Shi Ki

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Shi Ki

Message non lu par Wang Tianjun » 25 mars 2010, 22:21

"Cet été là... il y eut une succession de morts mystérieuses au village."
Image

Shi Ki
Fiche technique
  • Dessin : Ryu Fujisaki (Hoshin, L'Investiture des Dieux)
  • Scénario : Fuyumi Ono (Les Douze Royaumes)
  • VO : Edité chez Shueisha, 6 tomes (en cours)
  • VF : Edité chez Kaze Manga, 1 tome (en cours)
  • Fiche technique complère sur Manga-News
Sotoba, un village bien trop calme...
Megumi Shimizu est une jeune fille de 15 ans en pleine crise d'adolescence. Megumi n'aspire qu'à une seule chose, quitter son village natal cerné par les montagnes du nom de Sotoba. Megumi en a plus qu'assez de sa campagne où rien ne se passe, et où la seule attraction est ce château de style occidental sur les hauteurs de la vie. Megumi rêve d'une vie citadine, dans une grande ville, et s'approche de ceux qui en viennent, comme Natsuno Yuki, garçon qu'elle épie en secret, ou comme les Kirishiki, famille étrange qui vient d'emménager dans le fameux chateau. Megumi n'a alors plus qu'une envie : se rapprocher de ces citadins, ignore ses amis, les habitants du village et les derniers évènements qui le bousculent, comme cette série de décès étranges.Megumi ne sait pourtant pas encore qu'à son tour, elle va mourir...

La rencontre de deux auteurs de talent
Qu'il est bon de retrouver Ryu Fujisaki en France ! Après Hoshin, L'Investiture des Dieux, adaptation du roman antique chinois éponyme (et disponible en 23 tomes chez Glénat), l'auteur a essuyé quelques revers avec des séries originales au Japon. Il revient alors à ce qu'il sait faire de mieux, en reprenant une histoire existante pour l'inclure dans son univers si particulier. Et quelle histoire ! Shi Ki est à l'origine un roman de Fuyumi Ono, surtout connue par les fans de fantasy avec Les Douze Royaumes, et réalisant le scénario de cette version. Pour ce titre, la romancière s'est inspiré d'un autre classique de la littérature fantastique : Salem, de Stephen King. Ainsi, Fujisaki se lance ici dans un registre complètement différent, tout en conservant son style si particulier.

Une narration prenante, une ambiance malsaine et envoutante
Tout d'abord, on retrouve une de ses particularités : la multiplication des personnages ! En effet, le récit nous amène très rapidement à la rencontre des habitants de Sotoba, en les présentant sous forme de "dossiers" lors de leur première apparition. L'auteur sait leur apporter une grande diversité, autant dans leur design que dans leur caractère. On note d'ailleurs une certaine extravagance dans les personnages venant de la ville (la famille Kirishiki) ou en rêvant (Megumi). Si le village est d'apparence très calme, on ressent immédiatement un certaine gêne, au-delà de l'intrigue principale. En effet, tout le monde se connait, et les rumeurs peuvent rapidement circuler.. Sotoba n'est donc tranquille qu'en apparence, et l'insouciance qu'il manifeste risque d'être profondément perturbée par la tempête qui va le secouer...

En effet, Shi Ki se repose surtout sur une intrigue solide, se basant sur des décès étranges, des personnages qui en savent plus qu'ils ne le laissent penser,... faisant ainsi monter un suspens de tous les instants. Le tout, porté par une narration à trois voix en parallèle : on suit tout d'abord Natsuno Yuki, lycéen dont la famille a déménagé à Sotoba et qui cherche à en repartir au plus vite. Traqué par Megumi, il ne peut pourtant pas trouver le repos après sa mort. Toshio Ozaki, quant à lui, est le directeur de la clinique du village, et sera amené à étudier les victimes du fléau qui se répand peu à peu dans la ville, en rageant de son incapacité à trouver la solution. Enfin, Seishin Muroi, héritier du temple, offre un regard plus détaché sur ces évènements. Cet enchevêtrement, un peu déroutant au départ et qui met du temps à se mettre en place, permet finalement de dessiner une trame très profonde et passionnante, en multipliant les mystères et en disséminant des indices au fur et à mesure, dans un huit-clos limité aux frontières de Sotoba.

Graphisme et Adaptation
L'ambiance de la série se veut alors particulièrement sombre et dérangeante, provoquant un malaise permanent, même dans les passages les plus calmes. Ce malaise est totalement sublimé par le travail graphique de Fujisaki. Ses personnages sont encore plus anguleux et filiformes que dans Hoshin, apportant un certain aspect cadavérique. Inégal, son trait peut parfois être très sommaire, épuré au maximum, ou au contraire très appuyé dans les passages les plus durs. Grand amateur de trames et d'effets numériques variés, le mangaka les dissémine ici de manière recherchée, sans aller au-delà du nécessaire, pour mettre en évidence certaines expressions. Il résulte de tout cela un mélange très spécial, inattendu, qui a de quoi surprendre même les habitués, et qui divisera sans doute l'opinion. Qu'importe, Fujisaki s'assume pleinement et on ne lui demande que ça !

Shi Ki est un des fers de lance du label Shonen Up! lancé par le jeune éditeur Kaze, qui offre ici une édition d'une très bonne qualité au niveau de l'encrage, même si on aurait pu souhaiter un papier un peu moins fin et un support un peu plus grand, à l'instar de Black Lagoon. L'édition se rattrape néanmoins en fournissant néanmoins un poster dépliable en début de volume. La traduction est efficace et les références sont fournies dans un index succinct, mais qui ne surcharge pas le reste du volume.

En conclusion :
Au final, si ce premier tome offre surtout une mise en place de l'intrigue un peu lente, cette dernière sait néanmoins être très prometteuse, et l'histoire nous emporte très vite par son ambiance angoissante et mystérieuse à souhait, apportant son lot de secrets, de suspense et de frustrations. La plus évidente étant surement de ne pas avoir en main immédiatement le second volume, alors qu'il a connu une sortie simultanée avec le premier au Japon. Patience !
Image
et au passage, ruez-vous sur Hoshin, L'Investiture des Dieux !!! :twisted:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9811
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Shi Ki

Message non lu par Koiwai » 26 mars 2010, 03:25

Tout est dit ! Premier tome vraiment prenant et intriguant, qui met en place une bonne intrigue signée Fuyumi Ono (♥) destinée à nous conduire sur de multiples énigmes, du mystère entourant les nouveaux venus dans le village jusqu'aux interrogations que l'on pourrait émettre sur des villageois pas si nets que ça... Le tout servi par le style facilement reconnaissable de Fujisaki. L'ambiance dérangeante, mystérieuse et malsaine est vraiment réussie. Je suis conquis dès le premier volume !
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Shi Ki

Message non lu par Raimaru » 26 mars 2010, 19:54

Le 1

Ouf ! Depuis le temps que les rares fan de Fujisaki français attendaient un évènement pareil, on peut dire qu'il n'est pas passé inaperçu !

Pour ce qui est de l'histoire, c'est un scénario d'horreur bien mené. On commence par nous présenter les décès, les causes de ces décès étant floues, et on y apporte des éléments de stress. En cela, Fujisaki maîtrise le découpage narrative de ces planches. Néanmoins, la multitude de ces personnages et de ces décès rend la lecture lourde, car il faut sans cesse se reporter aux pages précédentes pour savoir si untel ou untel a déjà été vu dans l'histoire. Sans oublier qu'un personnage décédé porte le même nom de famille qu'un protagoniste important et ne semble pourtant n'avoir aucun lien avec cette famille ! Bref, un peu lourd, mais nécessaire.

Le dessin est le plus notable selon moi. Bon, le style du design est appréciable ou pas selon les goûts. Maintenant, je ne peux pas laisser dire que les visages sont ratés, ou les traits horribles. C'est un style, pas un défaut. C''était déjà valable pour Hôshin et les pieds gigantesques des personnages. Ensuite, je trouve que Fujiasaki nous offre un beau contraste noir/blanc, et un beau jeu d'ombre, qui colle bien avec l'ambiance. Sinon, il nous sert un gris glauque lors de scènes nocturnes, toujours bénéfique au rendu. Ensuite, je noterais de beaux effets de mise en page, comme lorsque :

[spoiler]Toshio Ozaki sait que Nao est condamnée et qu'il ne soit pas le dire à son mari. Sur le haut de la page, on voit son visage confiant et souriant, preuve de bon augure quant à son rétablissement, et en bas de la page,on voit le bas de son corps, avec le point serré, preuve qu'il ne peut rien faire. Un dégradé qui prouve la maîtrise du dessinateur ![/spoiler]

En ce qui concerne l'édition, c'est mon premier Kazé Manga, et je trouve le bouquin de qualité et agréable à manipuler, mais le format est plutôt petit par rapport au prix...

Bref, en tant que fan de Hôshin, je suis satisfait du démarrage de la série, on y trouve bien la patte Fujisaki, dans le design, la narration et la mise en scène, sans poir autant desservir le scénario de base.
Image

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Shi Ki

Message non lu par Wang Tianjun » 10 juin 2010, 21:59

Shi Ki 2

Les morts continuent de se multiplier dans le petit village jusque là sans histoires de Sotoba. A quoi est dû cette succession d'anémies fatales, qui touche indépendamment vieux et jeunes, riches et pauvres ? Le bonze Muroï cherche à retrouver le lien qui unit toutes les victimes entre elles pour trouver une solution. Le docteur Ozaki, quant à lui, examine les possibles causes médicales et commence à avertir le personnel de l'hôpital de la possibilité d'épidémie...

Le mystère le plus entier continue de planer sur cette sordide affaire. Et Ryu Fujisaki ne semble pas se décider à fournir quelques indices ! Plutôt que de dévoiler quelques pistes sur les énigmes du récit, ce second volume semble se concentrer sur le point de vue des habitants du villages. Les diverses familles appréhendent le malheur avec plus ou moins de recul, certaines ne se sentant pas concernées jusqu'à ce que le pire arrive. La thématique de la mort et du deuil surplombent ce volume, au dépit de l'avancement de l'intrigue.

Cependant, les choses évoluent d'avantage lorsque la caméra revient vers Natsuno Yûki, qui se sent toujours épié par Megumi... alors que cette dernière est bel et bien morte ! La présence de la jeune défunte se fait sentir, dans des passages entre cauchemar et réalité. Une réalité qui finit par atteindre finalement notre héros, lorsque son entourage proche est finalement atteint par le fléau. Un sentiment de révolte naîtra-t-il dans son cœur ?

Au final, ce nouveau tome de Shi Ki est frustrant par la lenteur de son avancée, mais permet de créer une tension toujours palpable, et qui, lors de certains soubresauts, finit même par glacer le sang. Le style de Fujisaki à l'époque de Hôshin est ici totalement méconnaissable, et on regrette souvent que ce graphisme atypique ne dispose pas de suffisamment de place. Les bandes blanches en haut et en bas de chaque page montrent que le support n'était pas forcément adapté au format des pages. Mais il faudra faire avec ! A présent, on espère surtout que les choses finissent réellement par bouger, ce qui semble promis sur la dernière page du volume... et l'attente risque d'être une nouvelle fois insupportable.
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9811
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Shi Ki

Message non lu par Koiwai » 12 juin 2010, 00:24

Un deuxième volume qui continue d'enchaîner les morts et les réactions qui s'en suivent, réactions plus ou moins vives.

[spoiler]J'ai été assez touché par la mort du meilleur ami de Natsuno[/spoiler]

A part ça, pas grand chose à noter: malgré les réapparitions de plus en plus vives de certains morts, pas le moindre indice en vue, et la narration ne tente jamais le moindre effet de surprise. Pour l'instant, Shi Ki reste encore dans le manga d'ambiance, et malgré la lenteur, cela reste encore plaisant, mais encore un ou deux volumes du même accabit, et attention à l'overdose...

J'attends plus de la suite.

Et sinon, j'ai bien aimé la toute fin du tome, ce perso est terriblement antipathique :twisted:
Image

cyrtak
Messages : 9
Enregistré le : 18 juin 2010, 11:06

Re: Shi Ki

Message non lu par cyrtak » 18 juin 2010, 16:47

AAAAh j'ai pas pu lire le 2 encore, mais le 1 m'avait bien plu, j'ai jamais trop lu de mangas un poil horrifiques comme celui-ci là mais ça passait bien je dois dire^^!

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Shi Ki

Message non lu par shun » 15 juil. 2010, 20:27

Shiki tome 1-2

manga très spécial, on ne peut pas lui reprocher d'être banal, tout y est différent, graphiquement c'est très spécial tout en étant beau, pour ce qui est de l'histoire ça avance doucement, il se passe beaucoup de chose mais le lecteur reste dans l'inconnu.
dans le tome 2 on vois d'ou le mal vient, mais on suis l'histoire comme si on était natsuno, soit dans l'incertitude.

oeuvre original, beau dessins, titre intéressant, mais j'accroche pas.
l'atmosphère se veux terrifiante et noir mais je ne la ressent pas ( sauf quand natsuno se sent surveillé ) et les morts se succède sans grande tristesse ( sauf pour 2 perso ).

malgré tout je recommande au amateurs de testé, car le ressenti est différent pour chacun et on a affaire ici a un titre de qualité.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
baldoud
Messages : 6
Enregistré le : 28 juil. 2010, 15:02

Re: Shi Ki

Message non lu par baldoud » 29 juil. 2010, 16:26

J'ai aussi trouvé que ça fait pas si horreur que ça veut l'être, à part effectivement quelques moments, mais ça reste réduit pour l'instant. Sinon ça a le mérite d'être original malgré tout, et l'avancement de l'histoire dans le 2 m'a bien donné envie de lire la suite, je me demande bien quand les morts vont s'arrêter..?( ou alors tout le monde meurt, et paf!^^)

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9811
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Shi Ki

Message non lu par Koiwai » 14 sept. 2010, 20:51

Tome 3: Boudiou de boudiou ! *________*

Le docteur Toshio Ozaki continue à chercher, en compagnie du bonze, l'origine de l'étrange maladie qui frappe les habitants.
De son côté, Natsuno, qui continue de voir réapparaître Megumi devant lui la nuit, se met dans la tête une hypothèse qu'il ne peut vérifier que d'une seule manière: en allant vérifier si la demoiselle est bel et bien dans son cercueil, six pieds sous terre. Et c'est ainsi que les ombres de Natsuno, Kaori et Akira s'engouffrent dans la nuit, pelles à la main...

Grosses sensations dans ce tome ! Puisque nous sommes invités à suivre en parallèle Toshio et Natsuno, qui, chacun de leur côté, découvrent petit à petit les origines du mal qui s'abat sur le village. Des révélations qui n'ont rien de surprenantes tant on pouvait deviner quelque chose de ce genre.
Et pourtant, le récit est captivant. Grâce à quoi ? Tout simplement au talent de Fujisaki, qui se confirme pleinement dans ce tome, qui se sublime, même. On ne dira pas que le tout est terrifiant, c'est à peine s'il est horrifique, du moins à mon goût. Je dirais plutôt que Shi Ki est macabre, morbide. Infiniment morbide. Et le mangaka met tout en oeuvre pour rendre son titre ainsi. Le moindre petit détail semble pensé exprès pour ça, des apparitions dans la nuit au cercueil mal refermé de Megumi, en passant par le cadeau de Kaori retrouvé dans l'herbe, et bien entendu, le physique particulier de certains personnages (Sunako, où sont tes yeux ? XD) ... J'ai été happé par la lecture, d'autant plus que l'auteur y accumule à nouveau quelques morts et fait apparaître de nouveaux protagonistes barrés et intéressants (la mère et l'épouse de Toshio ont l'air d'être de sacrés phénomènes ^^).

Le climax de fin est saisissant et annonce le début des choses sérieuses. Je veux la suite ! Trois mois, c'est trop long ! :shock:
Image

Coco Felken
Messages : 92
Enregistré le : 31 août 2010, 13:07

Re: Shi Ki

Message non lu par Coco Felken » 14 sept. 2010, 21:04

Rrrrhhhaaaa le chanceux... :evil: J'avais beaucoup apprécié l'ambiance des 2 premiers volumes et là, j'ai fortement envie de lire ce troisième tome. Et va falloir que j'attende jeudi ou vendredi. :cry: En tout cas, ça donne fortement envie.

EDIT : tiens, j'ai dit 2 fois "fortement envie"... C'est que ça doit être vrai. :oops: :lol:

Répondre