Hokuto no Ken // Soten no Ken

Destinés à un public adolescent masculin mais faisant néanmoins fureur chez certain(e)s adultes et/ou jeunes filles, les shonen ont droit à leur propre rubrique!

Votre avis sur Ken

Ken c'est la vie!!
22
33%
Ken c'est fabuleux!
19
28%
Jamais lu un manga aussi excellent!
1
1%
Un vrai chef d'oeuvre!
8
12%
Autre opinions (au risque d'être damné sur 10 générations)
17
25%
 
Nombre total de votes : 67

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Hokuto no Ken // Soten no Ken

Message non lu par Erkael » 16 mai 2006, 12:50

HOKUTO NO KEN / SOTEN NO KEN

Hokuto no Ken
Scénario: Buronson
Dessins: Tetsuo Hara
27 volumes au Japon (série terminée)
27 volumes en France

Editeur France: J'ai Lu

Image

Voici la plus grande série de tous les temps (avec Jojo) ! J’ai nommé Hokuto no Ken. Cette série est très connu en France par l’intermédiaire du dessin animé « Ken le survivant » qui passait au fameux Club Dorothée.
Hokuto no Ken est à première vue un shonen ultra, mais il serait affreusement dommage de s’arrêter à la seule violence de ce titre, tant il est riche.

Attardons nous un peu sur le scénario :

Dans un monde post apocalyptique, la loi du plus fort domine, de nombreux gangs de voyous ultraviolent pillent sans vergogne les villages où les gens se sont rassemblés et essayent de survivre dans ce monde désolé. Dans un de ces villages justement apparaît un homme mourant de soif que les villageois méfiant jette en prison, seule une petite fille se montre gentille avec lui. C’est ce moment qu’une bande de motards choisit pour attaquer le village… pas de chance l’homme en question, Kenshiro, n’est autre que l’héritier du Hokuto shinken, un art martial meurtrier qui n’est transmis qu’à seul homme par génération…
Ken recherche Yuria, la femme qu’il aime, enlevée par Shin, autrefois son meilleur ami, grand maître du Nanto Seiken

Oui mais encore…

Le manga est découpé en plusieurs arcs, le premier étant le plus long et le plus passionnant !
Allant du premier volume au volume 16, la première partie voit dans les premiers volumes une introduction au riche univers de Ken, avec un premier affrontement entre grands maîtres opposant Ken à Shin. Ken part ensuite à la recherche de ses frères et retrouve en particulier les supra charismatique Toki et Raoh(qui sont à mon avis avec Ken les 3 personnages les plus charismatiques tout mangas confondus). Il rencontrera également, les 5 autres maîtres Nanto, le (encore) supra charismatique Rei, la tarlouse Yuda, Shuh l’aveugle et Souther le tyran… plus le 6em protégé par les 5 étoiles Nanto dont les fantastiques (décidemment !) Jyuza le nuage et Fudoh la montagne ! Tout ceci conduisant inexorablement à l’affrontement contre Raoh, l’ainé des frères du Hokuto.
Image

La seconde partie, allant du volume 16 à 19 sert de transition, on y découvre Bat, le jeune voleur devenu adulte, luttant contre l’oppression d’un pseudo gouvernement au coté de Lyn devenue une vraie beauté. Falco grand maître du Ghento Koken, devant servir l’empereur, a pour mission de détruire tous les vestiges du Hokuto et du Nanto ! Ken refait alors surface et rejoint Bat dans sa lutte ainsi que le génial Ein, simple bagarreur voulant protéger sa petite fille.
Image

La troisième partie, du volume 19 au 24 voit Ken partir à la poursuite du salopiot ayant enlevé Lyn sur un autre continent, ayant la réputation d’être habité par des guerriers d’une puissance incommensurable. Ken y découvrira ses origines ainsi que celles de Toki et Raoh et découvrira l’existence d’une autre branche du Hokuto, le Hokuto Ryuken, encore plus meurtrier que le Hokuto Shinken mais rendant fou ses utilisateurs. Il apprendra également « la légende de Raoh », légende disant que le surpuissant Raoh doit venir libérer cette terre des démons qui l’habitent. Ken pendra alors la succession de son frère tant aimé. Encore une fois cette partie voit l’apparition de grands maîtres d’un charisme incroyable tel que Shashi, Hyoh ou Kaioh.
Image

Enfin la dernière partie nous conduisant jusqu’au volume 27, conclut la série sur une touche mélancolique, Ken se retrouvant bien seul dans ce monde, ses amis ainsi que ses « meilleurs ennemis » ont disparus. L’auteur prend ici le temps de conclure sa série, sans l’arrêter de suite après la mort du dernier grand adversaire de Ken. … La fin est magnifique !
Image

Une pléthore de personnages emblématiques !

Ce qui caractérise Hokuto no Ken est la présence de tous ces personnages ultra charismatiques, tous plus ou moins développés, tous plus puissants les uns que les autres, et tous ayant soufferts, ce qui fait qu’aucun n’est vraiment détestable, même ceux qui apparaissent comme des salauds dans un premier temps ne le sont pas tant que ça quand on connaît leur motivations.
La palme des persos charismatiques allant sans aucun doute aux incroyables Ken bien sur mais aussi à ses deux frères Toki et Raoh. (voir la passage mythique ou les trois frères se réunissent pour percer le secret de Souther, où des légions entières s’écartent apeurés de voir les 3 légendaires frères du Hokuto ensemble).
Du coup les affrontements dans Ken sont incroyablement prenants, voir s’opposer ses personnages si attachants, se dire que l’un d’entre eux va doute devoir mourir est atroce (le plus combat étant celui opposant Toki et Raoh, jamais vu un combat aussi poignant !).

Il est temps de conclure !

Hokuto no Ken est bien plus qu’un manga violent, cette violence caractérise la souffrance profonde qui emplit les personnages quels qu’ils soient, car Ken est en fait un manga sur l’amitié et la fraternité, jamais un manga n’aura été aussi fort sur ce thème ! En plus de cela l’histoire passionnante est servi par un dessin magnifique. Ken a été grandement desservi par la version française de l’animé, honteusement ridicule, dénaturant l’œuvre original réduisant la série à des affrontements entre gros bourrins incapable de réfléchir, toute la profondeur des sentiments exprimés dans le manga étant passé à la trappe.
Ken et un manga puissant et poignant !

Soten no ken
Scénario: Buronson
Dessins: Tetsuo Hara (et quels dessins!)
19 volumes au Japon (série en cours)
18 volumes en France

Editeur France: Génération Comics

Image Image Image

Soten no ken n’est pas la suite de Hokuto no ken comme on pourrait s’y attendre (Ken n’a plus personne à affronter) mais la préquelle, on y suit les aventures du 62em héritier du Hokuto Shinken (Ken étant le 64em), oncle du premier Ken, qui lui même se nomme Kenshiro (Kasumi Kenshiro pour être précis).

L’histoire :


Kasumi Kenshiro, enseignant au Japon, voit un vieil ami Chinois lui demander son aide ; les membres de la triade à laquelle il appartenait, le Qing Bang, ont été décimés ou emprisonné par une bande rivale, le Hong Hua Hui, seul lui, connu à Shanghai sous le nom de Yan-Wang, le roi des enfers peut aider ses anciens compagnons à renverser le Hong Hua Hui et cessez le trafic de drogue à Shanghai (parce qu’évidemment le Qing Bang est une gentille triade)

Une trame sur fond historique

L’histoire se déroulant dans le Shanghai des années 30, l’auteur se base sur un fond historique, utilisant l’animosité des Chinois pour les Japonais, se servant de la colonisation pour mêler la concession Française notamment à son intrigue, mêlant les nazis l’histoire et allant jusqu’à introduire des personnages réels tels Tchang Kai Chek. Le tout en distillant des informations sur les évènements de l’époque. Tout ce fond historique contribue à ancré l’histoire dans un réalisme fort plaisant.

Encore et toujours des grands maîtres !

Si au départ les combats de Ken sont assez anecdotique, Ken se contentant de tuer un à une les chefs du Hong Hua Hui, assez vite on découvre l’existence de trois branches du Hokuto, celui ci ayant été divisé pour protéger les trois grands royaumes de Chine. Si dans cette série Ken est bel et bien le seul représentant du Hokuto Shinken (pour le moment) il rencontre des maîtres en premier d’une jusqu’alors inconnue : le Hokuto Sonkaken, encore une fois super charismatique comme Lin Wang, ou (cocorico) Charles de Guise, colonel de la concession Française. Le plus redoutable d’entre eux étant le frivole Zhang Tai Yan. Après cela, cerise sur le gâteau on retrouve le Hokuto Ryuken (nommé Ryukaken dans cette série) avec des maîtres aussi puissants que (devinez quel mot je vais utiliser…) charismatique (je suis sur que vous aviez trouvé) : Liu Fai Yan (lui en fait c’est un dérivé du Ryuken) et récemment arrivé, Liu Zong Wu !

Conclusion (enfin)

Le dessin est encore plus beau que dans la 1ère série, superbement soigné, et qui plus est il profites des arrières plans de Shanghai, ce qui change des décors dévastés de la 1er série. Seul petit bémol à ce niveau là, c’est que Hara ayant des problèmes de vue, il arrive qu’on trouve quelques erreurs dans les proportions, mais rien de bien grave (et peu fréquent quand même).

L’ancrage dans un monde réel, avec des évènements ayant eu réellement lieu (bombardement de la baie de Shanghai, ajouté au fait que petit à petit l’auteur érige des ponts entre ses deux séries) comme dans le dernier volume lorsqu’un maître du Ryuken recueille un orphelin, Jyukei, qui n’est autre que le vieux maître du Ryuken qui enseignera cet art à Kaioh et Hyoh dans la première série), contribue à enrichir considérablement son manga qui si il est peut être moins démentiel que sa 1er série, en fait une œuvre tout à fait exceptionnelle !

Espérons que les auteurs s’inspirent de Jojo pour faire encore plusieurs générations de Ken !
Ken c’est la vie !!! (mrd c’est long… merci si vous avez tout lu !)

Cliquez sur son nom si vous voulez en savoir plus sur Tetsuo Hara
Cliquez sur son nom si vous voulez en savoir plus sur Buronson

Arbre généalogique: viewtopic.php?t=1243&postdays=0&postorder=asc&start=50
Modifié en dernier par Erkael le 02 mars 2008, 20:00, modifié 7 fois.
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Maeda
Messages : 706
Enregistré le : 31 mai 2004, 20:15

Message non lu par Maeda » 16 mai 2006, 14:39

Je n'ai rien à ajouter mon cher erky (on ne peut être plus complet)...
Pour moi, Ken c'est la vie et ça restera pour l'éternité un de mes meilleurs souvenirs de lecture manga :)

Avatar du membre
Gemini
Messages : 180
Enregistré le : 30 avr. 2006, 10:14
Contact :

Message non lu par Gemini » 16 mai 2006, 15:35

Magnfique présentation de ce manga culte, que dire de plus à part que Hokuto no ken est le meilleur manga que j'ai lu,et qu'il le restera pour longtemps.Ceux qui ne le connaisse pas ,manque vraiment quelques chose.

Quant à Soten no ken,il est également magnifique,vivement le tome 14,pour voir la confrontation entre le Hokuto Shinken et le Hokuto Ryukuken.
Image

Avatar du membre
Floo D Ace
Messages : 3810
Enregistré le : 25 sept. 2004, 19:56
Localisation : Strasbourg

Message non lu par Floo D Ace » 16 mai 2006, 15:47

ya rien a redire t'as tout dis Erkael.... :lol:

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 18 mai 2006, 12:41

Merci à vous :oops:
Ca fait plaisir que vous ayez aimés...
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Misaki
Messages : 3
Enregistré le : 25 avr. 2006, 10:35
Localisation : Paris

Message non lu par Misaki » 18 mai 2006, 13:33

C'est une série vraiment magnifique que j'ai pris plaisir a lire et relire plusieurs fois.

J'ai dailleurs eu beaucoup de mal à m'en séparer.

Avatar du membre
Melgart
Messages : 81
Enregistré le : 01 juin 2004, 13:21
Localisation : Paris

Message non lu par Melgart » 19 mai 2006, 09:08

Merci Erkael, quel bonheur de voir cette série présenté ainsi par tes soins.

Ken c'est la vie et j'espère que Soten no Ken nous plongera encore plus dans les profondeurs des guerres de clans liées aux arts martiaux mythique :D

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 22 mai 2006, 13:24

Gemini a écrit :
MessagePosté le: Lun Mai 22, 2006 9:09 am Sujet du message:
Deux nouveau projets pour Hokuto No Ken:

Citation:
Le premier est un manga relatant l'histoire de Raoh, de sa prime enfance à sa mort. Ten no Ha'oh - Raoh Densetsu (Le gouverneur suprême des cieux - La légende de Raoh) sera dessiné par Yû Yû Osada (Toto!, Magara) dans un style trèèès éloigné de celui de Tetsuo Hara... ma foi ça peut être sympa d'en apprendre plus sur notre cavalier surgit de la nuit (sauf si les dessins sont vraiment dégeulasses à regarder)

Le second est également un manga, centré cette fois sur Yuria : Yuria Gaiden. Dessiné par une fan de HNK (Ayumi Kasai), ce manga nous accompagnera tout au long de la production du second film (qui sortira en automne). Là aussi l'histoire nous en fera découvrir plus sur l'enfance de dame Yuria et probablement sur le Nanto Rokusei par la même occasion



Source:Hokutolegacy
Image
Voila une image du manga centré sur Raoh dont parle Gemini... perso je suis pas du tout client du graphisme...
M'enfin au début j'avais du mal avec cette St Seiya G...
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Avatar du membre
Maeda
Messages : 706
Enregistré le : 31 mai 2004, 20:15

Message non lu par Maeda » 22 mai 2006, 15:18

Alors làààààààààààà, ça ne me botte pas du touuuuuuuuuuuuuuuut...
Un Ken, c'est dessiné par Hara avec un scénario de Buronson...

Avatar du membre
Erkael
Entité Démoniaque
Messages : 6387
Enregistré le : 01 juin 2004, 12:45
Localisation : Bordeaux

Message non lu par Erkael » 23 mai 2006, 10:59

+1
Ken c'est magnifique ou ça n'est pas!!!

M'enfin malgré mes réticences, j'aime beaucoup St Seiya G... donc on peut toujours attendre... mais j'y crois pas!
On ne peut pas gagner à tous les coups mais on ne peut pas perdre à chaque fois non plus!

Image

Répondre