Luck stealer

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Luck stealer

Message non lu par Erkael » 22 déc. 2010, 12:37

Image
Auteur: Kazu Hajime
Nombre de volumes au Japon: 7
Nombre de volumes en France: 1
Editeur France: Kaze


Kaze n’en finit plus de nous proposer de nouvelles licences intéressantes, et bien que le catalogue Yaoi fasse beaucoup parler de lui, le catalogue shonen de l’éditeur n’est pas en reste, bien au contraire. Après les excellents Blue exorcist, Shikabane hime et Moonlight act (entre autres), voilà que nous arrive Luck Stealer !

On y suit le quotidien d’un jeune tueur qui a des méthodes bien particulières : en touchant une personne il peut le priver de toute sa chance ce qui a pour effet de provoquer un accident mortel dans les minutes qui suivent, faisant passer le meurtre pour un accident. Inutile de dire qu’il est très demandé dans le milieu.

Bien qu’il s’agisse d’un assassin, les motivations de Yusei sont très personnelles. Il fait cela par nécessité, il tue pour sauver une enfant, sa fille (bien qu’on puisse douter qu’il s’agisse réellement de sa fille). Son « capital chance » est très bas, et pour lui éviter un accident mortel, il vol la chance de ses victimes pour lui transmettre.
Cela nous donne un personnage complexe, possédant deux visages, trois même. Tantôt froid et calculateur, tantôt béat d’admiration devant cette petite fille, tantôt agressif et désagréable avec des étrangers. C’est justement cette dernière facette qui vient poser problème, on a du mal à cerner le personnage et de le voir réagir de façon agressive sans raison ne nous pousse pas à le trouver sympathique et à s’attacher à lui.
Pour le moment on ne trouve pas grand chose dans ce premier tome pour nous faire un idée de ce qui nous attend. L’idée de voir la chance comme quelque chose de concret, de mesurable est intéressante, mais à coté de ça cela reste les aventures d’un tueur qui remplit des contrats et il n’y a rien de vraiment passionnant. L’auteur prend sans doute le temps de planter son univers mais la toute première histoire est déroutante de maladresse : une jeune fille présente lors d’un accident mortel provoqué par notre héros, le retrouve le lendemain et déduit qu’il est responsable uniquement parce qu’il n’a pas paniqué comme tout le monde (il faut rappeler que le monde entier croit qu’il s’agit d’un accident, alors pourquoi chercher un meurtrier ?)…Et lui que fait il ? Il raconte tout à une inconnue qui vient de le soupçonner ! Alors certes, en même temps le lecteur profite des explications mais là ça va trop vite et c’est vraiment très mal amené.

Au final on ne sait pas où l’auteur veut aller avec son histoire, mais on accepte de se laisser guider dans un premier temps en accordant le bénéfice du doute.

Le dessin est plutôt réussi sans être vraiment accrocheur, le trait pourrait presque faire penser à un shojo, les visages féminins se ressemblent beaucoup, mais cela reste plaisant.

Il faut par contre noter de très nombreuses fautes de frappes, de mots oubliés ou mélangé de la part de l’éditeur, à croire qu’il n’y a pas eu de relecture…vraiment un gros point noir à ce niveau là !

On a donc un premier tome qui passe tout seul mais qui ne nous accroche pas réellement non plus. Attendons la suite pour affiner notre opinion.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Luck stealer

Message non lu par shun » 22 déc. 2010, 12:57

ce premier tome souffre de sa banalité! chaque partie de l'histoire fait penser a un autre manga, c'est du vu et revu avec un beau graphisme et sans âme, décevant.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Luck stealer

Message non lu par Erkael » 10 mars 2011, 20:39

Vol 2: Autant le premier volume ne m’avait pas laissé une forte impression, autant ce second volume m’a complètement soufflé !
Dés la première histoire ; encore une histoire courte sans conséquences sur l’intrigue générale, ce qui était le plus gros soucis du premier volume ; on est saisi. Et si cette histoire est aussi captivante c’est parce qu’elle nous surprend totalement en nous entraînant sur un terrain totalement inattendu : un cas de maltraitance et de jeux pervers sur un enfant ! Le choc est tel qu’on en reste sans voix. Comment s’attendre à ça de la part d’une série qui commençait de manière somme toute assez classique. Se pose alors la question de la classification du manga, car clairement cette courte histoire n’est pas adaptée pour un shonen et pour les lecteurs qui pourraient aller avec, ce titre ne semble définitivement pas adapté à une tête blonde d’une douzaine d’années. Et quelque part ce n’en est que mieux car cela apporte de la maturité à ce titre.
Cela permet de voir le héros sous un autre angle également, se personnalité devient plus intéressante dans ce volume, elle apparaît moins clichée.

Après ce premier choc passé, quand on avance dans ce second volume on découvre des trames liés au héros et à son histoire. Un personnage secondaire est introduit, et celui ci permet une réflexion sur l’aspect concret de la chance qui est ici au centre du titre. Car soulignons que cet idée reste l’élément le plus intéressant de la série, et permet une multiplicité de choses pour la suite.
Et enfin une autre mission pour notre héros le conduira à rencontrer un policier zélé le mettant en danger mais surtout ouvrira des portes pour la suite du titre.

Il est encore tôt pour dire comment va évoluer Luck Stealer mais force est d’admettre que ce second tome est plus que convaincant et nous fait plonger à pieds joints dans l’univers de la série qui sera désormais une série qui produira de fortes attentes !

Il aura fallu attendre que la série passe la seconde pour être vraiment séduit, mais cette fois c’est fait !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Luck stealer

Message non lu par Koiwai » 10 mars 2011, 21:52

Tant mieux si ça s'améliore, parce que le premier tome était un peu fade... mais restait rigolo car sauvé par les morts complètement débiles qui s'enchaînaient :mrgreen: Par contre, de mon côté, j'avais vraiment eu du mal avec les dessins, bourrés d'énormes erreurs de proportion. Bref, en attente de lecture du tome 2.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Luck stealer

Message non lu par Koiwai » 16 avr. 2011, 15:35

Après un premier volume assez bancal, Luck Stealer commence à décoller avec ce tome 2. Le volume s'ouvre sur des premiers chapitres voyant à nouveau se dérouler des petites histoires de contrats plus ou moins réussies, puis la suite offre une nouvelle dimension à la série, en posant en Amasaki un individu bien plus manipulateur et sombre que ne le laissaient supposer ses premières interventions, et en Himiyama un flic droit qui devrait venir mettre à mal notre héros. Ce dernier se retrouve ici partagé dans un cruel dilemme: trahir ses principes de ne tuer que des criminels, ou y rester fidèle au risque de menacer la vie de celle pour qui il se bat, sa fille, décidément très choupi et attachante en début de tome ^^
Visuellement, il y a moins de problèmes de proportions, mais encore de grosses erreurs, à l'image de la scène où [spoiler]la poutre explose Nakayama,[/spoiler] qui a un rendu assez mauvais.
En somme, un bon tome, très divertissant, qui nous autorise à attendre beaucoup de la suite !
Image

Avatar du membre
Lottie
Messages : 23
Enregistré le : 04 mai 2011, 15:19
Localisation : dans l'univers de mes rêves

Re: Luck stealer

Message non lu par Lottie » 04 mai 2011, 21:17

le premier tome était vraiment moindre niveau scénario. en effet il s'agissait de poser le contexte et l'intrigue mais le niveau graphisme est trop scolaire au point que je n'avais pas l'impression de lire un manga. au final on tombe sur des situations dont la chronologie n'a pas d'importance et les idée de meurtre bien que sadique manquaient souvent d'originalité. c'étai assez dommage pour un premier tome car l'idée de l'intrigue, de l'ambiance et de l'émotion sucitée était vraiment bien trouvée. mais le second tome a vraiment sauver l'honneur de ce manga, car bien que toujours graphiquement trop scolaire, le manga a passé un nouveau cap niveau scénario. on a débuté une course à l'homme qui suit une bonne chronologie et chaque situation a enfin une importance pour la suite du manga et de la série en général. on s'est retrouvé avec des idées scénaristique plus poussées ainsi qu'avec des scène marquante dont la fabuleuse scène de l'incendie et du luck stealer marchant au travers des flammes (une scène qui restera gravée dans ma mémoire). Luck stealer par ce tome 2 a sut récupèrer un minimum de crédit et on ne peut qu'espèrer que le volume 3 sera à la hauteur de nos attentes. ^^
ne faisons pas de fantasie, vivons la fantasie

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Luck stealer

Message non lu par Koiwai » 14 juil. 2011, 15:37

Tome 3:

Un début de tome en apparence assez classique au vu du contrat facilement rempli par Yûsei, mais c'est tout de suite après que les choses sérieuses commencent, puisque la jeune femme que rencontre ici notre héros pourrait être l'une des clés pour comprendre d'où vient son pouvoir, mais aussi pour savoir pourquoi il ne peut distribuer sa chance qu'à sa fille.

Ainsi, dès le tome 3, on sent une volonté de Hajime Kazu de dévleopper le fil rouge de son histoire, et il le fait plutôt habilement, en faisant en sorte que le elcteur, en même temps que Yûsei, se pose de plus en plus de questions. Concrètement, on apprend d'ores et déjà quelques petites choses, qui sont surtout là pour mettre en avant d'autres interrogations. Bref, le tome pose le terrain pour une suite qui s'annonce très intéressante.

J'ai beaucoup aimé aussi la fin du volume, qui continue d'insister de manière habile, en faisant monter la tension autour de la course de Yûsie contre le temps, sur le danger que court la pauvre Karin. Ce passage doit, mine de rien, beaucoup à l'attachement aux personnages qu'a réussi à créer en peu de temps l'auteur. L'amour paternel de Yûsei pour sa fille ressort bien (notamment ici, où il ne remarque même pas qu'il est suivi de près tant il est obsédé par la protection de Karin), et, je le redis, la petite Karin est définitivement trop choupi *.*

En somme, la bonne petite surprise continue de se confirmer, et si les choses sont encore perfectibles (surtout graphiquement, les problèmes de proportion des personnages, notamment en ce qui concerne leur taille, étant encore là), le potentiel est de plus en plus visible. A suivre de près !
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Luck stealer

Message non lu par Koiwai » 25 sept. 2011, 19:26

Tome 4:

Excellent volume, qui entame un flashback sur notre héros, de son enfance à sa rencontre avec Rika et les débuts de leur amour.

C'est avec un petit pincement au coeur qu'on découvre l'enfance de Yûsei, maltraité et écarté par tous dès son plus jeune âge. L'auteur présente les choses de manière assez rapide, on a l'impression par moments d'avoir droit à quelques clichés dans cette façon qu'a notre héros de se faire maltraiter par tout le monde, mais le tout a le mérite de ne jamais tomber dans le pathos facile. Les personnages ne se lamentent jamais vraiment et le choix de ne pas s'éterniser sur les malheurs du Yûsei enfant est bon.

La suite est du même accabit. Arrivant tout naturellement, la rencontre de Yûsei avec Rika puis la naissance de leur amour semblent couler de source et évolue habilement, même si c'est toujours autour de gros clichés (notre héros volant au secours de son aimée, puis l'opposition du père autoritaire qui ne veut pas que sa fille fréquente un "loubard"...). Quant à Rika, si elle est un véritable cliché sur pattes de la fille douce de bonne famille, elle sait pourtant se faire attachante, car l'auteur parvient à lui offrir beaucoup de naturel tout en mettant en valeur la beauté de ses sentiments.

En somme, on a droit à un début de flashback très classique dans les rebondissements, et pourtant très plaisant à suivre. Le mangaka n'exagère jamais rien, ne tombe pas dans le pathos et la facilité, et captive avec le plus grand naturel. Une très bonne lecture, qui souffre encore de ces quelques problèmes de proportion et de visages de personnages secondaires qui ne ressemblent à rien.
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6386
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Luck stealer

Message non lu par Erkael » 22 oct. 2011, 15:17

Vol 4: On retrouve Yusei avec quelques éléments de réponses concernant ses étranges capacités depuis sa rencontre dans le volume précédent…mais il ne s’agit là que de quelques éléments encore bien légers. Mais il est déterminé à en apprendre plus pour que sa fille n’endure pas les mêmes difficultés que lui…l’occasion pour l’auteur de nous plonger dans un long flash-back qui va nous occuper sur tout le tome !

Ce n’est plus à démontrer désormais, un flash-back bien utilisé, bien maîtrisé, peut apporter énormément de force et d’intérêt à une série ou au moins à une partie de la série. On pense notamment aux exemples les plus flagrants tel que One Piece, Kenshin ou encore Berserk (dont le flash back composait carrément un arc de la série de dix volumes) pour les classiques. Hajime Kazu va donc suivre l’exemple de ses prédécesseurs et se risquer à l’exercice délicat du flash-back…délicat car autant il peut sublimer une histoire, autant il peut la plomber !

On va remonter carrément dans l’enfance de notre héros et assister à une succession de drames qui vont entraîner la mort de tous ses proches…une approche psychologique rapide va ainsi nous expliquer pourquoi il est devenu un voyou. Mais c’est la rencontre avec une superbe jeune fille, plus âgée que lui qui va changer sa vie…
On s’éloigne un peu du ton de la série avec les meurtres orchestré par un tueur à sang froid, pour découvrir ici une belle romance, et les efforts qu’un jeune homme est prêt à faire pour séduire celle qu’il aime, et convaincre sa famille qu’il est un garçon bien. Luck stealer un shojo ? Ce n’est pas encore le cas, pas de coté gnan-gnan, juste une belle histoire qui touchera tout le monde. C’est fait avec tendresse et conviction de la part de l’auteur, et on retrouve un coté adulte…tous ceux ayant un jour fait des sacrifices pour l’être aimé seront touchés par ce volume.
Malgré certaines facilités que l’auteur s’est accordé, tel un enlèvement pour que notre bon Yusei passe pour un héros aux yeux de sa belle (chose peu commune qui a du arriver à peu d’entre nous par contre…), on se laisse volontiers séduire par cette belle histoire racontée tout en finesse.
Peu d’action, mais un personnage qui se dévoile, plus humain, car beaucoup plus fragile qu’on le pensait, un personnage blessé qui traîne derrière lui de vieilles blessures qui ne s’effacent pas, qui en devient donc beaucoup plus attachant !

Un tome touchant qui confirme tout le bien qu’on pensait de cette série !
Malgré un premier tome assez classique, et presque décevant, la série ne cesse de surprendre et s’envole tome après tome pour devenir un incontournable qui séduira un large public !

Le trait de l’auteur s’affirme, et malgré un cadrage assez classique, la mise en page se révèle de plus en plus travaillé et donc de plus en plus efficace.
Définitivement une réussite !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9815
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Luck stealer

Message non lu par Koiwai » 19 févr. 2012, 13:59

Tome 5:

Le flashback se poursuit, nous montrant l'amour de Yûsei et Rika plus fort que tout, puis la naissance de Karin, la découverte de son manque de chance, la réaction des parents, la décision que prend Yûsei de s'enrôler dans l'assassinat pour pouvoir voler la chance des autres... Le tout est forcément linéaire mais très bien acheminé, chaque étape de l'évolution de Yûsei et de ses prises de conscience est bien menée, et on se retrouve avec un flashback qui ne paraît jamais trop long et qui s'écoule logiquement, en n'oubliant pas les rencontres de personnages qui ont leur importance dans le présent. Le prochain tome conclura sûrement le flashback, dans la douleur.
Image

Répondre