Gurren Lagann

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1629
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Gurren Lagann

Message non lu par Takato » 27 juil. 2011, 11:33

Gurren Lagann

Image
Fiche MN de la série


Avec un certain retard, je poste la fiche de la série...

Gurren Lagann #4

Un grand drame vient de frapper le gang des Gurren : Kamina a trouvé la mort lors d'une bataille. Totalement désemparé, Simon fonce tête baissée lors des nouvelles batailles et en vient à perdre le controle de Lagann. En chutant dans un ravin, Simon tombe nez à nez avec une caisse contenant une jeune fille, Nia...

La série prend un nouveau tournant avec ce volume puisque le personnage le plus charismatique de la série a tiré sa révérence. Le point positif dans cette disparition, et nous le verrons notamment en fin de volume, sera de mettre le jeune Simon en avant afin que ce dernier marche sur les traces de son “grand-frère” et gagne d'avantage en assurance.
Mais ce volume fait apparaître le personnage le plus insuportable de la série en la personne de Nia. Ici, le cliché de la jeune fille belle, innocente, un peu naïve et dépassée par les évènements est poussé à son paroxysme, d'autant plus que la vérité quant à son identité est amenée de manière bien maladroite et très peu surprenante en comparaison avec la série animée.
Le reste du volume met sur les devants de la scène deux autres des quatre généraux du roi spirale. Ces derniers, plus imposants que les homme bête et au design particulièrement réussi, vont causer bien du tort à nos héros.

On remarque qu'en comparaison de l'anime, cette adaptation manga met en avant le côté ecchi du titre. Ainsi, l'illustration couleur de début de tome représente Yoko avec soutient-gorge presque entièrement dévêtu (avis aux amateurs !), et certaines illustrations d'entre-chapitres mettent aussi en avant nos charmantes héroïnes. Malheureusement, ce petit point qui ravira les hommes ne rattrape pas la mise en scène des séquences de bataille. Car à ce niveau là, l'auteur a un sérieux problème tant les scènes d'actions sont vraiment illisibles, il est extrêmement difficile (pour ne pas dire impossible) de comprendre ce qu'il s'y déroule ! Heureusement que le style graphique de l'auteur est vraiment fidèle à celui de l'anime, ça rattrape un peu le tout.
Image
Image

Avatar du membre
Takato
Tueur à gages
Messages : 1629
Enregistré le : 17 janv. 2009, 13:19

Re: Gurren Lagann

Message non lu par Takato » 27 août 2011, 12:37

Gurren Lagann #5

Parmi les quatre Dieux du ciel, il ne reste que Guame. Le gang des Gurren profite ainsi d'un peu de repos sur le bord de plage mais sans s'en rendre compte, ils viennent de tomber dans un nouveau piège...

Ce tome marque sans doute la dernière ligne droite avant le combat final de la première partie de Gurren Lagann. On avait vu durant les premiers volumes que l'auteur aimait changer un peu le cours des évènements et ne pas faire de son titre une bête adaptation de la série anime. Aussi, ce tome raconte une histoire totalement inédite à l'anime, et il faut dire que l'auteur s'en sort à merveille !

Le gang des Gurren est donc capturé par Streia, une autre fille abandonnée il y a bien longtemps par le Roi Spiral et qui a pour but d'envoyer de jeunes demoiselles à sa Majesté. Aussi, elle souhaite faire de Nia son successeur. Ce chapitre est donc une sorte de remake de l'épisode des bains de la série original mais ici, les évènements abordent des points bien plus intéressant, concernant directement l'intrigue de la série. Le personnage de Streia est ainsi intéressant à découvrir de par son statut de fille du Roi même si nous la voyons peu de temps au final. Si sa fin est prévisible et ses derniers mots un peu clichés, elle apporte une nouvelle touche d'émotion à cette série qui, barrée au départ, devient de plus en plus tragique. Aussi, l'auteur s'offre le luxe d'apporter quelques révélations sur le grand-père accompagnant Nia, au rôle très secondaire dans l'anime mais dont l'identité est révélée ici. On espère que l'auteur continuera dans cette voie là, car c'est indéniablement un personnage qui aurait mérité d'être approfondi tant il sert de lien entre Nia et l'univers du Roi Spiral.

La dernière histoire de ce cinquième tome est elle aussi inédite et consacrée à Kitan et sa sœur Kiyaru. Si l'histoire ne fait pas avancer l'intrigue, elle fait office de calme avant la tempête, étant donné l'importante bataille à venir. De plus, les dernières pages du tome permettent d'entrevoir quelques révélations dés le volume suivant, des révélations que l'ont sait extrêmement importantes quand on a vu la série animée ! Mais pour se délecter de celles-ci, il faudra attendre deux mois supplémentaire pour le sixième qui, a la vue des couvertures à venir, marquera la fin du premier arc du manga...
Image
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1684
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Gurren Lagann

Message non lu par Raimaru » 06 janv. 2012, 22:01

Je suis arrivé au tome 6. Le bilan est relativement mitigé.

Déjà plus ça va, moins je comprends les scènes d'action. Ou alors, par lassitude, je ne cherche plus à les comprendre :roll:
Reste que Mori tente de changer quelques éléments par rapport par rapport à l'animé. Même si c'est timide pour l'instant par rapport à l'intrigue d'origine, c'est ce que j'attendais. Il a tout d'abord accéléré une séquence en incluant deux combats en un. Je ne sais pas ce qu'en pensent ceux qui n'ont pas vu l'animé, mais j'ai trouvé ça affreusement précipité, à croire qu'il devait conclure la première partie du manga en 6 tomes pile, et donc raccourcir ici s'il voulait rallonger plus tard. Il a justement développé une partie de l'animé par la suite (la séquence du village des filles), en ajoutant un personnage et en détaillant mieux donc les activités et les faits de Lord Genome. Le problème, c'est que dans ce passage, c'est Guame le vilain, et la "sagesse"... ou plutôt la raison due à l'expérience, qu'il montrait dans l'animé, elle est totalement absente. C'est juste un salaud assez malin. Sinon, la séquence est pas mal conceptuellement, mais manque de panache, comme tout le manga. Je pense que si elle avait été présente dans l'animé, elle aurait été plus accrocheuse.

Par ailleurs, ils développent par moment d'autres personnages, mais on voit de suite qu'il s'est appuyé sur la suite de la série. Il met surtout l'accent sur le Papy Coco. Mais si il y a bien un personnage qu'il ne fallait pas développer d'après moi, c'est celui-là :lol:
Papy Coco, c'était juste la roue de secours des scénaristes de l'animé pour justifier facilement certaines choses. L'explication qu'ils ont donnée sur sa présence m'a convaincue, mais j'ai quand même l'impression que le perso a été fait à l'arrache. Du coup, vas-y pour développer un truc comme ça dans une adaptation manga...

Enfin bref, j'en suis venu à la conclusion que le réel intérêt d'une adaptation, c'est de prendre beaucoup plus de libertés que ça pour capter les fans, parce que là, c'est juste la même chose en moins bien. J'espère que Mori va prendre plus de risques, ou du moins qu'on va le lui laisser en prendre plus, dans la seconde partie du manga. Ca va être dur de me convaincre tellement je l'adore d'ailleurs :mrgreen:

Au passage, je trouve les Yonkoma entre les chapitres assez lourds, et j'en ai pas compris deux ou trois vers la fin :arrow:
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9491
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Gurren Lagann

Message non lu par Koiwai » 18 févr. 2016, 10:54

Tome 10 :

Deux ans et demi plus tard, le voici enfin...

Un bon pavé de 250 pages qui se lit vite et bien ! Les scènes d'action restent un peu bordéliques mais le graphisme pète bien par moments, l'ambiance est là et toute cette dernière ligne droite est bien épique et tragique, pas autant que l'anime mais c'est du bon taff, au point que j'ai eu les musiques de l'anime en tête en le lisant et que la fin m'a refait verser une larme.

Le manga a beau avoir eu quelques coups de moins bien, Kotaro Mori a clairement su y retranscrire l'ambiance de l'anime. Et même si ça n'atteint pas la quasi-perfection de l'anime (était-ce seulement possible), on tient là une très bonne adaptation. Les bonnes adaptations d'animes en manga sont rares, donc profitons-en bien !

A part ça, j'apprécie le bon travail de Glénat sur les choix de police pour les textes, que ce soit dans les bulles ou du côté des onomatopées. Petit bémol par contre pour la qualité d'impression pas toujours top, avec des gros moirages par moments.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre