Si on parlait ciné?

Ici discutez de tout ce qui ne concerne pas le manga... C'est également ici que vous pouvez vous présenter!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10149
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Koiwai » 15 nov. 2010, 22:47

Image
Plutôt sympa sans jamais atteindre le niveau de Very bad trip. Tout repose sur un jeu impeccable des deux acteurs principaux, comme c'est souvent le cas dans ce genre de film, où l'on retrouve la recette classique du duo composé du gros boulet emmerdeur, et du gars hautain qui va d'abord trouver le boulet insupportable avant de finir par l'accepter plus ou moins. Les rebondissements, de manière globale, sont assez clichés, parfois exploités de manière bancale, mais jouent volontiers sur quelques sujets chauds, et côté humour, l'ensemble se situe quelque part entre le potiche et le trash, sans oublier des dialogues parfois très savoureux, quelques scènes vraiment bien fun (le coup de boule au gamin, ou le coup du café :lol: ), et de nombreuses références à d'autres films.
Bref, un bon petit moment à voir une fois. Deux fois, moins sûr.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10149
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Koiwai » 02 déc. 2010, 22:37

Image
Synopsis allocine: Ils ont cru qu’il était un simple ouvrier, un bouc émissaire idéal pour porter le chapeau d’un assassinat politique. Ils ignoraient qu’il s’agissait de Machete, un ancien agent fédéral hors pair, une légende…
Laissé pour mort après son affrontement avec le puissant baron de la drogue mexicain Torrez, Machete s’est réfugié au Texas, où il cherche à oublier son passé. L’assassinat d’un sénateur et un coup monté font de lui l’homme le plus recherché du pays.
Cette fois, Machete est bien décidé à se laver de ces accusations et à dénoncer une corruption rampante et tentaculaire. Mais il va trouver sur sa route Booth, un homme d’affaires prêt à tout entouré d’innombrables tueurs à sa solde ; Von, à la tête de sa petite armée personnelle, et Sartana, une employée des services d’immigration prise entre le respect de la loi et son désir de faire ce qui est juste.
Pour l’aider, Machete va faire appel à Luz, la belle au cœur de révolutionnaire, et au Padre, un prêtre aussi doué pour les bénédictions que dans le maniement des armes à feu. Se frayant un chemin à coups de rafales, de sang et de cœurs brisés, Machete cherche à la fois la vengeance et la rédemption…

Bah euh, Machete, c'est un scénario con, très con... Mais bon dieu, ce que c'est jouissif et drôle ! Robert Rodriguez pousse la caricature à fond, que ce soit dans l'intrigue, les personnages ou les effets gores, c'est souvent irrévérencieux, imaginatif dans la connerie, et porté pas des acteurs en pleine forme. Danny Trejo défonce, Steven Seagal... bah c'est Steven Seagal XD sa dernière réplique est juste énorme :lol: Jessica Alba... bah c'est Jessica Alba :mrgreen: Lindsay Lohan s'auto-parodie de manière magistrale en se promenant à poil les 3/4 du film :mrgreen: Voir Michelle Rodriguez dans un rôle plus féminin et sexy change, et ma foi, ça lui va sacrément bien. Et mention spéciale à Don Johnson, qui incarne à merveille le garde-frontière pourri. Finalement, seul Robert de Niro m'a un peu déçu. En tout cas, bon film, pas fin pour un sou et jouissif à souhait :D

Image
Synopsis allocine: Une sonde de la NASA s’écrase dans la jungle mexicaine, libérant sur terre des particules d’une forme de vie extra-terrestre. Six ans plus tard, le Mexique et le Costa-Rica sont devenus des zones de guerre désertées par les populations locales, mises en quarantaine et peuplées de créatures monstrueuses. Un photographe est chargé d’escorter une jeune femme à travers cette zone dévastée. Seuls sur la route, ils vont tenter de rejoindre la frontière américaine...

