Baki

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Vous en pensez quoi, de Baki ?

Ba j'kiffe !
21
49%
Baki ? Bof !
7
16%
Ba...qui ?
15
35%
 
Nombre total de votes : 43

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Baki

Message non lu par Erkael » 11 mars 2009, 23:59

Intox! Mais il est annoncé pour début Avril, donc en sortie mensuel!

Vol 22: Le tournoi se poursuit et on retrouve Baki en plein combat, mais cette fois la donne a changé, le poison a disparu de son corps, l’affrontement prend une tout autre tournure. Et comme pour changer l’auteur ne fais pas dans le demi mesure, pour le coup Baki prouve par A + B qu’il est supérieur à son adversaire en deux temps trois mouvements. Cela va très vite, mais la suite aussi. A croire que l’intérêt de ce tournoi ne sont pas les affrontements en eux mêmes mais plutôt ce qui se passe autour, ou tout du moins les échanges entres les personnages qui se testent et se jaugent en permanence. Deux autres combats suivront dans ce tome, et les deux seront expédiés aussi vite…pour le moment, les Kaïo, les protecteurs de la Chine, ne servent que de faire valoir aux autres participants, on est loin du tournoi disputé avec des affrontements épiques comme on pouvait s’y attendre. L’auteur garde sa ligne directrice : une poignée de personnages au dessus du lot, les autres ne servent à rien à coté ! Ce volume met donc en valeur Kaku Kaïo, le vieux maître de 146 ans (rien que ça), Yujiro une nouvelle fois, Baki mais aussi Oliver qui fait son entrée en scène.

Mais on trouve encore plus gros dans ce tome, cette fois Itagaki pousse son délire encore plus loin, en faisant récupérer à Baki toute sa masse musculaire en quelques minutes, une fois le poison disparu, un bon repas et quatorze litres d’eau sucrées plus tard, le corps de Baki se retrouve à nouveau bardé de muscles saillants…avis aux amateurs de musculation !
Toujours dans la démesure la plus totale, l’auteur nous propose des choses inattendues, tout simplement car cet homme est fou et donc imprévisible !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Baki

Message non lu par Erkael » 16 avr. 2009, 21:08

Vol 23: Contre toute attente l’auteur arrive à nous surprendre dans son tournoi, alors que l’on croyait être parti pour une longue phase linéaire, et bien on se trompait ! Le fait que l’auteur change son scénario du tout au tout au milieu de son titre aurait du nous mettre la puce à l’oreille cependant !
Alors que le début de ce tome nous montre le tournoi progresser, on assiste alors à un énorme retournement de situation : trop de Chinois ont perdu lors du premier tour et leur fierté est sérieusement entamé, en réaction, le vieux (c’est le cas de le dire) maître vainqueur de l’édition précédente manipule tout le monde pour que le tournoi se transforme en compétition opposants la Chine contre une équipe Nippo-Américaine ! Deux nouveaux intervenants s’invitent donc dans l’équipe Chinoise, des combattants de l’ombre pour s’opposer à l’alliance contre nature de Baki, son père, Oliver, Junior et un Kaïo Japonais, et ce juste aprés que Baki ait défié son père et lui annoncé ouvertement tout le mépris qu’il a pour lui ! C’est donc un grand moment que l’on vit et l’intérêt est entièrement relancé, la tournure des évènements devient excitante !
Le plus étrange étant que le cruel Yujiro, décide de lui même de créer un esprit d’équipe et de prendre en main cette équipe improbable.
Et alors que l’on croyait que l’équipe de Baki serait écrasante de supériorité, le début du premier match semble démontrer le contraire…rien que ça c’est aussi une grosse surprise !
En excellent tome que l’on savoure de bout en bout, et qui nous bluffe réellement !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Baki

Message non lu par Erkael » 11 juin 2009, 23:53

Vol 24: Le tournoi prend un nouveau départ, les deux équipes sont constitués : Chine contre étrangers. Il en va de l’honneur de la Chine, elle se doit de remporter tous ses matchs !
Contre toute attente cela va assez vite, dans ce seul tome, trois des cinq matchs ont lieu ou tout du tout moins commence pour le dernier. Et c’est bel et bien le premier qui retiendra notre attention : Itagaki continue ses délires de surhommes, et à ce jeu là, Oliver tient le haut du panier, l’auteur en a fait une véritable machine que rien ne peut arrêter. Mais son adversaire n’est pas en reste, cela faisait longtemps que l’auteur n’avait pas introduit un personnage puissant ayant de la classe, et si la technique de celui ci est bien évidemment tiré par les cheveux, cela reste bien trouvé. A contrario le style de Oliver, si l’on peut appeler cela un style, risque de très vite montrer ses limites. Mais justement ce qu’on retient c’est l’opposition de style ici.
Une fois encore l’auteur nous surprend avec le second combat, qui s’annonçait intense et disputé…il sera expédié en quelques pages, remarquablement mises en scène façon « arrêt sur images » avec narrateur, tel un récit d’un combat épique. Cette approche est tout bonnement excellente.
La Chine n’a plus droit à l’erreur, et c’est dans ce contexte que commence le troisième combat, dont on devine rapidement l’issue, mais l’auteur nous a démontré plus d’une fois qu’il était capable de nous surprendre, et on le sait imprévisible…donc qui peut dire ce qui nous attend ?
Moins de démesure malgré tout dans ce tome, le combat de Baki est même terriblement réaliste (depuis quand les combattants de ce titre tombent KO après un « simple » coup dans la mâchoire ?), un ton plus sérieux qui finalement sied bien au titre !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Baki

Message non lu par Floo D Ace » 24 juil. 2009, 10:37

Vol.24 :

Un vingt-quatrième tome qui annonce du lourd à en croire le pitch sur le dos de la couverture. Mais Itagaki sait toujours nous surprendre, en sera-t-il de même ici encore ?!

De retour avec le combat opposant Oliver à Ron et notre « bœuf » américain semble en bien mauvaise position. Malheureusement pour Ron, cette situation ne sera que de courte durée et Oliver reprend bien vite le dessus avant de faire une pure démonstration de force. C’est au tour de Baki d’entrer en scène et pas contre n’importe qui puisqu’il va affronter Shunsei Kaku, le combat risque d’être des plus serrés.

On peut dire que les tomes de Baki se suivent, mais ne ce ressemble pas. En effet, Itagaki possède l’art et la manière de toujours choisir l’issue la plus improbable quand il doit faire un choix scénaristique. Aussi en milieu de tome, l’équipe chinoise est déjà aculée et n’a d’autres choix que de remporter les prochains combats. Dans un manga « normal » ça pourrait être une tare, mais avec Itagaki, il est bien capable de faire perdre l’équipe chinoise d’une traite. Si le combat d’Oliver connait une issue somme toute logique, celle du combat opposant Baki et Shunsei et loin d’être logique. Certes le lecteur s’attendait forcément à une victoire de Baki, mais surement pas de cette manière. Concernant la mise en scène et les combats, c’est toujours dans l’abus comme bien souvent, mais c’est aussi ce qui fait le charme de la série. Baki s’en l’abus, ce ne serait plus Baki ! C’est donc avec plaisir que l’on voit Oliver « déformer » la tête de son adversaire en plein match. La fin du tome laisse entrevoir un combat des plus intéressant entre Retsu et Jaku, espérons donc un grand combat pour le prochain tome.

L’édition fournit par Akata est sensiblement la même qu’à l’accoutumé. Rien à signaler donc.

On a beau dire, certes un volume de Baki se lit aussi rapidement qu’un horoscope néanmoins le manga reste un réel moment de détente. De la baston pure et dure c’est tout ce qu’on demande à Baki et Itagaki nous le fournit.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Baki

Message non lu par Erkael » 20 août 2009, 21:44

Vol 25: Un volume particulièrement intense, plus que les précédents, mais qui par conséquent se lit à une vitesse ahurissante, ce tome est plié en un temps record ! Quasiment que des phases d’attaques, donc avec des pages très graphiques, surtout quand on sait que l’auteur affectionne les pages pleines voir les doubles pages pour insister sur la violence des coups.
Presque l’intégralité du tome se centre sur l’affrontement entre Retsu et Jaku, son adversaire que l’on avait déjà vu faire preuve de pas mal de bassesses.. la technique des clés s’opposant à la puissance des percussions, on se retrouve avec un affrontement digne de véritable match de combat libre, à la différence bien sur que tout est excessif dans Baki, ce n’est plus un secret pour personne. Et pourtant dans ce tome, on ne trouve rien de véritablement choquant, bien sur, la « garde ultime » de Jaku est poussive mais quelque part on comprend l’idée sans problème.
Un volume très rapide à lire, et on regrette de ne pas en voir plus, surtout que dans les tomes précédents, l’auteur nous avait habitué à ce que les choses ne traînent pas trop. Mais on peut se rassurer en se disant que le match entamé par la suite entre Han Kaïo et Muhammad promet d’être bref !

Le style graphique, malgré ses détracteurs, reste efficace et impressionnant à sa manière !
Baki, c’est réellement un concentré de puissance qu’on lit comme des junkies en manque.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

dambosss
Messages : 13
Enregistré le : 28 oct. 2007, 15:57

Re: Baki

Message non lu par dambosss » 21 août 2009, 12:53

Mon ressenti par rapport à ce Tome est le même que celui d'Erkael.

Un Tome plié très rapidement malgré la longueur du combat entre Retsu et Jaku. On peut d'ailleurs se demander pourquoi l'auteur a accordé tant de place à ce combat alors qu'il choisit d'en écourter un certain nombre. La réponse vient sûrement du statut de Retsu Kaioh, désigné par Baki comme un combattant (p.148) exceptionnel : "Je ne suis pas sûr qu'en cherchant aux quatre coins du monde nous puissions trouver quelqu'un qui soit capable de le vaincre". D'ailleurs ces éloges perdent toute crédibilité quand on sait que Baki l'a battu lors de la première saison inédite, que Yuujiro et Kaku Kaioh lui sont supérieurs, [spoiler]et qu'il connaitra encore la défaite dans un futur plus lointain contre un nouvel adversaire...[/spoiler]

Quoi qu'il en soit, ce Tome reste très plaisant, le soin apporté aux dessins des différents persos est assez inégal : Retsu et Ali Jr sont impeccables et très détaillés tandis que d'autres font moins bonne figure. Le combat entre Ali Jr et Han aura été rapide, et le prochain tome verra le début de la bataille des plus forts : Kaku VS Yuujiro, dans les volumes les mieux dessinés de la série (surtout le 27 qui casse la baraque)...

Par ailleurs, superbe travail sur la couv' française du v25 !

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Baki

Message non lu par Erkael » 23 oct. 2009, 22:22

Vol 26: Le combat entre Muhammad est, comme on s’y attendait, très bref, et en aucun cas surprenant, et c’est tant mieux car c’est bien loin d’être ce qui nous intéresse dans ce tome ; on attend plus que tout la confrontation des deux monstres de la nature : Yujiro Hanma, l’ogre, et Kaku Kaio, celui qui a dépassé l’essence même des arts martiaux Chinois, un vieux maître de plus de 120 ans…rien que ça !
Evidemment, et ce n’est pas une surprise, l’auteur reste dans la démesure, mais nous propose une réflexion intéressante sur la pratique des arts martiaux, sur les sacrifices à effectuer, et ce , au travers de l’histoire de Kaku Kaio, car qui mieux que lui à toucher du doigt la quintessence des arts martiaux ?
Mais après un préambule intéressant, l’auteur redevient lui même, avec un affrontement où tout paraît excessif, où les spectateurs avérés que sont Baki et Retsu nous énoncent leurs théories fumeuses sur les pratiques et comportement des combattants, si on y croit presque en tout cas on est sur d’une chose, c’est que l’auteur y croit lui ! Et malgré les défauts inhérents à la série, c’est cette passion, presque cette naïveté, cette folie de l’auteur qui rend son titre si accrocheur et jouissif…cela reste un pur plaisir régressif !

A noter que l’éditeur, bien entendu continue son travail atroce sur les couvertures (en même temps ce ne serait pas cohérent de changer de politique maintenant), mais celle ci est particulièrement horrible, et cerise sur le gâteau, il s’agit d’une image qui n’est même pas tiré de ce tome ! Décidément, bravo !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
fo_cube
Messages : 88
Enregistré le : 16 mai 2007, 02:36

Re: Baki

Message non lu par fo_cube » 25 oct. 2009, 04:24

Alors je précise que cette couv est la première partie d'une image coupé en deux représentant l'affrontement entre les deux big boss qui commence dans ce tome.^^;; Petit délire graphique en somme qui ne prends son sens que les deux volumes réunis (pas taper....)
*KARAKURI NEVER DIES*

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6398
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Baki

Message non lu par Erkael » 25 oct. 2009, 11:30

Ca n'en reste pas moins un trés mauvais choix, car malgré tout, elle reste absolument immonde
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
fo_cube
Messages : 88
Enregistré le : 16 mai 2007, 02:36

Re: Baki

Message non lu par fo_cube » 25 oct. 2009, 23:51

Ba désolé...
L'image entière pour illustrer ce que je dis :
Image
Je retourne taffer sur la 28,29 et 30
*KARAKURI NEVER DIES*

Répondre