Tales of the Abyss

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Tales of the Abyss

Message non lu par Erkael » 13 déc. 2011, 20:40

Image
Auteur: Rei
Nombre de tomes au Japon: 8 (terminé)
Nombre de tomes en France: 8 (terminé)
Editeur France: Ki-oon


Après Tales of Destiny et Tales of Symphonia, voici venir Tales of the Abyss, qui se trouve être également une adaptation de la célèbre série de RPG de Namco.
A l’instar des Final Fantasy, la série des « Tales of… » est indépendante d’un épisode à l’autre (sauf suite direct tel que Tales of Destiny 2 par exemple), donc chaque nouvel épisode peut se jouer sans avoir connaissance des précédents, par conséquent, cette adaptation peut se lire totalement indépendamment de celles qui ont précédées.

Pour l’heure les adaptations nous arrivent de façon logique, à savoir que Tales of the Abyss, qui nous intéresse ici, est postérieur aux deux précédentes. Il faut savoir qu’il existe encore d’autres adaptations au Japon qui sont Tales of Innocence et Tales of Legendia. Sorti en 2005 sur PS2, le jeu n’est pas si vieux et a connu un énorme succès au Japon.

Ki-oon poursuit donc sa lancée en nous proposant cette nouvelle adaptation de jeux vidéos, genre qui a le vent en poupe depuis quelques temps (Zelda, Suikoden, Breath of fire, les précédents Tales of…) mais pas forcément avec succès.
Le principal reproche des précédentes séries était qu’elles étaient trop courtes et que forcément les adaptations s’en ressentaient par un survol du nombre d’évènements…autant clarifier de suite les choses : cette série ne fera elle aussi que six volumes, il faut donc s’attendre à ce que là aussi tout ne puisse pas être développé correctement et que cela se ressente dans la narration… Mais voyons plutôt…

Le jeune Luke Fon Fabre est un noble qui ne connaît rien du monde extérieur, il a toujours grandit dans une prison dorée, où le moindre de ses caprices était exaucé par ses serviteurs. Mais le monde qui l’entoure évolue et la guerre semble imminente. Un jour alors que son maître d’arme doit partir en mission, ce dernier se fait attaquer par une jeune femme mystérieuse…Luke s’interpose ce qui réveille une magie enfouie en lui qui les téléporte lui et la jeune femme en plein territoire ennemie…l’aventure commence avec son lot de surprises et de rebondissements !

Tout va très vite dés le départ, on a à peine le temps de se familiariser avec l’univers et les personnages que déjà l’aventure commence, les premières menaces entrent en scène et les premiers combats ont lieu…mais quoi de mieux pour rentrer dans le vif du sujet ? On sent très vite qu’il s’agit là de l’adaptation d’un jeu tant les éléments et le déroulement des évènements ressemblent à ceux d’un RPG. Ensuite on devine très vite les classes des univers de Fantasy, les codes qui vont avec, la magie et son utilisation, ses créatures fantastiques…bref, les amateurs de RPG, et particulièrement des Tales of ne seront pas dépaysés !
On se retrouve avec un héros assez original, au design vraiment réussi et à la personnalité qui change de ce à quoi on est habitué…ici pas de jeune héros chien fou voulant prouver au monde qu’il est le meilleur, on a droit à une tête à claque à cent lieux des réalités de la vie, quelque peu arrogant, ne se souciant pas des autres et pas spécialement courageux, il est terrorisé de voir des soldats, même adverse, mourir…rien de bien glorieux pour un futur héros…bref l’antihéros parfait su shonen…ce qui le rend forcément intéressant !
Très vite vont graviter autour de lui une équipe de personnages complémentaires (typique des RPG) qui vont s’associer plus ou moins contraint et forcé.

L’humour est très présent et s’avère efficace, même si certains gags sont un peu faciles. On se laisse vite séduire par le dessin de l’auteur (dont c’est le premier manga), qui possède un trait rond et fin. Les arrières plans sont un peu vides mais cela n’est pas spécialement flagrant et dommageable. Le découpage des cases est un peu trop excessif, comme si l’auteur voulait démontrer qu’il était capable de découper ses pages de façon originale, mais qui au final cela n’apporte pas grand chose.

Pour le moment, bien que les choses aillent vite on ne ressent pas spécialement de précipitation non plus.
On se laisse donc séduire par ce premier volume qui s’avère être un très bon début pour une série de Fantasy qui promet d’être sympathique…à voir si six tomes ne vont pas s’avérer trop peu !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Tales of the Abyss

Message non lu par Erkael » 13 déc. 2011, 20:40

Vol 6: Après un très bon début et une suite quelque peu décevante, on pensait que la qualité de cette sérié allait se dégrader petit à petit, et que malgré un bonne surprise pour son commencement, cette adaptation de RPG allait souffrir inéluctablement des mêmes défauts que ses prédécesseurs, à savoir un traitement trop rapide et un manque de profondeur… Mais voilà, ce volume s’avère être tout le contraire et en le lisant on a réellement l’impression d’être à nouveau plongé dans la grande aventure du jeu comme ce fut le cas au tout début !

Ce qui décevait dans les deux derniers tomes étaient ces incessants allers retours entre les différents royaumes de l’univers de la série avec cette impression de ne vivre aucune aventure, de juste suivre une feuille de route sans rebondissements réellement intéressants…mais ici, moins de déplacements et plus d’action et d’émotions ! La place est réellement laissés aux développement des personnages et à leur ressentis. On apprend des choses sur certains d’entres eux ce qui les rend enfin plus consistants et surtout on vit un remarquable sacrifice, chose courante dans la plupart des shonens, mais qui peut s’avérer terriblement efficace si c’est bien amené et bien traité. Si les personnages concernés par ce sacrifice ne sont pas spécialement ceux auxquelles on s’est le plus attaché, le geste reste beau et fait son effet.
Là dessus l’auteur nous sert un autre beau moment d’émotion filiale (cliché mais là aussi bien traité, sans tomber dans l’excès lacrymale), avant de nous offrir de grandes révélations ayant un fort impact sur les personnages, notamment sur l’identité du traître derrière cet immense complot à l’origine de tout.
Et si en plus on finit sur une jolie note touchante qui continue d’amener plus d’humanité aux personnages qui furent un temps désincarnés et creux…alors il faut se rendre à l’évidence, l’intérêt de la série est bel et bien relancé et celle ci remonte grandement dans notre estime !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Tales of the Abyss

Message non lu par Erkael » 25 févr. 2012, 12:33

Vol 7: Nous voila avec l’avant dernier tome entre les mains de cette série en dent de scie. Comme souvent pour les adaptations de jeux vidéos, il manque pas mal de choses, tout va très vite, et l’univers manque d’âme, un comble pour l’adaptation d’un RPG… Pourtant Tales of the Abyss avait réussi à se démarquer et à proposer quelque chose de plus intéressant que ses prédécesseurs (à l’exception de Suikoden qui est une vraie réussite). Et si la série à eu des creux, des temps morts, le tome précédent avait grandement relancé l’intérêt, notamment en s’attardant encore un peu plus sur les personnages, propre justement des RPG.
Dans ce tome cela commence par une phase de deuil de notre héros, qui une fois encore se reproche de ne pas être assez puissant pour avoir pu sauver ses amis…c’est très classique mais cela demeure efficace, d’autant plus que cela avait été un gros temps fort du tome précédent. Bien entendu cette phase est suivie par un réveil avec la volonté d’aller de l’avant pour que les morts ne le soient pas en vain…
C’est ainsi que nous entrons dans la dernière phase du titre, du moins c’est ce que nous pensons, car une surprise nous attend. Et comme toute fin d’aventure qui se respecte, elle est pleine de rebondissements, de révélations, tout le monde à un rôle à jouer jusqu’au grand combat final.
Et c’est là que nous avons droit à une surprise qui va occuper la fin du tome et le prochain, qui sera le dernier…
Et heureusement parce que sinon la fin aurait paru bien précipitée… En attendant la transition n’est pas des plus heureuse et laisse perplexe…reste à voir ce qui nous attend pour la véritable conclusion.

Un tome sympathique mais qui ne tient pas toutes ses promesses, dommage.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6384
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Tales of the Abyss

Message non lu par Erkael » 29 avr. 2012, 18:18

Vol 8: Voilà venu le dernier tome de Tales of the abyss, encore un titre qui s’achève chez Ki-oon…

Avec un déroulement en dent de scie, un renouveau de l’intérêt sur les dernier volumes mais avec un avant dernier tome décevant, on ne savait pas trop à quoi s’attendre avec cet ultime volume.
Globalement, il s’agit là d’une des adaptation de jeux vidéos les plus réussis, rares sont les exemples d’adaptations à avoir montré autant d’intérêt. Bien entendu on est un cran en dessous de Suikoden mais il s’agit là d’une référence.
Oublions qu’il s’agit d’une adaptation de jeu et prenons le titre pour lui même, à savoir une saga d’aventure et d’envergure. Les rebondissements ont été nombreux, les surprises aussi, les personnages tout autant…mais dans l’ensemble ils ont été mal exploités et tout est allé trop vite, certaines transitions étaient un peu trop rapides, à tel point qu’on a perdu le fil du récit. Alors que la fin se profilait dans le septième tome, un nouveau rebondissement a entraîné une nouvelle menace…à quoi devait-on s’attendre ?
Et bien ce dernier tome nous surprend par sa qualité et ce qu’il dégage. On avait déjà eu de grands moments dans cette série mais ils étaient perdus au milieu d’un récit un peu trop brouillon. Ce dernier tome vient rattraper tout ça en nous proposant une conclusion épique à la fois belle et tragique.

On sent bien ici les éléments classiques d’un RPG et de sa conclusion : une équipe d’alliés faisant front ensemble face à un ennemi plus dangereux que ce qu’on croyait, un « boss de fin » qui n’est pas non plus celui qu’on croit, les souvenirs des disparus qui viennent booster les personnages, des capacités au maximum…
De l’action il y en a à revendre dans ce tome, même si, et c’est la seule ombre au tableau de ce volume, encore une fois certains évènements et notamment les derniers affrontements sont bien trop vite expédiés, voir carrément passé sous silence. Cela entraîne une certaine frustration, mais à ce stade ce n’est pas l’affrontement en lui même qui est intéressant mais l’opposition des personnages, de leurs volontés, de leurs motivations…

Tout ça nous entraîne vers une conclusion de qualité qui termine avec brio ce titre qui malgré ses défauts et quelques passages à vide, demeure, au delà d’une bonne adaptation de jeux vidéos, un bon manga !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre