Flame of Recca

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Votre avis sur Flame of Recca

Excellent
4
25%
Trés bon
5
31%
Bien mais pas top
5
31%
Mauvais
1
6%
Minable
1
6%
 
Nombre total de votes : 16

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Flame of Recca

Message non lu par Erkael » 09 mai 2006, 12:43

Image Image Image

Auteur : Nobuyuki Anzai
33 volumes au Japon (série terminée)
33 volumes en France (série terminée)
Editeur France: Tonkam


Flame of Recca est un shonen tout ce qu’il y a de plus classique, il n’y a absolument rien d’original dans ce manga, un héros, courageux et tenace, un peu idiot, ses premiers adversaires deviendront ses alliés pour affronter des adversaires toujours plus redoutables, le tout entrecoupé d’entraînement pénible pour repousser ses limites, sans oublier le fameux tournoi… et pourtant ce manga est très attachant.

Un peu d’histoire :

Recca Hanabishi est un lycéen Japonais un peu étrange, il se prend pour un ninja, il passe ses journées à se battre avec Domon, une brute pas bien méchante et avec Fuko une jolie nana garçon manqué qui se prend elle aussi pour une ninja. Très vite, Recca rencontre Yanagi, une belle jeune fille un peu fragile qui possède un pouvoir de guérison.
Apparaît alors une femme, Kagero, qui s’en prend à Recca, juste pour le tester. Elle lui apprend qu’il est l’un des derniers descendants du clan Hokage, un puissant clan de ninjas spécialisé dans l’utilisation d’armes magiques. Et comme par hasard, Recca aurait du devenir le chef de ce clan, ce qui fait de lui un maître du feu, il peut matérialiser une flamme (chez lui ce sera un, même plusieurs dragons).
Les ennuis commence alors, un psychopathe veut les pouvoirs de guérison de Yanagi, et échouant dans ses tentatives d’enlèvement, il invite Recca au « tournoi des tueurs » célèbres tournois où la mort est monnaie courante.
Recca va alors reformer le clan des Hokage avec des alliés puissants et relever le défi en entrant dans le tournoi où l’attendent les membres de l’organisation Uruha, dirigé par le puissant et classieux Kurei, lui aussi maître des flammes, mais qui obéit au dangereux Koran Mori (le psychopathe de tout à l’heure)…

Et ce n’est que le début de l’aventure !

Plusieurs parties pour une seule trame

Ce qui est fabuleux dans ce manga somme toute assez long (33 volumes quand même) et comme beaucoup d’autres mangas, on peut le découper en plusieurs parties, mais tout reste lié par un fil rouge du début à la fin, l’affrontement contre les Uruhas et Koran Mori.

La première partie consiste en une petite introduction, mais très vite, en rentre dans le vif du sujet, dés les premiers chapitres, la trame qui conduit jusqu’au volume 33 débute. C’est aussi ce qui fait la force de ce manga, on va direct à l’essentiel. Dans cette partie Recca constitue sa petite équipe composé de Domon, la brute au grand cœur, Fuko le garçon manqué, Mikigami le beau gosse ténébreux (il en fallait bien un) et Kagonei, le jeune prodige ancien allié de Kurei. On découvre les premiers Jusshinshu, les 10 généraux des Uruhas, Recca apprend à maîtriser les premiers de ces huit dragons et on a même droit à un premier affrontement contre Kurei… et on est qu’au volume 4… quand je disais que ça allait vite !

La seconde partie qui nous conduit jusqu’au volumes 16 quand même est le tournoi en lui même. Alors j’entends déjà les raleurs « j’aime pas les tournois », et bien tant pis pour eux ! Moi j’aime bien ça, et celui là est avec celui de Yuyu Hakusho le meilleur que j’ai lu, d’ailleurs on sent l’inspiration de Togashi (pour une fois que c’est pas Togashi qui pompe chez les autres). Ce tournoi comprend de nombreux combats (normal) mais tous sont bien traité et intéressants, aucun ne traite en longueur, ce tournoi est surtout l’occasion de développer les personnages et leurs rapports et de nombreuses intrigues où l’auteur développe son univers. On a droit à l’affrontement contre de nombreuses équipes d’Uruhas tels que les Uruhas écarlates, tonnerres, démoniaques, fantômes … et j’en passe, la rencontre de nouveaux alliés, la prise de possession de nouvelles armes magiques, la mort des premiers Jusshinshus, et bien sur le combat tant attendu entre les 2 maitres des flammes… excellent !

Alors que l’auteur aurait pu en rester là, il prend le parti de continuer, et là ou c’est fort est qu’il le fait de façon cohérente, prenant bien soit de laisser des questions sans réponses, et ce qui est encore plus fort est qu’il introduit cette partie avant même la fin du tournoi !
Alors que les Hokage pensent en avoir fini avec les Uruhas apparaissent les Uruhas secret, dangereux tueurs voulant récupérer Tendo Jigoku, la plus puissante des armes magiques. Les Hokage sont prévenu par un allié inattendu qui les entraîne dans une grotte où les attends de nombreux combats. Cette partie est dans la forme assez proche de St Seiya, les héros se séparent et arrivent dans différents salles ou les attentes des guerriers Uruhas, jusqu'à la salle finale où ils se retrouvent pour affronter un adversaire redoutable. Cette partie, allant jusqu’au volume 22 est assez spéciale dans le sens où l’auteur introduit des personnages assez douteux…

Enfin la dernière partie, après quelques chapitre d’interludes (mais intéressant quand même) vois un grand final dantesque !! Koran Mori arrive enfin à enlever Yanagi, et bien sûr les Hokage se précipitent à son secours. Tout ça se passant sur une île divisés en plusieurs parties avec plusieurs complexes, ou une nouvelle fois les héros se séparent et doivent récupérer des disques pour accéder à la dernière tour, où ils doivent se séparer à nouveau pour prendre 7 ascenseurs… Dit comme ça a pas l’air mais je vous assure que c’est un grand truc de fou !!!!
Tout les personnages, je dis bien tous étant apparu à un moment ou à un autre dans le manga revienne, même certains que l’on croyait mort, qu’ils amis ou adversaires, ils sont tous là… dantesque je vous dit !!!!

Bon, il faut conclure !

Bon je me rend compte que je m’emballe, mais je vous assure que ça vaut vraiment le coup.
Pour je ne sais quel raisons, ce manga est assez méconnu, sous estimé, voir décrié, et j’en connais qui n’ont pas laissé de chances à ce manga, et c’est très dommage, ce shonen en vaut largement des plus connu (qui a dit Bleach ?)
Le graphisme assez laid au départ s’améliore de volume en volume pour être vraiment très agréable à la fin !
Et j’insiste encore sur le final qui est incroyable, une dernière partie ébouriffante qui conduit à un dernier volumes tout simplement grandiose !

Laissez une chance à cette série !!

Image
Modifié en dernier par Erkael le 14 août 2006, 18:18, modifié 1 fois.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

samizo kouhei
Messages : 1873
Enregistré le : 11 juin 2004, 08:50
Contact :

Message non lu par samizo kouhei » 09 mai 2006, 15:04

J'avais profité d'un déstockage massif lors des soldes d'hiver pour me procurer les 21 premiers volumes, et depuis, je reste bloqué à ce chiffre. Pourquoi ? Parce que j'ai des titres plus "capitaux" à acheter.
Flame of Recca est un décalque de Yu Yu Hakusho : un héros insouciant aux origines fabuleuses, qui se lie d'amitié avec la petite frappe du lycée, et participe à un tournoi des "Ombres" où tous les coups sont permis. A noter que Mikigami est un mix de Hiei (le côté obscur) et de Kurama (le côté beau gosse).
Au crédit de ce titre, un dessin très soigné (enfin pas trop au début); des personnages attachants et parfois charismatiques (Kurei, notamment) et beaucoup d'humour.
Par contre, le titre a tendance à être encore plus malsain que Yu Yu Hakusho de façon très caricaturale, en plus : Fuko se retrouve souvent la poitrine à l'air et des personnages très douteux deviennent source de rigolade (entre autres un violeur de femmes et un pédophile... ). Pour masquer un manque d'originalité certain, l'auteur a enfoncé le clou dans le malsain racoleur, ce qui n'est pas trop le cas de Yu Yu Hakusho, qui a réussi à concilier humour parfois grinçant avec ambiance sombre.
Après Yaiba qui singeait Dragon Ball sans génie, Flame of Recca s'en sort un peu mieux par rapport à son illustre modèle. Par contre, l'originalité n'est pas trop au rendez-vous.

Avatar du membre
mjito
Messages : 62
Enregistré le : 17 mai 2007, 14:45

Message non lu par mjito » 17 mai 2007, 14:52

bonjour
dsl mais ce que je vais dire va peut etre blessé les fan de ce manga mais je vais devoir le dire
ce manga est bon pour la poubelle une histoire plate une action simpliste et stupide des personnage avec une personnalité très superflus un manque d'originalité deconcertant ce titre est vraiment très faible pour ceux qui ont lu d'autre manga comme bleach ou naruto ou mon preferé hunterxhunter ce manga n'est rien qu'une perte de temps
desolé mais ç'est ce que je pense

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 17 mai 2007, 15:04

oulala, avec comme référence shonenistisque naruto, bleach et HxH ca fait un peu juste pour pouvoir critiquer et encenser ouvertement des shonens qui se valent... y'a autant d'imagination et de scénar dans tout ca, surtout dans hunter qui s'use à la longue...
Image

Avatar du membre
mjito
Messages : 62
Enregistré le : 17 mai 2007, 14:45

Message non lu par mjito » 17 mai 2007, 15:10

tu as lu ce manga? 8)

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 17 mai 2007, 15:17

Naruto a raison...quand t'as comme reference Naruto,Bleach & HxH j'vois pas ou tu peux critiquer Flame Of Recca...


PS : et au passage mijito tu pourrais te presenter en section "ya pas que le manga dans la vie" ya un topic special..avant de crée des topic a tout vas et de faire n'imp... :wink:

Avatar du membre
Daigoro
Messages : 2186
Enregistré le : 04 févr. 2005, 18:51
Localisation : Edo

Message non lu par Daigoro » 17 mai 2007, 15:25

j'ai lu le début de FOR mais cane m'a pas plus, cependant tes références ne volent pas beaucoup plus haut, ce que je veux dire c'est que tu arrives sur le topic ( et sur le forum...) en critiquant vivement un truc sans fondement ( parce que hunter c'est pas vraiment une référence côté scénar, et que blmeach et naruto, ca reste du grand shonen sans aucune originalité), ne parlons pas de la creusité des persos...
Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 17 mai 2007, 15:29

Perso j'avais voter ya longtemps mais j'avais pas laisser d'avis apparament...j'ai la serie entiére...et franchement..c'est un remix de YuYu Hakusho...en + sombre...alors certes quand ont le lis sa aprés avoir lu plein d'autres shonen il se fond dans la masse...mais bon c'est un shonen je pense qui n'avait pas la pretentions d'un Naruto ou Bleach...c'est un bon shonen...mais pas classique voila tout...

Pis bon..HxH..hein :twisted: ont vas pas en parler c'est mieux je pense ^^

Avatar du membre
mjito
Messages : 62
Enregistré le : 17 mai 2007, 14:45

Message non lu par mjito » 17 mai 2007, 15:29

desolé mais ce n'ai pas seulement moi qui dis que ce manga est pauvre même ses ventes temoigne de son manque d'originalité et ne venai pas me dire que ce manga est meilleur que hunterxhunter ça ç'est une verité general dsl bon chacun ses gouts 8)

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6385
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 17 mai 2007, 16:34

T'es qui pour croire que tu es le garant des vérités générales?
Sans déconner, effectivement Flamme of Recca n'est pas un titre trés original, mais de mon point de vue, il vaut largement un Bleach!

Et comme le précise Swizz, je trouve assez malvenu q'un newbi débarque pour essayer de créer des polémiques sans meme s'etre présenté.

Ton point de vue n'a pas plus de valeur que n'importe quel autre point de vue, tu aura beau rajouter autant de 8) que tu veux, ce sera pareil.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre