Origine

Pour nous faire découvrir un animé, un film asiatique ou donner des informations relatives à ces univers.
Avatar du membre
Einah
Messages : 1930
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Origine

Message non lu par Einah » 30 janv. 2015, 18:29

Image
La fiche sur Manga-News

Le monde a changé. L’homme n’est plus la race dominante sur la terre. 300 ans après notre époque, ce sont les esprits de la forêt qui ont la main mise sur l’homme et sur les ressources de la planète, notamment l’eau si précieuse. Cependant, il existe un groupe d’individu qui souhaite le retour de l’ancienne civilisation. Ces hommes se sont regroupés dans la cité prénommée Ragna. Cette cité est en totale opposition avec la cité Neutre, qui elle, prône l’harmonie avec la forêt. Un jour, Agito, jeune garçon issu de la cité Neutre, réveille par hasard une jeune fille endormie dans une capsule, Toola, qui semble être originaire d’un temps passé. Elle détiendrait la clé permettant le retour à la civilisation du passé.

Au vue des bons commentaires inscrits sur le dos de cette édition Blu-Ray mais également du résumé accrocheur, nous attendions un film prenant et qui se devait nous faire réfléchir du comportement égoïste de l’homme vis-à-vis de la planète. Nous découvrons donc un nouveau monde dont règne les vestiges d’un ancien temps : des immeubles détruits où la végétation a repris le dessus, une lune détruite également… L’eau est un bien scrupuleusement gardé par les druides de la forêt. Quant aux hommes de maintenant, ils se sont accommodés à ce monde dirigé par la forêt n’ayant rien connu d’autre. La forêt leur met même à leur disposition pour ceux qui veulent, un pouvoir pour protéger la cité Neutre. Mais à trop l’utiliser, ils se retrouvent eux même à l’état d’un arbre… Quel est donc la logique de ce pouvoir si nécessaire pour protéger la cité qui se retourne contre ceux qui l’utilisent de trop ?…

Le film met clairement du temps à démarrer avec des passages par moment lourd ou par exemple le seul dialogue est pendant plusieurs minutes « Toola ». Il faudra attendre environ 40 minutes pour que l’autre cité se montre, dirigée par un homme issu également du passé et qui a besoin de la clé que détient Toola. Mais le retour à la vie passée pourrait entrainer des conséquences irréversibles sur l’humanité et son avenir, mais également sur tous les êtres vivant actuellement sur la terre.

Constamment dans l’attente d’une explication de comment tout bascula, nous n’aurons droit qu’à des discours assez succincts. Pourquoi ne pas avoir pris le temps de montrer ses hommes du passé, nos hommes, détruisant la planète, faisant des erreurs et entrainant la suprématie de la forêt sur l’homme ? Ou bien encore, comment les hommes du passé ont fait pour protéger certains de leur semblable dans ces capsules ? Un scénario qui n’apporte que trop peu de réponses et qui aurait dû être expliqué visuellement.

Une fin qui s’approche plus du « n’importe quoi » mettant sans cohérence, une transformation à la Sasuke avec son bras de démon allant jusqu’à une autre transformation à la Saiyan… Un monde pas si positif que l’on peut croire car les hommes sont un peu réduits en esclavage avec cette foret possédée dominante.

Au niveau des graphismes, tant qu’il n’y a pas de 3D, les images sont belles. Mais tous les combats où il y a des « robots », utilisant donc la 3D jurent avec celle de la 2D. Nous avons l’impression que les images ont été mises l’une sur l’autre sans qu’il y ai une harmonie. Même si les puristes préfèreront la VO, la version française n’est pas désagréable et les voix adaptées. Cela permettra ainsi de faire plaisir à la fois aux amateurs des versions originales et des versions françaises. Quant à la musique interprétée par Kokia, elle est juste magnifique. Entrainante, berçante et à la fois dynamique, elle s’intègre parfaitement à l’ambiance.

Concernant l’édition Blu-Ray, cette dernière est très simple : une simple boite avec le disque, aucun fascicule résumant l’œuvre et les personnages. Pour ceux qui veulent une édition plus riche, la version DVD sera plus adaptée car elle contient un livret illustré ainsi que les bonus. Si justement, on prend le temps de regarder les bonus disponibles, nous nous interrogeons sur certains trailer mettant en scène des personnages non présents durant le film ainsi que d’autres scènes. Un making of est également disponible.

Un film qui avait clairement un gros potentiel mais qui n’a pas été intelligemment développé et exploité, se perdant dans des mises en scène à la limite du risible avec des pouvoirs exagérés. Une fin finalement un peu bâclée car nous pouvons nous poser la question suivante : La situation finale n’est pas la même que celle du début ? On se souviendra de cette œuvre seulement pour la musique douce et agréable de Kokia.
Image

Répondre