend pas et qui ne la comprend pas.

Du coup, la seule solution qui lui reste est de se créer un monde à elle. Tout d'abord un ami qui est à ses côtés et qui l'écoute. Ce sera bien évidemment le rôle de Kylooe, l'étrange créature que l'on peut apercevoir sur la couverture. Cela n'empêche cependant pas les déceptions de s'accumuler dans son quotidien, et il ne lui reste plus qu'à se mettre à rêver, et rêver encore. D'un monde magique et scintillant, du monde de Kylooe. La voila alors qui alterne entre de douloureux passages dans une réalité qui ne cesse de la meurtrir encore et encore, et une féérie idyllique qui lui permet d'oublier tout le reste. Mais ce bonheur n'est cependant qu'éphémère, et les gens autour d'elle ne manqueront pas de le lui rappeler de manière cruelle, maladroite, le tout avec une symbolique très forte. Car on le sait, dans le monde tel qu'on le connait, le rêve n'est que rarement permis, l'innocence terrassée, l'insouciance non pardonnée. Et ce sont souvent les gens les plus proches de nous qui servent de bourreaux.
"Pourquoi faut-il toujours que je mente ?"
Tout cela, Little Thunder le réalise avec une justesse effarante, une maitrise hallucinante, une sincérité bouleversante. Non seulement ses personnages dégagent énormément de charisme, mais le récit en lui-même possède une véritable force, un impact indéniable. La narration est superbement bien maitrisée, les dialogues bien sentis. Souvent l'auteur recourt à des cases muettes, laissant l'émotion de l'instant se charger de faire passer le message, chose qui est à chaque fois réalisée avec brio. Après des premières pages un poil hésitantes, on fait face à un crescendo constant qui ne s'arrêtera plus pour finir en apothéose. D'ailleurs, si la série est annoncée en 3 volumes, ce premier tome se suffit presque à lui-même. Néanmoins, c'est avec un plaisir certain que l'on accueillera les deux suivants lors de leur parution. Quant aux points négatifs, on pourra à la limite reprocher le fait que la présence de Kylooe ne semble pas surprendre plus que cela Lanyue. Mais qu'importe au final, l'intérêt du titre n'est clairement pas là, et ce n'est en rien préjudiciable. Ceux qui se laisseraient distraire par ces détails passeraient à côté de l'essentiel.

Il est maintenant temps de s'attarder sur l'aspect graphique du titre. On est tout d'abord étonné et interrogateur à la vue des premières planches. Les personnages dessinés ne sont pas particulièrement beaux, c'est surtout le cas de notre héroine, et l'atmosphère qui se dégage pesante, étouffante. On ressent toute la détresse et l'amertume de la jeune fille face à ce qui l'entoure. Puis, petit à petit, on se rend compte du travail effectué sur les décors. Extrêmement fouillés, très colorés, ils contribuent à changer graduellement l'ambiance pour arriver au final dans le monde du rêve. Et une fois arrivé à ce point, c'est l'extase.

Pour faire une comparaison osée et un chouilla surfaite mais que Little Thunder n'as pas volé vu le travail fourni et le talent dont fait preuve la jeune femme, on pourrait dire qu'on se trouve face à la rencontre improbable entre Dali et le fauvisme. L'imagination débordante de l'auteur nous amène à rencontrer de majestueuses créatures fantasmagoriques et nous confronte à des mises en scènes totalement délirantes. Baignant dans des décors oniriques où explosent mille et une couleurs plus criardes et vives que jamais, l'on est littéralement transporté en terre inconnue. Le choix de ces couleurs est par ailleurs toujours parfait, et le travail réalisé quant à leur disposition ainsi qu'aux arrière-plans est digne d'un orfèvre. A n'en point douter, on tient là une féérie contemplative qui tient proprement et simplement du génie.

"Pourquoi peut-elle s'envoler aussi loin... alors que je suis enfermée ici ?"
Et pour ne rien gâcher, l'édition de Kana se révèle être d'excellente facture elle aussi. Comme très souvent d'ailleurs pour les titres de sa collection Made In. Le prix est élevé, certes, mais la qualité est au rendez-vous.

Kylooe est un titre tout simplement unique. Possédant une richesse énorme d'un point de vue scénaristique, c'est cependant grâce à ses dessins que l'œuvre se transcendante littéralement pour nous offrir une orgie visuelle qui nous permet de nous évader l'espace de quelques instants dans un univers extraordinaire et merveilleux, avant de nous replonger dans la grisaille insipide de notre réalité. C'est tout simplement bluffant. Je me suis probablement légèrement emporté durant cette chronique mais c'est légitime et, ne vous y trompez pas, on tient là un chef-d'œuvre.
Image
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Kylooe

Message non lu par jojo81 » 15 juil. 2010, 10:41

Hé ben, elle tout simplement splendide ta chronique ShadO. On sent que tu as adoré le titre et tu nous le décrit parfaitement sans blabla inutile.
Je vais me précipiter sur cette oeuvre. Gare à toi si ça me déçoit ^^ mais il ne devrait pas y avoir trop de risque.
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Kylooe

Message non lu par ShadO » 15 juil. 2010, 11:24

Merci, très content d'avoir pu décider ne serait-ce qu'une personne à acheter le bouquin ^^.
J'espère que ne sera pas déçu, mais en effet je pense qu'il n'y a pas vraiment de raison que ce soit le cas.
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kylooe

Message non lu par Koiwai » 25 juil. 2010, 04:52

Voici un titre qui me fait de l'oeil depuis sa sortie, ne serait-ce que par ce style visuel qui me semblait assez psychédélique quand je l'ai feuilleté :)

Ta superbe chronique donne envie, Kylooe sera clairement mien un jour... mais pas encore tout de suite, malheureusement (trop de titres à commencer) ^^""
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Kylooe

Message non lu par jojo81 » 18 févr. 2011, 20:07

UP qui en vaut la peine !!! J'ai enfin lu le tome 1 de Kylooe. Je fais un copié/collé de mon blog en espérant que certains se penchent sur cette série magnifique.
Merci ShadO de me l'avoir fait découvrir :)

Kylooe, tome 1

Little Nemo, voici un magnifique film d'animation qui a bercé mon enfance. Le -multiple- visionnage de ce film me fut rappelé par la lecture d'une bande dessinée chinoise. Elle s'appelle Kylooe, elle est disponible chez Kana, elle coute 18 euros et elle fera au moins trois tomes. Pourquoi au moins trois tomes ? Parce qu'elle est annoncée en trois tomes, que la fin du premier tome peut faire office de conclusion, que le résumé du second (qui sortira le 6 mai si tout va bien) laisse entrevoir une nouvelle histoire autour du personnage de Kylooe et que, au regard de la qualité du tome dont vais parler, je prie pour que l'on ait pleins d'albums. Mais bon, je me prends à rêver...

Vous allez maintenant savoir de quoi parle la bande dessinée de la jeune auteure (pour être jeune, elle est jeune. Elle a 25 ans. Le même âge qu'avait Inio Asano quand il a commencé son chef d'œuvre: Solanin. Et oui, j'ose comparer Little Thunder à Inio Asano). Lanyue est donc une jeune fille. Elle vient d'arriver dans une nouvelle ville et peine à se faire des amis malgré toute la bonne volonté qu'elle y met. Les personnes, un tantinet superficielles, qui l'entourent ne la remarquent pas. Mais pourquoi donc ? Elle regarde Six Feet Under, écoute des chansons de Carissa's Wierd,... C'est une jeune lycéenne banale mais intéressante. Pourquoi n'arrive t-elle pas à s'intégrer ? Pourquoi ses parents la comparent t-ils si souvent avec sa belle et populaire sœur qui a obtenu une bourse d'étude pour partir à l'étranger ?

Un jour, suivant ses camarades de classe chez le disquaire (métier qui a tristement disparu aujourd'hui plus par la faute des hypermarchés qui peuvent se permettre de vendre les CDs à prix presque coutant qu'à cause du téléchargement illégal, mais bref), elle achète un CD. Celui de Downhearted Dragonfly. DD pour les intimes. Celui avec un gros monstre poilu tout mignon sur la jaquette. Elle l'écoute. Posée sur son lit les yeux fermés elle s'évade. Une surprise l'attend à son retour sur terre, le gros monstre poilu tout mignon de la jaquette apparaît devant elle. Kylooe va nous faire voyager entre rêves et réalités à tel point qu'on ne les différenciera plus. La jeune Lanyue rejetée par sa réalité vadrouillera dans ses rêves au côté du doux Kylooe.

Kylooe est une œuvre magnifique. Une bande dessinée bouleversante comme je les aime et comme il y en a peu. Little Thunder arrive à nous faire passer tous les sentiments de Lanyue. La solitude, la joie de la découverte, l'agacement,... tout y est. Rien n'est surjoué, Kylooe est un manhua crédible. On aurait même presque envie de se mettre à la place de la jeune fille et de voyager au pays des rêves. Cette bande dessinée est tellement bien réalisée qu'on en vient à croire que Kylooe est réel, que l'ami imaginaire de Lanyue existe pour de vrai. Un véritable coup de maître de la part de la jeune auteure. Cependant Kylooe n'est pas exempt de reproche. Pendant certaines scènes, ça ne prend pas. Deux en particulier. Mais je prendrai un immense plaisir à en discuter avec celles et ceux qui l'auront lu. Je ne veux pas vous gâcher le plaisir de découvrir l'histoire.

Graphiquement Kylooe est sublime. Les mots me manquent pour dire à quel point c'est beau. A l'exception de quelques expressions qui auraient mieux rendues sous un autre angle, il n'y a rien à reprocher à cette bande dessinée. C'est une œuvre d'art toute en couleur. Le monde réel est déjà très joli et réaliste. Lanyue est très belle et attachante. Mais alors le monde des rêves est une pure merveille qui pue l'inventivité. C'est coloré et resplendissant. De quoi redonner la joie de vivre en comparaison avec un monde réel terne. Little Thunder a un sacré coup de crayon. Ce n'est pas la première fois que l'on peut admirer le travail de l'artiste en France. Elle a participé aux œuvres collectives Interfaces et China Girls. Vous pourrez aussi découvrir son travail via le clip Du Style de Jena Lee. Un clip à écouter sans le son...

Parce que de grands manhua impliquent de grandes éditions, Kana est au rendez-vous. 18 euros pour ce livre certes, mais la qualité est là. Le papier est de bonne facture, il n'y a pas de tournure de phrase bizarre, ni d'erreur de lettrage. L'éditeur belge ne s'est pas moqué de son lectorat et c'est appréciable. Décidément, la collection Made In regorge de perles, et pas seulement japonaises.

Pour situer Kylooe, j'avouerai qu'il s'agit de ma meilleure lecture depuis Solanin. Rien que ça. Bon il y a aussi Le pays des cerisiers qui en jette un max. Kylooe est donc une œuvre forte où une jeune fille mal dans sa peau va se mettre à rêver. Un rêve qui ne pourra être éternel car la réalité a tendance à vouloir prendre le dessus. La bigresse ! On retrouve des thématiques fortes comme le malêtre adolescent ou l'abandon des rêves qui sont si bien exploitées dans les manga d'Inio Asano. C'est un réel plaisir que de lire ce premier volume sombre et joyeux de Kylooe. Il y a de fortes chances que je parle à nouveau de ce manhua à la sortie de second tome. Dépêchez, direction vos libraires pour quémander Kylooe !
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Kylooe

Message non lu par ShadO » 20 févr. 2011, 14:10

Très content que ça tu aies apprécié ! :)
jojo81 a écrit :Cependant Kylooe n'est pas exempt de reproche. Pendant certaines scènes, ça ne prend pas. Deux en particulier. Mais je prendrai un immense plaisir à en discuter avec celles et ceux qui l'auront lu. Je ne veux pas vous gâcher le plaisir de découvrir l'histoire.
Et curieux de connaitre les scènes en question, comme ça je ne vois pas trop, mais ma lecture remonte à un petit moment déjà ^^'.
Image
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Kylooe

Message non lu par jojo81 » 20 févr. 2011, 15:19

Oui, voilà les deux scènes (attention ne pas lire les spoils si vous n'avez pas fini le premier tome :wink: ):
[spoiler]La scène du restaurant, quand Lanyue pète un cable dans son imagination.
Et surtout la réaction de Lanyue à la mort de Kylooe. Au lieu de rester là, sans bouger, de se mettre à pleurer et de se laisser trainer, j'aurais préféré qu'elle se pose des questions. Sur son avenir sans Kylooe par exemple.[/spoiler]
Sur MN, Hitsuji a déjà commandé le premier tome et Raimaru est en bonne voie. J'espère que d'autres les suivront. Koiwai :?: :mrgreen:
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Kylooe

Message non lu par Raimaru » 20 févr. 2011, 15:30

jojo81 a écrit :Raimaru est en bonne voie.
Mais euh, tu me forces la main là :mrgreen:
Je suis très intéressé donc je pense me le procurer, mais pas tout de suite tout de suite... Mais c'est clair que vu les échos, on ne peut qu'être interpellé. Puis bon, comme Jojo est mon conseiller présidentiel, je lui fais confiance 8)
Image

Avatar du membre
ShadO
Dreamer in the rain
Messages : 944
Enregistré le : 19 avr. 2009, 18:10
Localisation : Bruxelles

Re: Kylooe

Message non lu par ShadO » 20 févr. 2011, 19:56

Ah c'est bizarre, dans mon souvenir aucun de ces passages ne m'avait déçu, et certainement pas le premier qui m'avait justement beaucoup marqué. Mais je n'aurai pas l'occasion de les relire et de développer là dessus ce soir, ce sera pour dans la semaine ! :)
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kylooe

Message non lu par Koiwai » 20 févr. 2011, 21:03

jojo81 a écrit :Sur MN, Hitsuji a déjà commandé le premier tome et Raimaru est en bonne voie. J'espère que d'autres les suivront. Koiwai :?: :mrgreen:
Toujours dans ma liste de trucs à acheter ^^"" Et il faudrait vraiment que je pense à le prendre, car c'est le genre de titre que je suis sûr d'adorer. Allez, je le commande chez mon libraire avant la fin du mois :)
Image

Répondre