Prenez District 9, Jurassic Park et Lost in Translation, et mélangez-les en enlevant tout ce qui est bon. Me suis jamais autant fait chier au ciné, et pour le coup, j'ai vraiment du mal à comprendre pourquoi ce film a tendance à être encensé.
On passera le budget très limité du film, qui se ressent bien à travers la représentation en images de synthèse périmées des monstres (des espèces de poulpes géants), pour s'intéresser au scénario. Le truc est vendu comme un mélange d'horreur, de SF et de drame, mais en fait, on ne trouve rien de tout ça. En fait, on ne trouve rien, dans ce film. Le film dure 1h30, et il faudra attendre 1/2 heure au moins avant de voir le premier poulpe, au loin, dans la brume. Et par la suite, on n'en verra que 3 autres sur tout le film. Un mort, et deux qui se câlinent. A chaque fois, on les voit le temps de 30 secondes. Chouette. D'un bout à l'autre, pas la moindre trace de suspense ou de tension, on se contente de suivre la promenade de deux gugusses, un peu boulets sur les bords. "Et ? Y a un message caché derrière tout ça ?", me suis-je demandé, dans mon habituelle envie de chercher des sens cachés dans toutes les oeuvres que je vois, et ayant surtout envie de sortir de mon ennui et de trouver un intérêt au film. Je n'y suis jamais parvenu. Apparemment, le réalisateur a voulu faire une sorte de parallèle entre les monstres et les sentiments transis des deux personnages principaux, le problème étant que c'est complètement bancal. On ne comprend pas où le réalisateur veut en venir, à quoi tout ça rime, et côté ambiance, on pourra tout juste se consoler avec quelques beaux paysages (encore que, globalement, la photographie est laide) et de jolies musiques, parce qu'à côté, l'aspect intimiste du truc est super mal foutu. Les scènes de ce type sont dépourvues de la moindre imagination, sont vides, sonnent creux, l'idylle frustrée des deux héros prévisible et banale. Non, je n'arrive vraiment pas à trouver un quelconque petit gramme d'intérêt à ce film, en dehors de son actrice principale, mignonne à croquer et que j'ai passé 1h30 à mater :mrgreen: à défaut de voir un film un minimum intéressant.
Image

angous
Messages : 283
Enregistré le : 10 août 2006, 17:33

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par angous » 06 déc. 2010, 22:50

Je viens d'acquerir l'edition collector d'inception en blu ray (la mallette et tout les goodies)

Aussi puissant qu'au ciné. Un film culte. Extraordinaire. Une réalisation au poil.

Avatar du membre
NiDNiM
Otaku Girl
Messages : 1300
Enregistré le : 30 nov. 2008, 17:53
Localisation : Avec ma chérie

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par NiDNiM » 16 janv. 2011, 22:46

Je ferai une chronique plus tard et posterai dans un topic dédié à Arrietty, mais en attendant je poste un premier avis ici. Vu ce week end *.*

Je vous encourage bien évidemment à aller voir Arrietty au cinéma pour les amateurs du studio et du style. A part la fin, c'est un pur moment de bonheur pour ceux qui apprécient la patte Ghibli. En plus, les musiques ... Cécile Corbel est un génie ! C'est tout simplement superbe, l'alliance du film à une bande son qui change un peu de Joe Hisaishi (que j'adule tout autant, bien sûr), d'une originalité bienvenue.

Bon, la fin par contre moyennement conquise : on attend le retournement de situation pour finir sur un happy end dégoulinant de prévoyance, au lieu de cela on nous sort la fin visible à des kilomètres qu'on ne cesse de nous rabâcher, sans aucune surprise ni "magie" dans le dénouement.

Comme d'habitude, on retrouve le style Ghibli et les idées chères au studio (et à Miyazaki, qui a supervisé le projet de loin *.*), à savoir le monde du chapardage, en adéquation avec notre époque actuelle, l'ère de la consommation de masse touchant à sa fin, etc ... Chaparder les choses plutôt que de les acheter, le projet n'est pas sans fondement. Sans parler, bien sûr, de l'ode constant à la nature et à l'enfance. L'enfant qui accomplit tant de chose, les adultes parfois peu enclins à se mobiliser ou à croire (d'ailleurs le personnage de Haru est un peu trop manichéen pour un film Ghibli oO), et la nature qui est omniprésente, dans le discours un peu écolo ou dans les superbes décors qui font rêver à bien autre chose que nos gratte-ciels géants ...

Bien plus réussi, à mon sens, que Ponyo qui m'avait fortement déçue, je retrouve ici un peu Miyazaki, en plus "nouveau", tout en gardant des idées qui marchent, qui lui tiennent à cœur. A voir pour les petits ET les grands ! Un très bon moment à passer <3
[Définir, c'est limiter.]
[Le critique est celui qui peut transposer d'une autre manière ou traduire en éléments nouveaux, son impression de la beauté.]

Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray

Mon trésor
MON coup de cœur, MA pub.

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Wang Tianjun » 16 janv. 2011, 22:58

Et avec des glaces Ben&Jerry's c'est encore mieux ! :wink:

Egalement conquis par le film, bien que n'étant pas un aficionado absolu de Ghibli. La musique est vraiment l'un des points forts du film, avec des sonorités celtiques qui nous sont beaucoup plus proches à nous autres occidentaux (en plus la voix de la chanteuse me rappelle celle d'Emilie Simon :oops: ). ça change radicalement, sans pour autant dénaturer avec l'ambiance habituelle des films.

L'univers des chapardeurs déborde de trouvailles avec quelques-uns de nos objets du quotidien qui prennent pour eux une toute autre "dimension" : cartes postales servants de décorations murales, aigiuille servant d'épée, bobine servant d'ascenseur, et tant d'autres trouvailles rivalisant d'ingéniosité. La réalisation sublime leur point de vue, en offrant une vue vertigineuse de notre monde à nous, avec quelques scènes vraiment impressionnantes.

En fait, le seul problème d'Arriety reste son scénario, perfectible en plusieurs points, et beaucoup plus tranché que d'habitude pour un Ghibli, avec des personnages vraiment gentils et d'autres plus sournois. Quelques clichés aussi, comme [spoiler]le héros qui est malade du coeur, ou la révolte adolescente d'Arrietty désobéissant à ses parents[/spoiler], sans parler de la fin, qui n'en est pas vraiment une, et qui déçoit par son manque de folie et sa fatalité.

Il n'empêche qu'on passe quand même un agréable moment, et que le monde des chapardeurs est criant de vérité !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Erkael » 24 janv. 2011, 01:29

Petite question concernant Arietty: Peut on amener des 3-6 ans le voir? C'est pas trop "petit"?
J'en ai marre d'aller voir des films sans paroles avec de la pâte à modeler! Et mes animatrices ne veulent toujours pas que je leur passe Conan ou 300

J'avais prévu de réserver demain matin, mais je vais attendre votre réponse
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Wang Tianjun » 24 janv. 2011, 07:34

Je pense que ça peut aller, ça reste assez léger et poétique tout du long et il n'y aucune créature ou évènement "choquant" comme il pourrait y avoir dans un Mononoké ou un Chihiro.
Peut-être juste
[spoiler]une scène avec un corbeau fou qui fonce sur l'héroïne et se coince dans un volet en hurlant[/spoiler] mais rien d'exceptionnellement dur non plus.
Dans l'esprit, c'est très proche de Totoro, sauf qu'il n'y a pas de grosse peluche ! Par contre vu le rythme, et même si le film est assez court, tu risques d'en perdre en route ^^"
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1949
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Einah » 24 janv. 2011, 08:06

Erkael a écrit :Petite question concernant Arietty: Peut on amener des 3-6 ans le voir? C'est pas trop "petit"?
J'en ai marre d'aller voir des films sans paroles avec de la pâte à modeler! Et mes animatrices ne veulent toujours pas que je leur passe Conan ou 300

J'avais prévu de réserver demain matin, mais je vais attendre votre réponse
Quand j'y suis allée, il y avait plein de parents avec leur enfant. Il y a certaines scènes où les gamins n'arretaient pas de rire, notemment celle du corbeau :mrgreen:
Maintenant faut juste que tu saches s'ils peuvent rester assis pendant toute la durée du film.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10149
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Koiwai » 24 janv. 2011, 18:02

Je pense également qu'il y a peu de problèmes, niveau contenu, le principal problème étant probablement la lenteur par moments.
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Erkael » 24 janv. 2011, 19:23

Bon ben je valide alors, comme ça j'en profiterai au frais de ma commune :mrgreen:
Merci pour vos réponses!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre