Hell Blade

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Hell Blade

Message non lu par Wang Tianjun » 17 févr. 2011, 20:06

"Si tu continues à errer dans les ténèbres... tôt ou tard, tu finiras par tomber sur moi !"
Image

HELL BLADE
Avis au tome 1 :
Londres, à la fin du XIXème siècle. Soir après soir, de nombreuses femmes, des prostituées, sont retrouvées mortes dans les ruelles des bas-fonds de la capitale anglaise. Egorgées à l'arme blanche, leurs corps sont lacérés et privés de leur utérus. Cette série de meurtres est du à un tueur en série dont le nom deviendra une légende pour les siècles à venir : Jack l'Eventreur ! Le jeune inspecteur Roy Johnson s'évertue depuis des mois à percer l'identité de l'assassin, mais en vain. Mais l'enquêteur a d'autres problèmes en tête : amant d'une séduisante héritière nommée Susan, Roy tente d'échapper aux griffes de sa belle-mère... jusqu'à la mort accidentelle de cette marâtre. Pour faire disparaître le corps, il n'hésite pas à imiter le modus operandi peu ragoutant du démon qu'il poursuit... mais ne risque-t-il pas lui aussi de sombrer dans l'abysse ?

Si le genre gothique existe depuis longtemps en littérature comme en manga, le boom récent des modes des vampires puis des majordomes a entrainé avec lui une nouvelle émergence d'histoires dans un univers victorien. Aussi n'est-ce pas tellement surprenant de voir enfin un des plus grand mythes de cette époque enfin retranscrit en manga. Ou plutôt, en manhwa, puisqu'Hell Blade est une série coréenne que nous devons à un auteur méconnu : Je-Tae Yoo. Cependant, la légende a déjà inspiré de nombreuses adaptations, de tous styles et de tous medias. A quelle vision devons-nous nous attendre ici ? En vérité, ce premier volume intrigue, déroute, en présentant deux phases à la fois distinctes et continues...

La première moitié du tome permet de mettre en place tout le mystère autour du personnage, en rappelant son mythe. La cellule d'enquête se renforce rapidement de deux nouveaux enquêteurs, Ian et Kane, envoyés par le bureau d'investigation de l'église anglicane. Nous y suivons essentiellement Roy dans ses recherches, mais aussi et surtout dans ses tourments personnels. Le personnage franchit rapidement le point de non-retour alors que sa maitresse tue sa belle-mère par accident, et devient alors aussi monstrueux que celui qu'il traque. Plongeant peu à peu dans les méandres de l'inacceptable, il se sait néanmoins déjà suspecté par les nouveaux venus très perspicaces, mais se laisse corrompre par Susan au bord de la folie. La présence de Jack l'Eventreur n'est alors qu'une toile de fond pour présenter une cité en proie au crime et où chaque vie ne semble pas avoir le même prix.

Pourtant, alors que nous sommes emportés par cette intrigue très prenante, la série arbore sans crier gare un virage à cent-quatre-vingts degrés vers... de la dark fantasy ! Tout y est : le tueur solitaire au corps renforcé de manière mystérieuse, les combats sanglants à souhait et des monstres fort repoussants. Eh oui, grande surprise : Jack n'est pas le tueur sordide que la légende décrit mais... un justicier, tueur de démons ayant perverti des cœurs humains ! Ce contrepied totalement inattendu pourra choquer certains, voire faire crier au scandale les puristes de cette figure mythique, surtout lorsqu'il fera ami-ami avec un détective très connu... Néanmoins, le personnage de Jack intrigue par son côté insaisissable, éthéré, tel l'ange de la Mort qui n'apparait qu'au moment opportun en clamant de grandes tirades à la manière d'Alucard dans Hellsing ! Bref, s'il y a de quoi tomber de haut, ce final reste convaincant et mérite que l'on s'y attarde, au moins jusqu'au second opus...

On associe souvent le manhwa a des dessins très maitrisés mais peu expressifs. Néanmoins, au cours des dernières années, quelques auteurs sont venus nous prouver le contraire. Je-Tae Yoo fait partie de cette nouvelle vague, et nous offre une lecture très efficace par un graphisme ni trop chargé, ni épuré. Si les décors sont parfois timides, c'est avant tout dans les jeux de regards que les plus grandes émotions passeront. La série offre une esthétique vraiment soignée, mais changeant du tout au tout, une fois encore, lors du saut vers le fantastique. Les scènes de combat ne sont pas les plus maitrisées, et le design des créatures pourra repousser plus d'un lecteur. Le tramage est savamment utilisé avec un grand travail sur les ombrages, retranscrit à la perfection, mais c'est une habitude, par Ki-oon. Après avoir paru sans compter de nombreux titres de Square Enix, pour s'ouvrir un public plus jeune, l'éditeur revient ici à ses premiers amours avec un titre pouvant rappeler La Mosca ou Jackals. Nous sommes ici en face d'un vrai coup de coeur, et cela se ressent dans le soin apporté au support de ce volume !

Au final, Hell Blade est une véritable énigme, en arborant deux visages très opposés, qui diviseront sans doutes les lecteurs. Si la seconde partie, moins encourageante, devrait constituer le fil conducteur de la série, la première phase démontre avec brio toutes les qualités d'un récit pouvant exploser à tout moment. L'éditeur Ki-oon semble renouer avec ce qui a fait la force de ses débuts... et l'on ne va pas s'en plaindre !
Image
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

IMI
Messages : 84
Enregistré le : 24 oct. 2010, 14:42

Re: Hell Blade

Message non lu par IMI » 17 févr. 2011, 20:22

Très bonne critique :D je suis tout à fait d'accords.
Je me suis prit le tome cette semaine alors que je m'était promis de ne pas commencer de nouvelles séries, mais là on parle de Jack l'éventreur, je ne pouvais pas passer à coté ^^

Niveau dessin, je suis vraiment surpris, car pour le peu de séries coréennes que j'ai lu, le dessin n'était vraiment pas attirant.

En ce qui concerne l'histoire, vu le virage que prend le récit, je suis curieux de lire le second tome.

En ce qui concerne le mythe de Jack l'éventreur en manga, il me semble que Kaori Yuki y consacre une petite partie dans Comte Cain ^^

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9831
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hell Blade

Message non lu par Koiwai » 27 févr. 2011, 01:16

Un manhwa glauque et barré dans la veine de ce que nous a déjà proposé Ki-oon avec La Mosca et Baptist.

Ca commence doucement pour faire monter petit à petit la tension autour des agissements de Jack l'éventreur d'un côté, mais aussi de ceux, sordides, de Roy et de sa maîtresse de l'autre. Petit à petit, la folie s'empare du récit, bien appuyée par un coup de crayon étonnamment très maîtrisé. C'est beau, péchu, la mise en scène un peu grandiloquente possède un très bon rendu.

Le tout jusqu'à une fin de volume laissant éclater d'ores et déjà quelques vérités bien amenées, mais qui, je dois l'avouer, m'ont un peu refroidi, car j'ai peur de voir le récit s'enliser dès le prochain volume dans quelque chose de plus banal autour [spoiler]d'une chasse aux démons[/spoiler] n'exploitant plus le thème de Jack l'éventeur (déjà que ce n'est dès ce tome 1 qu'un gros prétexte...). Et sinon, [spoiler]Jack parlant tranquillement avec Holmes[/spoiler], WTF ?

Bref, tome 1 très plaisant à suivre, mais j'espère que l'auteur ne va pas trop partir dans le n'importe quoi (ce qui semble bien parti) et saura exploiter le personnage historique qu'il a choisi pour son oeuvre. En attendant de le savoir, bonne petite surprise.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Hell Blade

Message non lu par Wang Tianjun » 18 avr. 2011, 21:17

Hell Blade 2

La légende de Jack l'Eventreur est en marche...et pourtant, peu de personnes savent que Jack, s'appelant en réalité Victor, n'est pas qu'un tueur de prostituées, mais avant tout un chasseur de démons impitoyable ! Son supérieur, un prêtre du nom de Big, lui envoie deux compagnons pour l'aider dans cette tâche si ingrate, mais ces deux derniers se font rapidement intercepter par l'inspecteur Ian. Pendant ce temps, un homme nommé Sir Roger Wise fait appel à Holmes pour retrouver sa femme...

Il y a deux mois, nous découvrions Hell Blade, titre à double tranchant, à la fois plein de promesse dans l'inventivité de sa narration, et proche de certaines craintes devant des situation bien plus clichés. Qu'en est-il avec ce deuxième volume ? Hélas, Je-Tae Yoo semblerait aller vers la deuxième option. Exit, l'inspecteur Roy qui servait de moteur au début de l'aventure ! L'histoire se focalise à présent sur Jack, ou Victor si vous préférez, maintenant que ce héros est bel et bien sorti de l'ombre. Nous découvrons ainsi une pléthore de nouveaux visages, notamment le père Big, mais l'auteur ne laisse pour l'instant pas le temps à ces protagonistes de se développer ! Evidemment, si nous avons croisé Sherlock Holmes dans le tome précédent, il ne fallait pas s'étonner de voir surgir le Dr Watson. Mais leurs design respectif pourra faire crier au scandale plus d'un fan de l'œuvre d' Arthur Conan Doyle....

Il ne faudra d'ailleurs pas être allergique aux détournements de légendes urbaines, tant l'auteur en délivre un véritable festival ! Mr Hyde (sans Jekyll), Frankenstein, Nikola Tesla, les Illuminatis,... tout y passe, que ce soit par des personnages ou simplement mentionnés. Dans ce grand fourre-tout, il est assez difficile d'y voir clair dans les intentions de l'auteur. Néanmoins, ces références serviront parfois de points de repères assez familiers dans cet univers qui, au lieu de prendre son temps pour se construire, établit son univers par la violence. Les deux derniers tiers du volumes seront en effet orientés à 100% vers l'action, Jack étripant du gros monstre bien laid à la chaine. Si la narration très stylé fait son effet dans les premières pages, elle pourrait bien finir par fatiguer à la longue, si bien qu'on aura tendance à accélérer la lecture pour arriver à un moment plus important... s'il arrive !

Bref, après la très bonne surprise du premier tome, on ne peut que ressortir de ce second avec une certaine déception. Certes, Je Tae-Yoo s'en sort très bien dans le domaine de l'action pure, mais on pouvait attendre d'avantage de l'auteur que de balancer des noms mythiques dans tous les sens sans grande cohérence. Espérons que la série se repose à nouveau dans le troisième volume, pour éviter un trop gros carnage...
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9831
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hell Blade

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 16:24

Tome 3:

Après un début de série plutôt énigmatique et prometteur, la série partait rapidement dans le n'importe quoi généralisé en faisant apparaître pléthore de célèbres personnages comme Sherlock Holmes ou les Illuminati autour d'une banale chasse aux démons.

Avec ce tome 3, Hell Blade part de plus en plus dans le WTF. Auparavant, l'auteur essayait d'entretenir un minimum de cohérence en faisant apparaître des personnage sissus à peu près de la même époque (Holmes, pourquoi pas...)... mais là, Perceval ?!

Ca ne m'aurait pas dérangé outre mesure si l'auteur parvenait à bien exploiter ces personnages, mais malheureusement, ils ne gardent des originaux quasiment que le nom (qu'est-ce que c'est que ce Holmes ? Et ce Perceval qui a le charisme d'une huître ?). Eux ou des anonymes, ce serait pareil.

Hell Blade est à présent à des années-lumière de ce que j'espérais au vu du début du premier volume, et je dois dire que l'orientation prise par l'auteur me déçoit pas mal. Pourtant, le tout reste un divertissement efficace pour peu qu'on accepte d'entrer un minimum dans le trip, car les scènes d'action (c'est à dire les 3/4 du truc) sont redoutablement efficaces, grâce à un trait assez intense et stylisé et à une mise en scène bien foutue. Même si j'attendais plus de la série au départ, je ne m'ennuie pas du tout en la lisant, c'est déjà ça.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Hell Blade

Message non lu par Wang Tianjun » 28 août 2011, 10:15

Hell Blade 3

Alors qu'il était en traque de Sir Roger Wise, Jack, ou plutôt Victor, se retrouve face à son redoutable homme de main, Hyde, qui s'est injecté le sang d'un hôte pour devenir une invincible créature. Sentant que la situation ne tourne pas à son avantage, Jack parvient néanmoins à s'enfuir dans les égouts, mais finit par s'évanouir. Il est heureusement recueilli par deux jeunes enfants, qui n'ont pas l'air de redouter son apparence... mais ne se sont-ils pas mis eux-mêmes en danger ?

Après un second volume particulièrement bourrin, Je-Tae Yoo revient sur une intrigue un peu plus construite dans ce troisième volume. La fuite de Jack permet de temporiser l'action sans pour autant dissipe les menaces, tandis que le reste des problèmes continueront à s'étoffer. En effet, tandis que le groupe des Illuminati se fait décimer par l'inspecteur Ian, bien moins honnête qu'il ne le prétend, le père Big sort de l'ombre et met en garde ses fidèles mercenaires devant ce redoutable adversaire. Les choses sérieuses ne tarderont d'ailleurs pas à arriver, Ian s'attaquant à l'un des plus gros morceaux : Holmes en personne ! Cependant, malgré cette rencontre au sommet, on peine toujours à y voir clair dans les conflits actuels. L'affrontement tourne court lorsqu'apparait un énième personnage dont il sera difficile de déterminer la position. L'auteur semble surtout se faire plaisir en incluant une nouvelle référence anglaise : la légende arthurienne et les chevaliers de la table ronde ! On se demande encore comment tout cela va pouvoir prendre une cohérence... mais après tout, la série n'est plus à un blasphème près !

Il est vraiment dommage que l'aspect action prenne autant le pas sur le reste du récit, car derrière l'avalanche de figures classiques se jouant dans divers coups d'éclat, il reste néanmoins quelques pistes intéressantes. Ainsi, Mary la prostituée fait office de lien entre les différents protagonistes, tentant de survivre dans ce chaos malgré tous ses problèmes. Ses enfants auront sans doute un certain rôle à jouer dans tout cela. On regrettera en revanche les facilités dans lequel se complait l'auteur, ainsi qu'une propension aux démembrement et à la violence sur d'innocentes victimes...

Ainsi, nous ressortons de la lecture de ce troisième volume en restant toujours aussi perplexe quant à l'avenir de la série. Je-Tae Yoo va-t-il se décider à se reposer et à rendre son intrigue beaucoup plus lisible, ou faut-il au contraire redouter une avalanche de batailles sanglantes et futiles ? L'avenir nous le dira... mais pour l'heure, Hell Blade continue d'intriguer autant qu'il inquiète.




Hell Blade 4

Afin de faire venir une nouvelle fois Victor à eux, Sir Roger Wise et Hyde décident de kidnapper Jimmy, petit garçon avec qui « l’Eventreur » s’est lié d’amitié. Mais ce qu’ils ignorent, c’est que Mary, la mère de l’enfant, pourrait bien venir chercher réparation elle-même… Une nouvelle fois, la nuit risque de se colorer de sang et de larmes…

Je-Tae Yoo l’annonce lui-même en préface du volume : celui-ci ne sera pas terrible ! En effet, suite à un problème technique, l’auteur aura du refaire quelques-unes des planches du tome dans la précipitation. Un mot qui sied bien à l’avalanche de nouveaux évènements dans ces quelques chapitres toujours plus violents, et enterrant pour de bon l’ambiance du premier opus. Cela se traduit, entre autres, par le sacrifice du personnage de Mary. La prostitué survivait jusqu’ici tant bien que mal dans les bas-fons londoniens devenus fous, mais l’enlèvement de son fils et la grave blessure (mortelle ?) de sa fille auront raison de sa santé mentale… La voilà donc allant vers son chant du cygne, ou plutôt son dernier râle monstrueux, alors qu’il y avait encore tant à faire avec cette protagoniste !

Pour le reste, les combats s’enchaînent dans la confusion générale, avec une multitude de protagonistes qu’il est parfois difficile de discerner ! Le problème majeur dans la narration de Yoo est sans doute au niveau des transitions entre les différentes situations, assez peu lisibles. La lecture demande alors beaucoup d’efforts… pour pas grand-chose ! De la baston, de la baston et encore de la baston, voilà le menu d’un volume qui tranche dans le gras. Dans cette folie ambiante, on appréciera le retour à la raison d’un personnage comme Tesla, mais masqué par le reste des péripéties. Enfin, l’auteur se complaira toujours dans son irrespect des célébrités fictives d’Angleterre…

Bref, peut-on parler d’un tome décevant quand l’auteur nous annonce lui-même qu’il n’y aura pas grand-chose à attendre ? Saluons tout de même cette honnêteté, même si l’on aurait largement préféré plus d’attente et un contenu autrement plus étalé. Le volume sonne creux et se lit assez rapidement, même si l’on s’y prendra à plusieurs reprises pour comprendre certains passages… et apprécier le gâchis général. Où tout cela va-t-il bien pouvoir nous mener ?
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9831
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hell Blade

Message non lu par Koiwai » 21 nov. 2011, 20:07

Woutch, Ki-oon annonce sur son site que le tome 5 sera le dernier o__O""
Un Baptist bis en vue ? ^^"""
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Hell Blade

Message non lu par Wang Tianjun » 22 nov. 2011, 07:31

... ça sent le beau gachis effectivement :roll:
Je crois qu'il n'y aura qu'à retenir un tome 1 plutot abouti (et encore, dans sa première moitié).
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9831
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hell Blade

Message non lu par Koiwai » 08 déc. 2011, 10:29

Tome 5:

"Le combat ne fait que commencer !"

Telle est la dernière réplique de Hell Blade. Histoire de vous donner une bonne idée du truc, qui sent totalement la série stoppée en cours de route faute de succès. Et si succès il n'y a pas eu, on comprend pourquoi : une nouvelle fois, il se passe des trucs dans ce tome, mais on n'y comprend rien. Dans un WTF généralisé, il est vaguement question d'un rasta borgne nommé... Arsène Lupin, qui serait la réincarnation de... euh... Saladin, tandis que Holmes serait en fait... euh... Elisabeth Bathory... Et ils se mettent tous sur la gueule... Ah, et le tout sous forme de flashback censé en révéler plus sur Holmes, apparemment. Apparemment, c'est d'ailleurs en plein milieu d'un flashback que se finit la série...

C'est ce que j'ai cru comprendre... Mais je crois que j'ai rien compris, en fait. Mais bon, en guise d'excuse, je signalerai les rebondissements grand-guignolesques et la narration chaotique, couplées à un découpage qui passe sans cesse du coq à l'âne.

C'est complètement nul. je ne vois pas d'autres mots. Faut que j'arrête les manhwas de Ki-oon. A chaque fois le pitch de base est prometteur, et au final je les ai tous trouvés pourris.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Hell Blade

Message non lu par Wang Tianjun » 08 déc. 2011, 12:52

J'ai pas pu m'empêcher de lire ton avis et de me spoiler un peu avant que je n'aie le tome sous la main, mais bon... c'est pas comme si c'était très grave ! :mrgreen:
ça donne envie en tous cas ! :roll:

Mais sinon, en manhwa Ki-on sympathique, je ne crache pas sur La Mosca... qui avait le mérite d'avoir une vraie fin, au moins ! :twisted:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Répondre