Hero

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Hero

Message non lu par Koiwai » 12 févr. 2012, 15:50

Image
La fiche sur le site.


Tome 1:

Continuant sur les récits coréens d'action, les éditions Booken nous proposent cette fois-ci de découvrir Hero, série de baston qui devrait aller à l'essentiel, puisqu'elle est bouclée en quatre volumes.
Hero place son récit dans un univers fort peu original, puisqu'il sera question de combats entre racailles de lycée. A défaut de quelque chose de nouveau, on peut toutefois attendre un récit rythmé et efficace... A juste titre ?

Sungjin, ancien caïd des rues, décide de prendre un nouveau départ en arrivant au lycée Bookil High : désireux de dépasser son statut de simple bastonneur, il décide de mettre ses talents au service du lycée pour en éloigner les petites frappes et faire de son nouvel établissement un lieu bien sous tous rapports. Mais quand il met K.O. le gang-vedette de Bookil High, il ne sait pas encore dans quel engrenage infernal il se lance : Park Hye-Yeon, leader du gang, avait rassemblé tous les meilleurs combattants du lycée pour mettre en place un véritable système de protection de l'établissement, et quand celui-ci se retrouve K.O., cela ne fait qu'attirer les bandes des lycées voisins...

Ce qu'on attend en premier lieu d'un titre de ce genre, c'est un coup de crayon efficace, et de ce côté-là, Hero s'en sort bien. Malgré des passages en SD régulièrement assez mal intégrés et brisant un peu l'ambiance, ainsi que quelques petits problèmes de proportion, le coup de crayon de Hwan Kim possède une vocation réaliste tout à fait appréciable, et révèle toute sa densité dès que le récit s'anime : si le découpage est un peu confus par moments, le rendu général se veut dynamique, dense, profond, et l'on obtient un résultat capable de dégager beaucoup d'expressivité et de violence, parfois à la limite de la surenchère (sur ce point-là, signalons surtout la deuxième personnalité de Da-Mi), en seulement quelques pages.

Cette densité visuelle parvient fort bien à servir un récit dans lequel on se plonge sans grande difficulté, en découvrant au fil des pages les personnages qui seront au coeur de l'intrigue, comme Sungjin, notre héros, mais également sa cousine, ou encore Da-Mi qui n'a pas fini d'intriguer et est clairement le second rôle qui se détache le plus pour l'instant. Le talent de l'auteur est de parvenir à nous présenter dès ce tome plusieurs protagonistes tous facilement identifiables, même s'il n'est pas toujours évident de distinguer Sungjin et Da-Mi, qui se ressemblent assez.

Mais là où Hero se démarque un tant soit peu, c'est en nous proposant un scénario qui tend finalement à s'éloigner des clichés que l'on attendait. Si l'on n'échappe pas à des héros assez caricaturaux dans leur genre (le personnage principal repenti, droit et ayant le sens de l'honneur, le jeunot fougueux en deux temps, la cousine bastonneuse...), il est intéressant de voir Hwan Kim prendre un peu le contrepied de ce qui se fait habituellement, le gang de Bookil High n'ayant à la base pas de mauvaises intentions, bien au contraire, et ce sera là l'un des principaux enjeux de ce premier tome, qui verra Sungjin obligé de remettre en cause ses convictions.
Cet aspect n'est pas spécialement mis en valeur, mais bien présent, et il offre indéniablement un certain intérêt à ce premier tome qui, en dehors de ça, se déroule de manière convenue en présentant les choses... jusqu'à des dernières pages voyant arriver un joli coup de théâtre qui ne fait que confirmer que Hero pourrait bien être un cran au-dessus d'autres séries du genre : qu'on se le dise, la mort sera au rendez-vous.

En somme, ce premier tome de Hero se déroule de manière classique mais efficace, et propose quelques idées intéressantes qui atteignent leur point culminant dans un final-choc. Voici une série qui pourrait par la suite dépoussiérer un brin le genre, et qui devrait évoluer à bon rythme de par sa brièveté.

Du côté de l'édition, Booken nous sert une édition de bonne facture, portée, comme souvent, par une traduction fluide et une impression de qualité. Toutefois, on notera quelques fautes de frappe pas bien méchantes.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hero

Message non lu par Koiwai » 13 févr. 2012, 17:51

Tome 2:

Hye-Yeon, le Head du Iljin de Bookil High attaqué en traître, a succombé suite à ses blessures, laissant ses compagnons sous le choc. D'emblée, le tome 2 confirme donc ce petit plus déjà discernable à la fin du tome 1 : Hero est un manga de baston plus mâture que la moyenne, et n'est d'ailleurs pas qu'un simple manga de baston. Ici, la recherche du meurtrier devient le principal souci, et Sungjin, visiblement tombé dans un véritable piège, devient le suspect numéro 1. Pour lever les soupçons, il devra mener sa propre enquête, ce qu'il fera à sa manière, c'est à dire tout à fait mystérieusement, utilisant les personnes autour de lui en refusant catégoriquement d'en dire plus tout au long du volume, ce qui ne fait que titiller toujours plus la curiosité du lecteur.
Quant à la mort de Hye-Yeon, elle a le mérite de bousculer toujours plus le lycée et la vision du Iljin, les compagnons du défunt mettant en avant la protection qu'il exerçait face aux menaces venant des autres lycées.

En parallèle, le début de ce volume se pare habilement d'une ambiance d'enquête prenante : Hwan Kim parvient fort bien à intriguer le lecteur quant à l'identité du mystérieux assassin, et l'on se prend facilement au jeu en ayant hâte de voir les indices arriver. Le mélange enquête/baston est réellement plaisant, mais ne dure malheureusement pas très longtemps, Hwan Kim dévoilant finalement assez rapidement l'identité du véritable ennemi. Pour autant, cela ne nuit que très peu au plaisir de lecture, l'énigme que constituait l'identité de l'assassin étant facilement supplantée non seulement par le plan énigmatique de Sungjin, mais également par l'orientation inattendue et toujours plus mâture du récit à la fin de ce tome, qui voit débarquer des histoires de drogue dont on attend de voir les répercussions.

Fluide, plus mâture que la moyenne, bourré d'idées intéressantes pour un manga de baston, Hero continue, dans sa catégorie, de se faire une place de choix.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hero

Message non lu par Koiwai » 26 févr. 2012, 20:11

Tome 3:

Sans en toucher un mot à Su-In et Da-Mi, Sungjin poursuit son plan, aidé de Sung-Ho. Mais les choses ne tardent pas à s'envenimer lorsque Sung-Ho se retrouve nez à nez avec les assassins...

Alors que le plan de Sungjin semblait se poursuivre, le voici donc qui tombe plus ou moins à l'eau, puisque voici notre héros et Sung-Ho déjà confrontés à leurs ennemis. On ne s'attendait pas forcément à voir Sungjin deviner aussi facilement l'identité de l'assassin, ni même son plan passer si vite à la trappe, mais le tout se tient plutôt bien et assure un bon rythme.
Ce troisième tome s'axe donc principalement sur le face-à face entre Sungjin et un redoutable trio d'ennemis qui n'a pas fini d'étonner, grâce à quelques rebondissements et révélations distillés habilement tout au long du tome. Ainsi découvre-t-on les raisons ayant poussé l'assassin à s'en prendre à Hye-Yeon, mais aussi la façon dont il a manipulé le redoutable Scorpion.

Ce coup-ci, on ne notera rien de bien original, mais le récit reste particulièrement efficace pour qui aime le genre. Cela, on le doit principalement à un rythme soutenu, qui se partage bien entre les quelques rebondissements, l'action et les agissements de Su-In et des autres en parallèle, et à un style visuel offrant de la baston fluide, découpant chaque coup de manière claire, même si l'on regrettera des dessins en SD trop envahissants, ainsi qu'un trait devenu un peu moins dense, la faute au passage de l'auteur au tout informatique. Notamment, l'auteur tire le meilleur parti de Scorpion, faisant de celui-ci un personnage qui en impose physiquement.

