Kamunagara

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Kamunagara :

Une perle
1
33%
Un bon manga
2
67%
Un mauvais manga
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 3

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Kamunagara

Message non lu par Floo D Ace » 09 janv. 2008, 12:47

KAMUNAGARA

Auteur : YAMAMURA Hajime
Nombre de tome au Japon : 11 (terminer chez Shonengahosha)
Nombre de tome en France : 11 (terminer chez Doki Doki)
Genre : Fantastique,Action
Prix : 6.95€
Pitch : Kugaya Hitaka mène sa vie comme il l’entend. Ancien champion de Kendo, il maîtrise parfaitement l’épée. Cependant sa vie va se transformer. Il devra faire face à une horde de démons venus d’un monde parallèle et qui veulent s’emparer du nôtre. Armé de son épée « Himuka », Hitaka est épaulé par Kanata, une jeune fille de sa classe. Mais il est loin d’être au bout de ses peines quand il apprend que Kanata et lui sont la réincarnation d’un couple d’amoureux qui autrefois luttait contre les forces du mal. Un combat contre des puissances occultes, qui s’avère dès lors très difficile.
ImageImageImageImageImage
Mon avis : Bon c'est trés simple Kamunagara est un de mes coups de coeur depuis sa sortie, vraiment une pure merveille et je vous vois déja venir en me disant "where is the argument ?" et bhé il arrive.

Alors tout d'abord c'est un scénario de la mort-qui-tue puisque sous ses air de petit manga "vite lu, vite oublier" et bhé pas du tout le scénario est clairement digne des plus grands manga, tout est mise en oeuvre pour en faire un grand manga. Une histoire sombre,du suspens,du fantastique,de l'humour,de l'action,du folklore Japonais et de l'amour. Bref une perle une fois le manga entamer difficile de lacher prise, tellement le lecteur est pris dans l'histoire.

Concernant le graphisme l'évolution entre le premier et le dernier tome est plutot surprenante, le mangaka maitrise bien plus son trait en fin de "parcours" (logique en méme temps). Les couvertures sont d'ailleurs magnifique enfin perso moi j'adore.

Les flashback sur les personnages sont bien distribuer tout au long du manga. Et ce n'est pas surprenant que l'auteur crée un tome "0" qui sera entiérement consacré au passé des personnages. D'ailleurs les personnages sont plutot charismatique que ce soit le héros Hitaka,Kanata,Tusbasa & Yukié (les increvables méchants) ou encore l'agent Amano, la palette de personnages est grande et colle bien dans le décor.
Good Point :

- Scénario en béton.
- Dessins en évolution.


Bad Point :

?
??
????
Bonus :

ImageImage
Modifié en dernier par Floo D Ace le 24 janv. 2008, 11:24, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Message non lu par Blacksheep » 09 janv. 2008, 13:14

Pour les bad points je mettre scénario très dense (mais faut voir le zero) et le fait que certains perso se ressemble comme kugaya et l'agent amano. Sinon très bonne série!
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
AIR 23
Messages : 183
Enregistré le : 05 déc. 2007, 09:21
Localisation : 74 Zoo

Message non lu par AIR 23 » 24 janv. 2008, 11:21

Ca y est je les commence.... le 0 + les 5 premiers achetes...

Je donne un avis des que possible :)
Courage, Honneur, Bienveillance......HIMURA KENSHIN

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Message non lu par Blacksheep » 24 janv. 2008, 12:36

AIR 23 a écrit :Ca y est je les commence.... le 0 + les 5 premiers achetes...

Je donne un avis des que possible :)
Je pense que le 0 est vraiment un volume à lire en fin de série car il révèle bcp de secrets donc ca va gacher la suite je pense.
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
AIR 23
Messages : 183
Enregistré le : 05 déc. 2007, 09:21
Localisation : 74 Zoo

Message non lu par AIR 23 » 24 janv. 2008, 15:13

Blacksheep a écrit :
AIR 23 a écrit :Ca y est je les commence.... le 0 + les 5 premiers achetes...

Je donne un avis des que possible :)
Je pense que le 0 est vraiment un volume à lire en fin de série car il révèle bcp de secrets donc ca va gacher la suite je pense.
OUFFFF :shock:

MERCI car j'aurai surrement commence betement par celui :)
Courage, Honneur, Bienveillance......HIMURA KENSHIN

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 07 févr. 2008, 12:27

Vol.0 : Un volume zéro qui apporte beaucoups de précisions sur les quelques zone d'ombre qu'il restait. Vraiment une bonne initiative de la part de l'auteur et surtout de la maison d'édition. :wink:

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9714
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kamunagara

Message non lu par Koiwai » 11 déc. 2012, 09:22

Big up 8)


Tome 1 :

Première oeuvre de Hajime Yamamura à être sortie en France, Kamunagara est également l'une des toutes premières séries publiés par les éditions Doki Doki. Pour l'un de ses premiers coups d'essai, l'éditeur nous amène un titre à première vue pas très original, mais d'emblée pourvu d'une certaine aura de mystère, comme l'attestent des premières pages énigmatiques, qui laissent entrevoir une suite plus aboutie.

