Bloody Monday

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9418
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bloody Monday

Message non lu par Koiwai » 11 févr. 2016, 12:08

Bloody Monday saison 2 5 :

La centrale est toujours occupée par les terroristes, tandis que Fujimaru et Hibiki poursuivent leur infiltration en évitant de se faire repérer. Mais les menaces sont de plus en plus palpables. Peter Pan pourrait les repérer d'un moment à l'autre, d'autant que Fujimaru est encerclé par l'ennemi dans la salle des serveurs. L'équipe de Kanô est sommée de ne pas intervenir par les ordres de nouveau ministre de la justice Suô. Et les agissements des terroristes menacent également de provoquer n manque d'électricité en ville, ce qui aurait des conséquences désastreuses sur l'opération de Haruka, actuellement en cours...

Avec tous ces enjeux, on s'attend forcément à un tome intense et mouvementé... C'est plus ou moins le cas.

En effet, d'un côté le rythme reste bien là, avec pas mal de rebondissements et quelques événements intrigants et assez bien fichus, à commencer par les objectifs réels de Peter Pan et Hänsel qui amènent des rebondissements importants en toute fin de tome, mais aussi l'arrivée de deux nouvelles têtes du côté du Third-I, ou encore l'efficace mise en avant de la profonde relation de confiance entre Fujimaru et Otoya, ce dernier étant chargé de vieller sur Haruka, tâche qu'il accomplira sans faillir.

Mais d'un autre côté, plusieurs déception viennent ternir un peu le plaisir de lecture, en tête desquelles on trouve à nouveau Hibiki. La demoiselle a beau être mignonne à souhait, les auteurs étalent de plus en plus de fan-service pas toujours bien amené sur elle. Des minois mignons envers Fujimaru par-ci, des plans-culotte, par-là, sans oublier une rapide tentative de viol un brin voyeuriste. La série évitait assez bien cet écueil jusque-là, malheureusement elle s'y enfonce de plus en plus avec ce personnage. Mais le plus gros problème concernant Hibiki, c'est l'évolution expéditive de sa relation avec Fujimaru, tous deux se découvrant des sentiments en deux temps trois mouvements. L'idée de la fille entrainée depuis toujours pour tuer et découvrant la chaleur humaine et les sentiments n'est pas chose nouvelle, et ça aurait pu être très sympathique si ce n'était pas amené avec de si gros sabots. C'est d'autant plus crispant que le rythme en pâtit, les deux nouveaux amoureux ne cessant dès lors de minauder un peu trop...
L'autre déception provient de quelques rebondissements vraiment beaucoup trop gros. Sérieusement, Hino pensait vraiment avoir une chance de s'échapper avec un bon gros hélicoptère bien visible ? Et que penser de nos héros du Third-I, censés être expérimentés, et laissant pourtant partir tranquillement les deux "employés" sans les retenir un peu ou vérifier leur identité...
Enfin, il y a une petite frustration liée à ce qui se passe du côté d'Otoya et de Haruka, que l'on ne suit pas du tout, les auteurs se contentant de nous dire après coup ce qu'Otoya a fait.

Il n'y a pas de quoi être entièrement déçus, car l'histoire, dans tout ça, suit bien son cours et s'ouvre de nouvelles perspectives en fin de tome. Mais concrètement, avec tous ces éléments un peu décevants ou mal fichus, ce cinquième tome est pour l'instant le plus faible de la série. Espérons que celle-ci se relève très vite !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9418
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bloody Monday

Message non lu par Koiwai » 11 févr. 2016, 12:08

Bloody Monday saison 2 6 :

La fusion du réacteur dans la centrale a pu être évitée, et l'opération s'est soldée par la mort d'Alexey Hino, abattu après avoir été trahi par Peter Pan. Mais rien n'est fini pour autant : Peter et Hänsel courent toujours, de même que Blanche-Neige qui parvient à s'échapper et cherchera sans aucun doute à venger la disparition de celui qui était tout pour elle... Pour Fujimaru, Hibiki et les autres, ils faut désormais déterminer quels sont les plans de Peter Pan. Ses manigances auraient-elles un lien avec la prochaine visite du président américain Adams sur le sol nippon ?

La réponse à cette dernière question ne fait aucun doute, mais il faudra encore attendre avant de connaître les tentants et aboutissants de l'objectif de Peter Pan, car ce sixième volume sert avant tout à reposer certaines bases et à relancer de plus belle l'intrigue. Tandis que Fujimaru, Hibiki, Otoya et le Third-I tentent de remonter la piste et de se préparer pour la venue d'Adams au Japon, pas mal de nouveaux personnages débarquent. Certains, comme Nikolaï, viennent renforcer les rangs ennemis en intrigant un peu (notamment concernant le lien passé de ce dernier avec Kanô), d'autres, comme les "soeurs" de Hibiki, interrogent beaucoup quant au rôle exact qu'elles vont jouer...

Concrètement, on a donc un volume un petit peu plus calme. On reste un peu irrités par moments par la façon dont Hibiki minaude auprès de Fujimaru ou par certains caractères très très clichés (aaah, le bon gros capitaine militaire américain ultra prétentieux), mais la machine se relance tranquillement et efficacement jusqu'à redécoller de façon tendue dans les dernières pages, nous promettant dès lors une dernière ligne droite qui devrait être très prenante.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9418
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bloody Monday

Message non lu par Koiwai » 16 févr. 2016, 11:49

Bloody Monday saison 2 7 :

A Karuizawa, les terroristes s'approchent doucement mais sûrement de la salle de réception où se trouvent Le Premier Ministre Kûjo, le président américain Adams et tous leurs convives. Les hommes de Peter Pan gagnent du terrain, abattant les menaces les unes après les autres sous la houlette du mercenaire Nikolaï Graznov. Et bientôt, les voici dans la salle, réussissant à prendre en otage toute l'assemblée sous la menace d'un virus que Fujimaru et les autres ne connaissent que trop bien : le Bloody-X. Déterminés à changer la face du monde pour d'obscures raisons, les terroristes sont prêts à tout pour dénicher ce qu'ils recherchent : la "Boîte de Pandore"... Ils ont désormais clairement l'avantage. Fujimaru, Kanô et les autres peuvent-ils encore seulement espérer contrer leurs plans ?

Comme prévu, après un sixième tome qui préparait bien le terrain, nous voici avec un septième et avant-dernier volume accentuant grandement la tension. Et même si les motivations de Peter Pan et des autres ennemis restent encore très floues (on sait désormais ce qu'ils recherchent, mais on ne sait pas totalement pourquoi), on se retrouve avec un résultat rendu très efficace par les différents plans sur lequel se jouent les choses. Pendant que Kanô retrouve sur sa route une vieille connaissance en la personne de Nikolaï, que l'équipe Sakaki progresse et que la menace du Bloody-X se répand de façon sanglante, Kirishima continue de mener les directives en se montrant prêt à commettre l'irréparable si la situation l'exige, et Fujimaru doit prendre soin de retrouver avant les terroriste la fameuse "Boîte de Pandore"... tout en tentant de démasquer le traître se cachant à leurs côtés et ainsi venger son père. Et comme si ça ne suffisait pas, en filigranes certaines énigmes perdurent quant à la présence d'une troisième force incarnée par les "jumelles" de Hibiki... et sans doute pas seulement elles.

De Falcon à Kirishima en passant par Kanô, Minami ou Otoya, chacun trouve un rôle à jouer. Le rythme et la tension sont bien là, les auteurs jouent bien la carte des rebondissements (notamment autour de certaines "morts" même si c'est prévisible), pas mal d'énigmes persistent encore et restent assez bien entretenues... Vu tout ce qu'il reste à développer, on se demande un peu comment cet acte pourra s'achever dans le prochain volume, mais en attendant une chose est sûre : on n'a pas le temps de s'ennuyer !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9418
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bloody Monday

Message non lu par Koiwai » 16 févr. 2016, 11:49

Bloody Monday saison 2 8 :

Nos héros connaissent désormais l'objectif des terroristes emmenés par Peter Pan : récupérer la "boîte de Pandore", l'appareil contrôlant le lancement de tous les missiles nucléaires américains. Il leur faut désormais trouver la trace de l'objet avant l'ennemi, et ça tombe bien puisque le subterfuge de la fin du tome précédent leur permet de reprendre le dessus sur les terroristes présents dans la salle de réception. Mais ils n'ont guère le temps de se reposer sur leurs lauriers : la menace est toujours là, d'autant qu'une terroriste et parvenue à s'échapper en emportant le président américain Adams... et il ne s'agit là que du point de départ de rebondissements toujours plus inquiétants !

Le précédent volume laissait un très bonne impression pour son rythme intense et ses multiples rebondissements. En comparaison, cet huitième et dernier volume de la saison 2 de Bloody Monday est à couper le souffle, tant les choses s'enchainent à un rythme fou et les menaces s'intensifient au-dessus du Japon et du monde. On n'a littéralement pas le temps de se reposer face à une déferlante d'événements bien gérés, et si certains, comme l'identité de l'espion, ne sont absolument pas surprenants, d'autres s'avèrent amplement plus marquants de par la soudaineté avec laquelle ils surviennent.
Le suspense sur l'avenir du Japon est présent jusque dans les dernières pages, et ce sont d'ailleurs ces quelques dernières dizaines de pages qui bluffent le plus en enchainant retours de personnages attendus ou imprévisibles, et coups de théâtre sur le sort d'un protagoniste et, surtout, sur l'identité de la personne qui tire les ficelles depuis le début de la saga... Sur ce dernier point, il y aura énormément d'explication à détailler... mais ce sera probablement pour plus tard ! En effet, là où la première saison de Bloody Monday possédait une conclusion pouvant se suffire à elle-même, ce n'est absolument pas le cas pour cette seconde saison qui appelle forcément la troisième, tant rien n'est conclu . les auteurs nous laissent en plan sur des révélations folles qui donnent forcément envie de lire la troisième et dernière saison.

En attendant, mission réussie pour ce huitième opus. Globalement plus inégale que la saison 1, la saison 2 de Bloody Monday s'offre pourtant un final en apothéose, qui en fait peut-être le volume le plus percutant de la saga à ce jour. Il ne reste désormais plus qu'à attendre sagement l'arrivée de la saison 3, en espérant qu'elle répondra à tout !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9418
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Bloody Monday

Message non lu par Koiwai » 19 févr. 2016, 18:46

Bloody Monday - Last Season 1 :

L'affaire de la Boîte de Pandore, qui occupait la saison 2 de Bloody Monday, s'est terminée dans le chaos, et si Peter Pan a pu être abattu par les vengeresses Maya et Blanche-Neige, les dégâts collatéraux ont été nombreux, à commencer par la mort du président américain. Mais, surtout, Ryô Ryumon et Kôji Megumi laissaient leurs lecteurs en plein suspense autour du sort de Hibiki, du retour de "J" et de la révélation sur l'identité du "Conteur"...
Depuis cette fin de saison qui laissait le lecteur abasourdi et dans le flou le plus total, un an s'est écoulé. La vie reprend peu à peu son cours : Haruka et Otoya se rapprochent, du côté du Third-I chacun poursuit des fonction et Kusunoki n'a toujours d'yeux que pour Minami... mais dans tout ça, il y a un grand absent : Fujimaru, qui, depuis un an, a disparu sans laisser de traces, confiant simplement sa petite soeur à son ami d'enfance.
A présent, le Japon, sous la houlette du 1er Ministre Kujo, a remonté la pente à une vitesse prodigieuse, si bien que le pays a l'honneur d'accueillir à Tôkyô un sommet réunissant les 12 plus importants chefs d'Etat et leurs familles. Le Third-I, entre autres, fait partie de la surveillance de cette grande réunion se tenant dans la nouvelle Tour de Tôkyô. A priori, la surveillance est suffisante pour assurer la protection de tout ce beau monde. Pourtant, la stupeur est totale quand des terroristes parviennent à s'infiltrer dans la tour et à prendre l'assistance ne otage. A la tête des opérations, Kirishima et les autres finissent par découvrir un jeune homme qu'ils ne connaissent que trop bien...

Bloody Monday reprend du service pour sa troisième et dernière saison, avec un premier tome qui ne perd rien du rythme soutenu qui a fait le succès de la saga, mais qui sert surtout à reposer les bases un an plus tard. Et certaines chose sont bien changé, à commencer par le rôle d'un Falcon que l'on retrouve à contre-courant. Un événement qui, très vite dans le tome, se devine et ne surprend donc aucunement quand la révélation arrive, et une question de plus qui s'ajoute à celles amenées par la fin de la saison 2 : comment Falcon en est-il arrivé là ?

Concrètement, la majeure partie du tome sert à replacer les choses par le biais de l'infiltration des terroristes, et même si des réponses à certaines énigmes arrivent rapidement sans jouer la surprise (en tête, ce qu'est devenue Hibiki), il faut bel et bien attendre la dernière partie du volume et la concrétisation de la prise d'otages pour voir les choses ses préciser beaucoup plus autour de l'objectif et des plans du "Conteur", du rôle de Fujimaru, de celui de "J"... et cela s'annonce diablement palpitant. Toutefois, on espère réellement qu'au fil des trois petits volumes qui suivront, les auteurs parviendront à relier comme il se doit toutes les embouchures ouvertes par les deux premières saisons...

En dehors de ça, le trait de Kôji Megumi reste dans la lignée des deux premières saisons en visant l'efficacité. Par contre, il est étrange que certains personnages réapparaissant après trois ans d'absence n'aient pas connu d'évolutions physiques marquées...

Côté édition, Pika livre un travail correct, avec un papier dans la bonne moyenne de l'éditeur, une traduction claire... On regrette simplement quelques textes légèrement coupés sur le bord des pages.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre