Dilemma

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9529
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Dilemma

Message non lu par Koiwai » 30 juin 2015, 17:06

Image

La fiche sur le site


Tome 1 :

Yuzuru est ce qu'on pourrait appeler un élève marginal ou inadapté. Depuis toujours, il est peu sociable et est incapable de faire des choix, ce qui lui a toujours valu d'être mis à l'écart. Et ce n'est pas son arrivée dans un nouveau lycée qui va arranger les choses : alors qu'il espère parvenir à s'adresser normalement à ses nouveaux camarades lors de sa présentation en classe, chaque pas le rapprochant de son nouvel établissement scolaire le replonge un peu plus dans ses vieilles angoisses. Il a peur de faire mauvaise impression, de passer pour un élément en trop dès son arrivée dans la cour... Et une fois devant sa future salle de classe, entendre tous les élèves discuter de tout et de rien derrière la porte finist de l'achever, tant il a peur de ne pas pouvoir s'intégrer au milieu de ces adolescents qui se connaissent déjà tous. Il préfèrerait être ailleurs, loin d'ici, loin de tous ces gens, à tel point qu'au fond de lui, il émet une très brève prière : qu'ils disparaissent tous. Mais tout aussi brève fut-il, son souhait a été entendu : quand il ouvre la porte, il découvre les corps de la trentaine d'élèves et de son professeur, inertes. Ils sont tous morts. Alors que la panique le gagne, Wabiko, une étrange jeune fille, apparaît en se présentant comme une apprentie déesse venue exaucer son souhait. Et à présent, voici le jeune garçon affublé du droit de vie ou de mort sur ses camarades : à travers une succession d'épreuves, Wakibo lui offrira l'opportunité de ressusciter une personne de son choix. Mais en contrepartie, une autre mourra définitivement...

Issue du même magazine japonais que Darwin's Game, la nouvelle série des éditions Komikku s'inscrit elle aussi dans la droite lignée de cette vague de mangas de type "survival" ou "jeux de la mort"... Dans la droite lignée ? Hé bien, pas tout à fait, car Dilemma propose un contrepied tout à fait intéressant : là où l'on a habituellement des héros luttant pour leur survie, Hajime (scénario) et Tatsuya Tôji (dessin) offrent au contraire un personnage principal contraint de choisir qui vivra et qui mourra. Et "contraint" est le bon mot, tant la situation est difficile pour lui... En effet, comment pourrait-il décider qui ressusciter et qui sacrifier dans une classe où il ne connaît absolument personne ? Et même s'il en connaissait certains ou se sentirait des affinités particulières avec quelques noms, comment pourrait-il décider de qui doit mourir sur cette simple base, simplement parce qu'il en connaît un vaguement plus que les autres ? Le fait de sacrifier des inconnus atténuera-t-il la difficulté de la décision ? De même, lors d'une deuxième épreuve où il connaît les deux noms, comment choisir entre les deux ? Quelles que soient ses interrogations, il n'a pas le choix : lui qui n'a jamais rien su décider doit désormais prendre des décisions, faire des choix... et les assumer, car il sait très bien qu'aucun choix ne pourra être bon.

La plus grande crainte avec une série ayant un personnage principal doté du droit de vie et de mort était de se retrouver avec un bonhomme inutilement dark et se prenant dès lors pour un dieu tout puissant (le syndrome Death Note...). Ici, ce n'est aucunement le cas : Yuzuru s'interroge constamment sur les choix à faire, sait que n'importe lequel sera mauvais puisque quelqu'un mourra... A chaque épreuve, ce n'est pas le fait de pouvoir ressusciter quelqu'un qui le tourmente le plus, mais bien le fait de devoir signer la mort d'une autre personne... et il devra vivre avec ça, en prenant conscience de la valeur de la vie. Le titre français "Dilemma" s'avère parfaitement choisi, tant chaque épreuve devient un dilemme, y compris quand il se retrouve avec un compagnon on ne peut plus difficile à cerner. Le fait d'être plusieurs à décider d'une mort permettrait-il de soulager un peu le choix en partageant entre plusieurs personnes le sentiment de culpabilité ? Pas si sûr...

Ainsi les auteurs parviennent-ils à développer de nombreuses questions autour de leur concept... tout en proposant un divertissement réellement efficace ! Les premières épreuves sont plutôt intéressantes dans leur conception. Et en plus des nombreux tourments intérieurs de Yuzuru, le parfum permanent de mort et de dilemme entretient constamment une ambiance tendue, ce qui n'empêche pas quelques toutes petites notes d'humour apportées par la mignonne mais intransigeante Wabiko, celle-ci s'adonnant à un certain engouement dans sa tâche ou à quelques petits jeux (s'amuser aux ombres chinoises pendant que Yuzuru se tourmente, voila voila). Très intrigante, la jeune fille pose également un certain regard sur Yuzuru : tantôt cynique et cassante, tantôt encourageante, elle n'hésite pas à commenter les choses, sans prendre parti dans les choix. Mais elle n'est pas la seule à intriguer, car au-dessus d'elle, d'autres forces apparaissent déjà...
De même, on appréciera la cohérence des réactions face aux morts de la classe : ici, preuve qu'il n'est pas question d'un simple jeu de la mort "boucherie gratuite" comme il y en a tant, on a tout le loisir d'appréhender les réactions après les décès. Réactions des professeurs qui découvrent tous les corps sans vie, des sapeurs-pompiers qui ne peuvent rien faire, des familles que l'on voit brièvement meurtries à travers les infos télévisées... Les décès ont bel et bien une consistance dans l'intrigue, ont un impact qui, forcément, ne peut que renforcer les tourments de Yuzuru et le climat général.

Visuellement, l'oeuvre vise l'efficacité avant tout : le trait est expressif et dynamique, la narration est claire et directe, et il y a un vrai sens de la mise en scène avec des angles de vue souvent bien choisis et variés. Du bon travail sans énorme prétention et pleinement au service du récit, tout simplement.

Avec ce premier volume, Dilemma emballe donc totalement. Très efficace dans sa mise en forme, ce récit sans temps mort parvient à développer comme il se doit son concept, pour un résultat qui pourrait vite devenir très addictif. Une excellent surprise !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
cicipouce
Messages : 44
Enregistré le : 22 mai 2009, 04:06
Localisation : Martinique
Contact :

Re: Dilemma

Message non lu par cicipouce » 20 juil. 2015, 16:07

ARFFFF !! Je ne l'ai pas fini ... :|
L'histoire m'a rapidement soulé et pourtant j'aimais l'histoire avec les fourmis du trailer mais à part ça ...

La destruction des âmes est vraiment bizarre comme un ballon qui éclate, des gars tout aussi bizarres qui mangent des monster munch autour d'une table (lol) et un héro sans personnalité (début du shonen de base).

Le seul bon coté est la torture psychologique qui va avec les choix du personnage principal ou plutôt l'absence de choix ... mais si non je l'ai trouvé assez ennuyeux ...
.(¯`•¸·´¯) * ƇιƇιǷѻμƇε *(¯`·¸•´¯).

ronw1309
Messages : 11
Enregistré le : 23 juil. 2018, 13:08
Contact :

Re: Dilemma

Message non lu par ronw1309 » 15 sept. 2018, 14:11

Good article

barryflash2727
Messages : 2
Enregistré le : 06 sept. 2018, 19:04

Re: Dilemma

Message non lu par barryflash2727 » 15 sept. 2018, 14:15

Good Post.

Répondre