Warlord

Cette rubrique est consacrée à toutes les séries qui ne sont pas issues du Japon mais qui s'apparentent au manga. Vous y retrouverez donc les manwhas (Corée), les manhuas (Chine), mais aussi les séries appartenant au "Global manga" (courant qui regroupe notamment des auteurs français).
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Warlord

Message non lu par Koiwai » 07 mai 2013, 21:15

Image

La fiche sur le site


Tome 1 :

Après les très efficaces Chonchu et Jackals, le talentueux dessinateur Kim Byung Jin s'essaie à la dark fantasy avec Warlord, une série toujours en cours en Corée, pour laquelle il a retrouvé le scénariste Kim Sung Jae, avec lequel il avait déjà collaboré sur Chonchu.

Depuis que les démons ont envahi le monde il y a 5 ans en massacrant tout homme, femme ou enfant se trouvant sur leur route, l'humanité périclite dangereusement, au point que Sharmarkal, dirigeant de l'Empire Kartan, a envoyé sa fille la princesse Arasol à la recherche de Bayren et de ses vaillants mercenaires, regroupés depuis toujours au sein de la mythique forteresse d'Arkanzel, une citadelle imprenable perchée en haut des montagnes. Attaqués en route par des démons, Arasol et ses compagnons sont sur le point de se faire massacrer, quand arrive devant eux un redoutable guerrier qui, armé de son très long sabre, commence à éliminer les féroces créatures. Arasol et ses hommes voient en lui un salut venu d'Arkanzel, mais le mystérieux jeune homme ne tarde pas à retourner son épée contre eux...

Ainsi se présente Warlord, qui nous plonge très vite dans le vif du sujet, avec des morts et de l'action dès les premières pages. Les auteurs annoncent donc vite la couleur : leur récit ne fera pas vraiment dans la dentelle, et, pour cela, peut s'appuyer sur les talents d'un dessinateur qui prouve globalement qu'il n'a rien perdu de sa verve depuis le très intense Jackals : trait vif, épais et assez anguleux, visages un peu taillés à la serpe et dotés de larges sourcils souvent froncés histoire de mieux faire ressortir la hargne et la furie des protagonistes au combat... Les caractéristiques de Kim Byung Jin sont là, mais laissent toutefois un peu le lecteur sur sa faim sur certains points. En effet, si le dynamisme est certain, l'ensemble manque étonnamment de vraie violence. Les coups sont brutaux, mais le sang est relativement rare, et l'action manque régulièrement d'intensité et d'horreur pour un récit de ce genre, le dessinateur préférant souvent, pour représenter les coups portés, utiliser des traits à effets de vitesse plutôt que de montrer franchement les choses. On voit donc assez rarement les corps se faire massacrer, les armes s'entrechoquer (alors que certaines se veulent impressionnantes, comme le long sabre de notre héros ou la hache massive de son compagnon), on a l'impression d'avoir un Kim Byung Jin un peu aseptisé, d'autant que certains visages sont parfois trop relâchés, et qu'il y a par-ci par-là quelques erreurs de proportion flagrantes (à la page 38, par exemple). Egalement, il est un peu dommage que les nombreux démons aient pour l'instant tous la même tête, et qu'ils ressemblent plus à des gros trolls pas malins qu'autre chose. Enfin, on a malheureusement pas mal de petites facilités qui viennent parsemer l'action, comme ce passage où un démon se montre incapable de viser convenablement le dos de notre héros alors que celui-ci est occupé à tout autre chose, ou encore la facilité avec laquelle le Lord (un démon en plus gros et plus puissant, la seule variation du tome côté physique des démons) se fait mettre à terre par un héros qu'il a pourtant violemment éclaté contre un arbre deux pages avant. On a donc un héros ultra fort, qui survit à des coups de folie, fait des bonds de taré dans les airs avec des galipettes, et finalement se sort assez facilement des combats. Dans le fond, pourquoi pas, au moins il en impose à sa manière, mais dommage qu'à côté de ça les démons paraissent si idiots ou impuissants...

Côté histoire, les choses se mettent en place de façon plus ou moins réussie. Les auteurs ont le mérite de très vite faire évoluer les choses, de nombreuses interrogations étant rapidement levées, à commencer par l'identité du mystérieux combattant. De même, les différents camps sont clairement mis en place, et avec eux les grandes figures qui les dirigent. Ainsi, on reste plutôt scotché par la princesse Arasol, combattante hors pair au caractère bien trempé. Pour le coup, on peut dire que c'est une femme qui en a (qui en a tellement que physiquement elle ressemble assez plus à un homme qu'à une femme).
En dehors de cette dernière et de notre héros, les autres protagonistes sont juste clairement placés et sont pour l'instant encore très lisses. On découvre donc très vaguement un compagnon fiable en la personne du gentil colosse boucher à la hache Jaebawu, ou encore un méchant conspirateur allié des démons en la personne du shogun (oui, un shogun ici, ça pourra paraître bizarre pour certains). D'autres personnages à la stature imposante sont juste présents physiquement sans être présentés, d'autres encore sont encore très peu présents mais sont déjà porteurs de diverses informations, notamment Shamarkal ou la petite fille Anna, qui via leur passé lié à l'arrivée des démons annoncent clairement la bataille à venir contre ces féroces créatures.
Globalement, les choses sont donc bien rythmées au niveau du scénario, qui avance déjà assez vite en restant clair, même si certaines informations ne sont pas détaillées (par exemple, si l'on devine facilement de qui il s'agit par la suite, la première fois qu'il est évoqué on se demande qui est le "King Lord" ou "Roi des Lords"). Mais ne pas être clair là-dessus aurait presque été un scandale, l'histoire restant pour l'instant sur des choses très classiques, à savoir une guerre entre humains et démons ou vient s'immiscer un vil manipulateur qui convoite le trône. Espérons que les auteurs sauront rebondir par la suite, histoire de sortir des sentiers battus.

Warlord offre donc un début pas déplaisant, mais on en attendait sans doute plus. C'est rythmé, dynamique, ça avance vite, ça se lit sans déplaisir, mais certains éléments comme les combats paraissent pour l'instant trop aseptisés. On attend donc un peu plus de la suite, après ce premier tome qui part globalement sur de bonnes bases.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6306
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Warlord

Message non lu par Erkael » 30 nov. 2013, 20:06

Vol 1: Les amateurs d’action débridé et de violence sanglante ne seront pas perdus avec ce titre et retrouveront très certainement un auteur qu’ils connaissent et apprécient !
Kim Byung Jin, auteur de Chonchu et plus récemment de Jackals nous revient donc avec un titre de dark fantasy comme on les aime. Pour l’occasion il retrouve le scénariste de Chonchu pour former à nouveau le binôme qui nous avait fournit ce titre si plein de qualités (dont on attend toujours une véritable fin !)

Le monde subit l’oppression des démons qui ont presque décimé l’humanité…cette dernière résiste tant bien que mal sous la protection de l’empereur Shamarkal qui envoie sa fille, la princesse Arasol requérir l’aide du roi Bayren, chef d’un puissant clan de mercenaire ayant la réputation de pouvoir renverser le cours des guerres… Mais la troupe de la princesse va se heurter aux démons qui tentent de leur barrer la route alors qu’ils sont aux pieds de la mythique cité d’Arkanzel, cité des mercenaires… C’est ce moment que choisit un jeune guerrier surpuissant pour intervenir… Et c’est parti pour du tranchage en bonne et due forme !

La couverture de ce premier tome pourrait renvoyer au grandiose « Vagabond », on croirait presque reconnaître Musashi. Si l’aspect philosophique et humain n’a pas encore pointé le bout de son nez (et rien n’est moins que cela arrive), nul doute que nous auront là un titre guerrier et violent…le message est clair et on sait quel public est visé, pas de doute.
Là où il y a prise de risque c’est que dans la dark fantasy la concurrence est rude, et si les titres ne sont au final pas si nombreux qu’on pourrait le croire, il y a des chefs d’œuvre incontournables qui risquent de rendre la comparaison difficile…

Ca commence fort, et ça commence très rapidement: après une petite introduction visant à démontrer la cruauté des démons qui n'hésitent pas à tuer des enfants, on nous plonge dans un affrontement sanglant où les humains se font balayer...et tout va s’enchaîner de la sorte, tout le déroulement, tous les événements faisant avancer l'histoire se dérouleront entre deux séquences d'action ou même carrément en parallèle de cette dernière! L'action est donc omniprésente mais c'est souvent justement malheureusement au détriment de la narration.
Certaines transitions sont un peu légères, voir carrément inexistantes, l'introduction de certains personnages qui se retrouvent là où il faut quand il faut apparaît un peu trop pratique : sur la dernière bataille du tome, le petit groupe de héros composé de cinq personnes suit un périple sur quelques pages et quand les démons attaquent, ces derniers tuent des soldats qui sortent d'on ne sait où...mais comme il fallait des cadavres, les auteurs nous sortent des personnages du chapeau...un peu limite.

Malgré ce défaut (qui s'avère tout de même important et très pénalisant), on sent chez les auteurs une volonté de faire les choses en grand et de développer un récit plus ambitieux qu'il n’apparaît dans un premier temps. On devine déjà des enjeux entre les personnages, on nous présente un complot avec un tyran (et ses subordonnés dont le style tranche avec les autres humains) qui va très certainement enrichir ce qui n'était qu'une guerre contre une race de démons (ce qui implique un manichéisme réducteur...ce sont des démons, ils sont donc forcément mauvais)...mais à ce stade c'est bel et bien l'action qui domine, il parait difficile de se projeter...mais c'est là que la bonne idée de Ki-oon intervient: le tome 2 est disponible pour la sortie du premier, ce qui permet de développer d'avantage l'aventure et de se faire une idée plus précise!
Pour le moment les personnages sont encore assez creux, leurs personnalités ne sont pas encore trop développées…on a un héros taciturne, une princesse au fort caractère, un camarade suiveur…rien de bien original à ce stade.
Concernant le trait, pas de surprises, les amateurs de l'auteur ne seront pas déçus: son dessin est toujours aussi cinglant et efficace, avec des traits épais, anguleux et précis. Comme à son habitude il nous propose des personnages possédant une grande classe (on n'atteint cependant pas encore les sommets de charisme de Jackals). Là où le bas blase c'est dans le design des démons...ils sont certes réussis, mais ils sont tous identiques. Aucune originalité à ce niveau là. Ce n'est qu'un début certes mais cela reste quelque peu décevant. C'est d'autant plus dommage qu'un "lord" entre en scène (un seigneur démon, puisque la hiérarchie de ces derniers est déjà évoquée) et qu'il s'agit juste d'un démon plus grand et plus puissant, mais possédant le même design que les autres...c'est donc très décevant.
On peut soit espérer que cela évolue avec l'apparition de nouveaux démons, soit que ces derniers soient relégués au second rang et que le complot opposant nos héros à d'autres guerriers humains prennent le pas sur le reste (ce qui nous détournerait tout de même de l'intrigue de départ).

Au final on se retrouve avec un premier tome intéressant, séduisant, mais qui ne brille pas par son originalité et qui souffre de la comparaison avec des références du genre. Cependant, le capital sympathie dont dispose l'auteur nous poussera à aller plus loin et à développer davantage l'aventure qui semble posséder un potentiel assez riche
Maintenant direction le second tome pour voir si les défauts notés dans ce premier volume ont été gommés ou sont en passe de l'être!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6306
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Warlord

Message non lu par Erkael » 30 nov. 2013, 20:07

Warlord 2: Après un premier tome sympathique mais loin d’être exceptionnel, on attendait du second volume qu’il vienne nous rassurer sur l’avenir de la série, malheureusement, au contraire, on en sort encore plus sceptique qu’avec le premier tome.

Maruhan est en plein combat contre un Lord démon, un adversaire puissant qui refuse de tomber, malgré l’acharnement de notre héros qui se trouvé dépassé… Il est alors aidé par un puissant inconnu…

Comme dans le premier tome, celui ci est empli d’action, au dépend de tout le reste, les personnages sont toujours aussi peu développés, les différentes intrigues sont survolées, le développement de la série va donc passer par l’action qui sera prétexte à quelques dialogues et révélations. A la limite pourquoi pas, de l’action, surtout aussi bien mise en scène, n’a jamais fait de mal à une série, mais ce qui pèche grandement dans ce titre c’est clairement la profondeur des personnages.
Maruhan est gravement blessé de son combat contre un Lord, il rencontre alors d’autres adversaires qui salissent le nom de son père, il les affronte alors sous le regard de ses compagnons qui ne bronchent pas, gravement blessé il croise la route de l’empereur qu’il agresse…et à la fin du tome c’est à moitié mort qu’il attaque un clan tout entier. Nous avons donc un personnage principal totalement abruti, une sorte d’hystérique acharné qui se jette sur tout le monde sans réfléchir pour les agresser (attention, l’hystérie est une pathologie féminine, c’est juste pour l’image). Au lieu d’avoir un héros attachant, on a juste une brute qui veut mordre tout le monde qui agace le lecteur. Ajoutez à cela qu’il est suivi par un compagnon cliché et inutile, semblant un peu benêt, une princesse qui rêve de son sauveur, un méchant vraiment très méchant…pour le moment au niveau des personnages, c’est le désert total en terme de complexité voir même d’originalité.
Heureusement donc qu’il reste l’action omniprésente qui occupe le lecteur et qui on l’espère continuera à porter le titre jusqu’à ce qu’il se développe, si le lecteur tient jusque là.

La conclusion de ce second tome laisse pourtant présager des choses intéressantes pour la suite, elle propose une grande surprise dont on attend l’explication, ce qui a au moins le mérite de susciter la curiosité !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6306
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Warlord

Message non lu par Erkael » 30 nov. 2013, 20:07

Warlord 3: Après un volume plutôt décevant malgré l’action omniprésente et une intensité remarquable, on entame le troisième tome plutôt sceptique, malgré la conclusion intéressante qui a précédé…

Maruhan se réveille en plein combat contre les démons entourés d’alliés improbables, à savoir ses derniers adversaires dont un qu’il avait laissé pour mort ! Ne sachant trop comment réagir il réagit comme il le fait d’habitude, en chargeant dans le tas !

Et c’est bien là le problème, le personnage principal est juste toujours aussi insupportable, on a beau lui expliquer les choses (ou tenter de le faire), on a beau essayer de tempérer ses ardeurs, il reste un psychotique qui passe son temps à vouloir tuer tout le monde sans se poser de questions, dés qu’une personne apparaît devant lui, son premier réflexe est de charger comme un gros mulet…comment s’attacher à un tel personnage ?

Pour le reste, l’ellipse effectuée par l’auteur est tout de même très particulière. Elle est surprenante certes, mais surtout assez déstabilisante et quelque peu mal venue. Le récit apparaît pour le coup assez haché, brouillon et on met du temps à réellement comprendre ce qui se passe, un peu à l’image de Maruhan. Une confusion certes voulue mais mal maîtrisée.

Il se passe tout de même pas mal de choses dans ce tome comme l’intervention de nouveaux personnages, l’avancée de la guerre contre les démons, quelques révélations intéressantes, des surprises pas trop mal amenés…
Malheureusement la narration est bien trop confuse. On avait pu le repérer dans les premiers tomes, mais cela se confirme ici. Des Lords Démons apparaissent en pleine bataille puis disparaissent comme ils sont venues, on découvre un personnage avec une lance plantée en son flanc sans que cela ne choque personne, des personnages censés être mort reviennent l’air de rien, avec comme seule explication « c’est une très bonne guérisseuse »…bref ça sent un peu par moment soit l’amateurisme soit le foutage de gueule !
Heureusement qu’il reste le trait de Kim Byung Jin, toujours aussi efficace et soigné, taillé à la serpe, contribuant à rendre l’ensemble assez intense malgré les failles narratives.

Un volume 3 qui confirme malheureusement la déception de cette série dont on attendait mieux !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6306
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Warlord

Message non lu par Erkael » 30 nov. 2013, 20:07

Warlord 4: Entre deux affrontements qui souvent ne trouvent pas de conclusion, débutent d’autres affrontements qui ne se concluent pas non plus…voilà à peu de choses prés la recette que les auteurs utilisent pour Warlord depuis le début, recette qui ne changera pas dans ce quatrième volume !

On avait laissé l’hystérique Maruhan en plein combat avec son rival de toujours, Moyongso, mais ils vont être interrompus par l’intervention de démons dans le camp fortifié du shogun… Cette fois le design des ennemis évolue enfin, on a enfin droit à autre chose qu’a des orcs aux dents pointues, de taille normale ou de grande taille. Cette fois les nouveaux venus, une race presque légendaire sortant des contes destinée à effrayer les enfants, les Ryongs, ont une apparence quasi humaine si ce n’est cette peau rocailleuse et les cornes qu’ils ont sur la tête. Mais surtout ils possèdent une certaine classe…

Pour le reste c’est beaucoup d’action, uniquement de l’action, quelques flashbacks expédiés sur deux ou trois pages, une histoire (déjà simpliste à la base) qui n’avance pas et des personnages toujours aussi peu développés. Justement parlons en des personnages…les auteurs en intègrent de plus en plus sans pour autant qu’ils possèdent la moindre personnalité si ce n’est celle de grosse brutes se jetant tête baissé dans les combats. Et à ce niveau Maruhan se tient loin devant ! Soyons francs, on a rarement vu un personnage principal aussi benêt (« ennemi – moi combattre ! guerrier – moi combattre ! copain – moi combattre quand même ! ») voir carrément aussi insupportable si ce n’est plus !
Les personnages ont des réactions stupides et ridicules… « on est alliés, mais comme c’est mon combat, prend quand même un coup d’épée »…
Les auteurs ne savent plus comment justifier cette accumulation d’affrontement sans fin, car une nouvelle fois tous les adversaires qui débarqueront dans ce tome déclencheront des combats qui ne se termineront pas, afin de d’entraîner des rancunes pour de futurs rencontres…
Sans parler du fait que les personnages possèdent une résistance incroyable. Maruhan prend feu mais supporte ça tranquillement pour continuer son combat (« moi me battre ! ») pour au final le laisser une nouvelle fois gravement blessé tout comme dans les trois tomes précédents…et bien entendu il est encore convalescent…bien sur !

Malgré la classe des nouveaux ennemis, un léger renouvellement et quelques pistes que les auteurs laissent entrevoir, on a l’impression de tourner en rond, que rien n’avance, et surtout le personnage principal est de plus en plus insupportable…ce qui n’aide pas le plaisir de lecture.
On commence sérieusement à se lasser !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6306
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Warlord

Message non lu par Erkael » 02 déc. 2013, 23:29

Vol 5: Malgré une couverture magnifique, après le très déplaisant tome précédent, on ne s’attendait pas à trouver grand chose de passionnant dans ce cinquième tome de Warlord, et pourtant contre toute attente l’auteur arrive à nous surprendre !
Bien entendu, on trouve encore pléthore de défauts, mais c’est peut être parce qu’on s’attendait à quelque chose de mauvais, qu’on est agréablement surpris et plus indulgent avec ce volume.

Autant commencer par les point négatifs, de sorte à conclure sur une note positive, c’est toujours plus agréable : le pitoyable héros de la série, Maruhan est à nouveau aux portes de la mort, ça ne fait jamais que cinq fois en cinq tomes…tout va bien ! Et bien entendu celui ci va se relever de ses blessures tout naturellement et va…s’attaquer sauvagement à tout ce qui bouge, comme dans les quatre tomes précédents ! Certes, il a ici des circonstances atténuantes, mais tout de même… Que ceux qui ne supportent plus ce personnage lèvent la main !
Heureusement on le voit assez peu sur l’ensemble du tome, et c’est plutôt une bonne nouvelle.

A coté on trouve pleins de bonnes choses. Pour commencer on se plaignait au début de la série que les démons se ressemblaient tous, et bien cette fois on est servis, de nombreuses autres créatures apparaissent et proposent des choses différentes, non seulement des « orcs » des premiers tomes, mais également des démons du volume précédent. Le problème est que même là, on ne peut s’empêcher de se dire que les auteurs se sont honteusement contentés de faire du copier coller de certaines références. Des araignées à visage humains apparaissent et il bien évident de faire un rapprochement avec Alien au vu du design des créatures et de leur manière d’attaquer. Hommage peut être, mais plagiat plus certainement ! Et ce sentiment se renforce quand on découvre leur nid et la multitude d’œufs dont les créatures sont issues ! (On n’avait pas dit qu’on passait aux bons cotés ?)
A coté de ça on trouve des créatures grotesques et malsaines, dérangeantes et bien glauques qui sont une vraie réussite, d’ailleurs la première aurait très bien pu avoir sa place dans un titre comme Higanjima.

On trouve toujours autant d’action, mais cette fois on a réellement l’impression d’avancer dans l’intrigue. D’une part à cause d’un changement de lieu qui provoque obligatoirement le sentiment d’évolution, mais aussi parce que cette fois on se concentre beaucoup moins sur les personnages humains, mais davantage sur les démons et les sur les rivalités qui les opposent aux humains mais également entre eux. Un changement de point de vue salvateur pour le titre qui allait droit dans le mur.

Tout ceci est malheureusement contrebalancé par une narration toujours aussi fouillis et brouillonne, on a l’impression qu’il manque certaines transitions, mais on préfèrera retenir les éléments positifs qui permettront aux lecteurs d’accorder un sursis à la série !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6306
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Warlord

Message non lu par Erkael » 20 févr. 2014, 10:43

Vol 6: Maruhan fait face à un démon redoutable bien décidé à venger se progéniture, des araignées à visages humain capable de contrôler ceux dont ils se collent aux visages. La situation est d’autant plus délicate que notre héros a momentanément perdu la vue… Pendant ce temps les troupes du shogun progressent et se rapprochent de l’antre des démons. L’ultime bataille est sur le point de faire rage.

Malgré la bonne surprise du tome précédent (qui n’était pas exceptionnel pour autant), ce tome ne propose rien de bien extraordinaire. Nous avons bien entendu droit à notre dose d’action, mais c’est bel et bien la seule chose sur laquelle repose la série. Les personnages ne sont toujours pas développés, ils sont creux et adoptent des comportement primaires, à l’image de Maruhan, le héros, toujours plus insupportable.
Une nouvelle fois dans ce tome, il va se relever de graves blessures, et la première chose qu’il fera sera de défier un de ses compagnons en combat singulier. Certes il va se montrer un poil moins impulsif qu’à l’accoutumé.
Les démons se diversifient et après avoir présenté des créatures au design intéressants, un nouveau type de monstres fait son apparition, mais une fois encore, les démons déjà présents ne sont pas ou peu développés. Mis à part une histoire de famille reposant sur la vengeance, les démons eux aussi semblent fonctionner de manière primaire.

Dans ce tome on suit plusieurs personnages, plusieurs points de vue qui nous rapprochent du grand final, et cette dispersion, bien que normale rend terriblement confuse la compréhension qui n’est déjà pas très claire. Depuis le début de la série, c’est bien simple, avec tous les allers-retours, on est tout simplement incapable de situer l’action…depuis le début, les décors restent les mêmes, on a droit à des paysages de montagnes ou à des plaines arides…toujours la même chose.

On conclut le tome sur une alliance de fortune réunissant tous les personnages humains qu’on suit depuis le début…une alliance qu’on croyait déjà passée et qui apparaît presque inutile malgré les réactions des personnages…là encore primaires…

Plus la série avance et moins le charme opère. La série n’a jamais volé haut, et maintenant il faut l’admettre, elle ne décollera jamais !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Warlord

Message non lu par Koiwai » 12 déc. 2014, 13:37

Tome 8 :
Un petit regain d'intérêt. Des révélations arrivent enfin, et ça fait plaisir, même si la plupart étaient très prévisibles. Côté dessins, Kim Byung Jin reste encore sous ses réelles capacités (on est vraiment loin de Jackals et Chonchu) avec un trait à la densité inégale et des scènes d'action un peu trop lisses, mais on note plus de variété. J'ai envie de dire il était temps.
Ce n'est pas encore la fête, car tout reste encore une fois basique, mais il y a du mieux... en espérant que ça dure.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Warlord

Message non lu par Koiwai » 07 juil. 2015, 20:05

Tome 9 :
Mon vague regain d'intérêt suite au tome 8 n'aura pas duré longtemps : ce neuvième volume, bien que très orienté action, m'a beaucoup déçu. Certains combats sont plutôt incompréhensibles, certains événements manquent d'impact alors qu'ils sont visiblement très importants (surtout autour d'Arasol et Maruhan), d'autres rebondissements semblent sortir de nulle part, et on a encore et toujours du mal à cerner certains personnages...
C'est triste de voir le talent de Kim Byung Jin ainsi gâché :-(
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9191
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Warlord

Message non lu par Koiwai » 19 oct. 2015, 10:20

Tome 10 :
Un tome clairement plus intéressant car il révèle pas mal de choses. Ca reste très bordélique dans la narration qui ne prend pas le soin de bien amener les choses, trop basique dans le développement de personnages qui restent de ce fait très creux, mais il y a un coup de mieux qui est suffisant pour donner envie de lire la suite.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre