Sawako

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
IchigoKun
Messages : 3
Enregistré le : 28 févr. 2013, 14:14

Re: Sawako

Message non lu par IchigoKun » 28 févr. 2013, 15:03

Le manga à l'air super bien, et l'anime est un chef d'oeuvre. Mon avis ? : MON anime du moment. Alors là, je le conseille vraiment. Un chef-d'oeuvre. J'ai faillit y verser plusieurs fois une larme, c'est très émouvant, réel et touchant. De magnifiques dessins autant pour les personnages que pour les paysages (parfois un peu "aquarelle"). Les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres, et Kazehaya est beau >< ! J'aimerais tellement que lui et Sawako soit en couple... Enfin bref, je m'égare, là. Par contre, personnelement, je n'aime pas trop la voix VO de Sawako... Mais bon, vous n'allez pas pas le regarder juste pour ce détail futile x) !
Image
http://mangashow.xooit.fr/index.php <- Mon forum manga ♪

Avatar du membre
Einah
Messages : 1949
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Sawako

Message non lu par Einah » 28 févr. 2013, 22:36

IchigoKun a écrit :Le manga à l'air super bien, et l'anime est un chef d'oeuvre. Mon avis ? : MON anime du moment. Alors là, je le conseille vraiment. Un chef-d'oeuvre. J'ai faillit y verser plusieurs fois une larme, c'est très émouvant, réel et touchant. De magnifiques dessins autant pour les personnages que pour les paysages (parfois un peu "aquarelle"). Les personnages sont tous plus attachants les uns que les autres, et Kazehaya est beau >< ! J'aimerais tellement que lui et Sawako soit en couple... Enfin bref, je m'égare, là. Par contre, personnelement, je n'aime pas trop la voix VO de Sawako... Mais bon, vous n'allez pas pas le regarder juste pour ce détail futile x) !
Si tu lis le manga, ton voeu est exhaucé ;)
Image

Avatar du membre
Cactus-Vira
Messages : 129
Enregistré le : 23 sept. 2012, 23:30

Re: Sawako

Message non lu par Cactus-Vira » 28 févr. 2013, 22:41

Entre c'était nous et sawako, il faut mieux commencer par lequel ?
Car les deux me tente, je parle autant de l'anime que du manga ... après, si ces ouvres font pleurer, ce que j'ai cru comprendre va falloir que je prépare les mouchoirs :roll:
Image

Avatar du membre
Einah
Messages : 1949
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Sawako

Message non lu par Einah » 01 mars 2013, 07:38

Cactus-Vira a écrit :Entre c'était nous et sawako, il faut mieux commencer par lequel ?
Car les deux me tente, je parle autant de l'anime que du manga ... après, si ces ouvres font pleurer, ce que j'ai cru comprendre va falloir que je prépare les mouchoirs :roll:
y a pas photo, C'était nous. Pour Sawako ca traine beaucoup en longueur. Avec C'était nous tu vas beaucoup pleurer ;) Par rapport à l'anime je ne sais pas. J'attends la sortie de C'était nous fin mars.
Image

Avatar du membre
lovehina68
Messages : 1125
Enregistré le : 08 juin 2006, 10:31
Localisation : Lens-Lille
Contact :

Re: Sawako

Message non lu par lovehina68 » 21 avr. 2013, 00:11

Tome 14 :
Le voyage scolaire à Okinawa continue. Le plus grand souhait de Sawako est de profiter un maximum de ce moment privilégié avec ses amis et de se faire un tas de beaux souvenirs. Photos de groupes et entre copines, éclats de rires, émerveillement... Les quelques jours passés au soleil de la petite bande s'avèrent inoubliables. On ne se lasse pas de dire, de répéter pour chacun des volumes depuis... plus ou moins le début de la série (!) que Karuho Shiina continue à nous captiver... L'atout de ce quatorzième volet est bien entendu le voyage scolaire, qui rappelle à tous les lecteurs la nostalgie de ces sorties pendant lesquelles mille aventures arrivaient. Ici, le soleil d'Okinawa rend chacun resplendissant. Les dessins de l'auteure subliment chacun des personnages et les met en valeur grâce à des jeux de lumière qui font leur effet. La multiplicité des plans est un élément qui nous donne également l'occasion de se confronter davantage à chaque personnage, afin de s'approcher de chacun d'eux, pour ainsi les comprendre toujours mieux.


Cela fait un bon moment que Sawako a réalisé qu'elle a de vraies amies. Ce fait se confirme ici, au cours du voyage. Ayane et Chizu prennent soin de leur amie et profitent des instants passés ensemble. Ça n'est pas pour autant que l'auteure oublie leurs histoires personnelles, bien au contraire ! Les deux adolescentes font les frais de l'amour, et reçoivent de plein fouet des vagues de sentiments auxquelles elles étaient loin de s'attendre. Il fallait s'en douter : qui dit voyage scolaire, dit révélation, ou mieux, déclaration. Malgré le fait que l'on se doute que des choses importantes risquent d'arriver à Okinawa, la mangaka parvient tout de même à nous surprendre, ou pire, à laisser le suspense s'installer pour une attente insupportable (dans le bon sens du terme, bien sûr). De ce fait, ce volume, comme beaucoup de ses prédécesseurs, se dévore d'un seul trait. Il est impossible de détacher les yeux de ces héros si vivants, et pourtant insaisissables, tant ils nous happent dans leur tourbillon de sentimentaux, autant amoureux qu'amicaux.

Une fois de plus, Karuho Shiina n'hésite pas à s'attarder sur chaque personnage. Ainsi, chacun a son moment de gloire face au lecteur. Ici, en plus d'Ayane et de Chizu, les garçons occupent une place non négligeable. Kazehaya joue un rôle important, voire décisif. En garçon délicat, et pas forcément sûr de lui, il fera tous les efforts possibles pour surpasser les palpitations de son cœur qui lui montent à la tête. Pin, lui, est une fois de plus mis en avant par intermittences, aux côtés d'Ayane. Les choses continuent à rester ambigües, pour notre plus grand plaisir. À un instant, en plus de baisser sa garde et de dévoiler un caractère doux, il nous arrivera de le regarder différemment : comme un homme ordinaire, qui finalement ne pense pas qu'à se braquer et draguer les jolies jeunes femmes. Enfin, Ryû, habituellement en retrait et très secret, surprendra plus d'un lecteur.

Au final, toutes ces petites choses mises bout à bout font de ce tome un délice, une évasion au cœur d'un quotidien à la fois calme et agité, passionné et on ne peut plus vivant des trois amies Sawako, Ayane et Chizu.
Ma Collection de Manga/Dvd

Profiter de la vie comme au dernier jour...

Avatar du membre
Einah
Messages : 1949
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Sawako

Message non lu par Einah » 21 avr. 2013, 09:51

Je n'étais pas aussi emballée quand j'avais lu le tome 14. Je l'ai plus subi lol Je mets mon avis en dessous.

Vol. 14 : Heureusement que l'humour était de retour dans ce tome et que l'auteur dessine bien, parce qu'à nouveau il ne se passe quasiment rien ! Sawako et Kazehaya sont toujours au même point, nous avons droit à des pages et des pages sur des visages qui rougissent, des effleurements... tout ca pour ne pas réussir seulement un baiser O_o

Ensuite avec Chizu et Yano c'est un peu mieux et heureusement aussi qu'elles sont là. Par contre ce que je trouve dommage c'est que l'auteur entrecoupe à chaque fois ce qui se passe avec elles, en faisant ca, ca perd beaucoup en intensité car on n'a pas le temps d'être touché par ce qui se passe : à peine une page sur l'une d'elle et hop on repasse sur autre chose sur plusieurs pages.

Ce qui me fait peur c'est que l'auteur n'a pas l'air de se presser ! Pitié faite avancer les choses...
Image

Avatar du membre
Dear Noctis
Messages : 367
Enregistré le : 17 janv. 2012, 14:49
Contact :

Re: Sawako

Message non lu par Dear Noctis » 21 avr. 2013, 19:09

Einah a écrit :Heureusement que l'humour était de retour dans ce tome et que l'auteur dessine bien, parce qu'à nouveau il ne se passe quasiment rien ! Sawako et Kazehaya sont toujours au même point, nous avons droit à des pages et des pages sur des visages qui rougissent, des effleurements... tout ca pour ne pas réussir seulement un baiser O_o
C’est exactement ce qui dans l’anime m’a complètement refroidie à l’idée de commencer le manga.

La première saison donne vraiment envie de s’y mettre j’avais adoré, et puis les dessins du manga sont jolis. Mais la seconde saison, c’est le drame. C’est long, très long, ça rougit (à croire que y’a une maladie qui traîne), ça nous met des pseudo triangles amoureux. Au final, j’aime quand même beaucoup les personnages, mais je me mettrais au manga que si je trouve un bon nombre de tomes sortis d’un coup en occasion.

PS : Bisous Einah, ça faisait longtemps.

Avatar du membre
Einah
Messages : 1949
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Sawako

Message non lu par Einah » 21 avr. 2013, 21:42

Dear Noctis a écrit : La première saison donne vraiment envie de s’y mettre j’avais adoré, et puis les dessins du manga sont jolis. Mais la seconde saison, c’est le drame. C’est long, très long, ça rougit (à croire que y’a une maladie qui traîne), ça nous met des pseudo triangles amoureux. Au final, j’aime quand même beaucoup les personnages, mais je me mettrais au manga que si je trouve un bon nombre de tomes sortis d’un coup en occasion.
Je n'ai pas vu l'anime. Mais je pense que j'apprécierai plus la série si je lisais les tomes à la suite. Parce que j'attends tellement qu'il se passe quelque chose que de voir à chaque fois qu'il ne se passe rien c'est frustrant. Malgré tout il y a des passages que j'apprécie et les personnages sont attachants sinon j'aurai arreté la série depuis longtemps ^^
Dear Noctis a écrit : PS : Bisous Einah, ça faisait longtemps.
Bisous à toi aussi :love: On te voit plus sur le fofo ces derniers temps. Faut dire que je le déserte un peu aussi ^^;
Image

Avatar du membre
Dear Noctis
Messages : 367
Enregistré le : 17 janv. 2012, 14:49
Contact :

Re: Sawako

Message non lu par Dear Noctis » 22 avr. 2013, 20:39

Je te comprends. Je me souviens d'une chose dans l'anime c'était une journée sportive, à l'époque je l'avais trouvée interminable parce qu'elle s'étale sur plusieurs épisodes. Là je me suis demandée mais ceux qui lisent le manga ils doivent attendre des mois avant qu'elle termine cette journée XD En plus si y'a pas de focus sur Yoshida et Ryû, c'est nul ^^
Einah a écrit :Bisous à toi aussi :love: On te voit plus sur le fofo ces derniers temps. Faut dire que je le déserte un peu aussi ^^;
Ca fait plaisir de reparler avec toi =) Oui je m'étais pas connectée depuis début mars :O Bon racontage de vie, j'étais très occupée (fallait voir nos têtes à la fin -_-), j'ai des dizaines de mangas qui m'attendent (+de 60 en fait...), pareil pour les DVD... Mais là je suis passée aux 35h donc je vais avoir plein de temps =)

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10170
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Sawako

Message non lu par Koiwai » 03 mars 2014, 17:22

Je suis toujours autant accroché par cette série. Il y a beaucoup de longueurs, on sent que Karuho Shiina délaye un peu les choses, mais ses personnages sont vraiment tous attachants, l'auteure porte sur eux un regard plutôt bienveillant et attentif qui se répercute sur moi. Même Kento, qui m'agaçait au départ, commence à bien me plaire. Je ne saurais même pas dire quel est mon personnage préféré, je les trouve tous touchants parmi les principaux. Sawako et Kazehaya sont toujours aussi adorables, bien sûr, mais depuis les premiers tomes j'adore tout autant Chizu et Yano, que je trouve géniales dans leur amitié très forte pour Sawako. Dans le tome 15, j'ai trouvé Ryû superbe dans son passé commun avec Chizuru, et dans le tome 16 j'ai été très touché par les tourments de Yano, à qui j'ai eu envie de faire un gros câlin :lol:
Bref, y a beau y avoir beaucoup de longueurs et des avancées très lentes, mine de rien je me suis beaucoup attaché à tous les principaux personnages, que je prends toujours autant de plaisir à suivre :)


Tome 16 :

Le voyage scolaire s'est terminé en semant le trouble dans les coeurs. Chizu ne sait pas comment réagir face à la déclaration soudaine de Ryû. Elle a peur de perdre l'amitié de celui qui a toujours été simplement son ai d'enfance... mais briser cette relation pour aller plus loin, n'est-ce pas précisément ce que Ryû veut ? De son côté, Yano ne sait pas trop comment prendre l'intérêt de Kento lui porte. Alors qu'elle vient de mettre fin à une énième relation sans intérêt, elle reste fragilisée par des interrogations sur son incapacité à tomber amoureuse... et à ne pas se faire sincèrement aimer. Quant à Sawako, sa relation avec Kazehaya est dans une passe un peu délicate. A l'approche de Noël, elle a l'impression que quelque chose tracasse celui qu'elle aime...

Après un quinzième tome qui présentait avec beaucoup de talent et d'émotion la relation forte existant entre Chizu et Ryû, on retient surtout de ce seizième volume le focus sur les doutes de Yano, vraiment touchante dans ses nombreux tracas. L'intérêt que lui porte Kento, qui semble sincère, permet d'extrapoler son passé sentimental fait de plusieurs relations décevantes et d'une incapacité à aimer qui ont peu à peu creusé sa réputation. Après Chizu, c'est à son tour de révéler un peu plus ses faiblesses, et voir Kazuho Shiina s'appliquer aussi bien à dépeindre pas uniquement Sawako mais aussi ses amies fait vraiment plaisir à voir, d'autant que la mangaka ne manque pas une occasion de confronter les adolescentes pour renforcer toujours plus leur amitié (les paroles maladroites de Sawako qui dit à Yano qu'elle l'adore sont mignonnes et touchantes, totalement signes de notre héroïne), et qu'en face Kento reste lui aussi un garçon intéressant.

Malheureusement, du côté des autres personnages, ça stagne plus. Karuho Shiina prépare tranquillement l'arrivée de Noël en semant le doute chez ses autres personnages. Du côté de Chizu et Ryû, ça ne bouge pas, l'auteure se contentant de petits focus intérieurs déjà vus. Quant à Sawako et Kazehaya, ils stagnent eux aussi, l'auteur ne se pressant pas pour aborder ce qui semble tracasser Kazehaya. On retient néanmoins le joli focus sur la maladresse des deux amoureux, qui ne savent tout simplement pas comment se comporter l'un avec l'autre. Une relation dépeinte avec bienveillance par l'auteure, et qui touche facilement, malgré les longueurs.

Hormis le joli focus sur Yano, ce volume ne fait pas avancer les choses, et s'applique surtout à préparer une fête de Noël qui, espérons-le, sera riche pour chacun de nos personnages.

Pour conclure le volume, notons la présence d'un chapitre extra d'une trentaine de pages. Un hommage fait à l'occasion de l'adaptation de Sawako en anime, et réunissant pas moins de 18 auteures d'horizons différents : genres différents, magazines différents, éditeurs différents... Un très bel hommage qui nous permet, en vrac, de retrouver beaucoup d'auteures bien connues en France, comme Natsumi Aida (Switch Girl), Tachibana Higuchi (L'Académie Alice), Ryô Ikuemi (Puzzle), Takako Shimura (Fleurs Bleues), Kazune Kawahara (Koko Debut), Ayuko (The Earl and the Fairy)... ou même Mari Yamazaki (Thermae Romae) et Mitsurô Kubo (Shinjuku Fever). Sawako, une oeuvre qui peut toucher tout le monde !
Image

Répondre