Spider-man

A réserver aux adeptes des Comics !

Votre film préféré de Spider-man ?

Spider-man de Sam Raimi
0
Aucun vote
Spider-man 2 de Sam Raimi
3
60%
Spider-man 3 de Sam Raimi
1
20%
The Amazing Spider-man de Marc Webb
1
20%
The Amazing Spider-man 2 de Marc Webb
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 5

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Spider-man

Message non lu par hdix » 16 juil. 2012, 18:25

Glass Heart a écrit :[spoiler]Un autre indice potentiel discret, c'est que Peter connaissait inconsciemment la formule, sans même savoir d'où il la tenait. Ce qui pourrait suggérer qu'il ait été impliqué dans les expériences de son père, mémorisant certains détails.[/spoiler]
.
[spoiler]Je croyais qu'il avait vu la formule dans le dossier qu'il a retrouvé dans le placard. mais qu'il fait croire que la formule lui est venu naturellement pour ne pas avoir à dire qu'il retrouvé toutes les données de son père

raaah t'es chiant va falloir que je re-regarde le film quand il sortira en DVD pour revoir tout ca ^^[/spoiler]
Glass Heart a écrit :
Pour les lanceurs de toiles, ça vient bien des comics, oui. L'idée étant que Spider-man a une réserve limitée de toiles et que, s'il tombe à court, il est dans le pétrin. Il transporte souvent des cartouches de réserve avec lui.

La toile naturelle, c'est une invention de Sam Raimi pour faciliter la mise en place de son histoire.
ah ok. ben je trouve ca moins classe ^^
même dans les premiers comics c’était pas de la toile naturelle ?
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Spider-man

Message non lu par Glass Heart » 16 juil. 2012, 20:53

Non, c'était de la toile artificielle dès le début.

Sinon, tu as probablement raison pour la formule, je n'avais plus pensé à ce détail. Faudra aussi que je revois avec le Blu-Ray, mais j'ai bien envie de me faire une seconde séance au ciné.


Pour le fun, toutes les séries lives et animées de Spider-man jusqu'à aujourd'hui:

Spider-man (1967-1970)

4o29VoxtsFk

Spider-man, série live américaine (1977-1979)

q8aQvCEn3JU

Spider-man, série live japonaise de la Toei (1978-1979)

IBtMJ0E_JxI

Spider-Woman (1979-1980)

Xao_sF3aAo0

Spider-man (1981-1982)

s2zcZ44qeJE

Spider-man and His Amazing Friends (1981-1983)

cgN0g4vqYMg

Spider-man: The Animated Series (1994-1998)

tR6ihyqWTGo

Spider-man Unlimited (1999-2001)

s_85l8sBlPk

Spider-man: The New Animated Series (2003)

qBaZUs6PNAg KOB7ZNIzDzA

Spectacular Spider-man (2008-2009)

7SpWAnBjdNg CJvP4cp2LZA 6FDT6r-R0Vs

Ultimate Spider-man (2012)

blqtSGHfFlc

Pas vu toutes ces séries, uniquement les quatre/cinq dernières. Spider-man de 1994 et Spectacular Spider-man sont de loin mes préférées. Spider-man Unlimited se défend aussi, mais elle n'a pas trouvé son public (le saut vers la science-fiction fantastique a été très mal accueilli par les fans car trop différent de l'ambiance habituelle).

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Spider-man

Message non lu par hdix » 17 juil. 2012, 11:37

Dans tout ca Je connais que celle de 94.
que je n'ai vu que par petit bout. et surement jamais en entier.

sinon trop drôle la version live jap, ils ont pas pu s’empêcher d'y mettre un mecha ^^
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Spider-man

Message non lu par Glass Heart » 17 juil. 2012, 14:54

Dans tout ca Je connais que celle de 94.
que je n'ai vu que par petit bout. et surement jamais en entier.
J'adore cette série, mais la VF n'était malheureusement pas très drôle. Elle transposait au premier degré des dialogues qui étaient tournés au second dans la version originale, ce qui faisait que Spider-man n'était pas drôle. Les personnes en charge de l'adaptation n'avaient apparemment pas compris le personnage.

Mais la série en elle-même, vraiment excellente. La première saison peut laisser un peu sur la faim car elle introduit surtout les personnages, mais dès la seconde, des intrigues récurrentes beaucoup plus complexes se mettent en place et établissent une mythologie fascinante.

Après, c'est quand même une série très influencée par les comics des années 90 et qui prend certaines libertés de ce côté-là. Par exemple, de remplacer Gwen Stacy (morte dans les comics depuis une vingtaine d'années) par Félicia Hardy (Chatte Noire, plus contemporaine) comme petite amie de fac de Peter et d'insister pas mal sur des vilains plus contemporains aussi (Venom, le Super-Bouffon, le Caïd...).

L'ambiance est aussi très sombre, que ce soit au niveau des vilains traités avec maturité et tragédie, ou des amis de Peter (Félicia Hardy, Harry Osborn, Mary-Jane Watson) qui s'avèrent tous des êtres brisés intérieurement en dépit des apparences. Par contre, on pourra reprocher une certaine édulcoration de la violence, les armes à feu tirant toutes des lasers, mais ça ne gêne pas plus que ça.

Mais au final, la mythologie de la série est vraiment très convaincante, avec des personnages profonds, des histoires sombres et tragiques, et un ensemble qui tient parfaitement la route. Et, comme la série des X-Men de la même époque, c'est très fidèle à l'ambiance sombre des comics des années 90.


Ah oui, à ce propos, une info que j'ai trouvé dernièrement et qui pourrait éventuellement intéresser ceux qui regardaient la série à l'époque. Un coffret intégrale de la série animée de 1994 (en VF uniquement) sortira le 3 Octobre prochain, contenant les 11 DVD sortis par TF1 Vidéo. Il ne coûtera que 25 euros, donc si certains songent éventuellement à l'achat de la série, mieux vaut attendre un peu. La différence de prix est assez importante (25 euros au lieu de 70).

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Spider-man

Message non lu par Glass Heart » 17 juil. 2012, 18:25

Bon alors, j'ai fini par voir les 13 premiers épisodes de l'actuelle série animée Ultimate Spider-man (qui n'a rien à voir avec les comics du même nom).

Image

Beaucoup le savent, Spider-man, héros éminent de la Marvel, était absent du film Avengers. Il a eu même droit à son propre film, peu après, situé dans un univers totalement indépendant. Disney (propriétaire de Marvel) avait pourtant tout fait pour récupérer les droits des adaptations ciné de Spider-man, cédés à Sony Columbia par l'éditeur bien avant son rachat. En vain !

Beaucoup se demandent donc à quoi auraient pu ressembler les films Spider-man s'ils avaient pris place dans le même univers que le film Avengers. C'est plus ou moins l'idée qui se cache derrière cette nouvelle série en fait. Aussitôt Marvel acquis, Disney a fait cesser la production de la série Spectacular Spider-man (qui venait alors d'achever sa deuxième saison, sur les cinq prévues), diffusée sur la chaîne de la Warner, pour lancer une nouvelle série sur sa propre chaîne, Disney XD. Et, pour surfer sur la vague d'Avengers tout en promouvant le film, la nouvelle série doit se dérouler dans le même univers. Les fans ne seront donc pas surpris de retrouver le Nick Fury de Samuel Jackson, l'Hélicarrier, l'agent Coulson, Iron-Man, Thor, Loki, Odin, Hulk et j'en passe.

ImageImage

La série commence à peine une année après les débuts de Spider-man. Le tisseur a passé une année à affronter les criminels et il a donc un peu d'expérience, mais il est encore un justicier débutant et il ne fait pas attention aux dommages que ses affrontements occasionnent. Il subit également certains revers face à ses adversaires (la série s'ouvre par un affrontement contre un ennemi qu'il rencontre pour la quatrième fois en un an, n'ayant jamais réussi à l'arrêter).

Nick Fury du Shield reconnaît le potentiel du jeune héros mais réalise qu'il est encore trop inexpérimenté pour faire partie des grands, entendant faire de lui l'un des membres de la prochaine génération des Avengers. Aussi lui propose t-il de l'entraîner et de lui mettre à disposition tout un attirail de gadgets conçu par le Dr Connors, sorte de Q du Shield: des lanceurs de toiles encore plus performants (permettant de faire des sauts prodigieux), une Spider-moto se déplaçant aussi bien sur la route que sur les murs et tissant des toiles pour créer un passage entre les buildings...

Image

Après un temps d'hésitation, Peter Parker finit par accepter l'offre afin de pouvoir profiter de tous ces nouveaux joujoux (et dans l'attente d'avoir son jetpack perso). C'est alors qu'il a une mauvaise surprise: le plan de Fury consiste à intégrer à un programme de formation impliquant d'autres jeunes apprentis héros de son âge: Iron Fist, Power Man, White Tiger et Nova. Pour ne rien arranger, Fury décide d'envoyer tout ce beau monde suivre une scolarité dans le lycée de Parker, en infiltrant l'agent Coulson en tant que principal afin de garder un oeil sur eux (ah oui, il y a quand même une grosse incohérence là, mais bon...). Déjà peu content de devoir faire équipe alors qu'il a toujours travaillé en solo, Peter voit sa vie privée envahie et il ressent l'intégration des autres héros dans son lycée, craignant que cela nuise à sa relation avec ses amis de longue date, Mary-Jane et Harry Osborn.

Si vous vous demandez ce que tout ça a à voir avec l'univers de Spider-man, je vous réponds tout de suite: rien. La série est en réalité un spin-off d'Avengers clairement inspirée par Young Justice, la série phare de DC/Warner en ce moment (et l'une des meilleures séries DC jamais crées au passage, ce qui a inévitablement donné des idées à la concurrence). Si Spider-man est bien le personnage principal, les intrigues tournent avant tout autour de ce groupe de jeunes héros en devenir et des missions confiées par le Shield. Les jeunes héros sont aussi nettement plus présents que Mary-Jane, Harry et compagnie, totalement relégués au second plan, et la série tente de mettre l'accent sur les relations entre Spider-man, le groupe et le Shield. Le problème étant que les jeunes héros sont franchement peu intéressants et sans grand charisme. Ceux qui ont un problème avec tout ça peuvent d'ores et déjà retourner sur Spectacular Spider-man, parce que la suite est pas mieux.

Image

La personnalité de Peter Parker/Spider-man est assez mise en avant au cours de la série à l'aide de nombreuses scènes décalées qu'on croirait tout droit sorties de la série culte Teen Titans. Si ces séquences sont franchement très sympathiques en soi, elles deviennent très vite un cauchemar. Elles sont marrantes comme ça cinq minutes, si on les met de temps en temps, mais là la série en use et abuse à tout bout de champ. Si bien qu'à force, la chute ne marche même plus et que ça saccage complètement le rythme de la série. En plus, à trop en faire, c'est à se demander si Spider-man n'est pas un peu timbré quand même (c'est même plus de l'esprit de dérision, là il a un problème au cerveau).

Image

Les autres personnages de son univers, quant à eux, sont à peine reconnaissables. Déjà, pas question d'aider la concurrence: pas de Gwen Stacy ici et Connors est encore en un seul morceau (donc il ne deviendra pas le Lézard de sitôt) en plus de travailler pour le Shield. En fait, soyons honnêtes, ceux qui attendent de retrouver l'univers de Spider-man seront forcément déçu par la minorité de personnages présents et la manière dont ils sont représentés.

Déjà, si la série dispose d'une bonne quantité de méchants, seuls deux/trois sont des personnages de la galerie de vilains de Spider-man: Norman Osborn qui est un industriel et qui n'a pas encore viré dans la folie, Octavius qui est un savant-fou complètement reclus dans son laboratoire dans voir la lumière du jour (ça donne une bonne idée du sociopathe) et qui est seulement récemment passé à l'action avec ses bras robotiques, et enfin Venom qui... Enfin, j'y reviendrais.

A part ça, tous les méchants présents sont issus d'autres séries, conformément à l'idée d'un univers commun, et certains sont tellement secondaires qu'il y a peu de chance que beaucoup les reconnaissent (à part le Docteur Doom, ennemi juré des Quatre Fantastiques, Dents de Sabre et Loki avec ses géants des glaces, je n'ai reconnu personne). En plus de ça, ils manquent cruellement de charisme, seuls Octopus et Venom ayant été des adversaires dignes de ce nom jusqu'à présent.

Et à propos de Venom, passons maintenant aux proches de Peter. Ils sont six: Mary-Jane Watson, Harry Osborn, Flash Thompson, May Reilly Parker, J. Jonah Jameson et Stan l'homme de ménage. Rien à dire sur Flash Thompson, c'est un idiot qui s'acharne sur Parker. Et Stan est un personnage récurrent qui donne à l'incontournable Stan Lee l'occasion de faire ses caméos humoristiques à deux balles (et pour ceux qui se demandent, c'est bien lui qui prête sa voix). Les autres en revanche...

Je vais commencer par Jameson. Ici, il n'est pas le rédacteur en chef d'un journal mais un présentateur de télé et directeur de rédaction qui passe son temps à dénigrer Spider-man. On ne voit jamais le personnage en personne mais il est présent dans quasiment tous les épisodes, médisant depuis les nombreux écrans géants qui parsèment certains quartiers fréquentés de New York City. Il est l'idole de Mary-Jane Watson, amie d'enfance de Peter et intrépide apprentie-reporter qui rêve de rejoindre sa rédaction, bien qu'elle ne partage pas ses vues sur Spider-man. Et c'est à peu près tout son rôle jusque là, donc je ne vais pas m'attarder davantage dessus. Déçu ? Pas autant que moi !

La vieille et agréable tante May maintenant. Mon dieu, que t'ont-ils fait ! Depuis quand May est-elle une vieille dame dans le vent, qui s'habille classe, travaille toute la journée, fréquente les courses de karting et joue au jeu vidéo avec son neveu ? Et on s'arrête là parce qu'elle apparait à peine dans la série, presque jamais présente chez elle, ce qui contribue à limiter grandement les interactions de Peter avec son entourage autre que les Avengers.

Pour terminer, Harry Osborn. Alors là, ça dépend vraiment des goûts et les puristes vont râler, mais j'ai plutôt aimé la manière dont Harry est représenté dans la série. Il est initialement le gars populaire du lycée, un jeune homme droit, plein aux as et le meilleur ami de Peter. Tout l'opposé de Spectacular Spider-man donc où Harry était torturé par son impopularité et tentait de s'intégrer au clan des gars populaires (qui se foutaient de sa gueule en réalité), rejetant ses vieux amis Peter et Gwen, les "geeks". Si on peut donc être sceptique au début, je trouve la suite de son évolution nettement plus intéressante.

En effet, malgré ces apparences, on découvre un jeune homme pour qui tout parait acquis, sauf qu'il n'a ni l'attention ni le respect de son père, Norman Osborn, qui désespère de voir Harry devenir un héritier digne de ce nom. Cette condescendance tourmente Harry, mais il a réussi à tenir grâce à l'amitié de Peter. Cela change quand les quatre apprentis Avengers intègrent le lycée et qu'ils s'immiscent dans la vie de Peter, ce qu'Harry ressent grandement. Il finit par sombrer dans la dépression.

Et là, la série a eu une idée qui est sans nul doute controversée mais qui fonctionne plutôt bien: Venom. Si les origines du symbiote sont ridicules (quelque chose dans le sang de Parker après la morsure d'araignée) et si la première apparition de Venom est un massacre sans nom (et non, Peter ne porte jamais vraiment le costume noir dans cette version), tout cela change dès ses apparitions suivantes. Ayant besoin d'attirer l'attention, Harry prend possession du symbiote et tente de s'entraîner à le maîtriser et à devenir un héros, voulant impressionner son père et le monde. Il pense pouvoir maîtriser le symbiote et gagne en assurance, mais il devient aussi arrogant et violent, jusqu'à devenir le Venom de la série.

Le symbiote devient le reflet des émotions troubles de Harry. Il pense le maîtriser, mais en réalité il va mal et il tombe sous la dépendance. Et bien qu'il finisse par prendre conscience que cela lui fasse du mal, il n'arrive plus à s'en passer, il est complètement addictif. Sans être aussi explicite que dans les comics, Harry est bel et bien drogué et Venom lui pourrit l'existence. Réalisant ses torts, Peter tente de l'aider à surmonter cette dépendance, alors que tous semblent le condamner d'office et n'ont pour but que de tuer Venom sans se préoccuper de l'hôte déjà "hors de portée".

Image

Enfin, afin d'appuyer l'idée d'un univers commun, de nombreux personnages issus des films de Marvel Studios (Iron-Man, Thor, Hulk...) ou d'autres séries Marvel (Wolverine, Docteur Strange) font leur apparition. Les réussites sont très variables, Docteur Strange étant incroyablement charismatique par exemple, tandis que d'autres perdent leur saveur (Wolverine, Thor). Lorsqu'ils apparaissent, ces personnages sont généralement au centre d'intrigues les concernant et, encore une fois, ne vous attendez pas à voir l'univers de Spidey beaucoup mis en avant. Les vilains de sa galerie se limitent à deux et demie pour le moment.

Concernant la réalisation est les designs des personnages, là par contre, rien à dire. L'animation est très convaincante et les designs sont très réussis, réminiscents des comics Ultimate Spider-man justement. L'un des vrais points forts de la série.

Par contre, à quelques exceptions, les combats manquent souvent d'esprit épique, faute d'adversaires (et d'alliés) intéressants. A croire que même l'équipe en charge s'en foutait. Les seuls combats véritablement réussis sont ceux impliquant des ennemis traditionnels de Spider-man: Venom (sous sa vraie forme, après la fusion avec Harry) et Octopus. Là, on peut véritablement parler de combat impressionnants. J'en viens même sérieusement à regretter que Venom n'ait pas été représentés de cette manière là dans Spider-man 3 (je parle pour les combats). C'est brutal, c'est spectaculaire, les combats sont acharnés et les adversaires ont vraiment la haine.

Après, au niveau de la répartition des épisodes, pour ne rien arranger, la série s'ouvre sur l'arrivée de Spider-man au sein du Shield et les débuts des Avengers juniors. Ce qui n'est franchement pas intéressant. Encore une fois, je regrette que les éléments constitutifs de l'univers de Spider-man soient aussi anecdotiques pour se centrer sur un spin-off d'Avengers car, au final, on reconnait difficilement l'univers du personnage. Cette série est vraiment un clone de Young Justice, en nettement moins bon, mettant l'accent sur le personnage de Spider-man pour mieux sonner aux oreilles des spectateurs potentiels.

Passés les six/sept premiers épisodes, la série commence à insister davantage sur les cross-over avec des héros sortis d'autres univers (Iron-Man, Thor, Wolverine, Docteur Strange). Là, ça va du juste sympathique au pas terrible, mais ça n'a toujours rien à voir avec Spider-man.

Image Image

C'est d'ailleurs surprenant de voir que la série reprend le titre de la série de comics qui, elle, tournait bel et bien autour du personnage et de son univers. Là, malheureusement, le Ultimate résonne davantage comme l'équipe équivalente des Avengers dans l'univers Ultimate, comme si Spider-man en était juste un des membres proéminents (ce qui est un peu l'idée de la série).

Au final, j'ai passé beaucoup de temps à décrire la série, mais je peux conclure sur le fait que je ne l'ai vraiment pas aimée jusque là (sauf quelques passages réussis, mais même pas des épisodes entiers). Vendue comme une série Spider-man se déroulant dans l'univers des Avengers, c'est plutôt le contraire en fait (une série Avengers avec le personnage de Spider-man dans le rôle principal), ce qui laisse une certaine frustration. Le héros et son univers sont méconnaissables, les personnages importants manquent souvent de charisme (les quatre apprentis-héros) ou leurs rôles ne sont pas très développés (Mary-Jane, May Parker, Jameson), les éléments sont rarement bien traités (à quelques exceptions notables donc) et l'humour omniprésent, s'il est sympathique cinq minutes, devient tellement omniprésent qu'il infantilise le tout et qu'il casse complètement le rythme de la série (impossible de se laisser porter par la montée de la tension avec des chutes humoristiques de vingt/trente secondes toutes les deux/trois minutes).

Ceux qui attendent d'une série tournant vraiment autour du personnage de Spider-man, je leur conseille plutôt de se tourner (si ce n'est pas déjà fait) vers la série culte de 1994 (pour un univers sombre en accord avec l'ambiance des comics des années 90) ou vers la plus récente Spectacular Spider-man (pour un univers fun, incroyablement plus jouissif et maîtrisé qu'Ultimate Spider-man et très fidèle à l'ambiance de l'âge d'or du titre en plus moderne). Pour les autres, ceux qui aiment bien le film Avengers, ils peuvent toujours lui laisser sa chance à l'occasion, mais je ne lui trouve pas un grand intérêt général.

Image

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Spider-man

Message non lu par Glass Heart » 10 août 2012, 18:04

Il y a maintenant 50 ans, le 10 Août 1962, paraissait le numéro 15 du magazine Amazing Fantasy. C'est dans ce magazine qu'apparaissait pour la première fois le personnage de Spider-man dans une courte histoire qui deviendra par la suite le pilote d'une très longue série.

Image

Image

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Spider-man

Message non lu par Glass Heart » 18 sept. 2012, 14:32

Je viens d'en apprendre une bonne: ils viennent de coller un sidekick à Spider-man.

http://www.comicvine.com/news/spider-ma ... ed/144873/

http://25.media.tumblr.com/tumblr_m96fd ... 7_1280.jpg

Andy Maguire, alias Alpha, est désormais le jeune partenaire de l'Amazing Spider-man. :?

A voir ! Miles Morales, l'actuel Ultimate Spider-man (le remplaçant du défunt Peter Parker) avait aussi suscité une certaine controverse, mais j'ai finalement vite adhéré au personnage en le voyant à l'oeuvre, vraiment attachant. Je suis nettement plus dubitatif par rapport à Maguire qui a plus l'air d'une tête à claques qu'autre chose sur ce que j'ai vu, mais bon... :roll:

Il faut dire que les sidekicks qui soient bien utilisés et qui aient un vrai rôle à tenir ne sont pas légion. Robin est probablement l'un des meilleurs à ce niveau.

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Spider-man

Message non lu par Glass Heart » 12 oct. 2012, 01:30

La célébration des 50 ans de la série continue: après avoir attribué un sidekick à Spider-man pour montrer la maturité acquise du personnage et soi-disant renouveler l'intérêt, voilà que la Marvel change subitement de direction et décide de virer Peter Parker du rôle-titre (avant de le faire revenir tôt ou tard, on connait la chanson maintenant).

L'identité du nouvel Amazing Spider-man, intitulé "The Superior Spider-man", est encore inconnue à l'heure actuelle, mais on sait que ce sera un personnage plus sombre, plus agressif, et qu'il aura une love-story avec Mary-Jane Watson.

http://www.comicbookmovie.com/fansites/ ... s/?a=68558

Décidément, c'est de pire en pire ! Ils cherchent à se mettre les fans à dos ou quoi en ce moment ? :roll:

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Spider-man

Message non lu par Glass Heart » 16 nov. 2012, 20:35

Jamie Foxx en négociations pour incarner Electro dans le prochain film.

http://www.comicbookmovie.com/fansites/ ... s/?a=70128

ImageImage

Je me doutais bien qu'Electro était dans le coin depuis la scène finale du dernier film. :lol:

Glass Heart
Messages : 2448
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Spider-man

Message non lu par Glass Heart » 04 déc. 2012, 16:03

Une petite mise à jour du casting de la suite de The Amazing Spider-man (toujours réalisée par Marc Webb) avec la confirmation aujourd'hui de plusieurs acteurs:

Spider-man / Peter Parker: Andrew Garfield
Gwen Stacy: Emma Stone
Electro / Max Dillon: Jamie Foxx
Mary-Jane Watson: Shailene Woodley
Harry Osborn: Dane DeHaan
May Parker: Sally Field

http://www.comicbookmovie.com/fansites/ ... s/?a=70809

http://www.comicbookmovie.com/fansites/ ... s/?a=70831

Répondre