Le portrait de petite Cosette

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Qu'en pensez-vous ?

Vraiment excellent !
0
Aucun vote
Très bon
0
Aucun vote
Sympa, sans plus
2
100%
Pas terrible
0
Aucun vote
Naze
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 2

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9830
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Le portrait de petite Cosette

Message non lu par Koiwai » 31 mai 2008, 23:44

Le portrait de petite Cosette
Image Image
La fiche sur Manga-news

Tome 1 :

A l’origine, Le portrait de petite Cosette est une série d’OAV datant de 2004, et qui s’était fait remarquer par les fans pour son excellente réalisation et son atmosphère particulière.

Si cette adaptation en manga a conservé le ton à la fois romantique et baroque des OAV, il faut toutefois un certain temps pour s’habituer aux dessins d’Asuka Katsura, du moins pour quiconque a vu l’anime, car le style visuel s’en éloigne pas mal. S’il y un certain souci du détail qui rend l’œuvre visuellement assez riche, on notera également que les contours des objets sont souvent irréguliers. Mais cela est peut-être une volonté de la dessinatrice pour renforcer l’ambiance de son manga… Du côté des personnages, le trait est très classique, sauf, bien entendu, pour la petite Cosette, dont les différentes émotions ressortent plutôt bien à travers ses grands yeux. Enfin, on notera les vêtements de la demoiselle et un certain jeu sur les contrastes qui renforcent l’aspect gothique de l’œuvre.

Du côté du scénario, on pourra regretter le fait qu’il ne nous laisse pas le temps de nous attacher aux personnages. De plus, on notera une narration pas toujours très clair et qui rend le tout parfois confus. Toutefois, le scénario du manga diffère de celui de l’anime sur certains points, et cela pourrait rajouter de l’intérêt au deuxième et dernier volume. Dans tous les cas, je ne suis pas spécialement emballé par ce premier tome.

Du côté de l’édition, Asuka a fait du bon travail en nous offrant une première page en couleurs, une bonne qualité de papier et d’impression, ainsi qu’une traduction correcte.

11/20


Tome 2 :

Suite et fin des aventures de Cosette, notre mystérieuse gothic-lolita qui a réussi à charmer Eiri.

La quête des reliques continue, avant que l’on ne découvre totalement le passé tragique de Cosette, ainsi que ses desseins. Alors, le rituel final peut commencer…

La narration m’a paru moins confuse que durant le premier volume. Le tome se lit avec un certain intérêt. On est pressé de savoir ce qui attend Eiri, et la fin se révèle surprenante car assez différente de celle de l’anime. Une bonne initiative, qui permet à cette version papier de gagner en intérêt.
Le coup de crayon d’Asuka Katsura est toujours aussi atypique, à la fois détaillé et aux contours irréguliers, et jouant beaucoup sur les contrastes et sur les regards de Cosette. Au final, les dessins servent plutôt bien l’ambiance si particulière de cette œuvre.

Un deuxième tome moins confus et bien plus plaisant à lire que le premier, et qui arrive à se démarquer assez des OAV pour avoir son propre intérêt. Mais malgré tout, on préfèrera la version animée.

13/20
Image

Répondre