Moins riche en idées un peu originales, ce troisième tome se lit pourtant vite et bien. Les choses évoluent à bon rythme, les révélations sont au rendez-vous même si elles sont peu surprenantes, l'action est là et est bien orchestrée, et l'issue de la série est encore incertaine, surtout pour un Sungjin dont l'ultime acte dans les dernières pages promet un final intense.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9792
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hero

Message non lu par Koiwai » 09 avr. 2012, 19:33

Tome 4:

Seul face aux ennemis, Sungjin a fort à faire... Pourra-t-il seulement s'en sortir ? Et est-il réellement seul ? C'est sur ces interrogations que se suit le quatrième et dernier volume de Hero, mais c'est bel et bien l'action qui, dans un premier temps, prend le dessus, et celle-ci est rendue toujours aussi intense par le coup de crayon de Hwan Kim, qui offre des planches dynamiques, expressives et sans concession, tant et si bien que malgré des raccourcis rendant certains passages peu fluides et le passage au tout numérique constaté dans le précédent tome et qui offre un rendu un peu moins dense qu'avant, on reste sur quelque chose d'efficace.

Pourtant, l'essentiel, ici, n'est pas dans l'action, puisque cette fin se repose avant tout sur deux personnages, et pas forcément ceux que l'on attendait. Si aucun des combattants se faisant face n'est négligé, de Sungjin au dealeur, ce sont l'allié en apparence le moins fiable et l'ultime ennemi qui tirent leur épingle du jeu dans cette conclusion violente. Tandis que le premier aura l'occasion de prouver qu'on peut compter sur lui, le deuxième sera à l'honneur dans une conclusion sombre, revenant sur sa lente chute due à la drogue, avant un dernier coup de théâtre logique au vu de l'oeuvre sans optimisme que l'auteur nous avait offerte jusque là.

Justement, parlons de la conclusion, car à vrai dire, celle-ci divisera indéniablement les foules.
L'orientation de la série pouvait déjà paraître surprenante auparavant avec l'arrivée du sujet de la drogue, et elle le sera d'autant plus que cette conclusion mais avant tout en valeur, de manière toutefois un peu bancale, ce même sujet. Via la chute de l'ennemi dans la drogue, qui est ici à l'origine de tout, le message de l'auteur est clair : ne touchez pas à la drogue. Ca, c'est fait.
Mais à côté de ça, difficile de ne pas rester un peu circonspect. La façon qu'a Hwan Kim d'aborder le sujet reste assez lisse même si l'intention est louable et que l'impact qu'a eu la drogue sur l'ennemi est saisissant, mais le problème vient surtout de l'aspect un peu précipité de l'ensemble. Si l'on a droit à une vraie fin, on reste toutefois un peu sur notre faim, la conclusion étant rapide, nous laissant dans le flou quant à la survie ou non de certains protagonistes, et, surtout, rendant finalement certains personnages totalement inutiles, qu'il s'agisse de Su-In ou de Da-Mi (c'est assez dommage en ce qui concerne ce dernier, d'autant que l'auteur lui offrait une certaine personnalité au début... Pourquoi donc l'aborder ainsi au départ s'il n'a ensuite aucun vrai rôle à jouer ?). Sungjin lui-même passe finalement au second plan !

La conclusion de Hero a donc de quoi laisser une étrange impression. Elle n'est pas mauvaise, loin de là, elle a même de quoi surprendre, mais elle surprend trop sur certains points. On a le sentiment d'être face à un récit qui devait a tout prix se boucler en quatre volumes, ce qui n'a pas permis à l'auteur d'aborder comme il le voulait tout ce qu'il souhaitait, alors même que de nouvelles idées lui venaient en cours de route. On saluera alors la volonté de Hwan Kim de nous apporter une vraie conclusion, en allant toutefois à l'essentiel.
Image

Répondre