Sun-Ken Rock

Rubrique consacrée aux seinen, c'est à dire des séries se destinant à un lectorat adulte.

Z'en pensez quoi ?

Sun-Ken roxe !
22
73%
Sun-Ken bon !
7
23%
Sun-ben bof...
1
3%
Sous-Ken crotte !
0
Aucun vote
Sun-que quoi ?
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 30

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9605
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 11 juin 2008, 03:16

Sun-Ken Rock
Image
La fiche sur Manga-news

Il manquait dans le catalogue de Doki Doki un manga de baston. Même si Ping Pong Dash s’en rapproche, c’est avec Sun-Ken Rock que l’éditeur franchit véritablement le cap, et avec brio !

Le scénario de Sun-Ken Rock est on ne peut plus simple : Ken, un jeune paumé amoureux d’une femme flic, va être propulsé au rang de boss d’un petit gang de mafieux.
Dès lors, on est en droit de se poser des questions sur l’intérêt de ce titre à l’intrigue peu originale, d’autant que l’ensemble est très rapidement présenté et peut paraître déroutant. Mais c’est sans compter sur le talent de Boichi qui, petit à petit, arrive à nous plonger totalement dans son manga, grâce à deux éléments parfaitement combinés : action et humour. En effet, on ne peut que reconnaître la grande qualité visuelle de l’œuvre. Les scènes d’action très dynamiques, servies par un coup de crayon précis et détaillé, contrastent parfaitement avec un humour omniprésent, à base de situations farfelues et de personnages subitement dessinés de manière plus légère, voire déformée. Et sur ce dernier point, Boichi réalise également un excellent travail, les mimiques des personnages étant souvent hilarantes. On appréciera aussi beaucoup le travail fourni sur les décors, Boichi n’ayant pas hésité à aller prendre des photos sur place pour rendre son manga meilleur.
A noter que la violence de certains passages, ainsi que la présence par moments de touches un peu plus érotiques, valent à ce manga d’être déconseillé aux moins de 15 ans.
Un premier volume qui se révèle donc prometteur, si on lui pardonne ses faiblesses scénaristiques.

L’édition de Doki Doki est excellente. Traduction et impression sont très convaincantes, et même le lettrage de GB One m’a paru moins mauvais que d’habitude.
Image

Avatar du membre
Blacksheep
Messages : 1787
Enregistré le : 08 avr. 2007, 09:27
Contact :

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Blacksheep » 18 août 2008, 18:06

Tome 2 :
Ken Kitano continue son apprentissage en tant que chef de gang. On oublie un peu l'humour du tome 1, les choses se font plus sérieuses : la vie dans les bas-fonds est cruelle, l'auteur nous en montre beaucoup sans toutefois être racoleur. Ken est confronté à un véritable gang qui ne lésine pas sur les moyens, aussi dégradants qu'ils soient. La baston est évidemment au rendez-vous mais l'auteur se permet une petite digression en introduisant un nouveau personnage métisse coréen/viet-namien (qui devrait sans doute réapparaître). C'est l'occasion de revenir sur les évènements de la guerre du Viet-nam, en particulier sur les actions malheureuses de la Corée. L'auteur nous confie même avoir reversé ses droits d'auteur sur ce tome aux enfants viet-namiens. Chose rare vu le genre du titre, à la baston très violente et à l'humour vient donc s'ajouter une sorte de rappel à la réalité "on s'amuse mais n'oublions pas que", sans être pour autant moralisateur ou ridicule, et parfaitement intégré à l'intrigue.
Le gang de Ken va ensuite découvrir la Corée profonde en retrouvant son ton léger. Un petit côté guide touristique en plus.
Le dessin de Boichi varie du classique au très travaillé, notamment sur les visages en gros plan où le trait se fait plus réaliste (le visage du vieil homme page 23). L'histoire passe du comique gentillet à base de SD (super deformed) au sérieux le plus strict. Boichi sait jouer sur les deux tableaux et les faire cohabiter sans problème.
Drôle et impressionnante graphiquement, “Sun-Ken Rock” confirme ici être une excellente série qui n'oublie pas de se faire intelligente et humaniste.
"Dès qu’on tombe amoureux, on devient des menteurs" Harlan Ellison
"Tout homme normal est tenté à un moment de sa vie de cracher dans ses mains, de hisser le drapeau noir et se mettre à trancher des gorges." H. L. Mencken
Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par shun » 07 sept. 2008, 10:26

Lors du japan expo, lors d'une discute avec Arnaud, ce titre semblait avoir un très bon retour alors même si la couv ne me tente pas, pourquoi pas essayer ?

