Si on parlait ciné?

Ici discutez de tout ce qui ne concerne pas le manga... C'est également ici que vous pouvez vous présenter!
Avatar du membre
Cactus-Vira
Messages : 129
Enregistré le : 23 sept. 2012, 23:30

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Cactus-Vira » 24 sept. 2013, 21:24

Bon j'ai déjà rattrapé pas mal de film ... quoique 30 min de las vegas parano et j'hésite à continuer car je suis pas dans le délire x____x

Par contre, blade runner je suis arrivé à la fin et j'ai pas compris, je peux même pas savoir si c'était énorme ou bidon, en fait je suis tellement dépassé que j'ai pas d'avis à donner, un peu comme l'armée des douzes singes avec Bruce Willis. Fin' j'ai sûrement pas compris un truc (ce qui m'étonnerait pas du tout :mrgreen: )
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Raimaru » 24 sept. 2013, 21:50

Normalement, il faut plusieurs visionnages pour bien saisir ces deux films, justement. J'ai eu de la chance d'en discuter avec quelqu'un qui m'a expliqué certaines choses. À la limite, je peux tenter de t'expliquer ce que tu n'as pas compris, selon ce dont je me souviens :wink:

Ou alors, pour L'Armée des 12 singes, tu peux tenter de mater le court-métrage La Jetée, un film français des années 1960 qui est carrément le matériau de base du film de Gilliam. Il est trouvable facilement sur Youtube... (Par contre, c'est très très spécial : ce n'est pas filmé, c'est une succession de photos avec une voix off).
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Wang Tianjun » 27 sept. 2013, 22:22

Je reviens de Rush et, clairement, c'est la bonne surprise de la rentrée !

Autant le dire tout de suite, je n'aime pas du tout la Formule 1. Je l'aime aussi peu que je peux aimer la boxe, mais cela ne m'a pas empêché d'idolatrer Ashita no Joe. Et c'est d'ailleurs sur la promesse d'une intrigue similaire, à savoir le parcours en parallèle de deux rivaux dans un milieu qui ne pardonne rien, que je suis allé voir le film.

J'ai eu de très grosses craintes durant le premier quart d'heure du film, en particulier à cause d'un point : une narration en voix off des deux protagonistes un peu pataude. Mais heureusement, ce procédé narratif s'estompe très vite et nous immerge assez rapidement dans leur dualité, particulièrement bien traitée. Le parti pris est de ne mettre aucun des deux plus en avant que l'autre : chacun a ses qualités et ses torts, et une manière différente d'aborder la course. Paradoxalement, on aura plus tendance à s'attacher à Nikki Lauda, campé par un impeccable Daniel Brühl (aperçu dans le rôle du Héros de la Nation dans Inglorious Bastards), qui voit la formule 1 comme un challenge de précision quitte à devenir antipathique, qu'à James Hunt, interprété par un Chris Hermsworth bien plus convaincant que dans son célèbre rôle de "Thoreal", personnage extravagant et séducteur mais qui, au final, ne lie que des relations de pacotille, même avec sa femme (joué par Olivia Wilde, qui... quoi, j'ai besoin d'en dire plus ? :oops: )

Loin d'être figée, la relation entre les deux homme débute sur un franc mépris pour peu à peu dériver vers un respect mutuel, en particulier après le fameux accident, seul élément que je connaissais vaguement de cette histoire. Chacun finit par apprendre de l'autre et à changer un peu, l'un devenant plus loquace, l'autre plus sage. Et enfin, quel suspens dans ce film ! :shock: Surtout lorsque, comme moi, on ne connait pas le fin mot de cette historique saison. Je n'ose imaginer la folie, à l'époque...

S'il faut soulever tout de même un défaut : sa rapidité d'exécution. Jamais deux heures ne seront passées aussi vite. Sur ce point, on est bien loin des interminables tours de circuits que l'on subissait pendant la sieste de grand-papy, et c'est pas plus mal ! Mais oui, j'ai bien parlé d'un défaut : certaines ellipses peuvent être un peu destabilisante (exemple le plus flagrant : James Hunt rencontre un mannequin, scène d'après : mariage. Expéditif !) et surtout, certaines scènes auraient mérité quelques lignes de dialogues supplémentaires, quelques longueurs salutaires sur leurs plans pour accentuer l'émotion. Il suffisait de pas grand-chose, et une version longue ne serait pas de refus.

Bref, que vous connaissiez l'histoire de Hunt et Lauda ou non, que vous vous intéressiez à la F1 ou non, peu importe : Rushez-vous sur Rush !
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9814
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Koiwai » 28 sept. 2013, 11:49

Hé ben là, tu m'intrigues :o Parce que j'avais zappé sans vergogne ce film pour plusieurs raisons : je n'aime pas la Formule 1 non plus, j'ai beaucoup de mal avec Chris Hemsworth que je trouve aussi charismatique qu'un parpaing, et Ron Howard reste à mes yeux un gros tâcheron. Seule la présence de Daniel Brühl (qui m'avait beaucoup marqué dans Good Bye Lenin) m'attirait un peu. Du coup, je vais étudier la possibilité d'aller le voir :) même si je n'ai pas beaucoup le temps d'aller au ciné en ce moment, et que mes priorités restent le Majordome et Blue Jasmine (et bientôt Machete Kills et 9 mois ferme :D )
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Wang Tianjun » 28 sept. 2013, 11:57

J'étais pas très chaud non plus au départ, pour les mêmes raisons que toi (sauf pour Ron Howard dont je n'avais pas vraiment suivi la filmographie). Mais la bande annonce m'avait quelque peu intrigué et, ayant récemment pris un abonnement UGC, je me suis laissé tenter.

Pour Chris Hemsworth, il est dans un rôle taillé sur mesure : celui du "blond" (oui, le même que dans le sketch de Gad Elmaleh). Il est de fait beaucoup plus expansif et charmeur que dans son célèbre rôle "thor"menté, et son charisme de façade colle bien avec le personnage.

Au passage, j'en profite pour souligner un point que j'avais oublié plus haut : la performance d'Alexandra Maria Lara dans le rôle la femme de Niki Lauda, qui a presque failli me faire oublier Olivia Wilde (presque :mrgreen: ) et qui a sans doute les meilleures répliques du film.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Glass Heart » 01 oct. 2013, 16:53

Nouvelle bande-annonce du Hobbit:

az6FX6bOY-o

Mouais... Beaucoup moins réussie et moins épique que la première.

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Glass Heart » 07 oct. 2013, 19:28

"Fredo ! Tu ne représentes plus rien pour moi. Tu n'es plus un frère, ni même un ami. Je ne veux plus te connaître ou avoir de tes nouvelles. Je ne veux plus te croiser dans un hôtel et je ne veux plus que tu approches de la maison. Quand tu voudras rendre visite à notre mère, assure-toi de prévenir un jour à l'avance afin de m'assurer que je sois absent."

http://www.youtube.com/watch?v=5Weaop_aiTg

Superbe scène ! :D

Je me demande parfois si Le Parrain 2 n'est pas supérieur au premier film franchement, malgré l'absence de Marlon Brando. La plupart des autres acteurs y livrent leur plus belle performance de la trilogie (Al Pacino, John Cazale, Talia Shire, Diane Keaton) et Robert De Niro est formidable en jeune Vito Corleone. La narration est aussi l'une des plus ambitieuses de l'histoire du cinéma et, malgré la complexité de l'exercice, l'une des plus maîtrisées jamais vue dans un film. Plutôt que de perdre le spectateur en jonglant entre les deux époques, Coppola réussit à créer une oeuvre cohérente où les destins parallèles du père et du fils se renvoient l'un à l'autre thématiquement, l'ascension de l'un entraînant la chute de l'autre. Et si le premier film traitait admirablement des relations familiales entre les différents membres de la famille Corleone, le second réussit un travail tout aussi formidable à montrer sa destruction.

La scène finale est d'ailleurs vraiment magistrale elle aussi (tout le film en fait), avec ce souvenir heureux d'une réunion de famille avant que les autres membres ne quittent la table un à un, laissant Michael seul tandis qu'ils vont accueillir leur père. En tentant d'être à sa hauteur, Michael a détruit ce qui était le plus cher à son père (et ce flash-back exprime magnifiquement que c'est de lui qu'allait venir l'éclatement de la famille).

http://www.youtube.com/watch?v=T6uiLQKIPBQ

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9814
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Koiwai » 07 oct. 2013, 23:46

9 mois ferme en avant-première et en présence d'Albert Dupontel vu ce soir : comme prévu, un petit régal irrévérencieux, alternant dialogues bien piquants, grosses conneries (le maître Trolos ^_^) et humour bien trash, avec en toile de fond deux héros foncièrement attachants sous leurs allures de femme rigide/faux meurtrier taré. Et de jolis caméos à la pelle : Gaspar Noé, Jan Kounen, Yolande Moreau, Jean Dujardin qui excelle dans les grimaces, et surtout Terry Gilliam qui perce l'écran le temps d'une scène ^_^
Et après ça, un petit débat entre les spectateurs et Dupontel très sympa, Dupontel y ayant été tout aussi irrévérencieux, mais surtout passionné par ce qu'il racontait sur son film :-)
Image

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Glass Heart » 12 oct. 2013, 17:46

Une vidéo marrante: Harrison Ford, puis Benedict Cumberbatch sont interrogés sur leur éventuelle participation au prochain Star Wars. Leur réaction vaut le détour, ne pouvant apparemment pas y répondre mais n'arrivant pas non plus à éluder le sujet. :lol:

I3Og2CzpAFg

Question: "Vous en êtes, pas vrai ?". Première réaction d'Harrison Ford sous le coup de la surprise: interroger du regard Benedict Cumberbatch pour vérifier si ce n'est pas à lui que la question aurait été posée en fait. :lol:

Glass Heart
Messages : 2446
Enregistré le : 29 sept. 2010, 17:51

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Glass Heart » 27 oct. 2013, 21:45

Vu Gravity en IMAX 3D !

Un spectacle visuel époustouflant et une interprétation digne de récompenses de la part de l'excellente Sandra Bullock en femme perdue dans le cosmos et qui lutte pour survivre à ce cauchemar, mais un scénario typiquement hollywoodien où les catastrophes s'enchaînent toutes les cinq minutes ("Dans l'espace, personne ne vous entend crier !", vous avez l'idée !) et où le film passe par tous les gros clichés imaginables en terme de dramaturgie.

Du coup, je suis partagé parce que si techniquement le film est irréprochable et appuyé par une actrice principale solide, je ne voyais franchement pas comment ne pas prendre l'histoire au second degré. Rarement vu une héroïne avec une poisse aussi légendaire !

Répondre