Chrome breaker

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Chrome breaker

Message non lu par Erkael » 19 sept. 2010, 17:52

Image
Auteur: Abeno Chaco
Nombre de tomes au Japon: 4 (série terminée)
Nombre de tomes en France: 1 (en cours)
Edité chez Soleil


L’esprit gothique est à la mode en ce moment et Soleil entre également dans la danse avec sa nouvelle série Chrome Breaker ! Mais que tout le monde se rassure, ici pas de vampires, non ici on ne trouve que des apôtres des démons et des références bibliques !

La Vatican met tout en œuvre pour protéger une frêle jeune fille qui s’avère être la réincarnation de Marie ! Bien évidemment elle représente un enjeu terriblement important : symbole de pouvoir et crédibilité pour l’église, elle intéresse également les démons…

Tout commence de la manière la plus classique qui soit : un pensionnant (rattaché au Vatican), avec des élèves en tenues traditionnelles…mais très vite on entre dans le vif du sujet avec une attaque de démons qui s’en prennent à Nagisa, « la fille de Marie » ce qui permet surtout d’introduire son protecteur, Chrome, dont la véritable identité sera révélé en fin de tome !
Au départ on se croirait presque dans un shojo, qu’il s’agisse du trait fin présentant des personnages masculins androgynes (qui se ressemblent tous beaucoup trop), des arrières plans assez vides dans l’ensemble ou encore du découpage et de la mise en page… et pourtant très vite les clichés (figures imposées ?) du shonen s’enchaînent ! On retrouve les classiques organisations d’un coté comme de l’autre : dans le coin bleu on trouve le Vatican (no comment) et dans le coin rouge l’organisation Tiamat, faisant référence à la déesse Mésopotamienne ! Ensuite on retrouve les différents corps d’armés de ces organisations, où les « généraux » portent un nom : « les couleurs » pour le Vatican et les « Numbers » pour Tiamat…toute ressemblance avec les mêmes « Numbers » de Black Cat n’est ici que pur hasard (ou pas…puisque à bien y regarder Saias, le leader de Tiamat ressemble un peu à Creed dans Black Cat).
Suivent alors des affrontements assez fouillis et bien trop vite expédiés pour qu’on y trouve un quelconque intérêt…du coup shonen ou pas ? Cela reste difficile à dire !

Même les pouvoirs des démons n’ont rien d’original : ils possèdent des ombres surpuissantes dont ils se servent pour se battre…on pense aux Stand de Jojo mais bien plus encore aux ombres de Blue Dragon…cela ressemble à du simple copier-coller !

Reste les nombreuses références bibliques qui parsèment le tome et qui sont au centre du récit ; protéger une incarnation de la vierge Marie est quelque chose de bien trouvé, reste à exploiter l’idée correctement. Au final on se demande si toute ces références ne sont pas que du tape à l’œil, surtout quand la véritable identité de Chrome, notre héros est dévoilée…qu’est ce qu’il vient faire ici si ce n’est la volonté de bluffer les jeunes lecteurs qui seront sans doute impressionnés…

Le dessin est assez quelconque, les personnages ne possèdent pas de charisme particulier mis à part peut être Chrome, c’est du déjà vu dans de multiples shojo (et pourtant c’est un shonen).

Bref rien de bien original ni de transcendant dans ce premier tome qui démarre trop vite sans planter correctement l’univers. Mais en quatre tomes il ne faut pas non plus s’attendre à ce que celui ci soit particulièrement riche.
Une déception que ce premier tome, espérons que la suite rattrape cela !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Chrome breaker

Message non lu par Erkael » 17 nov. 2010, 19:07

Vol 2: Après un premier tome loin d’être convaincant, le second ne vient guère améliorer les choses…
On retrouve la même impression de fouillis, les évènements s’enchaînent (ou pas) de manière assez particulière, parfois de façon grossière, parfois presque sans transition…alors que l’intrigue se veut assez basique, on se retrouve malgré tout vite perdu.
Et puis c’est aussi le bordel dans les organisations, que se soit celle du Vatican ou celle des démons, on finit par ne plus savoir qui est qui, la hiérarchie etant assez chaotique…

On a donc là un shonen, assez classique, sans grande originalité, qui ne cherche même pas à en apporter, avec un coté shojo beaucoup trop prononcé pour plaire aux amateurs pur et dur de shonen, et inversement, qui ne plaira pas non plus aux amateurs de shojo parce que ça reste un shonen d’action bête et méchant.
Les personnages sont creux, les nouveaux intervenants débarquent d’on ne sait où, la cruche que le Vatican doit protéger est insupportable de naïveté…

Reste un graphisme plutôt réussi même si de ce coté, là non plus ça ne brille pas par son originalité.

C’est triste à dire, mais on ne prend pas réellement plaisir à la lecture. Ajoutez à cela qu’on ressent l’urgence de vite enchaîner les évènements et de vite conclure (la série ne fait que quatre tomes), qui vient confirmer cette impression de bâclage. Et malgré cela l’auteur semble vouloir se lancer dans des choses ambitieuses…plus dure sera la chute !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Chrome breaker

Message non lu par Erkael » 29 janv. 2011, 20:50

Vol 3: Après deux premiers tomes décevants, l’histoire se poursuit et on suit les évènements sans passion. Les personnages sont toujours aussi creux et peu développés, mais ce qui pose le plus gros problème reste la mise en scène de l’auteur…on a constamment l’impression de rater des transitions, les choses s’enchaînent sans qu’on trouve forcément un lien.

La deuxième partie du tome s’avère pourtant bien plus intéressante, de nouveaux personnages apparaissent, une nouvelle unité du Vatican qui s’avère des plus belliqueuses…on comprend qu’un coup d’état se prépare au sein même de l’église, ce qui a pour effet de relancer l’intérêt…mais alors que l’histoire s’étoffe encore, que de nouveaux personnages sont donc apparus et qu’on nous fait comprendre que d’autres doivent encore apparaître, on craint le pire pour le prochain volume qui sera le dernier ; cela sent l’arrêt de série prématuré et donc la conclusion bâclée.
La série possède pourtant des qualités, la trame opposant église et démons est déjà vu cent fois, mais cela marche toujours, tout comme ce découpage hiérarchique des organisations, classique mais qui peut s’avérer efficace. La mise en page de l’auteur est travaillé et dynamique…mais tout est gâché par la narration qui est tout simplement catastrophique. Et là, forcément quand ça nuie à ce point au plaisir de lecture, on ne peut plus grand chose pour la série.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Lottie
Messages : 23
Enregistré le : 04 mai 2011, 15:19
Localisation : dans l'univers de mes rêves

Re: Chrome breaker

Message non lu par Lottie » 04 mai 2011, 22:07

un avis très mitigé sur ce manga. niveau scénario et intrigue, l'idée manque d'originalité. l'idée du vatican comme étant une force armée avec des membres loufoque au point qu'on ne peut les considèrer comme de vrais membres du vatican rappel Trinity blood sur ce point. d'autre part le déroulement manque d'originalité et de puissance, l'idée d'une personne qui n'utilise qu'une attaque pour terrasser ses opposants et se placer en dominateur incontesté est trop gros même pour un shonen de ce calibre. d'autre part, les personnages de ce manga n'ont rien d'attachant et d'intriguant et n'ont pas vraiment d'originalité (voire aucune parfois), les faits présentés sont peu percutants et lorsque l'action a lieu elle n'a rien de savoureuse et se conclue sonvent en queue de poisson (comme l'attaque test des officier au tome 1 par exemple), le rhytme est trop irrégulier voire absent. pour être franche je me suis forcée pour finir les 3 tomes. je ne porte pas de jugements ayant valeur de point de vue général au bout de 3 tomes mais ces 3 premiers tomes m'ont tout de même quelque peu déplue. j'espers que le tome 4 sera mieu que les 3 autres. un dernier point négatif, on dit qu'une oeuvre est réussie quand le méchant est réussi, eh bien le méchant de cette oeuvre s'avert très peu réussi (sans vouloire être méchante, j'avoux avoir pousser la barre un peu trop haut).
ne faisons pas de fantasie, vivons la fantasie

Avatar du membre
Luciole21
Génie lambda
Messages : 1152
Enregistré le : 17 janv. 2012, 22:26
Localisation : Inconnue

Re: Chrome breaker

Message non lu par Luciole21 » 09 mars 2012, 18:35

C'est nul et c'est même tellement nul que j'ai pas envie de faire une critique construite. L'histoire est chiante, les personnages sont énervants et stéréotypés, les dessins sont moches. Et au cas ou quelqu'un me demanderais "Pourquoi tu l'a acheté alors ?", je l'ai pas acheté on me l'a offert.
Oui je sais c'est très catégorique mais je suis presque en colère que cette chose soi commercialisée.

Pour éviter de me faire haïr par un éventuel fan de ce "manga" je rajouterai un classique mais efficace : Ce n'est jamais que mon opinion :mrgreen:
Image

Dernier coup de cœur manga : Chiisakobe (Minetaro Mochizuki)
Dernier coup de cœur franco-belge : Septs Nains (Lupano)
Dernier coup de cœur comics : Bone (Jeff Smith)
Dernier coup de cœur roman : La horde du contrevent (Alain Damasio)
Dernier coup de cœur film : Perfect Sense
Dernier coup de cœur jeux vidéo : Portal 2

Platineur débutant : http://www.psthc.fr/profil-psn-Coeluli. ... c7dbc3d294

Répondre