Alors après lecture je peux dire que ce n'est pas du tout mon genre de titre, les histoires de gros muscles très peu pour moi, mais je dois lui reconnaître une grande qualité, l'histoire est vraiment bien tenue, c'est rythmé, on s'ennuie pas et on est vite pris par l'histoire.

Y'a bien 1 an qu'un titre doki doki ne m'avait pas aussi emballé a la lecture, en faites depuis leurs premiers titres tels que Otogi matsuri, Le cortèges des 100 démons ou un peu plus tard Coco.

J’en parle uniquement pour ça car ça fait plaisir d'enfin voir des titres sympathique arrivés, par ce que bon les embryon road ou danzaisha on pourrait s'en passer sans problème (avis après lecture).
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Floo D Ace » 21 sept. 2008, 18:53

Blacksheep a écrit :Chose rare vu le genre du titre, à la baston très violente et à l'humour vient donc s'ajouter une sorte de rappel à la réalité "on s'amuse mais n'oublions pas que", sans être pour autant moralisateur ou ridicule, et parfaitement intégré à l'intrigue.
+1 Cette phrase résume très bien mon point de vue, après la lecture des 2 premiers tomes. Les dessins sont vraiment magnifique, l'humour est bien distillé et les scénes "choque" ne sont pas gratuites comme dans d'autres manga.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9605
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 03 déc. 2008, 21:02

Tome 3:

Comprenant qu'ils ne sont pas encore assez forts, Ken et sa bande se retirent dans un temple en pleine montagne pour y suivre un entraînement draconien, entraînés par d'étranges bonzes, et par Kae-Lyn, une jeune fille sexy et un peu coquine sur les bords au look de kogal. L'entraînement est particulièrement rude, mais Boichi n'oublie pas d'intégrer régulièrement de l'humour. Cependant, celui-ci, ici souvent axé "pipi caca", fonctionne moins bien que d'habitude. Quant au côté sexy du titre, il est plus présent que jamais à travers la nouvelle venue, Kae-Lyn, mais certaines scènes sont assez mal amenées.
Kae-Lyn qui, par ailleurs, semble destinée à avoir un rôle majeur puisqu'elle décide de rejoindre la bande de Ken.
Leur entraînement achevé, Ken et les autres retournent à Séoul, et se retrouve dans un "quartier de plaisirs" où ils ne tardent pas à retrouver une tête bien connue. Dans cette deuxième partie du manga, l'humour redevient plus discret, et Boichi, tout en continuant d'aborder des problèmes de société qui lui sont chers, nous propose ici une bataille dantesque: l'ultime combat entre le clan de Ken et le redoutable clan Gal-Ki.
S'ils partent désavantagés à cause de leur effectif réduit, les membres du clan de Ken vont montrer que leur entraînement a porté ses fruits. Chacun des quelques membres du clan a son rôle à jouer et se bat à sa manière, et l'ensemble est rendu très musclé et dynamique par les dessins toujours aussi précis et détaillés de Boichi. Au niveau de l'action, on ne note donc aucune baisse de régime par rapport aux deux premiers tomes, bien au contraire.
Avec ce combat, ce troisième volume marque la fin de la première partie du manga, la phase d'introduction de la série selon les dires de Boichi dans sa préface.
Les toutes dernières pages, de par la manière dont notre héros retrouve celle pour laquelle il est, à l'origine, venu en Corée, sont un peu étranges, mais laissent présager une suite des plus intéressantes...

Au final, ce troisième opus de Sun-Ken Rock souffre de quelques défauts, mais le plaisir de lecture est bel et bien là.
Image

Avatar du membre
Jokk
Messages : 371
Enregistré le : 09 août 2008, 15:59
Localisation : Un peu plus loin sur le côté

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Jokk » 04 déc. 2008, 21:03

J'aime bien ce manga. On a àla fois un héros qui pourrait être un héros de shonen de par ses convictions mais dans un univers de sheinen. J'entends par la que le héros est gentil et essaye de protéger ses potes en revenche les méchants sont vraiment méchant. Et on prend d'autant plus de plaisir à voir Ken leur exploser la tronche!!
"Le seul tyran dont j'accepte le joug est la raison" Richard Rahl, Sourcier de Vérité ,Sorcier de Guerre, empereur de D'Hara, maître des Contrées du Milieu, époux de la Mère Inquisitrice.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9605
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Koiwai » 17 mars 2009, 21:38

Tome 4:

Ce volume est entièrement consacré au personnage de Yumin, la jolie fliquette pour laquelle Ken est venu en Corée. Et tandis que notre héros se rapproche un peu plus d'elle, le temps est venu d'apprendre qui est réellement la jeune fille et quelles sont les circonstances dramatiques qui l'ont amenée à vouloir devenir policière, durant un assez long flashback.

Au vu de la fin du tome 3, on s'attendait à voir le personnage de Yumin un peu plus approfondi. C'est donc bel et bien le cas. On ne peut pas dire que le passé de la demoiselle soit très original, mais cela permet à Ken, en toute fin de volume, de se fixer un nouvel objectif. De plus, bien que nos deux personnages se rapprochent assez dans ce tome, le suspense reste présent au sujet de leur relation, puisque Ken n'a toujours pas pu avouer à Yumin qu'il fait partie d'un gang, et que la belle devra forcément l'apprendre tôt ou tard...

Ce volume est donc riche en révélations peu originales mais relançant l'histoire, s'il le fallait. Et pourtant, j'ai eu plus de mal à accrocher à ce volume qu'aux précédents, la faute à plusieurs choses.
Dans sa préface, Boichi avoue avoir voulu faire un tome encore plus sexy en exploitant au maximum la féminité de Yumin. Certes. Mais le problème est que l'auteur a ici souvent tendance à confondre féminité et vulgarité. La jolie fliquette se retrouve régulièrement peu vêtue voire totalement dévêtue... pourquoi pas... mais le tout est souvent mal amené. Mais s'il n'y avait que des scènes de nudité, cela passerait encore... Malheureusement, on constate que Boichi s'enfonce souvent dans un mauvais goût prononcé qui, personnellement, m'a vite paru assez indigeste.
En ce qui concerne l'humour, les passages comiques, eux aussi, vont parfois trop loin dans le mauvais goût. Les expressions parfois caricaturales et simplistes des personnages, quant à elles, continuent de me plaire, mais même sur ce point, le titre commence à me lasser.
Ensuite, le peu d'action de ce volume m'a paru moins prenant, moins précis, et moins percutant au niveau de la mise en scène et du découpage.
Les dessins en eux-mêmes restent plaisants et expressifs, mais si l'on veut chipoter, on pourra signaler quelques problèmes de régularité des traits et de proportion. A part ça, le souci du détail est encore là.

Y a-t-il eu un peu de relâchement chez Boichi ? A force de vouloir enchaîner les scènes sexy, l'auteur s'emmêle un peu les pinceaux sur plusieurs points et nous propose un volume au rythme plus poussif que d'habitude.

La lecture reste très divertissante, mais au vu des trois très bons premiers volumes, on pouvait s'attendre à mieux pour ce tome 4.
Image

Avatar du membre
keita33
Messages : 12
Enregistré le : 10 févr. 2009, 09:52
Localisation : rodez

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par keita33 » 22 mars 2009, 10:10

que dire une pur merveille 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

Avatar du membre
Diebik
Messages : 5
Enregistré le : 23 mars 2009, 22:30
Localisation : Pas de Calais

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par Diebik » 24 mars 2009, 14:49

Le tome 4 est un peu trop rempli de scène où Yumin est très légérement vétue voir nue. Pas que ça me choque particulièrement mais je trouve que ces scènes ont souvent pas d'intérêt pour l'histoire !!!
Sinon très bon tome sur le passé de Yumin et la fin du tome 4 donne très envie que le 5éme sorte :mrgreen:
Image

Avatar du membre
keita33
Messages : 12
Enregistré le : 10 févr. 2009, 09:52
Localisation : rodez

Re: Sun-Ken Rock

Message non lu par keita33 » 25 mars 2009, 11:47

sa sent quel cache autre chose yumin non ??? :shock:

Répondre