The Bullet Saint

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

The Bullet Saint

Message non lu par Wang Tianjun » 20 nov. 2010, 18:50

"Voilà comment je fis sa connaissance. C'était lui, la voix du vieux revolver..."
Image

The Bullet Saint

Fiche Manga-News de la série

Tome 1
Au milieu des années quarante, l'armée d'indépendance de la Corée, luttant contre l'envahisseur japonais, envoie un tireur d'élite pour une mission secrète. Yukhyeolpo, déserteur de l'armée, est désigné pour détruire l'épée de Kisanagi, un des trésors sacrés de l'ennemi permettant de leur assurer la victoire. Mais le guerrier périt en se faisant exposer. Soixante années plus tard, Bae Retta, jeune femme professeur en archéologie est spécialisée dans les armes antiques, rêve toutes les nuits de Yukhyeolpo, jusqu'au jour où elle participe à des enchères secrètes. Alors qu'elle doit estimer l'authenticité des lots présentés, elle tombe sur le pistolet de l'homme qui hante ses rêves ! C'est alors qu'un groupe de ninjas s'introduit dans le lieu pour s'emparer de l'arme; Bae s'enfuit avec, réveillant alors l'esprit du héros déchu qui s'y était incarné !

Après Baptist, en cours chez l'éditeur Ki-oon, nous retrouvons le duo d'auteurs coréens Yu Gyung-Won et Mun Sung-Ho avec The Bullet Saint, série d'action palpitante matinée de fantastique et de mysticisme. Les auteurs prennent le parti de mélanger des inspirations traditionnelles et récit moderne, avec un duo de protagonistes qui n'ont a-priori rien en commun : Yukhyeolpo, ou Yuk, fut enrôlé de force dans l'armée coréenne, avant de rejoindre le rang des indépendantistes. Véritable chien fou, il n'a pas hésité à donner sa vie pour la cause qu'il défendait, et est à présent un esprit frappeur qui n'a plus à craindre la Mort. Bae est une métisse américano-coréenne. Jeune femme moderne, elle est dotée d'une certaine volonté de découverte, mais ne crache pas non plus contre quelques rémunérations ! Elle n'hésitera pas d'ailleurs à exploiter les talents de Yuk dans un travail d'exorcisme. Cependant, maintenant que l'esprit de Yuk s'est réincarné, la complémentarité du duo est difficile à cerner. Bae a-t-elle un vrai rôle à jouer dans la puissance du héros ? Difficile à dire.

Face à eux, nous retrouvons les opposants japonais d'antan cherchant à retrouver leur toute puissance. Nous retrouvons les mythes très connu de la culture nippone (Izanagi et Izanami, les trois trésors sacrés d'Amaterasu) remis au gout du jour sous le regard inédit d'auteurs de Corée. Malheureusement, en fin de volume, les choses se corsent. Voulant offrir une dimension internationale à son scénario (une initative louable en soi), Yu Gyung-Won nous noie dans une pléthore de personnages dont nous ne pouvons saisir l'importance, mettant énormément de choses en place dans une narration très précipitée. Nous retrouvions déjà ce défaut dans Baptist, mais avec un rythme bien moins soutenu. L'action reste prédominante, mais le récit gagnerait en efficacité en étant bien moins bavard.

Graphiquement parlant, c'est tout aussi déroutant. Le style très particulier de Mun Sung-Ho nous présente des personnages taillés à la serpe, avec un design parfois épuré, en jouant sur des contrastes très profond. L'impact visuel est saisissant, mais fait grandement perdre en visibilité. Pour en profiter pleinement, il faudrait un support conséquent, et on ne peut que constater la différence de niveau entre les éditions offertes par Ki-oon et Samji. L'encrage trop profond et le moirage des textures rajoutent à la confusion générale.

En définitive, The Bullet Saint est avant tout une série de genre, et qui malgré des considérations scénaristiques trop grande pour elle, se cantonne pour l'instant à un récit d'action très violent, parfois confus. Les bonnes idées sont pourtant là, mais noyée sous de grandes maladresses. Cependant, les auteurs confirment ici leur grand potentiel, qui ne demande qu'à être maitrisé.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9827
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: The Bullet Saint

Message non lu par Koiwai » 20 nov. 2010, 22:47

Ca rejoint fort bien ce qu'on m'en a dit... Je zappe ce titre pour le moment et attendrai de voir les avis sur les tomes suivants.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: The Bullet Saint

Message non lu par Wang Tianjun » 07 déc. 2010, 07:45

The Bullet Saint 2

Yuk et Bae travaillent sur une nouvelle affaire et arrivent dans un petit hameau isolé, où une jeune fille doit être sacrifiée selon les rites locaux. Alors que Bae cherche à s'interposer, un étrange bruit de grelot se fait entendre lorsqu'apparait le jeune frère de la future martyr... Mais cette affaire risque de devenir encore plus complexe, lorsque les assassins d'une étrange organisation, nommée Moonstar, s'en mêlent !

Ce second volume démarre ainsi sans véritables temps morts dans un véritable déluge d'action, mais qui tourne surtout à la démonstration de pouvoirs des nouveaux intervenants. Transformations multiples, manipulation du feu, ou pouvoirs encore plus destructeurs, tout y passe, souvent au mépris de la lisibilité de l'action. D'autant qu'au final, la menace repart comme elle est venue... quel était le but de son intervention ? Apparemment, l'auteur n'a pas envie de nous le dire, ou ne le sait pas lui même...

Certains points commencent à être éclaircis, comme le pouvoir chamanique de Baé et sa véritable utilité dans l'histoire, ou bien la quête des trésors sacrés du Japon qui avance de manière inattendue. Cependant, la masse d'intervenants commence à nous noyer, d'autant qu'en deux volumes nous en sommes déjà à quatre clans différents (si je n'en ai pas oublié en route), sans connaitre les relations qui les unissent. Toujours est-il que Baé semble être prise pour cible par tout ce beau monde...

On peut également s'étonner de trouver ce second volume seulement quinze jours après la parution du premier, alors que la série n'en est qu'à son quatrième tome en Corée ! Voilà donc une démarche un peu bizarre, et qui risque de nous faire patienter beaucoup plus longtemps par la suite... au risque de tout oublier, d'un récit déjà peu accessible en lui-même ! Car pour l'instant, The Bullet Saint ressemble à une partie d'échecs (mais à quatre joueurs), où les pions viennent seulement d'être posés... Restera-t-on jusqu'à la fin de la partie ?
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Répondre