Si on parlait ciné?

Ici discutez de tout ce qui ne concerne pas le manga... C'est également ici que vous pouvez vous présenter!
Avatar du membre
Brume
Messages : 23
Enregistré le : 30 juil. 2010, 18:46
Localisation : Bx

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Brume » 26 août 2010, 07:54

Bon je ne parle plus de Luc Besson ! Par contre, j'ai vu un film très beau qui se passe entre le sud de la France et le Japon, SOIE, avec Keira Knighley et Matthiew Pitt, et personnellement, je le conseille. Il y a des images magnifiques sur le jeu des mains dans l'eau, sur les jardins à l'arrivée de l'hivers. Le début est un peu rapide dans l'enchaînement des scènes, et paradoxalement assez lent dans le rythme des dialoques, mais finalement quand on est pris par le film, on est pas déçu. (attention : ceci est une avis de fille, donc je ne m'attend pas à faire l'unanimité).

Avatar du membre
Rogue Aerith
Filousophe
Messages : 1116
Enregistré le : 28 nov. 2006, 18:26

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Rogue Aerith » 31 août 2010, 14:44

Inception

Une première demie-heure qui frôle le sans-fautes et pose à merveille les bases du concept : le réveil par différents moyens, l'architecture du rêve, la chimie pour l'endormissement, et évidemment le concept d'Inception et les fameux rêves dans le rêve pour y parvenir...

Sauf que l'ensemble reste juste intéressant et pas totalement exploité. Et surtout, on a droit à une dernière demie-heure absolument chiantissime. Pour moi, le dernier rêve dans le rêve (le troisième donc, dans une base sous la neige) est vraiment de trop. Je trouve dommage que Nolan ait insisté sur les effets spéciaux et les combats dans ce dernier (ils sont forts dans l'équipe, contre une grosse centaine de militaires armés, on a juste un blessé et ils s'en sortent souvent à mains nues :mrgreen: ). Ce dernier rêve, même s'il est nécessaire pour l'inception, est vraiment poussif, sans compter qu'on doit se taper un dernier monde, soit celui des abymes. En tout, on doit jongler entre la réalité + 3 rêves + les abymes... Superposition qui aurait mérité d'être moins fournie donc...

Côté casting, Dicaprio et Page sont... plutôt bons... sans surprises en fait. Joseph Gordon-Levitt est par contre la grande révélation. Par contre, quelle erreur de voir le film en VF, il a fallu que je tende l'oreille pour saisir tout ce que Watanabe disait : l'accent japonais, c'est bien pour le réalisme, sauf quand l'acteur qui retranscrit bouffe les mots ! La VO doit être bien plus agréable ! Et je vois toujours pas en quoi notre frenchy Cotillard est une incontournable, même après Inception et Public enemies. Elle est bien, mais bon, c'est pas exceptionnel non plus.

Bref, extrêmement prometteur au début mais au final juste intéressant et très chiant sur la fin. Petite déception quand même vu que le thème du film me plaît véritablement et que les concepts sont en effet excellents.

Dans un autre genre, je vais voir Lola de Brillante Mendoza (un des meilleurs réalisateurs) demain. Pas le même sujet, pas les mêmes moyens, sans doute pas le même public ^^" Bref, fidèle à ma réputation : ciné d'auteurs avant tout (même si je déteste cette appellation...) et quelques blockbusters américains de temps en temps (c'est pas si mal quand on voit Inception :wink: ).

Et sinon : Angous, toujours très fort dans l'abnégation... On t'attend toujours pour nous donner ton avis et nous dire pourquoi on n'a pas compris le film coco :mrgreen:
Image
Image

angous
Messages : 283
Enregistré le : 10 août 2006, 17:33

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par angous » 31 août 2010, 17:37

bah parce que beaucoup attendent du film des trucs de ouf, j'ai vu beaucoup de critique dans le genre "ce film est a chier parce que on se sent pas dans les rèves"...

Quand a Inception c'est peut etre un blockbuster, mais je t'invite a voir les derniers blockbusters au ciné. Un film a gros budget comme Inception ça fait du bien alors qu'on nage en pleine "sagas" ou suite ou adaptations de jeux videos ou romans...

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Wang Tianjun » 31 août 2010, 18:05

angous a écrit :bah parce que beaucoup attendent du film des trucs de ouf, j'ai vu beaucoup de critique dans le genre "ce film est a chier parce que on se sent pas dans les rèves"...
... oui, et ?
C'est un film qui traite de la thématique du rêve, on a le droit de s'attendre à se sentir dans un monde onirique, non ?
angous a écrit : Quand a Inception c'est peut etre un blockbuster, mais je t'invite a voir les derniers blockbusters au ciné. Un film a gros budget comme Inception ça fait du bien alors qu'on nage en pleine "sagas" ou suite ou adaptations de jeux videos ou romans...
... oui, et ?
Parce qu'il n'y a que des mauvais films à côté, celui là doit forcément être un chef-d'oeuvre ? Comprend pas :?


Attention, j'ai bien aimé Inception. Les idées sont bonnes, le rythme est bon, les acteurs n'en font pas des caisses, il n'y a pas trop de clichés apparents... Pour un blockbuster, il remplit très bien son office, et même plus. Mais tout comme Koiwai et Rogue, j'ai trouvé que le film partait sur de très bonnes pistes (le passage avec l'architecte qui déforme l'espace, génial), mais que tout cela était un peu gâché par des rêves restant trop terre-à-terre, des dialogues parfois longs et complexes pour pas grand chose (mais pour moi c'est pas nouveau chez Nolan), et des séquences de combat assez étouffantes.

Donc pour moi ce film ne mérite pas toutes les éloges qu'il peut recevoir. C'est un peu un syndrome Avatar.... mais en beaucoup moins catastrophique ! :mrgreen:
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

angous
Messages : 283
Enregistré le : 10 août 2006, 17:33

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par angous » 02 sept. 2010, 23:22

... oui, et ?
C'est un film qui traite de la thématique du rêve, on a le droit de s'attendre à se sentir dans un monde onirique, non ?
Justement non. Le but étant de faire les rèves les plus crédibles possible pour manipuler le plus facilement une cible, c'est pour ça qu'ils engagent un architecte. Le rève doit sembler le plus "réel" possible. Beaucoup s'attendaient a du "alice aux pays des merveilles" mais non et le film garde justement sa cohérence avec ça.

Vous imaginez le bordel pour manipuler une personne si ça peut devenir n'importe quoi n'importe quand ? On a déja eu un aperçu avec un train en pleine ville a cause de l'esprit de Cobb et ça les a foutu dans la méga merde durant toute la dernière heure du film (JUSTE a cause de ce train, y'aurait pas eu le train y'aurait pas eu les projections de Fisher).


Plus on déforme un rève, plus le subsconscient de la cible se rend compte qu'elle ne controle pas l'environnement de ce rève, donc que ce n'est pas SON rève donc que l'esprit est victime d'une extraction/inception... vous citez la scène "trop bien arianne qui déforme paris" , vous en oubliez les 5 minutes suivantes "si tu persistes a trop changer les choses, mon subconscient va te traquer et te trouver".

Avatar du membre
né un11septembre
Messages : 2939
Enregistré le : 06 août 2006, 12:38
Localisation : Quelque part en Belgique civilisée

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par né un11septembre » 26 sept. 2010, 08:59

Image
J'ai vu The killer inside me. Un film noir comme je n'en avais plus revu depuis longtemps. Casey Affleck, souvent resté en retrait sur des productions comme Ocean's 11, se fait un prénom et trouve un rôle de sheriff-adjoint à la mesure de son visage sympathique et de son talent d'interpretation.
Le spectateur n'est pas épargné et plonge tout de suite dans cet atmosphère vénéneuse. La rencontre avec Jessica Alba dans les premières minutes donne le ton. Les besoins de la fille perdue rentrent en resonnance avec les plusions sadiques du sheriff- adjoint. Kate Hudson en brune joue la fiancée officielle et on remarque Ned Beatty dans les seconds roles. L'ensemble est d'une extrême brutalité visuelle et psychologiquement presqu'insoutenable.
Le fait que le film soit tiré d'un polar de Jim Thompson donne une bonne idée de la valeur de l'histoire. Après coup de torchon, transposition africaine des 1275 âmes et les arnaqueurs avec John Cusack et angelica Huston au début des années 90, c'est un nouveau film à voir et à ajouter à sa playlist.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10087
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Koiwai » 01 oct. 2010, 00:31

Tony Curtis s'est éteint hier :? L'acteur de, notamment Certains l'aiment chaud, Spartacus et Amicalement Votre avait 85 ans.
Image

Avatar du membre
Audrey49000
Messages : 412
Enregistré le : 11 sept. 2009, 13:24
Localisation : Devant mon ordi si je suis connectée... 8-|

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Audrey49000 » 01 oct. 2010, 10:03

Koiwai a écrit :Tony Curtis s'est éteint hier :? L'acteur de, notamment Certains l'aiment chaud, Spartacus et Amicalement Votre avait 85 ans.
Une partie de mon enfance : on a tous regardé les rediffusions sans fin d'Amicalement Votre (et dire que la série ne comptait que 24 épisodes ! )... Il était le papa de Jamie Lee Curtis.
Image

Ichigo Ichie
"Il est plus facile de persévérer dans la souffrance que d'accepter un grand bonheur." Momoko, dans Kamikaze Girls
七転八起 "Tomber sept fois, se relever huit."
A trop prôner la tolérance, n'en devient-on pas un peu moins tolérant ?

Avatar du membre
Wang Tianjun
Roi céleste
Messages : 4622
Enregistré le : 29 janv. 2009, 17:32
Localisation : Lyon

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Wang Tianjun » 10 oct. 2010, 19:50

Ce week-end, je suis allé voir Kaboom, un peu par hasard mais avec un a-priori plutot positif au vu des critiques. Et je n'ai pas été déçu !

Avant toute chose, le synopsis (allociné) :
Smith mène une vie tranquille sur le campus - il traîne avec sa meilleure amie, l’insolente Stella, couche avec la belle London, tout en désirant Thor, son sublime colocataire, un surfeur un peu simplet - jusqu’à une nuit terrifiante où tout va basculer. Sous l’effet de space cookies ingérés à une fête, Smith est persuadé d’avoir assisté à l’horrible meurtre de la Fille Rousse énigmatique qui hante ses rêves. En cherchant la vérité, il s’enfonce dans un mystère de plus en plus profond qui changera non seulement sa vie à jamais, mais aussi le sort de l’humanité.
Difficile de décrire ce film, qui part totalement dans tous les sens. Au départ, on a l'impression qu'il s'agit d'un teen movie réinventé aux années 2010 : les héros font preuve d'une véritable liberté sexuelle, à commencer par Smith, naviguant entre deux eaux, et voulant "offrir du plaisir aux autres avant de s'en donner à lui". On assiste à de nombreuses scènes de sexe dans le début du film, et il y en aura pour tous les gouts, mais sans que cela ne vire à une vulgarité crasse.

Le film est également porté par un humour incisif, toujours proche de la parodie de genre sans jamais être lourd, ce qui est surtout du à des jeunes acteurs inconnus, mais vraiment excellents. Avec un ton souvent sarcastique (notamment celui de Stella), les dialogues acides fusent et certaines répliques pourraient devenir cultes par leur inventivité ! On passe alors un excellent moment, tout en se faisant porter par une ambiance déjantée, sans savoir où le film va nous mener.

Parce que Kaboom, c'est aussi une histoire de meurtres, de société secrète avec des membres portant des masques d'animaux, et même de sorcières ! Complètement barré, le film échoue dans un final magistral, assumant pleinement son délire (même si j'ai un peu décroché à ce moment là).

Bref, Kaboom est un véritable ovni, au rythme explosif (d'où son nom) et donnant vraiment le sourire ! :D
"Ah.. je suis en train.... de tomber en morceaux..."
Image
Image

Avatar du membre
Gladior
Messages : 426
Enregistré le : 24 avr. 2008, 19:03

Re: Si on parlait ciné?

Message non lu par Gladior » 11 oct. 2010, 03:09

C'est du Araki quoi :) Il faut que je fasse 70 bornes pour allé le voir ... Donc je crois que c'est mort.
Image
Image
Image

Répondre