Zatchbell

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Votre avis sur Zatchbell?

Excellent
7
24%
Trés bon
9
31%
Bien mais pas top
5
17%
Mauvais
5
17%
Minable
3
10%
 
Nombre total de votes : 29

Ixnay
Messages : 113
Enregistré le : 14 mai 2008, 07:45

Re: Zatchbell

Message non lu par Ixnay » 12 juin 2010, 19:22

Le design de Clear ne m'a pas autant choqué, personnellement. C'est vrai qu'il se paye un marcel ridicule, mais c'est pas un drame non plus. Ce choix a sans doute été fait pour accentuer ce côté maigrichon.
Il est vrai aussi qu'il est beaucoup trop puissant par rapport aux autres, mais il prétend lui-même être un démon "né pour tuer tous les autres", donc en fait, pourquoi pas... En plus, malgré ça, il est quand même mis en difficulté, même s'il aura fallu pour cela qu'ils soient un bon paquet en face.
J'ai trouvé le tome bien meilleur que les quelques derniers, et rien de tout ceci ne m'a sauté au visage ni paru important. Le final semble s'annoncer sous les meilleurs auspices, et c'est tant mieux.

Monkey D
Messages : 39
Enregistré le : 18 oct. 2008, 16:12

Re: Zatchbell

Message non lu par Monkey D » 14 juin 2010, 11:23

Sorrow a écrit :Je pense simplement que si un démon avait fait montre d'entrée d'une telle puissance écrasante, les autres se seraient alliés pour le renverser, et il aurait pu succomber sous le nombre. Comme ça été le cas pour les démons millénaires et Faudo. Et puis, rien ne dit qu'il ait facilement trouvé son partenaire (un enfant en bas âge tout de même !), ou que les formules soient facilement apparues,... Il y a tellement d'éléments qui pourraient justifier ce retard quand on connaît les règles de l'apparition des formules et autres qu'au final, il n'y a rien de vraiment gênant.

Je rejoins ce que tu dis, déjà au début de l'histoire je doute que Vino était déjà en âge de parler...Donc ça retarde de quelques mois, ensuite je ne sais pas si il a toute suite rencontrer Gôm et aussi fort soit il, je doute que Clear Note puisse trouver tous les démons juste en claquant des doigts.
Et enfin, il connaissait le privilège du roi, donc il avait tout intérêt à rester calme jusqu'à ce qu'ils soient plus que 10. Parce que comme tu dis, si les démons avaient eu vent d'un adversaire aussi fort (et surtout avec de telles ambitions), ils se seraient surement unis contre lui...Or aussi fort soit Clear Note, face à Ashron, Elzador, Bari, Brago et Zeon réunis je suis pas sur de donner Clear Note vainqueur.

D'ailleurs on a bien vu dans ce tome, malgré une grande différence de force, je n'ai pas eu le sentiment, contrairement à d'autre séries, qu'il s'agissait d'un cas désespéré. A juste 3 ils ont bien réussi à se défendre et à gravement le blesser le Clear.

Pour le look, côté tenu vestimentaire surement qu'il est un peu ridicule je sais pas je suis pas très calé en mode ^^;;...Mais pour ce qui est de son apparence, comme cela a été dit le décalage entre sa force ses ambitions et son allure de bishonen e lui donne paradoxalement un air vraiment terrifiant...
D'ailleurs, Mir le dit bien : "il a les yeux du diable", et je pense que Raiku à voulu jouer à fond cette carte là. Clear Note à une apparence angélique, tout beau et tout, tout comme Lucifer(enfin en tout cas il me semble) lorsqu'il était un archange.

Pour l'entrainement, ça aurait pu être quelque chose de rébarbatif, mais c'était sans compter sur l'identité du coach qui rend tout ça intéressant ^^.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Zatchbell

Message non lu par Erkael » 14 juin 2010, 13:14

Vous me faites rire à trouver des excuses pour l'auteur, pour justifier un abus. La gamin était trop petit, il s'est fait discret, il arrivait pas à trouver les démons, il est resté coincé aux toilettes...vous extrapolez pour justifier une surenchère.

Et pour info c'est normal qu'un ange ait une apparence angélique, Lucifer ou les autres :mrgreen:
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Zatchbell

Message non lu par Sorrow » 14 juin 2010, 14:35

Toute interprétation d'une oeuvre relève en quelque sorte d'une extrapolation. À moins que l'auteur ne justifie son choix ouvertement, le lecteur est libre de voir les choses comme il le souhaite, à partir de sa connaissance de l'oeuvre et son rapport à elle. L'apparition de Clear n'a rien d'une surenchère comme peuvent l'être les montées de puissance fulgurante et abusée à la Bleach ou à la Naruto, et le combat a bien failli se régler à la première confrontation. L'impression de pouvoir immense de Clear provient du fait que son pouvoir est basé sur la désintégration, mais dans les faits, il reste vulnérable et parfaitement "battable". Plus que son pouvoir, c'est son projet qui lui donne cette aura d'être surpuissant.
Libre à toi de voir cela comme un abus, mais il y a une certaine logique derrière malgré tout, et rien ne vient bouleverser les bases bien assisses depuis le début de la série. Contrairement à Dragon Ball par exemple, où les super-saiyen fleurissent à la pelle après le combat contre Freezer, alors qu'il n'est supposé n'y en avoir qu'un...
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
crackmaniak
Messages : 11
Enregistré le : 13 sept. 2009, 08:08
Localisation : chez moi

Re: Zatchbell

Message non lu par crackmaniak » 31 juil. 2010, 17:40

Je suis du même avis d'Ixnay. Effectivement tous ce que tu dis est vrai Erkael, mais cela ne mettaient même pas venu à l'esprit et à la fin de ce volume je n'ai retenu principalement qu'une profonde excitation (exacerbée par le temps d'attente avant le prochain tome).
Pour moi Raiku a de nouveau su jouer avec les ficelles du genre de manière astucieuse, afin de créer de grands moments d'émotions.
[spoiler]La preuve principale étant le sacrifice de Ashuron[/spoiler]
Effectivement la surenchère est assez agaçante, mais comme l'a dit Ixnay: Clear est mis en difficulté grâce au travail d'équipe. En plus je trouve ce combat vraiment bien mené, malgré à nouveau quelques soucis de lisibilités.
Enfin cette surenchère me rappelle le combat de Ryo contre Zeon qui était là aussi assez déroutant, et qui pour le coup m'avait plus gêné. :shock:
Après Zatch est ma série favorite donc il m'est difficile d'être un minimum objectif :oops: .
Même si il n'est exempte de défauts, ce volume aiguise ma curiosité, et promet une suite prenante, surtout que Kanchome semble être mit en avant dans le prochain tome :D

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Zatchbell

Message non lu par Sorrow » 04 nov. 2010, 21:54

Tome 31


*** Contient du spoil, méfiance donc ***

Dans toute série aussi longue, il y a toujours des tomes qui sont correctes, des très bons, des moins bons, ainsi que des tomes d'exception. Zatch Bell, étant une excellente série, passe régulièrement d'excellents à bons. Mais il recèle aussi une part non négligeable de tomes d'exception. Et c'est bien le cas de ce tome 31.
Pourtant, cela aurait pu être plus ou moins ennuyeux. Tout le monde s'entraîne avant d'aller combattre le boss final qui menace la survie du monde entier (qui nous rappelle grandement l'attente avant le combat final contre Cell dans Dragon ball), l'auteur aurait donc pu se contenter de quelques épisodes de vie quotidienne un peu en décalage de l'ambiance, et quelques scènes d'entraînement. Mais rien de tout ça.
La fin approche, et Raiku est bien décidé à faire disparaître ses personnages avec éclat. Et celui à l'honneur, et bien n'est personne d'autre que Kanchome.
Depuis le début, on nous les présente, lui et Folgore comme des bouffons, qui ne doivent leur survie qu'à la chance et à la présence d'alliés bien plus puissants qu'eux. Toujours un peu à pleurnicher, ou à se mettre dans des situations pas possibles, ils faisaient un peu office de boulets. Impression atténuée par le fait qu'ils sont quand même infiniment sympathiques et ont un rôle bien utile pour désamorcer un peu les situations trop tendues de temps à autre.
Mais dans ce volume, on en vient à oublier tout ce qu'on croyait savoir d'eux, à les voir sous un nouveau jour, et on s'aperçoit qu'ils furent des personnages indispensables au succès de la série.

Kanchome a enfin atteint son rêve : il est devenu aussi fort que Zatch, si pas plus. Ses nouveaux pouvoirs, développés grâce à l'aide de Dufort, lui ont permis d'amener ses pouvoirs d'illusions à un niveau quasiment imbattable. C'est tellement puissant que je me demande même si cette force n'est tout de même pas un peu abusée...
Mais ce n'est pas tant les nouveaux pouvoirs de Kanchome qui nous intéressent ici, c'est la façon dont il s'en sert.
Devenu si puissant du jour au lendemain, son mental n'a pas eu le temps d'évoluer avec sa nouvelle force. Ainsi, une fois face à Gom, le démon téléporteur, il manque quasiment de le tuer. Alors que ce dernier avait pulvérisé Earth il y a deux volumes à peine, c'est dire la force acquise par le petit canard. Mais c'est sans compter sur l'intervention de Folgore, qui, contrairement aux apparences, était dans sa jeunesse une brute sans pitié, qui terrorisait tout ceux qui l'approchaient.
Le petit parallèle entre le lion et l'hippopotame était assez touchant. Un lion a peut-être l'air fort, il fait fuir tout ceux qui l'approchent, et se retrouve tout seul. Alors qu'un hippopotame a beau avoir l'air stupide, il est pourtant très fort et les autres n'ont pas peur de lui.
J'ai beaucoup aimé ce passage, qui collait parfaitement aux caractères des deux personnages, qui nous permet de mieux comprendre et connaître Folgore.

Alors oui, c'est naïf, oui c'est du nekketsu plein pot. Oui en réalité, le lion n'est qu'un gros chat qui ne bouge quasiment pas et dort dix-huit heures par jour, et ne chasse même pas lui-même la plupart du temps, et l'hippopotame une brute épaisse, bien plus violente et vicieuse qu'un lion. Donc rien à voir avec la façon dont Raiku nous les présente.
Mais on s'en fiche, ça passe tout seul dans Zatch Bell. Comme d'habitude, on se laisse emporter par la narration, par notre attachement aux personnages, et simplement par l'émotion. Et on vibre quand Folgore se met face à Kanchome pour l'empêcher de poursuivre son attaque, puis quand il évoque son passé, et enfin, quand il demande à Kanchome s'il pensait qu'un hippopotame était ringard, alors que lui-même à toujours tenté de rassembler à cet animal depuis leur première rencontre.
Même Purio, le petit démon lâche avec une couronne et sa partenaire parvienne à nous arracher une larme, sans forcer, simplement par sincérité.
Décidément, Makoto Raiku gère parfaitement ses disparitions, nous les rendant toujours touchantes, et parvenant en phase avec chaque personnage. Et c'est d'autant plus vrai pour le chant du cygne de Kanchome.

Trois démons ont encore disparu dans ce tome, il ne reste donc plus que Clear, Zatch, Tio, Ponygon, et Burago. La fin approche à grand pas, et il n'en restera plus qu'un. Et les autres persos auront évolué sans aucun doute à un niveau aussi élevé que celui de Kanchome, ce qui n'est pas rien, et nous promet des combats endiablés pour marquer la fin. Dommage seulement qu'on devra attendre un an ou presque pour avoir la conclusion, alors que il ne reste plus que deux tomes...
Je l'ai déjà dis dans mon dossier, mais Zatch Bell est une série qui devrait vraiment avoir eu plus de succès dans nos contrées. Des combats bien menés, de l'humour, un excellent rythme, des personnages attachants, et surtout une série très accessible... J'ai du mal à comprendre pourquoi une telle frilosité à ce titre. À part pour le fait que les personnages ont l'air moins classes que dans Bleach et Naruto, et que la série soit considérée comme un ersatz de pokémon ou un truc de gamin. Quelle erreur.
Dommage que l'apparence soit souvent (toujours ?) privilégiée au détriment du contenu...
Modifié en dernier par Sorrow le 08 nov. 2010, 08:11, modifié 1 fois.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Heiji-sama
Messages : 98
Enregistré le : 31 mai 2009, 03:40

Re: Zatchbell

Message non lu par Heiji-sama » 05 nov. 2010, 13:22

Sorrow, une date pour le numero 32 a la fin du 31 ? (si 5 mois ça doit être avril)
Même dans les profondeurs de l'enfer
La fleur de l'amitié peut toujours s'épanouir
Laissant derrière elle, ses pétales comme souvenir
Elle se balance au gré des vagues
Puisse-t-elle un jour...s'épanouir de nouveau

Sorrow
Messages : 1270
Enregistré le : 14 janv. 2008, 22:28
Localisation : Entre deux mondes

Re: Zatchbell

Message non lu par Sorrow » 05 nov. 2010, 13:47

Nope, aucune date. Mais c'était déjà le cas pour le trente, si je me rappelle bien. Donc ça peut s'allonger indéfiniment. On verra bien.
"Les bons livres sont une ancre pour ton bateau dans le port de la vie. Même si une grande vague arrive, ton bateau ne sera pas emporté. Tu pourras mettre les voiles quand tu auras accumulé suffisamment de forces et de connaissances."
"Et moi aussi j'ai un rêve stupide qui me tient à coeur. Il est temps de me bouger pour le réaliser."
"Don't Think, Feel!"

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Zatchbell

Message non lu par Erkael » 07 nov. 2010, 16:08

Vol 31:La fin approche à grands pas, les derniers démons toujours en course pour le couronnement, savent que l’enjeu est plus important que jamais, et l’ultime menace qui attend nos héros est de loin la plus terrible.

Tous se préparent dans leur coin, après un power up express de Dufort, qui nous la joue grand maître du Hokuto : une petite pression sur un point du crane et voilà que les personnages développent des capacités hors du commun en quelques jours…bien qu’on nous dise qu’il ne s’agit que de forces révélées, cela n’en demeure pas moins excessif.
Malgré cet aspect poussif qui s’empare de la série peu avant sa conclusion et qui en devient dérangeant, heureusement les qualités du titres demeurent !
On conserve cette naïveté des personnages, cette simplicité et cette émotion qui a fait la grande force de ce titre bien trop sous estimé. Pendant que les « stars », ceux que l’on considère comme les démons les plus puissants de l’alliance s’entraînent, ce tome laisse la part belle à Kanchome, petit démon sous estimé tout le long de la série, l’éternel survivant miraculeux, qui devient ici le démon le plus redoutable qui soit ! Encore une fois une telle évolution en si peu de temps est excessive et viendrait presque gâcher le plaisir, mais la façon dont l’auteur traite cela fait oublier ses erreurs.

Le petit Kanchome affronte Gom, le terrible démon téléporteur, celui qui protège le grand ennemi, et contre toute attente la domination de Kanchome est écrasante. C’est trop, mais c’est beau. Kanchome devient enfin ce qu’il a toujours voulu être, un démon puissant et il se laisse griser par cette puissance, jusqu’à aller trop loin ! On repense à la célèbre maxime de Spiderman : « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités »…mais cela va encore plus loin ici. La lien entre Folgor et Kanchome est clairement l’élément fort de ce tome. L’auteur nous propose un parallèle un peu naïf mais tellement mignon…Le lion qu’est devenu Kanchome est puissant, redoutable, mais effrayant, même pour ses proches !
La conclusion de cet affrontement est tout simplement l’une des plus touchantes de la série, front contre front, hurlant de désespoir, les larmes coulants à flots…

Ce qui suit, concernant Gom, pourrait apparaître naïf, et un peu trop facile, mais à bien y regarder l’auteur aurait pu s’y prendre autrement pour le même résultat, il aurait pu tomber dans la facilité, mais la façon dont les évènements se déroulent pour Gom rappelle les valeurs du shonen, naïves certes, mais tellement forte…surtout quand comme ici on ressent la sincérité de l’auteur !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Zatchbell

Message non lu par Erkael » 11 mars 2011, 21:29

Vol 32: L’heure du dernier affrontement approche, et tous savent qu’ils mettent leur vie en jeu pour cet ultime combat, le seul à ne pas s’inquiéter est Clear qui sous estime la puissance de ses adversaires…il risque d’en payer le prix !

Une fois encore cette série nous démontre que tout en respectant les valeurs classiques du shonen que l’on connaît par cœur, elle arrive à se montrer terriblement efficace, et c’est là tout un paradoxe, car Zatchbell est l’un des shonens les plus classiques et pourtant il demeure l’un des plus intéressants.
L’union de plusieurs combattants plus faible qui ensemble, grâce à leur coopération arrivent à tenir tête à bien plus fort qu’eux, des héros qui se dépassent et vont au delà de leurs limites poussés par la force de l’amitié, un sens du sacrifice exacerbé car jamais inutile…tout ça se sont des valeurs déjà vu cent fois mais encore une fois Zatchbell arrive à les exprimer de la plus belle des manières et à atteindre le lecteur au plus profond !
Ainsi dans ce tome pas moins de deux alliés de longue date de nos héros, ayant partagés, tant de choses avec Zatch et Kiyomaro, tirent leur révérence dans des adieux déchirants, deux personnages amusants et attachants qui auront joués leur rôle jusqu’au bout, repoussant les vils attaques de Clear (qui a lui aussi grandement progressé), tout cela pour permettre à leurs amis de se présenter devant l’ennemi en état de l’affronter. Deux moments forts et touchants comme l’auteur sait si bien les mettre en scène, il la déjà fait à de nombreuses reprises mais c’est toujours aussi efficace.

Bien entendu on pourrait reprocher à l’auteur de tomber dans la surenchère, je l’ai moi même fait il y a de cela seulement deux volumes, bien entendu voir de tels progrès réalisés par les démons en seulement quelques semaines est impressionnant, bien entendu à coté de ce qu’ils sont devenus, les premiers démons apparus paraissent ridicules, mais cela n’a guère d’importance tant l‘intensité de ce volume nous entraîne avec lui, on le dévore sans aucun temps mort du début à la fin et on profite de tous ces évènements tant ils sont réussis.

Nous sommes dans la dernière ligne droite, le prochain volume sera le dernier, on est déjà terriblement abattu de savoir que cette série va se terminer, donc il faut profiter au maximum de ce qu’on nous offre, et ce tome nous satisfait pleinement…car il s’agit d’un grand tome !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre