Amanchu!

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Je prends Hikari, Futaba et Katori comme amantes, chu ! (excellent)
16
80%
Je m'en chu ! (ni bon ni mauvais)
4
20%
Amachié (mauvais)
0
Aucun vote
Amachin ? (c'est quoi ? connais pas)
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 20

Avatar du membre
Le Voyageur
Messages : 47
Enregistré le : 12 mars 2012, 21:15
Localisation : Entre les dimensions.

Re: Amanchu!

Message non lu par Le Voyageur » 17 mars 2012, 10:19

Vivement qu'il arrive chez nous ! Je suis amoureux de Kozue Amano et de ses univers.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10169
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Amanchu!

Message non lu par Koiwai » 03 juil. 2012, 03:48

Tome 4 :

Après avoir obtenu son premier brevet de plongée, Futaba a pu découvrir avec ses amies les premières joies de la plongée, la vraie. Mais l'été approche à grands pas, et la jeune fille a peur d'être éloignée de ses nouvelles amies et de s'ennuyer... Mais c'est mal connaître Hikari ! Toujours accompagnée d'Ai ou de Makoto, la pétillante demoiselle est bien décidée à profiter des petites joies de l'été avec sa Teko !

Ainsi s'enchaînent ici des chapitres où Kozue Amano prouve une nouvelle fois son talent pour faire ressortir les petits joies du quotidien, le tout sous un cadre toujours idyllique, qu'elle représente merveilleusement à quelques reprises via des décors aussi beaux que clairs, mais toutefois malheureusement trop rares. Ici, il sera par exemple question d'une partie de 1,2,3 Soleil ou d'une simple journée en bord de mer. Portés l'insouciance et la joie de vivre des héroïnes, ces passages sont on ne peut plus agréables à suivre. Pourtant, il y ressort plus que jamais certains défauts inhérents à la mangaka : si l'on passe facilement outre les problèmes techniques tels les erreurs de proportion tant le trait fin, clair et charmant de Kozue Amano séduit et parvient à faire oublier cela, on a un peu plus de mal, ici, avec l'aspect ultra-téléphoné des quelques réflexions sur la beauté des petites choses de la vie, balancées à coups de grandes phrases assez basiques. Le contenu est assez simpliste, et gageons que la lecture aurait pu être moins agréable si la mangaka ne possédait pas ce don pour créer des héroïnes irrémédiablement attachantes et dont le bonheur est si facilement communicatif.

L'autre déception pourrait venir de l'absence de la plongée pendant une grande partie du tome. Alors que le troisième volume lui laissait enfin une grande place, on ne la retrouve ici que lors des deux derniers chapitres, qui sont l'occasion de voir apparaître deux nouvelles têtes sympathiques, mais qui se ressemblent malheureusement beaucoup trop et restent trop lisses pour qu'on les savoure réellement (leur présentation est un peu bancale, de même que leur amitié avec Fitaba et leur évolution au contact de Hikari sont trop peu mises en avant pour qu'on en saisisse toute l'essence, et l'auteure passe à moitié à côté d'un parallèle entre Izu et Tokyo et entre le passé et le présent de Futaba là où elle aurait pu offrir quelque chose de plus consistant sur ces points).

Par rapport aux précédents tomes, ce quatrième volume déçoit donc un peu, à cause de ces quelques points noirs. Peut-être Kozue Amano a-t-elle besoin de se remettre doucement dans le bain après son congé maternité. Dans tous les cas, on est malgré tout loin de passer un mauvais moment, bien au contraire : le charme des dessins est toujours là, la joie des héroïnes toujours aussi communicative, et les petits bonheurs montrés ici nous rappellent de profiter, nous aussi, de notre propre été.
Image

Avatar du membre
Woody
Messages : 18
Enregistré le : 11 juil. 2012, 11:38

Re: Amanchu!

Message non lu par Woody » 11 juil. 2012, 11:54

J'ai lu ce volume ce matin et je rejoins pleinement cet avis à un point près. L'auteure n'est pas obligée à mon sens de constamment orienter son récit sur la plongée. Il est bien normal que nos héroïnes aient autre chose en tête par moment : le shopping, l'école, etc. Ce qui me chagrine un peu plus à la lecture d'Amanchu c'est qu'on ne retrouve pas toute la magie d'Aria. J'ai l'impression qu'Amano essaye de transporter son utopie de bonheur quotidien dans un monde contemporain (mais toujours au bord de l'eau). Il n'a pas toutes ces rencontres que pouvait faire Akari en tant que gondolière et les personnages introduits (comme dans ce volume d'ailleurs) sont un peu fades. Reste une lecture agréable qui donne le sourire à défaut de remplir les yeux d'étoiles :wink:

Avatar du membre
shun
Messages : 918
Enregistré le : 23 sept. 2004, 21:43

Re: Amanchu!

Message non lu par shun » 11 juil. 2012, 13:19

Woody a écrit :Ce qui me chagrine un peu plus à la lecture d'Amanchu c'est qu'on ne retrouve pas toute la magie d'Aria.
c'est uniquement pour ça que je n'ai pas accroché a amanchu alors que j'ai adoré aqua et aria, il n'y a aucune magie, féérie, aucun sentiment, vraiment dommage.
Groupe facebook de vente manga en Belgique : https://www.facebook.com/groups/1024308 ... 6/?fref=ts

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10169
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Amanchu!

Message non lu par Koiwai » 21 mai 2013, 21:39

Tome 5 :

L'été se poursuit, et après le départ des deux amies citadines de Teko, le mois d'août arrive déjà, et avec lui le stage du club de plongée ! Sous la houlette de Mlle Katori, voici Pikari, Teko, Ai et Makoto en route pour quelques jours intensifs dans une station balnéaire où ils pourront se perfectionner dans la plongée.

Pourtant, ce cinquième tome commence un peu comme le précédent, avec des petits chapitres pas très originaux mais assez agréables à parcourir, entre une mésaventure de Pikari aux relents fantomatiques, et l'arrivée au stage où les filles doivent d'abord unir leurs forces dans leur lutte contre... un cafard. C'est profondément insignifiant, mais c'est mignon, car c'est l'occasion de voir à nouveau les héroïnes d'Amanchu se rapprocher dans leurs délires. même si, une nouvelle fois, Kozue Amano a tendance à trop abuser des visages SD.

Ce n'est qu'après ces deux premiers chapitres que le stage prend tout son sens, celui-ci remettant enfin en valeur la plongée de la plus jolie des manières, la mangaka nous invitant à découvrir la technique de l'orientation sous l'eau avec un compas, puis l'art de la plongée nocturne. Dans le premier cas, on apprend quelques spécificités du compas, outil utile pour se repérer dans une mer parfois pas très claire, tandis que dans le deuxième cas on profite de quelques explications sur les différences entre la plongée diurne et sa soeur nocturne, et sur les beautés propres à cette dernière. En résulte un voyage toujours aussi charmant, d'autant que les dessins de Kozue Amano savent à nouveau rendre le tout immersif, entre quelques vues marines et sous-marines claires et fluides ou au contraire plus sombres et inconnues, qui dans tous les cas rendent le voyage en mer immersif, aussi paisible qu'envoûtant.

Mais ce qu'on retient surtout, c'est le focus sur Teko.
Aux côtés de Pikari, la timide, un peu peureuse et auparavant si renfermée jeune fille continue d'évoluer, mais prend conscience qu'elle est totalement dépendante de son amie. L'orientation sous l'eau sera alors l'occasion pour elle de tenter quelque chose par elle-même, sans aide, et tandis que ses pensées évoluant au fil de son parcours sous l'eau laissent s'immiscer doucement mais sûrement des changements chez la demoiselle, on est également heureux de voir si joliment mise en avant sa relation avec une Pikari toujours aussi bienveillante.
Quant à la plongée nocturne, elle sème à nouveau la crainte de l'inconnu chez la jeune fille. En découvrant la plongée et au contact d'amis sur lesquels elle peut compter, Teko change petit à petit, mais doit encore faire face à ses craintes et ses doutes. L'observation des autres s'adonnant à la plongée sous-marine, tout autant que la bienveillance de Pikari puis les paroles de Katori, seront autant d'éléments qui l'éveilleront encore un peu plus et lui feront comprendre de profiter de la vie.

Pour conclure comme il se doit ce très beau volume, on se retrouve alors avec un dernier chapitre qui nous offre ce qu'il y a à la fois de plus simple et de plus beau : une petite fête nocturne, un feu d'artifice sur la mer, à partager avec ses amis, pour un instant de bonheur que Kozue Amano met à nouveau très joliment en images, le tout étant en plus l'occasion de découvrir un peu plus cette chère Mlle Katori.

Ainsi le premier été d'Amanchu s'achève-t-il de la plus jolie des manières, et a-t-on déjà hâte de voir quelles merveilles nous réserve l'automne dans le tome 6.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10169
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Amanchu!

Message non lu par Koiwai » 28 nov. 2013, 21:37

Tome 6 :

L'automne arrive, et avec lui le retour au lycée ! Après des vacances d'été animées, ce sont d'autres aventures qui attendent Pikari, Teko et les autres : un souci avec les combinaisons sèches du club, un test de sport où Teko a un peu de mal, une sympathique rencontre pour Pikari, une autre plus étrange pour Ai, un petit souci de maillot de bain...

Chaque chapitre se consacre à une petite histoire indépendante, et chacune de ces histoires ne témoigne pas d'une folle originalité. Entre le test de sport ou surtout le dernier chapitre, on ne peut pas dire que Kozue Amano soit allée chercher très loin... Mais heureusement, elle parvient à utiliser ces petits récits pour garder intacte l'ambiance chaleureuse et amusante de sa série, sans oublier la plongée. Ainsi, le premier chapitre est une bonne occasion d'évoquer l'utilité des combinaisons sèches et leurs fonctionnement, tandis que celui de la rencontre de Hikari avec la petite Kokoro permet un peu de plongée en bord de mer, ainsi que des rencontres plus aventureuses avec une maman poulpe et une murène. Et tandis que le chapitre du test de sport permet de cerner encore un peu plus Teko et certaines de ses faiblesses, celui centré sur Ai lors des préparatifs de la fête du lycée nous offre de simples mais jolies réflexions sur les petits instants bonheur éphémères qui animent notre vie. Par ailleurs, il faut aussi saluer, dans ce même chapitre, le talent de Kozue Amano pour faire ressortir une ambiance toute particulière dans ces préparatifs de la fête. Dommage, par contre, qu'on ne suive pas la fête en elle-même...

En somme, rien d'original ou de poussé dans ce tome, bien au contraire, mais il y a toujours chez la mangaka un talent certain pour créer des ambiances chaleureuses et rafraichissantes, et des personnages bourrés de vie et de charme. Amanchu!, c'est toujours un grand bol d'eau fraîche.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10169
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Amanchu!

Message non lu par Koiwai » 29 mai 2014, 12:54

Tome 7 :

Comme toutes les saisons, l'automne possède son charme, y compris à Ito. Son atmosphère ni trop étouffante ni trop froide et son vent léger sont autant d'agréables éléments propices à l'évasion, comme vont nous le prouver Pikari et Teko dans un début de tome tout en légèreté et insouciance. Pendant que l'une, dans le premier chapitre fait découvrir à la petite Kokoro le bonheur de regarder les feuilles s'envoler dans le ciel, l'autre, dans le deuxième chapitre, alors qu'elle est calmement attablée à une terrasse où elle s'endort, montre à une compagne de rêverie la magie que procure la faculté de contrôler ses rêves. Dans ce début de tome, on n'a rien de très original, et on a même un peu de trucs tirés par les cheveux dans le deuxième chapitre, mais Kozue Amano est toujours aussi talentueuse pour croquer des ambiances charmantes et légères. Et puis, ce deuxième chapitre est l'occasion de voir une Teko différente : maîtresse de son rêve, elle apparaît plus sûre d'elle, rayonnante et séduisante.

Mais quand la réalité revient, on retrouve une Teko face à de nouvelles épreuves côté plongée : dans le deuxième tiers du tome, l'heure est venue pour elle de découvrir la plongée en combinaison étanche et sur mesure. Après de nouvelles petites explications sur l'équipement, Teko va pouvoir vivre une nouvelle expérience sous-marine, et découvrir que plonger avec une combinaison étanche est beaucoup plus difficile. Heureusement, ses amis, Pikari en tête, sont là pour la soutenir, la soulager, et lui montrer de nouvelles petites joies simples de la plongée.

Quant au dernier tiers du tome, il s'écarte à nouveau de la plongée pour nous faire vivre quelques festivités automnales.
Tout d'abord, une fête de Halloween qui est l'occasion pour Kozue Amano de croquer ses charmantes héroïnes dans des costumes largement plus mignons qu'effrayants. Fête qui, au fil d'une course à l'enjeu de prime importance (aaah, qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour un bisou de Pikari), fait naître une petite rivalité aussi légère qu'amusante entre Teko et Kokoro.
Enfin, pour conclure le volume, une cérémonie traditionnelle sera l'occasion de découvrir l'un des secrets des jumeaux Ninomiya, que l'on retrouve comme on ne les avait jamais vu, surtout une Ai étonnamment élégante et féminine.

Sans chercher à faire dans l'originalité ou à beaucoup développer les choses, Kozue Amano joue plus que jamais la carte du charme que dégagent ses personnages, et croque avec légèreté et fraîcheur quelques beautés propres à l'automne. On attend toujours un peu plus de la série, mais la lecture reste agréable et positive !



A part ça, j'ai le sentiment qu'il y a de plus en plus de relents shôjo-ai dans la série :3
Image

Avatar du membre
Raimaru
Space Cowboy
Messages : 1689
Enregistré le : 16 janv. 2010, 16:37
Localisation : Fensch Vallée

Re: Amanchu!

Message non lu par Raimaru » 30 mai 2014, 20:30

A part ça, j'ai le sentiment qu'il y a de plus en plus de relents shôjo-ai dans la série :3
Tiens, de quoi à me motiver à lire mon tome 5 sur mes étagères depuis un an facile :3

(Mais ça serait mieux avec des femmes majeures. Je n'en démords pas.)
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10169
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Amanchu!

Message non lu par Koiwai » 30 mai 2014, 20:56

Ouais, mais Pikari et Teko sont tellement faites l'une pour l'autre, encore plus dans le tome 7 :3
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10169
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Amanchu!

Message non lu par Koiwai » 27 nov. 2014, 13:50

Tome 8 :

Après avoir découvert le bon fond d'Ai dans un premier chapitre rafraichissant, nos héroïnes voient l'hiver et les fêtes de fin d'année se rapprocher doucement, mais conservent néanmoins leur joie et leur soif de profiter du quotidien face à de nouvelles aventures. Ici elles partent en mer dans l'espoir de croiser une légendaire sirène, là Pikari s'apprête à vivre un Noël en famille, puis Ai doit affronter l'espiègle vent du nord, très fort à cette époque de l'année et menaçant de dévoiler quelques-uns de ses atouts... Le réveillon du Nouvel An arrive ensuite, nos amis le passent ensemble, et c'est l'occasion pour Futaba de faire part à quelques-uns de ses doutes à la grand-ère de Hikari. Enfin, la première visite de l'année au temple voit Pikari s'envoler une nouvelle fois dans ses rêves plutôt farfelus.

Il y a dans ce tome une sensation un peu décevante, celle d'une saison hivernale pour l'instant assez mal exploitée. Alors que saison, à l'instar de celles qui se sont évoluée avant dans le manga, aurait pu apporter nombre de richesses, Kozue Amano se limite finalement à quelques grandes étapes dont elle ne fait pas grand chose, avec un Noël trop vite passé en revue, un Nouvel An qui revient vaguement sur des tourments déjà vus chez Futaba, et une visite au temple voyant Hikari partir une énième fois dans l'un de ses trips. Il faut aussi avouer que les choses reposent beaucoup trop sur des idées plus que jamais basiques, minimes, à l'image du chapitre où Ai doit veiller à ne pas exhiber sa culotte face au vent (pour ça, elle sera aidée par un prof quand même un peu bizarre), ou du fait que Pikari ne capte rien concernant l'identité de la sirène. Sans oublier que le thème de la plongée est quasiment en berne.

Néanmoins, d'autres bons points contrebalancent un peu cette petite panne d'idées. On apprécie le petit contrepied des fêtes de fin d'année (d'habitude, au Japon, on passe Noël entre amis et le Nouvel An en famille, pas l'inverse), mais on aime surtout découvrir un peu plus la famille de notre Pikari : un grand-père au physique étonnant, une grand-mère vraiment chouette, une soeur plutôt attachante... Il faut juste espérer que la mangaka les exploite mieux plus tard, car pour l'instant ils sont assez inconsistants. Et puis, bien sûr, il y a toujours ce charme insouciant chez les héroïnes, et cette ambiance agréable portée par les dessins légers et pleins de vie de l'auteure.

Le talent de Kozue Amano pour croquer des dessins et des ambiances toujours aussi agréables sauve les meubles dans ce tome moins inspiré.
Image

Répondre