Bambi

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9743
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Bambi

Message non lu par Koiwai » 24 févr. 2011, 00:38

Bambi
Image Image Image Image
La fiche sur Manga-news


Tome 1:

Elle, c'est Bambi, et elle n'a aucun rapport avec le faon de Disney, sauf si ce dernier a les cheveux et les ongles roses, des piercings plein les oreilles, et la gâchette facile. Vraiment facile. Parce que Bambi, faut pas la chercher, elle s'énerve très vite et n'hésite pas à se servir à tout va de son flingue (rose aussi, cela va de soi), surtout si on essaie de lui refiler de l'eau de mauvaise qualité, à elle qui ne boit que de l'Evian. Et cherchez encore moins à lui faire manger de la junk food, parce que Bambi, elle ne se nourrit que de nourriture cent pour cent biologique, c'est meilleur pour son corps de rêve.

La junk food, c'est justement la nourriture préférée de Pampi. Pampi, c'est un gamin qui ne pense qu'à bouffer et qui conserve sa mine renfrognée en toute circonstance, même quand Bambi dézingue tout le monde autour d'elle. Et Pampi, il a été kidnappé par Bambi sans qu'on sache encore vraiment pourquoi, en comprenant juste que la demoiselle doit le ramener aux "vieux", ceux qui l'ont engagée pour cette mission, et qu'elle semble bien connaître.

L'un des problèmes de Bambi, c'est qu'elle est poursuivie. Poursuivie de partout par des gens bien décidés à empocher la prime élevée, très élevée, qui a été placée sur sa tête suite à l'enlèvement du dénommé (par les soins de la belle) Pampi. Du coup, en plus des innocents qui lui prennent ne serait-ce qu'un peu la tête (c'est à dire quasiment tout le monde), Bambi doit aussi défoncer le crâne des chasseurs de primes qui passent devant elle. Et des chasseurs de prime, il y en a beaucoup, du maître d'école devant assouvir ses pulsions psychopathes pour pouvoir rester tendre et attentif envers ses élèves, à la vieille dame en apparence si gentille, en passant par nombre d'énergumènes tous plus atteints les uns que les autres.

Mais le plus gros problème de Bambi, ce sera probablement Gabba King. Gabba King, c'est un gros type, un chanteur à scandales, une sorte de clone d'Elvis en plus débraillé et en plus immoral, qui prend plaisir à maltraiter ses jeunes fans qui n'attendent que ça et à semer drogue et autres vices autour de lui malgré les protestations et les manifestations qui ne peuvent rien contre lui. Et Gabba King, c'est aussi (et surtout) celui qui a lancé la prime sur la tête de Bambi, parce qu'il est bien décidé à récupérer l'étrange gosse qui lui a été dérobé, là aussi sans qu'on sache encore vraiment pourquoi.

C'est au beau milieu de cet univers "pop" à la fois pétaradant et malsain, où la folie règne tant et si bien que le monde lui-même semble avoir perdu toute notion de moralité et de loi, où le mangaka Atsushi Kaneko semble prendre un malin plaisir à pousser à l'extrême les vices de l'homme pour les parodier ou pour les rendre encore plus effrayants qu'ils ne le sont déjà en temps normal, que se déroule un véritable road-movie déjanté et sanglant, pendant lequel notre charmante et très caractérielle kidnappeuse va rencontrer une multitude de personnages, innocents ou non, qui n'en ressortiront généralement pas indemnes.

Et puis, les aventures de Bambi, elles sont admirablement servies par un coup de crayon unique, expressif et sans concessions, à mi-chemin entre manga et comics, et dont l'encrage rose et noir ne fait que renforcer l'aspect "culture pop" qui a influencé l'auteur, tout comme ces icônes underground qui peuplent les décors du titre. Les dialogues sont crus, la mise en scène inspirée, le découpage franc et dynamique.

On ne comprend pas encore beaucoup les tenants et aboutissants de l'histoire, mais une chose est sûre: l'immersion dans cet univers particulier est total, et il semble impossible de s'ennuyer une seule seconde pendant la lecture, tant cette héroïne perce les pages.

Elle, c'est Bambi. Elle est jolie, sans-gêne, égoïste, extrêmement caractérielle, prend très facilement la mouche, flingue tout et n'importe quoi sans remords, n'a aucune considération pour la vie d'autrui... et vous allez l'adorer.
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Bambi

Message non lu par jojo81 » 24 févr. 2011, 00:53

J'adore Bambi. Je ne me lasse pas de lire et relire les aventures de la belle et déjantée Bambi. Il n'y a pas grand chose a rajouter par rapport à ta description. Des personnages tous plus dingues les uns que les autres, un univers western post-ap vraiment prenant, de l'action sans temps mort, des dialogues de folie, Bambi c'est bon.
Je conseille vivement aux fans de lire l'interview de l'auteur réalisée dans le cadre de Mang'Arte. C'est très intéressant !
http://www.arte.tv/fr/mangarte/Planete- ... 54000.html
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9743
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bambi

Message non lu par Koiwai » 24 févr. 2011, 01:23

Je savais que tu serais le premier à poster un message sur ce topic :mrgreen:

L'interview de Mang'Arte est très intéressante, en effet !
Mang'Arte : Quelle serait la bande-son idéale pour lire votre manga ?
En fait, elle existe déjà ! Deux compilations sont sorties sur un label indépendant réunissant des groupes qui aiment le personnage et qui ont fait un morceau en son hommage.
Je serais curieux de les entendre ! :)
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Bambi

Message non lu par jojo81 » 24 févr. 2011, 01:40

Et de un, et de deux !
Comme tu craques facilement, j'espère que tu vas te les procurer et nous dire ce que tu en penses :mrgreen:
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9743
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bambi

Message non lu par Koiwai » 24 févr. 2011, 20:20

jojo81 a écrit :Et de un, et de deux !
Comme tu craques facilement, j'espère que tu vas te les procurer et nous dire ce que tu en penses :mrgreen:
Je commande pas sur amazon Japon ^^"" mais si je les vois sur un site français, pourquoi pas :)
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Bambi

Message non lu par hdix » 28 févr. 2011, 10:42

eh ben voilà bravo j'ai encore craqué :roll:

faut que j'arrête de vous lire sérieux..
Bon ceci étant, j'ai bien aimé ce premier tome :lol:

une ambiance western post-ap particulière appuyée d'un dessin assez spécial, et d'une colorisation :shock: euh j'amais vu, du sang des morts du grayon, et des dialogues crus, ca donne bambi.

J'avoue qu'en temps normal j'ai du mal avec des dessins hors normes, j'aime quand c'est fin précis et propret. mais là, déjà c'est pas le cas, mais ca colle tellement bien à l'ambiance et mine de rien on sent que le dessin est quand même bien maitrisé.
Concernant la colorisation/trame c'est spécial, la couleur choisie pour ce premier tome ne m'a pas dérangé bien longtemps par contre les trames sont quasi inexistantes ou très épurées. c'est peut être aussi ce qui renforce l'ambiance.

Les dialogues sont bons, ca fait du bien de ne pas lire des dialogues inutiles ou niais. ca va droit au but et c'est tant mieux.

et le sang, bon dieu quelle orgie. ca flingue de partout sans concession, ca gicle ca éclabousse ca meurt et c'est chouette :lol: il est d'ailleurs très étonnant de ne pas voir le logo "pour un public averti" sur la pochette. parce que quand même je ne mettrai pas ca entre toutes les mains.

bref une série qui s'annonce sans fioriture sans concession et bardée de plomb; avec une héroïne sympa et charismatique. Je m'attèle au tome 2 sous peu (j'ai déjà les 4 en fait 8) )

ah oui et l'auteur a un sacré talent pour dessiner les filles moches mais alors moches de chez moches Image

et que s'est il passé pour la parution ?? apparemment commencée en 2006 !!! :? ca vient de reprendre après 3 ans d'arrêt ?
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9743
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bambi

Message non lu par Koiwai » 28 févr. 2011, 22:02

Tu craques, mais c'est pour la bonne cause ! 8)
hdix a écrit :et que s'est il passé pour la parution ?? apparemment commencée en 2006 !!! :? ca vient de reprendre après 3 ans d'arrêt ?
Yep, ça paraissait à rythme très lente car apparemment les éditions Imho étaient un peu à côté de la plaque ces derniers temps, mais ils ont annoncé reprendre un rythme plus soutenu dans la parution de manga cette année :)
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Bambi

Message non lu par jojo81 » 01 sept. 2011, 17:55

Plus que jamais avec le tome 5, Bambi ça roxx ! J'ai bien galéré pour l'avoir mais c'est tellement bon !!

Tome 4 :

Trois ans et demi se sont écoulés depuis la sortie du troisième tome de Bambi. Alors qu'on commençait à oublier cette série, les éditions IMHO nous propose de retrouver l'impitoyable tueuse aux cheveux roses avec ce nouvel album.

On retrouve l'ambiance de la série grâce à une courte introduction durant laquelle notre délurée héroïne commet un massacre comme elle seule sait le faire. Le ton est donné, ce tome va être sanglant à souhait.

Alors que Gabba King se trouve dans un état pathétique, Charly fait appel à de redoutables tueuses pour éliminer Bambi: Fly, Roach et Mouse. Il s'agit de triplées particulièrement violentes, un brin décalées et délicieusement psychopathes. Des personnages comme l'auteur sait si bien en créer. Elles iront jusqu'à nous rappeler les protagonistes de la série Drôles de dames. Tout comme Bambi, les trois sœurs ont été élevées par les vieux. Ce quatrième volume s'axe principalement sur l'affrontement entre Bambi et Fly. Notre héroïne sera mise à mal par la tueuse à gage. Pour la première fois depuis le début du manga, elle éprouvera de grandes difficultés à passer cet obstacle.

De son côté, Tanahashi fait un énorme bond en avant. Le personnage évolue en prenant conscience que sa rencontre avec Bambi a changé sa vie. Le quotidien tel qu'il le connaissait n'existe plus. Aujourd'hui il vit dans un nouveau monde, celui de Bambi, Gabba King et autres terrifiants personnages. Il se rend compte que son nouvel univers est régit par la violence et la mort.
Outre sa propre évolution, Tanahashi fait progresser le récit en découvrant le repère des vieux, ces personnages mystérieux qui ont demandé à Bambi de kidnapper Pampi. A l'image du manga, le comportement des vieux est déjanté, à la limite de l'absurde. Trois personnages nous sont présentés dans ce volume. Il s'agit d'une bande de pervers vivant en autarcie, visiblement douée pour ce qui est de passer à l'action. Cette dualité dans leur comportement ne manquera pas d'intriguer le lecteur.

Concernant l'édition, IMHO a fait du très bon boulot, notamment au niveau de la traduction. On remarquera cependant que, contrairement aux tomes précédents, le papier n'est pas coloré.

Le retour de la série se faisait attendre, et le moins que l'on puisse dire c'est qu'on ne ressort pas déçu de ce volume. Riche en révélations, proposant un affrontement dantesque, le quatrième tome de Bambi se veut immersif. C'est avec un immense plaisir qu'on se replonge dans l'univers à la croisée du western et de la science fiction que propose ce manga. Kaneko Atsushi termine ce volume sur un cliffhanger qui annonce du lourd pour le tome à venir.



Tome 5 :

La course poursuite prend fin. Tous les principaux acteurs de Bambi se réunissent sur l'île des vieux afin d'amorcer un final détonant ! Ainsi Charly et ses drôles de dames gagnent la petite île où sont réunis les trois frères. Leur objectif est simple: tout détruire et tout brûler, puis retrouver les corps des vieux dans les décombres. Mais deux choses vont compromettre leur plan. La première est que les vieux ont construit des galeries remplies de pièges dans lesquels ils se réfugient avec le pauvre Tanahashi. La seconde, c'est Bambi. A peine sortie de son affrontement face à Fly, elle ne laissera pas Charly mener la danse sans réagir.

L'action de se tome va être divisée en deux parties L'une d'elles nous montrera le combat entre Bambi et Roach. Notre héroïne va une nouvelle fois être mise à mal par son adversaire. Il faut bien avouer que l'intensité de l'affrontement contre Fly, dans le tome précédent, n'est pas au rendez-vous. De l'autre côté, c'est Mouse, l'ainée des trois sœurs, qui sera au premier plan. Accompagnée d'un petit groupe d'hommes de main de Charly, elle part à la traque des vieux dans les galeries souterraines. Mais de nombreuses surprises attendent les traqueurs. Les vieux se sont amusés à piéger les tunnels de différentes manières. Mieux vaut se tenir sur ses gardes.

Outre le fait qu'on approche de la conclusion de l'histoire, la force du cinquième volume de Bambi réside en les révélations qui nous sont faites. Depuis le début, de nombreux mystères planent sur la série, et on a enfin des réponses à nos questions. On va en apprendre plus sur les vieux et leur relation avec Charly, on va savoir comment l'histoire du manga a débuté, mais surtout la principale information concerne Pampi, le gosse attardé. On va comprendre qui il est vraiment et quel est son rôle dans l'histoire par l'intermédiaire d'un chapitre dont la narration est à couper le souffle. Mais des mystères, il en reste toujours, notamment entourant la personne de Gabba King. Vu la tournure des événements, on est bien parti pour avoir nos réponses dans l'ultime opus.

Ce pénultième volume de Bambi marque le lecteur par la richesse de ses révélations et ses séquences d'action plus gores que jamais. Tout au long du tome, on a l'impression que la dernière ligne droite du manga est lancée, mais pour autant Atsushi Kaneko s'amuse à nous surprendre. La tension est à son paroxysme. On sent réellement que tout personnage peut mourir à n'importe quel moment. Et malgré cela, l'auteur arrive à conserver un rythme de narration très rapide. Autant dire que ce mélange est sacrément efficace, et qu'il constitue l'un des gros points forts du manga.
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
jojo81
The Doctor
Messages : 1170
Enregistré le : 19 févr. 2010, 23:17
Localisation : Albi
Contact :

Re: Bambi

Message non lu par jojo81 » 25 nov. 2011, 04:43

Tome 6 :

Le sixième volume de Bambi débute après la destruction de l'île des vieux. Les activités illégales de Gabba King sont alors devenues publiques et son empire s'effondre. Alors que la police recherche la célèbre rock star, ses groupies lui restent fidèles. Dans le même temps, Atsushi Kaneko nous narre la manière dont les personnages principaux se sont sortis de l'île, et le moins que l'on puisse dire c'est que l'action est une nouvelle fois au rendez-vous.
A peine remis sur pieds, Tanahashi kidnappe A-Saku des mains de Bambi dans le but de le remettre à Charly et de toucher la récompense promise. Pour faire l'échange il choisi un célèbre parc d'attraction: Destiny Land (une parodie futuriste de Disney Land). Les principaux acteurs se réunissent dans ce lieu populaire afin de livrer la dernière grande bataille du manga. Il va y avoir du sang !

Tout comme les précédents opus, cet ultime tome de Bambi se lit d'une traite. Atsushi Kaneko parvient à capter l'attention du lecteur en combinant parfaitement action et révélations. Il faudra cependant accepter de se laisser porter par la frénésie de l’œuvre. En effet, le mangaka nous prouve son inventivité en se servant des décors du parc d'attraction. Ainsi les personnages, plus irrationnels et sans pitié que jamais (surtout Bambi en fait), combattrons sous une nuée de planètes, dans un navire pirate ou sur un château de princesse. On a l'habitude de ce genre de décors futuristes dans Bambi, mais ici, ça rend particulièrement bien.

Le final, bien que déroutant, est pleinement satisfaisant. Tout au long du volume Atsushi Kaneko répond aux questions laissées en suspens. De cette manière on arrive mieux à cerner Charly, son plan et son idéologie. Ce qui est vraiment regrettable c'est le manque de développement autour de A-Saku et de ses capacités spéciales. C'est dommage car on est forcément curieux, mais le mangaka nous fait bien comprendre que ce n'est pas le plus important. Ce qui prime c'est que bon nombre de personnes souhaite utiliser le pouvoir de ce dernier.
Une grande question reste en suspens: qui est Bambi ? Pour le savoir il faudra s'armer de patience et lire le tome 0 que les éditions IMHO publieront prochainement. Espérons découvrir comment s'est effectuée la rencontre entre Bambi et les vieux, et surtout connaître la raison pour laquelle la tueuse aux cheveux roses a accepté cette mission.

Depuis le premier tome, Bambi se présentait comme un manga déjanté. Une course poursuite à 100 km/h dévoilant des scènes d'action très violentes, un humour noir marquant, et des séquences délirantes dans lesquelles on aime se perdre. En refermant ce dernier tome on se dit que la fin rend hommage à l'image que véhiculait cette série jouissive. Atsushi Kaneko nous aura tenu en haleine jusqu'à ce final énorme ! Définitivement, Bambi est à ranger entre des pépites du manga déjanté telles que Dorohedoro et Reiko the Zombie Shop.
Nostroblog: des copains et du goût !
Image
Don't turn your back. Don't look away. And don't blink.
Image

Avatar du membre
hdix
Messages : 1554
Enregistré le : 28 août 2007, 14:46
Localisation : environs de bourg en bresse

Re: Bambi

Message non lu par hdix » 03 déc. 2011, 09:32

tome 6 :

encore un excellent tome, qui se lit effectivement d'une traite.
Beaucoup d'action de gunfight, de sang, de tripes, de mort. enfin du bambi quoi.
bien amené, avec une fin un poil rapide quand même

et je suis bien d'accord avec toi jojo la grande question reste Qui est bambi ?? :shock:
nom de D$^ù* mais d'où elle sort ? c'est qui ??

et king aussi finalement on ne sait pas grand chose.

mais surtout
[spoiler]bambi, comment fait elle pour revenir aussi pimpante à la fin après s'être fait trouée de partout ?? :shock:
elle a un pouvoir de régénération ou quoi ?[/spoiler]

je suis aussi impatient de lire ce toma 0 et d'en apprendre un peu plus sur cette bambi.
Image
"SAVOIR PLUTÔT QUE CROIRE"

Répondre