Mais pour l'heure, avec ce premier tome, faisons connaissance avec quelques-uns des principaux personnages, à commencer par Kugaya Hitaka, un lycéen tout ce qu'il y a de plus normal, à ceci près que depuis quelque temps il fait sans cesse des rêves où lui apparaît une mystérieuse jeune fille dont il ne peut comprendre les paroles. Dans le même temps, une nouvelle élève est arrivée dans sa classe : Takemi Kanata, sociable avec tout le monde. Elle semble à l'opposé de la fille des rêves de Kugaya, et pourtant, c'est avec elle que la sinistre aventure du jeune garçon va commencer. Car Takemi déclare le connaître et le chercher depuis longtemps. Kugaya aurait perdu la mémoire, mais il n'a pas vraiment le temps de s'interroger, car très vite, le voici obligé de faire face à des envahisseurs d'une autre dimension, combattant à l'aide de Himuka, une énigmatique épée mystique sortant de sa main...

Un lycéen normal propulsé face à des créatures hostiles avec un étrange pouvoir pour les combattre, une jeune fille mystérieuse qui a un lien étroit avec lui, une histoire de vie antérieure... On ne peut tout simplement pas trouver la moindre trace d'originalité dans ce premier tome de Kamunagara. Faut-il alors y voir une lecture médiocre ? C'est trop tôt pour le dire, mais en attendant de voir ce que la suite a sous le coude, ce premier tome remplit efficacement sa fonction première : divertir, en intrigant réellement quant aux histoires de vie antérieure de notre couple-vedette, et en posant d'emblée un rythme soutenu, bien porté par un coup de crayon pas forcément très détaillé, mais expressif, dynamique, et bien mis en scène.

On suit donc sans mal ce premier tome, à la découverte des différents personnages, de Kugaya à Takemi en passant par Haruka Narugami, enseignante très proche de notre héros, qui en impose rapidement. Les différents protagonistes sont bien campés, et on devine déjà que le tout se voudra assez sombre et ne fera pas semblant, comme en attestent les petites pincées de gore et les horribles événements auxquels doit déjà faire face Kugaya.

Sans sortir des sentiers battus pour l'instant, ce premier tome de Kamunagara remplit donc son rôle : l'introduction est réussie grâce à des personnages bien présentés, à un rythme soutenu, et à une petite aura de mystère bien entretenue. On s'intéressera sans problème à la suite.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9714
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kamunagara

Message non lu par Koiwai » 13 déc. 2012, 16:45

Tome 2 :

Embarqué dans une lutte contre des envahisseurs dont il saisit encore rien, Kugaya voit arriver autour de lui nombre de personnes bien ou mal intentionnées. Après la charmante Kanata qui est désormais sa partenaire imposée, voici que la prof Narugami se pose des questions quant aux jeune garçon, dont elle est désormais la tutrice, mais qui semble lui échapper. Et alors que de mystérieux ennemis nommés Yukue et Tsubasa débarquent, la police s'en mêle avec la présence de l'inspecteur Togashi et de son bras droit Sakura.

Ce deuxième tome sert avant tout à planter encore un eu plus le cadre et les différents personnages-clés de l'histoire. Et ils sont nombreux. De ce fait, il faudra faire attention de ne pas se perdre entre ces différents protagonistes qui, petit à petit, prennent chacun leur place. Pendant ce temps, Hajime Yamamura n'oublie pas d'intriguer sur les énigmes liées à l'épée Himuka et à son entourage, tout en prenant suffisamment le temps de faire évoluer un héros qui doit désormais se faire à l'idée de voir ses pas entourées de morts... Kugaya pourra-t-il faire face à la mort, qu'il doit déjà côtoyer ici ? Son quotidien vient soudainement de changer, et il lui faudra un peu de temps pour l'accepter. Pour cela, il reste épaule par une Narugami mâture, sur qui on peut compte,r et surtout sur Kanata, qui prend beaucoup sur elle, alors qu'elle-même a tant attendu ses "retrouvailles" avec notre héros. C'est sans doute grâce à elle que se fera le déclic chez Akira. Et c'est aussi elle qui nous amène le plus à nous interroger sur les énigmes de Himuka et de ces histoires de vie antérieure. Tandis qu'on commence à en apprendre un tout petit peu plus sur tout cela, l'heure est aussi venue d'entrevoir les pouvoirs dévastateurs de l'épée, ce qui augure de grandes choses pour la suite.

Avec ce deuxième tome, on est encore un peu dans une phase d'introduction, avec la mise en place d'autres personnages importants représentant différents camps, et des interrogations bien entretenues. Portée par un rythme soutenu et un graphisme dynamique, la lecture reste donc plaisante et intrigante, à condition de ne pas se perdre au milieu des ces différents protagonistes qui se ressemblent parfois un peu trop physiquement.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9714
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kamunagara

Message non lu par Koiwai » 19 déc. 2012, 17:50

Tome 3 :

En plein affrontement contre Tsubasa Saino, un envahisseur doté d'intelligence, Hitaka voit le contrôle de l'épée Himuka lui échapper. Il ne doit son salut qu'à l'intervention courageuse de Kanata épaulée par Narugami, mais il perd malgré tout son bras droit.
Pendant ce temps apparaît le brigade des rites, groupe d'agents tutélaires de la maison impériales aux énigmatiques desseins...

Dans la première partie de ce volume, c'est de nouveau l'action qui prime : Hitaka n'a pas vraiment le temps de profiter d'une quelconque convalescence, qu'un nouvel ennemi apparaît déjà, alors que Kanata et lui sont au karaoke avec des amis du lycée. La situation est dangereuse, car il lui faut protéger ses amis... en sera-t-il capable ? Ne s'attardant pas vraiment sur cette question, Hajime Yamamura offre surtout ici de l'action encore perfectible dans le découpage, mais rendue très intense par un trait dynamique. Et s'il n'y a cependant pas grand chose à retenir de tout ça (le focus sur l'ennemi est trop rapide), l'efficacité est toujours là, le ton bien donné.

C'est finalement la suite du tome qui s'avère plus intéressante : un peu plus calme, elle développe les différentes forces présentes en parallèle. Tandis que l'inspecteur Togashi et son assistante Sakura sont bien décidés à poursuivre leur enquête bien que les choses ne soient plus entre leurs mains, l'énigmatique brigade des rites se dévoile un peu plus, mais le mystère est toujours présent, certaines bribes de réponses sur leur objectif apportant de nouvelles énigmes. Quant à Hitaka, Kanata et Narugami, leur trio se consolide doucement mais sûrement. Notre héros prend petit à petit conscience des sacrifices que Kanata fait pour lui, comprends doucement mais sûrement ce qu'il représente pour elle. Leur relation prend tranquillement un joli tournant, se solidifie, tandis que la professeur s'impose en soutien de taille. C'est également l'heure pour nos héros d'en apprendre plus sur l'épée Himuka, et plus précisément sur le hihiirokane, le métal dont elle est faite.

Un volume en deux temps, où l'action encore perfectible mais dynamique laisse ensuite la place à plusieurs révélation et à une évolution des personnages, dont les liens se consolident peu à peu. Un tome équilibré, où il est appréciable de voir l'auteur s'attarder un peu plus sur ses héros, et qui annonce une suite intéressante.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9714
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Kamunagara

Message non lu par Koiwai » 24 févr. 2013, 00:48

Tome 4 :

Séjournant chez les grand-père de Haruka qui leur dévoile plus d'informations sur le hihiirokané, le métal dont est faite Himura, nos héros sont bientôt confrontés à Amano, dont l'objectif semble dépasser de loin le simple contrôle de Mizuha. Pendant ce temps, Kanata se retrouve nez à nez avec l'envahisseur Noumi Yukué, qui la kidnappe...

Le schéma de Kamunagara semble désormais posé : de l'action, des révélations, de l'action, des révélations... Ce quatrième tome n'échappe pas à la règle : après les informations du tome 3 sur le hihiirokané, l'action reprend le dessus dans un début de volume qui voit Hitaka confronté à l'énigmatique Amano, dont l'objectif reste encore flou, et qui ne semble pas encore avoir tout dévoilé. Le trait est de Hajime Yamamura est toujours aussi fin, ce qui contribue au dynamisme de l'ensemble, mais côté mise en scène ça pèche encore un peu et le combat peut se révéler un peu confus, d'autant plus qu'Amano possède un look beaucoup trop proche de celui de notre héros.

Le passage action bouclé, retour aux révélations : tandis que Kanata est portée disparue, nos héros n'ont que peu de pistes, et c'est alors que l'inspectrice Sakura reçoit une mystérieuse disquette qui va lever un bout du voile sur bien des éléments : les origines de la guerre ancestrale qui semble se poursuivre génération après génération, l'origine du hihiirokané, le rôle de l'énigmatique Pilier Céleste... Autant d'éléments qui se précisent et viennent expliquer l'utilité de chacun des camps en place, tandis que d'autres protagonistes, comme Haruka Narugami, intriguent de plus en plus quant à leur vrai rôle dans tout ça. Hajime Yamamura montre ainsi qu'il a bien pensé les choses depuis le début, et commence à offrir à son histoire une dimension plus ambitieuse, qui va au-delà des simples scènes d'action. Toutefois, attention à ne pas se perdre au beau milieu d'un vocabulaire spécifique sans cesse utilisé, ou même au détour de flashbacks pas toujours bien amenés. Si le lecteur ne reste pas suffisamment attentif il risque de se perdre, alors que l'ensemble commence réellement à mériter qu'on s'y intéresse.

Action/révélations/action, ainsi ce quatrième tome se divise-t-il autour d'un schéma classique et désormais bien cerné, que l'auteur exploite bien pour enrichir de façon ambitieuse son intrigue... au risque de perdre certains lecteur tant l'ensemble demande de plus en plus un petit effort de concentration. Mais le jeu commence à en valoir la chandelle, et la suite s'annonce très intéressante.
Image

Répondre