Liselotte et la forêt des sorcières

Shojo, josei, yuri, yaoï... En d'autres termes voici la rubrique regroupant les genres de manga destinés à un public féminin!
Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9202
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Liselotte et la forêt des sorcières

Message non lu par Koiwai » 06 nov. 2014, 16:46

Image

La fiche sur le site


Tome 1 :

Quelque part loin à l'est, la jeune Liselotte vient d'emménager, en compagnie de ses deux jeunes serviteurs les jumeaux Alto et Anna, au coeur d'une forêt à la réputation plutôt étrange : elle serait peuplée de sorcières ! Mais la jeune femme ne s'en inquiète aucunement, et est bien décidée à faire sa vie dans ce lieu éloigné de tout, où elle espère pouvoir passer outre ce qui semble être un passé pour le moins tourmenté. Mais sa nouvelle vie ne tarde pas à être un peu chamboulée, quand ce qui ne semblait être qu'un légende devient réalité : une sorcière apparaît devant elle, une pomme à la main, et Liselotte ne doit son salut qu'à un mystérieux jeune homme lui rappelant son passé...

Après l'incontournable Fruits Basket puis Twinkle Stars, Natsuki Takaya revient au genre fantastique avec une nouvelle série se rapprochant clairement des contes qui ont bercé nombre d'entre nous. Avec son cadre forestier qui semble totalement hors du temps, ses personnages dont le statut social rappelle des histoires anciennes, ses noms dont les connotations germaniques (Liselotte, Enrich...) évoquent Grimm, ou ses quelques créatures fabuleuses pour l'instant assez discrètes mais inquiétantes ou amusantes (les sorcières - celle avec la pomme rappelle clairement Blanche-Neige - , l'amusant Yomi qui enchaîne les frasques), la série se pare d'emblée d'une aura fantastique et mystérieuse encore nébuleuse, mais qui a quelque chose d'envoûtant, comme tout bon conte à l'ancienne. Cet univers, posé soudainement puisque qu'on est de suite plongé dans la nouvelle vie de Liselotte, ne se dévoile que par petites touches, et demandera de se laisser porter par une ambiance réussie, portée par un graphisme délicat et par une narration où les choses s'écoulent plutôt tranquillement, à leur rythme.

Ce rythme, c'est celui de la nouvelle vie d'une Liselotte, jeune fille qui a vite fait de rappeler, à tout hasard, Tohru Honda, l'héroïne de Fruits Basket, de par son aspect très insouciant et presque bête qui cache en réalité de profondes blessures. Avec sa manière de tout prendre du bon côté, de vouloir participer aux tâches quotidiennes (cuisine, jardinage) alors qu'elle n'y connaît rien, de ne pas s'étonner face aux choses les plus étranges et d'être à l'ouest plus d'une fois, on pourrait être tenté de qualifier cette héroïne d'idiote, si elle n'émettait pas, avant tout, tant de courage naturel et de détermination optimiste à surpasser les tourments du passé pour non pas survivre, mais réellement vivre sa nouvelle vie et se prendre en mains.
Mais quels sont donc ces tourments que la demoiselle a dû affronter par le passé ? Qui est le dénommé Enrich, qui apparaît brièvement dans ses souvenirs ? A-t-il un lien avec Engetsu, cet étrange garçon venu sauver Liselotte des griffes de la sorcière avant de s'installer chez elle ? Quelle menace représentent exactement les sorcières ? Natsuki Takaya nous laisse d'abord deviner doucement certaines choses, puis finit par apporter quelques précisions plus conséquentes (surtout sur le contexte familial de Liselotte, étonnant quand on voit la pureté apparente de la demoiselle), sans pour autant tout dévoiler d'une intrigue qui n'a sans doute pas fini de se révéler.
Aux côtés de Lise, on peut compter sur une petite palette de personnages vraiment savoureuse. En plus du mystérieux Engetsu et du farceur Yomi, il y a le détonnant duo formé par Alto et Anna, jeunes jumeaux qui cachent sans doute, eux aussi, quelques secrets. Garçon caractériel réagissant au quart de tour, Alto ne cesse de s'inquiéter pour sa maîtresse, acquiesce rarement ses idées et ne se prive pas pour le faire savoir, mais est rarement écouté, ce qui al don de l'énerver encore plus. Amusant autant qu'attachant dans sa loyauté envers Liselotte, il est contrebalancé par Anna, son exact contraire niveau caractère, jeune fille aussi douce que mignonne, toujours d'accord avec Lise.

Dans un premier tome efficace porté par des personnages et des idées séduisants, Natsuki Takaya met en place un univers pourvu d'une profonde aura mystérieuse et fantastique, que l'on a hâte de voir doucement s'approfondir. La principale interrogation pouvant refroidir concerne la mise en pause de la série en 2013 après 5 tomes, Natsuki Takaya connaissant des soucis de santé, mais de notre côté cela ne suffit pas à ternir notre optimisme face à cette série qui commence très joliment.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Einah
Messages : 1862
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Liselotte et la forêt des sorcières

Message non lu par Einah » 06 nov. 2014, 19:12

Tome 1 :
Dans une région reculée, très loin vers l’Est, en bordure d’une forêt peuplée de sorcières, s’est installée Dame Liselotte en compagnie de deux de ses domestiques. Une nouvelle vie s’offre à elle et les tâches domestiques ne lui font pas peur, même si elle est novice dans le domaine. Un jour, Liselotte croise une vraie sorcière qui tente de l’ensorceler. Mais un mystérieux jeune homme, prénommé Engetsu, vient la sauver. Ce dernier ressemble étrangement à un ancien ami d’enfance. Qui est donc ce jeune homme si mystérieux ? Et pourquoi Liselotte s’est-elle réfugiée si loin de chez elle abandonnant son niveau de vie aisé ?

Natsuki Takaya revient avec un nouveau titre mais cette fois-ci dans un univers emprunt aux contes et au fantastique. Cet univers nous fait penser à celui de Fruits Basket, série à succès de l’auteur. Nous découvrons Liselotte une jeune femme pleine d’entrain, voulant faire son propre jardinage ou bien voulant faire elle-même la cuisine. Mais, cette dernière ne connait absolument rien et sous ses airs un peu gauche mais remplis d’innocence, elle tente de contribuer à la vie de tous les jours. Son caractère nous fait penser à celui de Tohru dans Fruits Basket.

Au fur et à mesure que notre lecture avance, l’auteur dissémine des éléments fantastiques comme : l’apparition d’une sorcière, ou bien l’existence d’un petit familier haut en tempérament. Pour susciter également notre intérêt, l’auteur glisse des mystères dans son scénario : pourquoi Liselotte a-t-elle quittée sa vie d’avant ? Qui est-elle vraiment ? D’autres interrogations surviennent à la suite de la rencontre entre Liselotte et Engetsu. Engetsu est un personnage à la fois mystérieux et charismatique. Il a la particularité de ressembler étrangement à Enrich, un ami d’enfance de Liselotte. Très rapidement, un lien particulier nait entre ces deux personnages et le mystère entourant Engetsu nous intrigue. Autour de cette atmosphère fantastique, l’auteur mêle également des scènes cocasses entre les différents personnages et leurs réactions, pour notre plus grand plaisir.

Concernant les graphismes, nous retrouvons le charme et la beauté du style de Natsuki Takaya. Les moments importants sont magnifiquement bien représentés. Un travail tout simplement sublime de la part de l’auteur. Quant à l’édition, elle est de bonne facture et le papier est de bonne qualité.

Un premier tome enchanteur qui nous plonge dans un univers imaginaire tranchant avec la dernière série de l’auteur Twinkle Stars. Beaucoup de mystères rythment l’intrigue et nous attendons donc de découvrir les différentes révélations au fil des futurs tomes.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9202
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Liselotte et la forêt des sorcières

Message non lu par Koiwai » 07 avr. 2015, 13:10

Tome 2 :

Exilée pour des raisons mystérieuses, Liselotte s'habitue petit à petit à sa nouvelle vie en campagne en compagnie de ses deux serviteurs Alto et Anna, de l'étrange petit démon Yomi, et du mystérieux Engetsu qu'elle pense être en réalité Enrich, le garçon qu'elle aimait. Bien que cette nouvelle vie ne soit pas toujours évidente, notre héroïne peut compter sur l'animation apportée par les crises d'Alto et par la bienveillance de la douce Anna, et elle s'applique avec bonne humeur à tisser des liens avec les villageois, à l'instar de ce vieil homme en apparence bourru mais dans le fond très gentil.
L'ambiance de la série reste un régal, Natsuki Takaya s'appliquant à offrir un quotidien très animé, tantôt amusant tantôt inquiétant, et surtout porté par une héroïne rappelant toujours Tohru Honda de Fruits Basket : on adore sa bonne volonté presque "nounouille" comme le disent ses serviteurs, ainsi que ses maladresse (comme sa nullité en cuisine) et son envie optimiste d'aller vers les gens au-delà des préjugés et du paraître (qu'ils soient humains ou non...).

Mais c'est précisément le nouveau quotidien et le caractère de Liselotte qui vont faire réapparaître devant elle les fantômes du passé et le danger... un danger de mort. Dans un volume bien huilé, la mangaka profite de divers instants du présent pour rappeler à son héroïne les douloureux souvenirs qu'elle ne peut effacer malgré son désir de repartir à zéro. Pourquoi a-t-elle dû s'exiler ? Que s'est-il passé avec Enrich et son frère Richard ? Qui en veut à sa vie ? Qu'est réellement Engetsu ? Par petite touches, tout au long du volume, Takaya laisse entrevoir ce douloureux et mélancolique passé, avant de concrétiser ces diverses informations dans une fin de volume qui nous permet également de mieux entrevoir les fameuses sorcières.

Concrètement, le tome souffre quand même d'un manque de clarté dans sa dernière partie, quand les souvenirs du passé et le présent s'entremêlent au gré de petites scènes d'action brouillonnes (ce n'est clairement pas le point fort de Natsuki Takaya). Mais l'univers, l'ambiance générale, le soin apporté à ses personnages par l'auteure et les dernières pages intenses et dramatiques nous conquièrent et confirment les qualités de la série entrevues dans le tome 1.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Einah
Messages : 1862
Enregistré le : 17 nov. 2010, 21:13
Localisation : Deux-Sèvres mais mon coeur reste en Lorraine

Re: Liselotte et la forêt des sorcières

Message non lu par Einah » 11 avr. 2015, 12:50

Tome 2 :

Liselotte essaye de s’habituer à son nouveau quotidien et pour faire de ce lieu, un endroit où il ferait bon d’y vivre, Liselotte continue dans sa lancée d’avoir un jardin. Alors quoi de plus joli que d’y mettre également des fleurs ? Avoir en plus auprès d’elle Engetsu, la rend également très heureuse. Tout semble se dérouler comme dans le meilleur des mondes, mais le passé de Liselotte refait vite surface et chamboulera son quotidien.

En lisant les premières pages, nous découvrons un monde merveilleux où vit Liselotte. A tel point que nous pouvons nous demander où nous emmène Natsuki Takaya car la principale préoccupation de Liselotte est de se procurer des fleurs et de trouver l’endroit idéal où les mettre. Mais, au fil de notre lecture, l’auteur dissémine des flash-back sur ce qui est arrivé à Liselotte et à Enrich (Engetsu), un passé bien sombre et tragique. Nous découvrons également que finalement, même si Liselotte semble se comporter de manière insouciante, elle n’est pas autorisée à rencontrer les villageois alentours. Pourquoi cette volonté de la couper des autres villageois ? Et qui est derrière tout ça ?

Engetsu, quant à lui, se montre très protecteur envers Liselotte, il veut la protéger et en particulier d’une certaine personne… Alors que toute la troupe est en marche pour rencontrer la sorcière qu’a croisée Liselotte, le passé en chair et en os se montre. Une fin de tome riche en révélation, prenante et sombre que ce soit sur le passé de Liselotte mais également sur l’histoire de Engetsu.

Natsuki Takaya lève petit à petit le voile sur le passé de Liselotte et de Engetsu. Nous sommes loin du shojo « Tout est beau, tout est rose ». Des interrogations subsistent et nous avons hâte de découvrir la suite surtout après cette fin qui nous a laissé un peu sans voix.
Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9202
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Liselotte et la forêt des sorcières

Message non lu par Koiwai » 14 avr. 2015, 14:01

Tome 3 :

Pour protéger Liselotte du mystérieux assassin venu la tuer, Engetsu vole à son secours mais ressort du duel gravement blessé, au bord de la mort. Pour le sauver, Liz décide de contacter Eiche, l'esprit du grand chêne. Mais cet être fantastique, loin d'être amical, demandera à la jeune fille une contrepartie aussi surprenante que dure...

Après un fin de 2ème tome très mouvementée et qui concrétisait les différentes informations sur notre héroïne, Natsuki Takaya propose un début de volume où Liselotte, face à Eiche, devra à nouveau montrer toute sa détermination. Pour la première fois, notre si souriante et optimiste héroïne laisse éclater sa part plus sombre, sa rage, ses peurs liées à son désir profond de ne pas perdre Engetsu... même si celui-ci est condamné à ne plus être humain. Dans ce contexte difficile, on apprécie encore et toujours cette héroïne qui, cette fois-ci, présente un caractère fort et volontaire et est prête à se sacrifier elle-même pour sauver celui qu'elle a toujours aimé. La contrepartie prise par Eiche pour sauver le jeune homme n'en apparaît alors que plus cruelle...

Cela dit, pas question pour Liselotte de sombrer : derrière son enthousiasme parfois presque bête, elle est décidée à reprendre avec optimisme son quotidien aux côtés de ses serviteurs, de ceux qu'elle héberge... et, bientôt, de deux autre figures qui trouveront refuge chez elle en brisant tous les interdits et les préjugés entre humains et sorcières. La deuxième moitié du volume revient alors un peu plus dans l'ambiance tranche de vie, et en profite pour approfondir un peu Alto et Anna et notamment leur rencontre avec Liselotte, mais aussi la maladroite sorcière Hilde... et, bien sûr, les sentiments de notre héroïne pour un Engetsu métamorphosé. Takaya n'oublie néanmoins rien de son intrigue et ponctue les choses de quelques enjeux sombres autour du destin d'Engetsu, du danger planant sur la vie de Liz, de ce qui est arrivé à Watelinde, ou du choix que fera Richard en fin de tome...

