Les Vacances de Jésus et Bouddha

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.
Avatar du membre
shiroimanga
Messages : 5
Enregistré le : 03 sept. 2011, 13:23
Contact :

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par shiroimanga » 09 sept. 2011, 11:56

Dans le genre humour parodique, cela fonctionne bien mieux que High School Kimengumi (Collège fou fou fou) qui était tellement orienté culture pop japonaise que Tonkam avait du remplacer des noms de célébrités japonaises par des françaises, et cela ne ressemblait plus à grand-chose...

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par Koiwai » 10 sept. 2011, 10:41

High School Kimengumi était une catastrophe, surtout quand on le relit quelques années après, les références typiquement françaises prises par Tonkam ayant été vite largement dépassées (Hélène et les garçons, quoi...). C'était sans doute le meilleur moyen de faire ressortir quelque chose de drôle et de compréhensible pour les Français, mais ça a surtout prouvé qu'il y a des oeuvres qui sont tout simplement intraduisibles dans notre pays qui n'a pas les références nécessaires. On a un autre exemple de ce type actuellement, avec Sayonara Monsieur Désespoir, où le parti pris a été de conserver les références typiquement japonaises en y apportant à chaque fois 10 pages d'explications, ce qui fait que l'humour tombe à plat. Que ce soit dans le cas de Kimengumi ou Mr Désespoir, ce n'est pas drôle et à peine lisible, tout simplement (mais curieusement, Mr Désespoir passe carrément mieux en anime).


Tome 2:

La vie sur Terre suit son cours pour Jésus et Bouddha, au cours de vacances prolongées qui risquent pourtant d'être tout sauf reposantes.

L'hiver arrive, et avec lui, Noël et le Nouvel An, qui sont autant d'occasion de voir le décalage d'un Jésus qui ne sait même pas ce que symbolise réellement le 25 décembre (comble du comble), ou d'un Bouddha qui réussit à tomber malade après plusieurs heures de méditation sous la neige. La suite n'arrange guère les choses, alors que Bouddha décide d'entamer un régime et de faire du footing en traînant Jésus derrière lui, , ce dernier s'émerveille devant la modernité d'Akihabara tandis que son coloc' casse l'ambiance. Sans oublier un pique-nique mémorable...

Les chapitres indépendants se suivent et ne se ressemblent pas dans ce deuxième volet du séjour sur terre de nos deux "Saint Young Men", enchaînant une nouvelle fois les situations improbables. Qui aurait cru voir un jour Jésus en geek, toujours sur son blog ou avec son portable, ou Bouddha en parfaite fée du logis, plus occupé à hésiter sur les différents modèles d'autocuiseur et à économiser qu'autre chose ? On se régale face à la manière qu'a Hikaru Nakamura d'offrir une telle image de deux figures incontournables.

Et s'il n'y avait que ça ! Car bien évidemment, la mangaka offre à nouveau pléthore de petits détails qui ne font pas forcément toujours éclater de rire, mais qui font sourire de manière quasiment permanente pendant la lecture. Les amateurs de jeux de mots moisis seront comblés par quelques répliques très bien trouvées (à commencer par celle que l'on retrouve au dos de la couverture), tandis que l'auteure montre toujours un talent fou pour balancer dans tous les sens des références à l'histoire religieuse des deux protagonistes ou de leur entourage dans le monde saint. La Tour de Babel, la séparation des eaux, les Saints, les Archanges, l'atteinte de Nirvana... Tout y passe ! Enfin, difficile de résister face aux situations a priori banales, comme un pique-nique, un achat dans un distributeur ou une balade en bateau, qui ont vite fait de partir en vrille et de se retourner parfois contre nos deux héros. Hikaru Nakamura continue d'exceller dans son délire, où toutefois, elle va parfois très loin au point de risquer de décontenancer (un cerf au milieu de la ville, et personne ne semble étonné ?) ou de laisser en plan son lecteur si celui-ci n'a pas les connaissances nécessaires.

Mais dans tous les cas, voici un deuxième volume fort plaisant, qui met de bonne humeur, d'autant que l'édition de Kurokawa est impeccable. La traduction, inspirée, n'oublie aucun détail et montre toujours beaucoup d'imagination, jusque dans les moindres détails comme les t-shirts, et l'éditeur va même jusqu'à nous offrir sur la quatrième de couverture un synopsis dans le ton de l'oeuvre. On soulignera la beauté de la couverture et de son vernis sélectif sur les flocons de neige, et le prix qui reste petit. Chapeau !

Encore un très bon moment, qui ne demande à son lecteur que d'avoir les connaissances nécessaires et d'accrocher à la patte tout à fait personnelle de Hikaru Nakamura.
Image

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par Sorrow » 19 oct. 2011, 19:23

Étrange expérience aujourd'hui...

À ma librairie habituelle pour acheter les sorties récentes, je tombe sur Les Vacances de Jesus et Bouddha. Un titre dont je me disais souvent qu'il me faudrait commencer un jour, mais que je repoussais toujours pour cause d'autres priorités et une réduction des moyens.

Néanmoins, sans savoir trop pourquoi (j'avais du temps à tuer, sans doute), j'ouvre une page du tome 2, au hasard.

Et je tombe directement sur cette phrase, prononcée par Jésus :


"Ceci est mon knorr !", en tendant un bol de soupe.

...
...
...



Sans trop m'en rendre compte, le premier s'est ajouté à ma main, et je me retrouve à la caisse avec les deux volumes de la série, en plus de mes trois autres achats...

Je sens que je vais être super fan...
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par Koiwai » 19 oct. 2011, 19:28

Tu es tombé sur l'un des jeux de mots de la série qui m'a le plus plié :D

Tu nous diras ce que t'en as pensé, après lecture :wink: En tout cas, la série fonctionne à merveille sur moi. Excellente exploitation de la vie et des particularités de Jésus et Bouddha pour offrir des trucs délicieusement décalés, purs moments de WTF, jeux de mots à deux balles.. et les t-shirts :mrgreen: C'est vraiment très très bien fichu.
Image

Avatar du membre
BuBulle
Messages : 8
Enregistré le : 11 nov. 2011, 20:35

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par BuBulle » 12 nov. 2011, 12:49

J'adore ce manga: je le trouve drôle, bien dessinée, un scénario prenant et surtout j'admire le culot d'Hikaru Nakamura qui traite d'un sujet pareil!
Le graphisme est vraiment très réaliste. L'édition de Kurokawa est très bonne et à un prix très bas pour ce genre de mangas! Seul bémol la parution est très lente je sais que c'est commerciale mais bon il pourrait faire un peu plus vite :roll: .
Voilà mon avis sur ce manga.

Avatar du membre
Kimi_
The Jelly
Messages : 1525
Enregistré le : 14 juil. 2011, 19:45
Localisation : Parti titiller les photons entre la Voie Lactée et Andromède.
Contact :

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par Kimi_ » 15 nov. 2011, 22:12

Je te contredit sur le rythme de parution. Etant donné que Saint Young Men est une oeuvre assez "particulière", le rythme de parution ne me gêne absolument pas. Je peux très bien relire un volume plusieurs fois a la suite sans éprouver la moindre lassitude. ;)
Super Metroid

The operation was completed successfully. Clear time : 01:50.

Your rate for collecting items is 100%. See you next Mission.
[/b]
Image

Avatar du membre
BuBulle
Messages : 8
Enregistré le : 11 nov. 2011, 20:35

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par BuBulle » 19 nov. 2011, 14:43

C'est vrai qu'il n'y a pas un suspens prenant mais bon ... On peut comprendre qu'on est envie de lire un si bon manga!

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par Koiwai » 12 mars 2012, 13:23

Tome 3:

Un séjour à la campagne, une fête sportive lycéenne, une recherche d'emploi... Le repos bien mérité de Jésus et Bouddha se poursuit, et est tout sauf reposant pour les deux "jeunes" hommes, qui voient à nouveau les frasques s'enchaîner autour d'eux, qu'elles soient dues à leur décalage dans ce monde moderne, à des événements saugrenus, où à l'arrivée de nombreux personnages secondaires, tels certains saints et anges ou encore Brahmâ. C'est sans doute sur ce dernier point que le récit se renouvelle le plus, les nouvelles têtes, même si elles n'apparaissent parfois que brièvement, étant habilement utilisées par Hikaru Nakamura, qui détourne avec plaisir leurs fonctions premières dans les récits saints pour les intégrer de manière décalée dans un mode moderne où, à l'image de nos deux héros, ils n'ont pas fini de nous amuser.

Si l'on peut signaler l'absence du comique de répétition auparavant assuré par des éléments comme la couronne de Jésus, d'autres faits sont là pour nous en "apprendre" plus sur nos deux héros, le tout de manière évidemment décalée. Ainsi, vous pourrez découvrir comment se déclenche le mode ascétique de Bouddha, ou encore ce qu'il complote avec les t-shirts de Jésus !

Qu'on se le dise, si le tome souffre de quelques coups de mou, surtout au début, la faute à un humour moins inspiré, à des t-shirts aux répliques moins savoureuses, à l'absence de jeux de mots moisis et du fameux comique de répétition, celles et ceux qui ont adoré les deux premiers tomes devraient à nouveau trouver leur compte, et encore plus les lecteurs connaissant bien la vie de Jésus et Bouddha, le détournement de références religieuses battant à nouveau son plein, de manière continuelle, avec des références parfois très nettes, parfois moins faciles à décerner.

On reste donc sur un très bon moment de lecture, mais il s'agit clairement du genre de lecture à déguster à petite dose, histoire de bien profiter des références et richesses de chaque chapitre. Pour le coup, le rythme de parution de deux tomes par an se justifie encore plus, tant on pourrait se lasser beaucoup plus vite avec un rythme plus soutenu, comme le laissent penser les petits coups de mou de ce troisième tome.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par Wang Tianjun » 12 mars 2012, 13:46

De mon côté, c'est officiel : j'arrête là les frais (qui n'étaient pas très importants vu la lenteur de parution, mais bon).

En trois tomes, Jesus et Bouddha ne m'a pas décroché un seul fou rire :? un sourire et un haussement d'épaules, tout au plus.
Pourtant, je suis assez bon public en humour, mais là, non ça passe pas... Et j'arrive pas à m'expliquer pourquoi. Ambiance religieuse trop perchée pour moi ? Le manque de références ? La tranquilité du titre ? Va savoir... En plus, la mécanique de Nakamura apparait de plus en plus explicitement au fil de la lecture. On sent le nombre de fois où elle nous tient en suspens à la fin d'une page pour balancer une chute au verso.

Pire même, j'ai du lire ce troisième volume en quatre fois, un record ! (Bon, j'étais dans une phase de fatigue, mais quand même...)
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9902
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Les Vacances de Jésus et Bouddha

Message non lu par Koiwai » 12 mars 2012, 14:26

Moi je l'ai lu en 5 fois, mais c'était voulu :mrgreen: Un ou deux chapitres chaque soir, ça détend :) Par contre, avant j'ai relu le tome 2 d'une traite, et j'ai trouvé le tout un peu lourd. Pour moi, c'est une série à lire à petite dose. Un chapitre par-ci, un chapitre par-là.

Après, on a tous des séries, comme ça, où y a rien à faire. C'est pour ça que j'ai arrêté Switch Girl après 2 tomes et plusieurs tentatives : le synopsis était typiquement le genre de truc qui me plaît, mais je n'ai pas décoché un sourire en deux tomes quand tout le monde était plié.
Image

Répondre