Soul Eater

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10129
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soul Eater

Message non lu par Koiwai » 16 juin 2013, 01:41

Ces derniers jours, j'ai lu plusieurs fois par-ci par-là (et encore aujourd'hui sur 192pnb) que Soul Eater se finira au tome 25, mais n'ai pas encore vu de news à ce sujet sur le site. Heiji, si tu passes pas ici, peux-tu confirmer/infirmer ?
Si ça se finit vraiment au tome 25, ça voudrait donc dire qu'il ne resterait plus que 3 tomes, or à la lecture je n'ai pas spécialement l'impression d'être proche de la fin de la série :o
Image

Avatar du membre
Heiji-sama
Messages : 98
Enregistré le : 31 mai 2009, 03:40

Re: Soul Eater

Message non lu par Heiji-sama » 19 juin 2013, 13:48

Ces derniers jours, j'ai lu plusieurs fois par-ci par-là (et encore aujourd'hui sur 192pnb) que Soul Eater se finira au tome 25, mais n'ai pas encore vu de news à ce sujet sur le site. Heiji, si tu passes pas ici, peux-tu confirmer/infirmer ?
Lol j'en parlais sur twitter (https://twitter.com/manganewsjapon/stat ... 3460940800), mais comme aucun site français ne mets de source quand il s'agit d'un autre site français, tu ne pouvais pas savoir, mais en fait la news vient de nous^^. https://twitter.com/manganewsjapon/stat ... 0744996864
Même dans les profondeurs de l'enfer
La fleur de l'amitié peut toujours s'épanouir
Laissant derrière elle, ses pétales comme souvenir
Elle se balance au gré des vagues
Puisse-t-elle un jour...s'épanouir de nouveau

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10129
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soul Eater

Message non lu par Koiwai » 19 juin 2013, 14:06

Aaaah, merci Heiji ! :) Effectivement, comme je ne suis pas du tout Twitter j'étais complètement passé à côté ^^


Bon ben j'espère une fin à la hauteur :) On sentait quand même avec l'arc actuel qu'il pouvait y avoir une fin dans pas longtemps, et pourtant je ne voyais pas tant que ça la fin arriver dans peu de temps, car je reste sur l'impression que certains personnages ont été peu exploités. 'fin, il reste 3 tomes, donc Atsushi Ohkubo a le temps d'effacer cette petite impression que j'ai :)
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10129
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soul Eater

Message non lu par Koiwai » 15 juil. 2013, 16:53

Image


Tandis que le succès de Soul Eater ne se dément pas et que Soul Eater Not! séduit les fans d'Atsushi Ohkubo en apportant une autre vision de l'univers de Shibusen, les éditions Kurokawa nous amènent en prime Soul Art, le recueil d'illustrations du mangaka, principalement dédié à sa série phare, mais pas que.

Copie confirme de l'édition japonaise, cette édition française offre une qualité indéniable : sous la protection en plastique souple transparent se cache le livre au format paysage, où la couverture en carton solide protège plus de 130 illustrations réparties sur une centaine de pages.

Au total, vous trouverez des illustrations variées, allant des classiques images de couvertures (en l'occurrence, celles des tomes 1 à 14), à des versions colorisées des doubles-pages d'ouverture de certains chapitres, en passant par des choses relativement plus rares comme des illustrations de cartes téléphoniques, de cartes postales offertes avec le magazine de prépublication de Soul Eater, de couvertures du magazine... avec, en prime, une double illustration inédite conçue exclusivement pour cet artbook, et qui croque plusieurs des personnages emblématiques de Soul Eater.

De la plus simple illustration des personnages à la mise en scène de ceux-ci dans des décors de tous types (plutôt sombres, au contraire plus frais comme le dessin en bord de mer, à tendance comique avec des personnages qui tirent des têtes débiles, etc...), chaque image est l'occasion d'observer le talent d'un dessinateur qui arrive habilement à varier les ambiances. Par exemple, sur une page vous pourrez entrevoir le visage d'une Maka sombre et déterminée, tandis que la page suivante vous la présentera de façon plus claire et insouciante. Dans les couleurs, c'est pareil : c'est varié, tantôt sombre et profond dans la colorisation, tantôt plus relâché et simple, tantôt très orienté street art... En somme, on a là un aperçu complet des différents styles qu'est capable d'adopter Ohkubo.

A partir de la page 84, un chapitre spécial s'ouvre, laissant tout d'abord la possibilité aux fans d'admirer quelques illustrations crossover ou hommages à Soul Eater : Maka et Soul en version Eureka Seven, Maka posant aux côtés d'Eward Elric de Fullmetal Alchemist... Puis les dernières pages reviennent sur les autres travaux d'Ohkubo : illustrations et design de personnages pour le jeu Soul Eater - Monotone Princesse et pour le guide de ce même jeu, images de sa précédente oeuvre B.Ichi (qui sont l'occasion d'appréhender les évolutions graphiques de l'artiste)...

Quant aux dernières pages, elles offrent un petit message de remerciement d'Ohkubo, ainsi qu'une légende contextualisant chaque illustration du livre, avec parfois des petites remarques et précisions sérieuses ou humoristiques de l'artiste.

Copie conforme de l'édition japonaise, proposée dans une édition de qualité à un prix on ne peut plus raisonnable, principalement axé sur Soul Eater mais ne s'y limitant pas, ce Soul Art offre un joli panorama global des talents d'illustrateur d'Atsushi Ohkubo. Un artbook indispensable pour les plus grands fans de l'auteur.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10129
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soul Eater

Message non lu par Koiwai » 15 juil. 2013, 18:38

Soul Eater Not ! 2 :

En compagnie de ses deux amies Mémé et Anya, Tsugumi continue de découvrir la vie à Shibusen, au sein de la section Not. Entre les cous et les examens, les trois jeunes filles continuent de vivre de petites péripéties les amenant à découvrir plus en profondeur, petit à petit, l'univers de Shibusen. Cette fois-ci, après avoir mieux cerner la fameuse Kim, elles sont notamment amenées à croiser la route de Liz et Patty alors que les deux filles, en liberté conditionnelle, sont serveuses.

Ainsi continue-t-on d'entrevoir dans Soul Eater Not ! certains personnages majeurs de Soul Eater, que l'on découvre un peu plus sous un angle différent. Après Kim, ce sont les deux armes de Kid que l'on entrevoit mieux, ce qui est l'occasion, en plus, de cerner un peu mieux l'époque exacte à laquelle se situe ce spin-off de Soul Eater.

Pour autant, pas question pour Atsuhi Ohkubo d'apporter avec Soule Eater Not ! quelque chose franchement profond. Si l'on aperçoit sous différents angles des personnages-clés de la série-mère comme Kim, Akané, Clay, Liz, Patty, Maka ou Soul, l'approfondissement reste très succinct, artificiel, et il est avant tout question de reprendre le cadre de Shibusen dans un contexte plus enjoué et amusant. Et de ce côté-là, la mission est réussie : à l'instar du premier volume, ce deuxième tome exploite très bien les trois héroïnes, dont les caractères sont bien exploités, entre le côté mignon et hautain ml assumé de l'aristocrate Anya, les trous de mémoire de Mémé, et une Tsugumi tellement amusante dans sa banalité. Atsushi Ohkubo se fait un plaisir de leur offrir des bouilles mignonnes et amusantes, de les mettre dans des situations légères (comme lorsqu'elles sont improvisées serveuses), et le tout marche bien, pour peu que l'on se laisse transporter par cette ambiance bien différente de la série-mère.

Toutefois, si le tout reste clairement frais et enjoué, quelques intrigues moins joyeuses pointent doucement le bout de leur nez. Ainsi, alors que l'amitié entre nos trois héroïnes se renforce naturellement au gré de leurs petites péripéties, Tsugumi garde conscience qu'un jour elle devra choisir parmi les deux celle qui sera sa Meister. Quant aux deux derniers chapitres du volume, ils mettent en place une menace sur Shibusen, qui trouve une première concrétisation dans un drame venant assez soudainement briser l'ambiance légère qui dominait jusqu'à présent. Pour le coup, on se demande bien ce que donnera ce rebondissement. mais pour le savoir, il faudra s'armer de patience, le troisième tome de Soul Eater Not ! n'étant même pas encore sorti au Japon...

Un peu superficiel et décousu, mais porté par des héroïnes amusantes et une ambiance plus légère que la série-mère, Soul Eater Not ! continue de revisiter avec bonheur l'univers de Soul Eater sans afficher plus d'ambition que le divertissement sans grande prétention, même si les dernières pages du tome, plus sombres, intriguent. C'est efficace, si l'on accepte de se laisser happer par le quotidien un peu insipide mais rafraichissant de Tsugumi, Anya et Mémé.
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6397
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Soul Eater

Message non lu par Erkael » 13 déc. 2013, 11:09

Vol 24: La bataille finale fait rage et la folie devient de plus en plus présente, un indicible malaise s’installe, et les moins résistants parmi les personnes présentes ne peuvent résister à cette terreur qui s’empare d’eux !

Le volume est à l’image de la couverture, sombre, chargé, et un peu brouillon, tout se mélange et il est difficile d’y voir clair au milieu de cette confusion !
Pourtant l’auteur rend les choses un peu plus simple en éliminant les personnages secondaires qui n’auraient plus leur place dans cette bataille dantesque…il ne les élimine pas au sens propre, mais les renvoie sur Terre en les excluant tout simplement de la lutte. Ne reste donc que les piliers, à savoir Maka et son père, Soul, Black Star et bien entendu Kid qui plus que jamais s’impose comme le futur grand successeur de son père ! D’ailleurs, à ce propos, même en plein milieu de scènes d’action débridées, l’auteur glisse quelques éléments sur l’actuel Dieu de la Mort et sur des révélations qui ne devraient plus tarder à venir (en même temps c’est maintenant ou jamais !)

Une lutte violente s’engage donc, non pas contre le grand dévoreur mais contre Crona qui s’est emparée de la puissance de ce dernier. Une belle surprise mais qui ne sera pas la dernière de ce volume qui nous en réservera encore quelques unes jusqu’à la conclusion !

Ce qu’on retient surtout de ce tome c’est la mise en scène remarquable de l’auteur qui arrive à faire transpirer la folie de ce tome. Il s’en dégage une noirceur incroyable, presque un désespoir insoutenable. On a l’impression que tout semble perdu avant même que nos héros ne tentent de se battre.
Et pourtant ils sont bien là, et plutôt bien utilisés ! Black Star domine une nouvelle fois la masse, et Maka fait ce qu’elle peut. L’auteur n’a pas cédé aux trompettes de la facilités, il n’a pas fait évoluer ses personnages de manière incohérente. Black Star a toujours été présenté comme un garçon incroyablement puissant et Maka malgré ses progrès ne peut pas le rattraper, ce qui ne l’empêche pas d’être utile.
Bien évidemment en futur Dieu de la Mort, Kid est lui aussi quelque peu au dessus du lot.

La fin de la série se fait clairement sentir, on sait qu’on est dans la dernière ligne droite et l’auteur donne tout ce qu’il a pour un résultat plus que convaincant !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10129
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soul Eater

Message non lu par Koiwai » 13 juil. 2014, 14:24

Soul Eater 25 :

Une conclusion assez classique, un peu rapide, où je n'ai pas ressenti beaucoup d'émotion, mais qui reste très efficace. Les dernières informations indispensables sont là, le combat final est très bon, Ohkubo boucle ce qu'il fallait boucler tout en offrant une conclusion assez ouverte mais en rien frustrante.

Globalement, j'aurai pris beaucoup de plaisir sur cette série !

Seul hic : l'extrait de Red Eyes Sword (que j'ai trouvé chiant à mourir, en passant) intégré directement dans le tome, ce qui, je trouve, épaissit inutilement le volume, alors que l'extrait aurait pu être intégré dans un livret à part. Par contre, merci Kuro pour le logo argenté du premier tirage, il rend super bien !
Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6397
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Soul Eater

Message non lu par Erkael » 25 juil. 2014, 02:44

Vol 25: Nous l'avons attendu un bon moment, et le voilà qui s'est enfin livré à nous, le dernier tome de Soul Eater venant apporter sa conclusion épique à une histoire riche en rebondissements et en surprises. Vingt quatre volumes riches, à l'univers complexe ont précédés et cette fin tiendra toutes ses promesses, jusqu'au dernier moment le titre gardera son cap en multipliant les surprises.

Le combat contre le grand dévoreur fait rage, tous nos héros sont impliqués et malgré les blessures et la supériorité apparente de leur ennemi, les pertes dans leur rang, ils ne baissent pas les bras et reviennent sans cesse à la charge, mais seront ils en mesure de vaincre une bonne fois pour toute celui qu'ils redoutent depuis tant d'années ?

Le premier constat qui s'impose quand on découvre ce tome c'est sa largeur, il semble aussi épais que deux tomes réunis, on se dit alors que bien des surprises doivent nous attendre. Mais au final, même si le tome est effectivement plus épais que la normale, cet effet est du aux premiers chapitres bonus d'une autre série de l'éditeur (Red Eyes sword) qu'on trouve en fin de volume. Cet extrait, sur lequel on ne s'étendra pas plus, vu que ce n'est pas le sujet, prend bien un cinquième du tome, du coup c'est plus une déception qu'autre chose (pourquoi ne pas avoir proposé un petit livret à part ?)
Autre chose qui frappe, c'est qu'alors qu'on aurait pu s'attendre à ce que ce soit notre trio de héros qui trône fièrement sur la couverture, si ils sont présents, ils s’éclipsent face à Crona qui impose sa prestance. Cela annonce un rôle essentiel de la jeune fille...et bien même pas.
Maintenant que les mauvaises surprises ont été passées en revue, revenons sur ce qui nous préoccupe : la lutte acharnée contre le grand dévoreur !
C'est bien simple, ce combat, qui tient logiquement lieu de point d'orgue à la série, va ici occuper la quasi totalité de ce volume pourtant très conséquent. A l'exception du dernier chapitre qui tient lieu d'épilogue, tout le reste mettra en avant l'affrontement épique contre l'ennemi de tous. Inutile de dire que pour occuper l'ensemble d'un volume il faut que le combat propose des retournements de situations, des surprises en tout genres...ce sera bel et bien le cas ici.

Outre notre trio de héros, accompagnés bien évidemment de leurs « armes », de nombreux protagonistes vont intervenir d'une manière ou d'une autre, ainsi tous sont présents dans ce dernier tome, il aurait été dommage de conclure sans passer en revue l'ensemble des personnages restants. Autant dire que la lutte est véritablement épique, elle nous tient en haleine et réussit à nous captiver sans mal.
En plus de cela on trouve quelques révélations (il fallait bien répondre aux dernières questions dans cet ultime volume), et également de l'émotion. A ce niveau par contre la tentative de l'auteur tombe un peu à l'eau, il ne semble décidément pas à l'aise avec ça, contrairement aux notes d'humour qui passent toujours aussi bien même dans des moments dramatiques et intenses.
Reste une ambiance hors normes, décidément le point fort du titre qui lui aura permis jusqu'au bout de conserver cette part d'originalité malgré quelques faiblesses.

Une excellente conclusion pour une série ayant eu des hauts et des bas mais qui se termine en beauté, c'est ce qu'il faut retenir !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10129
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soul Eater

Message non lu par Koiwai » 28 sept. 2014, 18:24

Soul Eater Not ! 3 :

Les événements de la fin du tome 2 laissaient supposer une petite prise de consistance de l'histoire de Soul Eater Not !, et à vrai dire c'est tout le contraire qui se passe. Evanouie, Tsugumi se réveille indemne, au grand soulagement d'Anya et de Mémé qui veillaient sur elle. Et les trois jeunes filles peuvent reprendre leur vie de tous les jours, après s'être assurée qu'Eternal Feather va bien, et non sans avoir croisé la route d'un médecin un peu ravagé que les lecteurs de Soul Eater connaissent bien !

Le quotidien reprend donc ses droits pour les trois jeunes filles de la section Not. Quand elles ne s'essaient pas à un petit travail là où sont sélectionnés les prétendants à la section Eat, Tsugumi fait découvrir à Anya ce sport populaire qu'est le baseball, et Mémé se retrouve prise dans une drôle d'affaire à cause de ses amnésies. C'est totalement insipide, mais suffisamment léger, mignon et rigolo pour qu'on lise ça sans mal à petite dose, d'autant que le caractère spécifique de chaque héroïne reste assez bien exploité.
Mais cela n'occulte pas le vide que semble devenir l'oeuvre : les petits approfondissements de l'univers de Shibusen (les personnages de Soul Eater croisés dans leur quotidien, l'évocation de la section Eat, le Death Vegas, la gastronomie particulière de Death City...) sont beaucoup trop succincts, et on sent bien qu'Atsushi Ohkubo rallonge artificiellement la sauce à travers ses courts chapitres "Soul Eater Short !", passages de quelques pages reposant sur quelques gags vite faits, plus ou moins amusants, et devenant vite envahissants au point de prendre beaucoup de place (une grosse soixantaine de pages sur les 170 du volume).
Il faut dire que l'auteur, comme il l'avoue dans sa postface, avait originellement prévu de ne faire que 4 tomes de Soul Eater Not !, mais que le diffusion de l'adaptation animée l'a contraint à devoir rallonger la sauce, pour que le manga ne prenne pas fin avant la diffusion de l'anime. Ou quand l'adaptation plombe l'oeuvre originale...

Bref, si vous avez considérablement aimé les deux premiers tomes, vous devriez passer à nouveau un moment assez agréable bien que vide. Si vous étiez déjà mitigés sur les volumes précédents, ce n'est clairement pas celui-là qui vous redonnera foi en ce spin-off...
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 10129
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Soul Eater

Message non lu par Koiwai » 25 févr. 2015, 17:31

Soul Eater Not ! 4 :

Après un troisième volume décevant, le quatrième tome du spin off de Soul Eater repart sur des bases similaires, se partageant entre les chapitres de l'"histoire "principale et les "SOul Eater Short", petits gags venant combler des pages.

Si le tome 3 était vide de sens, celui-ci l'est plus encore. La découverte de Shibusen des débuts paraît déjà bien loin, et l'on se contente désormais de suivre les habituelles et répétitives petites frasques de Tsugumi, Mémé et Anya, qui font du sport, mangent, se chamaillent un peu... et voila. Pourquoi pas, s'il y avait en filigranes un approfondissement de l'univers de Soul Eater et des apparitions plus marquantes des personnages que l'on connaît déjà. Mais ce n'est pas le cas, et ce spin-off n'apporte plus rien de concret à la saga, s'enfonçant toujours plus dans un fan service basique et mal amené (franchement, tout un chapitre sur Mémé qui se déshabille dans son sommeil et essaie d'embrasser Tsugumi ?). Et l'aspect mignon de nos héroïnes paraît lui aussi en berne, puisqu'on constate un relâchement du trait sur leurs bouilles (les décors, eux, restent par contre très bons).

Il y a pourtant, de temps à autre, un retour sur le semblant d'intrigue des débuts, à savoir l'évolution de Tsugumi en tant qu'arme démoniaque, et la "confrontation" entre Mémé et Anya pour avoir notre héroïne. Mais en dehors de la dernière page qui nous sort vaguement de notre torpeur, Atsushi Ohkubo ne fait que tourner en rond sur ces points, et quand il tente de créer quelques petits suspenses entre les chapitres il les brise tout seul avec ses "Soul Eater Short", chapitres bouche-trou à l'humour pas du tout inspiré et comblant une cinquantaine de pages. Et puis, quelle idée de faire des chapitres bonus dans une série bonus...

Soul Eater Not! se délaie encore (et la médiocre adaptation animée sortie l'année dernière n'y est sans doute pas étrangère) jusqu'à perdre toute trace de consistance, et il n'y a guère que la dernière page pour laisser espérer un tout petit regain d'intérêt pour le cinquième et ultime volume. En attendant, l'intérêt de ce spin-off reste extrêmement limité.
Image

Répondre