La série doit toujours beaucoup à son héroïne, qui cache derrière son enthousiasme "nounouille" une vraie force de caractère admirable. Autour d'elle, Natsuki Takaya continue d'offrir des personnages toujours plus attachants et intéressants, et peut compter, pour porter son récit, sur son dessins fin offrant souvent des expressions faciales très belles (notamment les expressions douces ou bienveillantes de certains moments). L'oeuvre ne fait donc que confirmer ses qualités.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9202
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Liselotte et la forêt des sorcières

Message non lu par Koiwai » 16 juin 2015, 07:15

Tome 4 :

Dans un début de tome offrant quelques informations sur le pays où se déroule l’action et sur son passé lié aux guerres et aux sorcières, nous découvrons également un peu plus Erwin, et faisons la connaissance de Sui, étrange enfant qui révèlera plus d’une surprise, surtout dans la suite du volume qui revient sur le quotidien dans la maison de Liselotte, où le nombre d’habitant a encore augmenté avec l’arrivée de la sorcière Hilde et de son familier Myrte ! La cohabitation entre la sorcière et les humains se passe pour le mieux dans la demeure, Hilde se découvrant même une passion pour la couture. On est heureux de retrouver ce quotidien en apparence si insouciant et souvent amusant, au fil du quel Lise continue d’affronter les choses avec le sourire et son habituelle détermination à ne pas se laisser abattre. Mais de nouveaux problèmes arrivent très vite en la personne de Werg : la sorcière, qui déteste les humains, exige toujours de Liselotte qu’elle s’en aille de la forêt… Mais que cache réellement la haine de Werg envers les humains ?

Au travers de l’apparition opportune d’un Sui décidément très énigmatique, c’est ce que nous allons découvrir, de façon très brève pour l’instant. Le passé de Werg se dévoile en partie, de même que celui de Hilde, et il faut désormais attendre d’en savoir plus (car les infos restent plutôt maigres) et de voir si Werg saura changer.
Pendant ce temps, on reste plus marqué par la prise de conscience de Liselotte, qui comprend enfin que si elle veut pouvoir en apprendre plus sur ses compagnons, elle doit elle-même commencer par leur révéler toute la vérité sur son passé. Ce que l’on entrevoyait jusque là se confirme donc concernant notre héroïne, mais à cela s’ajoute de nouvelles précisions, ainsi que l’ambivalence d’un Richard qui semble partagé entre son amour fraternel pour sa sœur et le sort qu’il a dû lui réserver…

L’histoire se poursuit doucement, de nouvelles informations arrivent pendant que d’autres se confirment, les énigmatiques Sui et Erwin intriguent beaucoup. Et on s’interroge toujours (peut-être un peu trop, Takaya aimant garder une part assez nébuleuse dans ses révélations) sur ce qui se trame autour de notre héroïne et de Richard, sur l’identité de celui qui cherche à leur nuire, et sur le rôle des sorcières dans tout ça. La mangaka prend quelques détours, mais son récit reste très plaisant.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9202
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Liselotte et la forêt des sorcières

Message non lu par Koiwai » 08 août 2015, 15:48

Tome 5 :

La relation entre Lise et Engetsu évolue, et par la même occasion notre héroïne. Cela dit, les changements d'Engetsu vis-à-vis de Lise me semblent ici un poil rapides... Quoiqu'il en soit, c'est un plaisir de voir que c'est Lise qui a fait le pas le plus important dans l'avancée de cette relation ^_^
La naissance du lien entre Anna et Werg est très jolie aussi, bien que, là aussi, un peu brève. Mais c'est un bonheur de voir cette chère Anna (personnage que j'adore) si bien mise en avant, que ce soit pour déovile rune facette de leur passé à Alto et elle, ou pour pousser Werg à changer doucement d'avis.
Quant à la dernière partie du tome, elle amène des choses très prometteuses avec une entrée en scène très attendue et l'arrivée d'une personnage précis dans le village... Le prochain tome promet de bien bouger, mais il va falloir l'attendre trèèèès longtemps ^^"

En attendant, j'adore toujours autant l'ambiance de cette série, qui a le charme typique des oeuvres de Takaya : une héroïne positive et attachante qui fait plaisir à voir et ne tombe pas non plus dans la niaiserie, un rythme qui suit tranquillement son cours et s'attache bien aux personnages...
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre