Hell's kitchen

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!
Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6309
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Hell's kitchen

Message non lu par Erkael » 08 déc. 2013, 21:22

Image
Auteurs: AMASHI Gumi (dessin) ; NISHIMURA Mitsuru (Dessin)
Edité chez Kana


Après les shonens d’actions en tout genre, Kana va tenter de prendre une nouvelle direction avec le shonen culinaire !
Le nouveau titre sur lequel mise l’éditeur est une prise de risque importante, les titres basés sur la cuisine n’ont jamais remporté un grand succès chez nous, mais peut être que la multiplication des émissions de télé tels que Top Chef ou Masterchef, et le carton qu’elles font ont incités l’éditeur à tenter le pari de Hell’s Kitchen…

Satoru Moriya est un collégien tout ce qu’il y a de plus banal, il ne sort pas de la norme et ne tente rien qui pourrait le conduire à l’échec, ou qui pourrait être ennuyeux, il vit donc sa vie tranquillement sans la moindre prise de risque… Mais un jour Dogma, un démon machiavélique jette son dévolue sur lui ! Ce dernier se nourrit de l’âme des grands chefs, mais il n’arrive plus à en trouver qui pourrait le sustenter, il décide donc de former Satoru pour en faire un chef d’exception…afin de dévorer son âme par la suite !

Le pitch est assez amusant, et s’annonçait séduisant mais cela ne semble être réellement qu’un prétexte pour un titre culinaire avec les excès qui vont avec.
Dans tous les shonens ou presque, il est de coutume que le héros suive une quête initiatique afin de progresser et de devenir le meilleur dans son domaine, donc pourquoi ne pas reproduire la recette ici (sans jeu de mots) ? Oui mais voilà, on se retrouve avec une accroche amusante mais pas crédible pour deux sous ! A aucun moment Dogma ne nous explique pourquoi il choisit Satoru et pas un autre, et le peu d’informations qu’on a là dessus ne légitime en rien ce choix. Bon en même temps, il fallait bien commencer quelque part…

Les titres qui viennent principalement en tête à la lecture de ce premier tome sont Yakitate Japan et…Neuro le mange-mystères ! On comprend aisément pour le premier, on se retrouve déjà avec des affrontements surréalistes, des réactions excessives lorsque les protagonistes gouttent les plats, mais surtout des explications culinaires sur les bienfaits ou méfaits de tels ou tels aliments…
Pour le second le rapport ne paraît pas évident et pourtant c’est au contraire ce qui ressort le plus ! Un lien de maître – esclave s’établit entre un démon venu des enfers et un jeune humain qui subit et se voit embarquer dans des aventures sur lesquelles il n’a quasiment aucun contrôle au départ. La différence étant que Neuro se servait de Yako pour cacher son identité, alors qu’ici Dogma est invisible aux yeux des autres humains, il lui indique donc la marche à suivre sans avoir à se soucier de la présence des autres…ce qui est quelquefois amusant avec un Satoru qui parle seul ou agit de manière totalement incohérente devant d’autres personnes. Mais les points communs avec Neuro ne s’arrêtent pas là, en effet à l’instar du démon dévoreur de mystères, Dogma utilise des outils venus des ténèbres pour parvenir à ses fins…

Mais au final nous ne sommes bel et bien que devant un titre culinaire. On aurait pu penser que cela tournerait un peu comme Toriko, c’est à dire un vrai shonen d’action avec la cuisine uniquement comme prétexte à des affrontements dantesques, mais ce tome nous oriente bel et bien vers des duels de cuisines saugrenus. D’autant plus que la couleur est annoncée pour le prochain tome, il va devoir affronter les élèves de l’école de cuisine qu’il vient d’intégrer.
Alors que nous n’en sommes qu’au premier tome, nous avons déjà assisté à deux affrontements autour des fourneaux, l’auteur prenant à peine le temps de planter son décor et de présenter ses personnages, et déjà le réalisme n’est pas de la partie. Les auteurs tentent pourtant de nous donner des explications rationnelles au résultat de ces duels, mais on y croit pas du tout. Autant dans Yakitate Japan, dés le départ l’auteur nous donnait des explications qui paraissait crédibles, mais là ce n’est aucunement le cas, il essaie de nous faire croire que des épluchures de patates, bien préparées sont meilleures que des patates elles mêmes…ben voyons ! Aucune crédibilité on vous dit, pourtant ce n’est pas faute d’essayer.

Le trait est léger et sympathique, l’auteur semble maîtriser son sujet, reste à travailler la narration pour éviter les choses trop évidentes.
Ce premier volume est assez amusant, l’humour fonctionne plutôt ce qui s’avère être une bonne chose.

Au final on se retrouve avec un titre sympathique mais pas transcendant non plus, un titre qui s’annonce plutôt bien mais qui ne passionne pas. Reste à voir si cela vaut le coup de continuer l’aventure.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6309
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Hell's kitchen

Message non lu par Erkael » 08 déc. 2013, 21:23

Vol 2: Après un premier tome sympathique mais loin d’être exceptionnel, ce second volume vient apporter un vent de fraîcheur sur cette série qui contre toute attente va peut être trouver sa voie et se distinguer de ce qui s’est déjà fait dans le genre !

Satoru, jeune garçon ordinaire, possédé par un démon qui veut dévorer son âme, est poussé par ce dernier à s’inscrire dans une école de cuisine hors normes. Il va rencontrer des camarades mais également de nombreux adversaires contre lesquels il devra effectuer des duels de cuisine…

L’originalité n’était pas le point fort du premier tome, bien au contraire, c’était d’ailleurs son principal défaut, et si elle ne transparaît pas plus que ça ici, Hell’s Kitchen semble se détacher des autres titres de cuisine par une approche différente. Si les affrontements autour des fourneaux sont bels et bien présents, à aucun moment on ne suit les protagonistes pendant la préparation des plats, ni même pendant les phases « d’entraînements ». Non ici on nous présente les personnages, leurs originalités, ce qui les distingue des autres cuisiniers, puis une fois le duel lancé, on passe directement au résultat. On a bien sur droit aux explications de ces derniers, mais elle est assez succincte. On ne voit donc pas les personnages utiliser des techniques surhumaines en cuisinant, on apprend juste pourquoi ils ont gagnés. Cela peut paraître étrange et laisser perplexe, mais cela permet de s’intéresser davantage aux personnages.

Dans ce tome on commence par une présentation un peu plus poussée de la nouvelle école que Satoru a intégré avec déjà un concours (sous forme d’examens) où il fera la connaissance d’une jeune fille très timide. Il décide de l’aider malgré les interdictions du démon Dogma.
Ensuite suivent deux affrontements. Le premier l’opposera à un étrange garçon à l’odorat surdéveloppé, vouant sa vie à la recherche de toutes les épices du monde ; puis il affrontera une hystérique folle des couteaux !
Bien entendu tout ceci fera évoluer notre héros qui va comprendre l’importance des épices et qui se trouvera un couteau adapté… C’est prévisible, linéaire même, mais cela n’en demeure pas moins plaisant !

On pourrait toujours comparer ce titre, non plus à Yakitate Japan, avec lequel il prend ses distances, mais avec Neuro, le mange mystères, à cause de son démon, du lien malsain unissant les personnages et à cause des invocations de Dogma rappelant les outils de Neuro.

Avec un humour qui fait mouche et un ton vraiment plaisant, ce second tome vient nous redonner espoir dans l’avenir de ce titre finalement prometteur malgré ses défauts tel sa linéarité.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6309
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Hell's kitchen

Message non lu par Erkael » 08 déc. 2013, 21:23

Vol 3:Après un premier tome sympathique et un second déjà beaucoup plus intéressant on était curieux de lire ce troisième volume et on a bien fait d’attendre puisque ce dernier ancre la série dans les titres réussies, plein de bonnes idées (même si pas toujours originales) et méritant d’être suivis de prés !

Satoru poursuit son apprentissage de la cuisine avec de plus en plus d’intérêt et de plus en plus de camarades, mais le chemin est encore long avant d’arriver à égaler ses compagnons sans l’aide du démon qui veut le bouffer !
Mais un nouveau challenge se présente à lui : réconcilier le département cuisine de l’école avec le département agriculture ! La mésentente et les tentions sont déjà très fortes et à cause d’un mot maladroit de notre pauvre Satoru, la guerre va véritablement être déclaré !
On vit alors des évènements tout bonnement surréalistes, totalement dans l’excès, totalement délirant mais surtout terriblement drôle !

Les auteurs profitent de cette partie plus que sympathique pour développer leur univers en s’écartant de la cuisine en elle même tout en restant sur le même thème. De nouveaux lieux, de nouveaux personnages, de nouvelles intrigues avec de nouvelles amitiés et antipathie, on sort là du cadre du manga de cuisine. Et cela va même bien au delà puisque ce tome nous propose dans sa seconde partie un schéma digne des shonens nekketsu ! Un duel est organisé entre Satoru et un jeune prodige de la pâtisserie Français. Outre quelques clichés sur la grande classe Française (c’est un point de vue étranger, rassurez vous), on a droit à quelques adjectifs sympathiques nous définissant. Il faut reconnaître que c’est assez amusant.
Mais ce qui intéresse ici, c’est que Satoru va devoir s’allier avec d’anciens adversaires pour former une équipe qui va devoir apprendre à coopérer. On a ici l’essence même des shonens de combats avec les anciens adversaires qui deviennent alliés, on devine une équipe en train de se former…le titre prend vraiment un chemin qu’on n’imaginait pas mais c’est diablement efficace !

A coté de ça, la ressemblance avec Neuro demeure, mais là aussi cela contribue à l’intérêt du titre. Si on ajoute l’humour toujours plus efficace, et les personnages qui sont de plus en plus riches et intéressants, on a là un titre vraiment très prometteur qui est déjà terriblement séduisant !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6309
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Hell's kitchen

Message non lu par Erkael » 16 janv. 2014, 23:51

Vol 4: Après avoir subi de nombreuses épreuves et avoir rencontré des personnages hauts en couleurs (et souvent désaxés), on aurait pu croire que les jours de Satoru au sein de Sup Agro serait plus détendus…mais c’était sans compter son nouveau camarade de chambré, un deuxième année à la forte personnalité qui terrorise les autres étudiants : Kumoi.

Toujours aussi drôle et farfelu, le titre continu de nous surprendre et de nous séduire avec une recette simple mais diablement efficace.
Cette fois cela passera par le nouveau venu, Kumoi, ayant une haute opinion de la fonction de cuisinier, méprisant le client et ses stupides idées reçues. Ce dernier se base sur la science Chinoise des éléments, du ying et du yang et sur l’équilibre corporel. Ainsi ses plats soignent les corps bien qu’il fasse peu de cas des clients.
Les auteurs arrivent ainsi, à travers ce nouveau personnage à proposer encore quelque chose de nouveau, pas encore vu dans le titre et donc d’élargir encore leur univers. Cet élargissement passe par les personnages et leurs méthodes mais également par un ajout de lieux avec les dortoirs qui laissent supposer la possibilité de chapitres consacrés.

La grande majorité du tome sera donc consacré à Kumoi et sa relation avec notre héros qui une nouvelle fois subit les évènements plus qu’il ne les contrôle. Le personnage est intéressant et posséde encore une personnalité bien différente de ceux déjà introduits. Et une nouvelle fois, si la cuisine occupe bien entendu une place centrale, les auteurs s’attardent bien plus sur les effets des plats, et sur leurs conséquences que sur leurs préparations.

De son coté si Dogma est absent pendant une bonne partie du volume, il fait un retour remarqué. Et quitte à se répéter, difficile de ne pas penser à Neuro de la série éponyme tant les deux personnages semblent proches tant dans leurs personnalités que dans leurs actions. Et ce parallèle viendra se renforcer avec la présentation du monde d’origine du démon (on se prêterait presque à rêver d’un cross-over).

Après toutes ses péripéties, maintenant que le personnage de Kumoi est bien ancré dans le titre, les auteurs se permettent un petit délire et ne se refusent aucun excès ni aucune surenchère mais pour un résultat au final très drôle.

Toujours aussi sympathique, cette série se renforce de volume en volume avec un univers toujours plus vaste laissant supposer qu’il y a encore grandement matière à faire avant d’arriver à un quelconque essoufflement !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9233
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hell's kitchen

Message non lu par Koiwai » 26 janv. 2014, 17:05

Après 4 tomes, je passe toujours un aussi bon moment sur cette série !

Le schéma, qui peut pourtant paraître redondant (un nouveau personnage apparaît et se confronte à notre héros autour d'un thème culinaire précis...), tire sa richesse de ses thèmes culinaires, toujours bien exploités, et de sa galerie de personnages farfelus (en fait, y a un petit côté Yakitate!! Ja-pan dans tout ça).

Cette fois-ci, pourtant, j'avais vraiment peur en découvrant le nouveau personnage qu'est Kumoï, et il est effectivement un énorme prétentieux bagarreur poussé à l'extrême. Mais heureusement, la suite parvient à le nuancer un peu, et ce thème culinaire basé sur la médecine chinoise (le Yin et le Yang... soit le chaud et le froid) était à nouveau très sympa.

Et la suite du tome, qui brise un petit peu le schéma habituel, est bien sympa aussi ! J'apprécie que le démon ne soit pas omniprésent, mais le voir de temps en temps plus sur le devant de la scène fait plaisir.


C'est vraiment une série que je suis étonné d'apprécier, alors que je ne l'aurais jamais commencée si Kana ne l'avait pas lancée en offrant le tome 1.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6309
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Re: Hell's kitchen

Message non lu par Erkael » 10 avr. 2014, 00:57

Hell's kitchen 5: Les péripéties de Satoru continuent, et le pauvre apprenti cuisinier n’est pas au bout de ses surprises!
Continuant sur le même schéma que précédemment, la première partie de ce cinquième opus nous présente un nouveau personnage qui occasionnera des problèmes à notre jeune héros : un arbre séculaire appartenant à la branche agricole a été coupé et c’est Satoru qui est accusé à cause d’une grossière signature… Il ne faudra pas longtemps pour identifier le véritable coupable qui jalouse la popularité de notre héros…
Bien entendu ce nouveau personnage est lui aussi très particulier, il a sa propre spécialité et l’affaire ne se résoudra pas sans être confronté à cette même spécialité…
Jusque là rien de bien original et rien de bien passionnant non plus. Le nouveau venu est amusant mais n’est pas spécialement attachant et il n’est pas sur qu’il apporte grand chose à la série…

Heureusement on passe rapidement sur cet épisode pour entamer la deuxième moitié du volume où un voyage scolaire est organisé : en France !
Bien entendu rien ne se passera comme prévu et Dogma va détourner l’avion pour que nos apprentis cuisiniers échouent sur une île proposant des ingrédients inconnus…un voyage à la découverte de nouvelles saveurs !
Mais pour l’heure cela ressemble plus à du « Koh Lanta » qu’à de la cuisine. Nos jeunes chefs se répartissent en binôme et vont tenter de survivre dans ce milieu hostile.
C’est alors l’occasion pour l’auteur de revenir sur certains personnages, de les développer, de leur donner un passé, une histoire, des enjeux, mais également de créer des liens entre eux sans avoir besoin de Satoru comme dénominateur commun.

Avec une seconde partie beaucoup plus intéressante et amusante que la première, ce cinquième tome continue de nous séduire par sa fraîcheur, son univers, ses personnages déjantés, mais également par la multitude de références qu’on y trouve, qui comblent les plus fanatiques des lecteurs !
Définitivement une très bonne lecture !
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9233
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hell's kitchen

Message non lu par Koiwai » 25 févr. 2015, 17:50

Tome 8 :
Après un deuxième duel culinaire plutôt intéressant, la suite du tome s'écarte un peu du tournoi pour proposer quelque chose d'un peu inégal mais exploitant assez bien les personnages. Le passage avec Nakarai et son clam m'a bien amusé ^^
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9233
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hell's kitchen

Message non lu par Koiwai » 02 août 2015, 11:23

Tome 9 :

L'un des tomes qui m'a le moins accroché, la faute principalement à de nouveaux duels beaucoup trop rapides et dont on ne retient pas énormément de choses, même si c'est l'occasion de mettre en avant quelques personnages qui ont rarement l'occasion de s'illustrer (Matsuo en tête !).

Ce qui se passe en parallèle des duels autour de Dogma, de Satoru et de Tachibana ne manque pas d'intérêt mais les choses arrivent la plupart du temps de façon assez désordonnée, d'où une impression de fouillis pendant la lecture par moments.

Quant à l'humour, il m'a semblé plus barré et sans queue ni tête que jamais, que ce soit en bien ou en mal. Certains moments m'ont bien fait marrer (Sena et Pitipoin ^^), d'autres m'ont semblé beaucoup trop perchés/hystériques.

Néanmoins, j'aime toujours la série et j'attends la suite avec intérêt, vu la fin du tome !
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Avatar du membre
Koiwai
Rider on the Storm
Messages : 9233
Enregistré le : 18 avr. 2008, 11:52
Localisation : Lille

Re: Hell's kitchen

Message non lu par Koiwai » 13 oct. 2015, 11:37

Tome 10 :
Le dernier duel entre le héros et Tachibana ne comporte aucune surprise mais est plutôt bien mené. Toutefois, j'aurais aimé des focus plus concrets sur l'aspect culinaire. Et j'ai toujours autant de mal avec les nombreux blablas inutiles qui amènent une ambiance un peu hystérique assez superficielle.
Et le chapitre hors-série, qui prend le quart du tome, ne m'a pas intéressé.
Image

Mon top lectures (hors nouvelles séries) de 2015 :
RiN 5, A Silent Voice 6, Ushijima 27.

Mon top nouvelles séries de 2015 :
Deathco, Underwater, Les Enfants de la baleine, One-Punch Man.

Répondre